AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
14 pages
Éditeur : Revue bleue, année 49, n°2 1911 (30/11/-1)

Note moyenne : 4.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Vikenti Veressaïev (1867-1945), est un médecin, poète, romancier, critique et traducteur russe de l’école réaliste dans la lignée de Tchekhov et de Gorki. Ses œuvres les plus célèbres sont Guerre civile, un roman sur la guerre civile russe de 1919-1921 et Mémoires d’un médecin.

La nouvelle L’Étoile pose un cruel dilemme : les hommes souffrent de vivre dans le noir et rêvent de clarté, mais ensuite ils souffrent aussi de vivre dans la lumière et aspire... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Sachka
  03 août 2020
Coup de coeur pour cette sublime courte nouvelle aux allures de conte fantastique de Vikenti Veressaïev, lue ce matin sur le site de la bibliothèque russe et slave. le très joli billet de mh17 ainsi que la citation qui l'a précédé ne sont pas étrangers à ma lecture.
"Ainsi pendant des années la vie calme et tranquille des hommes s'écoula, réchauffée par une douce croyance dans les étoiles lointaines..."
En une époque et en un lieu inconnus qui pourraient être le commencement ou la fin de tout, des hommes vivent dans un pays sans lumière, un pays où règne une nuit noire et éternelle. "Ils naissent, ils vivent, ils meurent dans les ténèbres humides" espérant la lumière, cette lumière qu'ils n'ont jamais connue, telle un rêve lointain, flou et vaporeux. Mais un jour Adeïle, jeune adolescent téméraire, se met en quête de décrocher l'étoile scintillante et de ramener ainsi la lumière aux hommes de son pays...
"L'Étoile" ou le paradoxe de l'homme qui souffre de vivre dans l'obscurité et qui, une fois qu'il obtient la lumière tant espérée, souffre de ne plus vivre dans l'obscurité. Cet homme qui finalement préfère vivre dans l'ignorance plutôt que de voir la beauté du monde qui l'entoure car quand apparaît la beauté, apparaît aussi la laideur et les difformités de la vie.
Décrocher "L'Étoile" de Vikenti Veressaïev c'est aussi affronter le monde, prendre des risques, braver son destin et ses peurs. La sagesse n'est pas toujours de mise...
"L'ignorance est la nuit de l'esprit, et cette nuit n'a ni lune ni étoiles".
(Proverbe chinois)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          855
aouatef79
  09 septembre 2020
l''écrivain russe Vikenti Veressaiev ( 1877-1945 ) nous offre
le loisir de lire un original conte philosophique . Ce dernier est beau et court .Ni les contextes spatial ni temporel ne sont indiqués .On apprend au cours de la lecture que à une
ère très ancienne , vivaient sur la terre des peuplades qui vivaient dans l 'obscurité et ne connaissaient nullement le soleil .Leur ciel est peuplé d 'étoiles .
Chez-eux , ils naissaient , grandissaient , se mariaient et
mouraient dans le noir .
Parmi ces gens se trouve un adolescent, Adeile , intrépide et courageux qui en compagnie de quelques compagnons se mirant en route pour trouver et apporter la lumière . Au fur et mesure qu 'ils avancent ; ils distinguent des rayons de clarté .Dans un endroit bien éclairé Adeile arrive à se saisir d 'un rayon de lumière et l 'amène aux habitants de sa région .
Enfin pour eux la clarté est venue chez-eux .Mais certains
regrettaient déjà l 'ancien temps où ne régnait que la nuit
En conclusion les êtres humains sont complexes dans leur comportement car lorsque les uns veulent la lumière
d 'autres désirent la nuit .En généralisant c 'est comme la dualité entre progressistes et conservateurs ou modernistes et les réactionnaires .Les exemples n 'en manquent pas .
Je tiens à remercier une amie littéraire qui m 'a conseillé
la lecture de ce livre alors un grand merci à Sachka .


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4010
BurjBabil
  15 août 2020
Joli conte qui reprend le thème assez classique de la lumière-connaissance face aux ténèbres-rassurante ignorance. Très joliment écrit. Prouve que certains thèmes sont universels et que homo sapiens s'interroge et s'interrogera toujours, quelle que soit sa situation géographique.
Merci aux amis qui m'ont conduit à ce petit texte.
Commenter  J’apprécie          401
mh17
  03 août 2020
Un très beau conte philosophique
Dans des temps immémoriaux, les humains sont plongés dans les ténèbres. Quand le vent se dissipe, ils voient des étoiles lumineuses. C'est alors la fête pour un court moment. Les anciens apprennent aux jeunes que la vie et le bonheur résident dans l'aspiration qui les attire vers la lumière. Les savants calculent que les étoiles se rapprochent. le jeune Adéïle, impatient, décide d'aller arracher une étoile. Il réussit à convaincre quelques jeunes téméraires de l'accompagner...
Ce conte est une pépite. Il est très beau et énigmatique. L'écriture est ciselée, magnifique. Plusieurs lectures sont possibles. Un dialogue entre la tradition et le progrès, la foi et la science. Vaut-il mieux vivre dans l'ignorance en espérant un avenir meilleur ou agir maintenant quitte à faire souffrir et mourir ?
le conte a été écrit en 1903, période pré-révolutionnaire en Russie. On peut donc en faire une lecture politique. L'auteur est aussi un médecin qui dans son journal, se préoccupe de savoir s'il faut dire la vérité au patient .
Je suis curieuse de connaître votre interprétation.
Lu sur le site de la bibliothèque russe et slave ( 14 pages). Existe aussi en version audio.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          304

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
aouatef79aouatef79   09 septembre 2020
Les pères montraient les étoiles à leurs enfants et leur enseignaient que la vie et le bonheur de l 'homme est dans
l 'aspiration qui l 'attire vers elles .Les jeunes hommes et les
jeunes filles regardaient fixement le ciel et , de l 'obscurité qui écrasait la terre , leurs âmes s 'élançaient vers lui .
Commenter  J’apprécie          190
mh17mh17   02 août 2020
C'était dans les temps anciens, dans une contrée lointaine et inconnue. Une nuit noire éternelle régnait sur le pays ; des brouillards méphitiques s'élevaient de la terre et se répandaient dans l'air. Les hommes naissaient, grandissaient, aimaient et mouraient dans les ténèbres humides. Parfois le souffle du vent dissipait les lourdes émanations de terre et, du ciel éloigné, les étoiles lumineuses semblaient regarder les hommes.
C'était alors une fête générale : ceux qui d'ordinaire restaient dans la solitude de leurs demeures sombres comme des cavernes se réunissaient sur la place pour chanter les hymnes du ciel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          86
BurjBabilBurjBabil   15 août 2020
Qui sait, peut-être existe-t-il un chemin qui mène aux étoiles ?
Commenter  J’apprécie          140

autres livres classés : contes philosophiquesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Vikenti Veressaïev (1) Voir plus




Quiz Voir plus

La littérature russe

Lequel de ses écrivains est mort lors d'un duel ?

Tolstoï
Pouchkine
Dostoïevski

10 questions
319 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature russeCréer un quiz sur ce livre