AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782501133203
176 pages
Éditeur : MARAbulles (26/06/2019)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 14 notes)
Résumé :
L'histoire et le mythe de Maria Callas : une icône des temps modernes, racontée dans un roman graphique fruit d'un travail de recherche extrêmement pointu et minutieux. Par les dessins et les mots de Vanna Vinci, la Callas devient un personnage de tragédie grecque et en même temps, une superstar. C'est une oeuvre émouvante de laquelle émerge une réflexion sur la force de l'art comme une rédemption personnelle et sur le talent comme une bénédiction et une condamnatio... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Bazart
  09 juillet 2019
Comment parler d'un mythe, d'une icône sans tomber dans les lieux communs ?
Vanna Vinci s'est attelée à ce défi à travers Callas, je suis Maria Callas, un roman graphique basé sur un travail de recherche minutieux et pointilleux.
Pour aller au delà de l'image, des apparences, elle invite ceux et celles qui ont croisé sa route (professeurs de chants, directeur de salles de spectacle, styliste, artistes...) à parler d'elle.
Rejetée et humiliée par sa mère, malheureuse en amour, celle qui disait contenir en elle deux personnes, Maria et Las Callas, n'a-telle été heureuse que sur scène ?
Vinci_Io sono Maria Callas_LETTR_FR_SM-21
Son premier mari, un industriel italien, lui offre le confort d'une vie bourgeoise dont elle rêve mais semble avant tout intéressé par sa carrière, agissant plus comme un agent et un manager avec elle.
Callas, je suis Maria Callas, est le portrait d'une femme qui ne guérira jamais vraiment de sa blessure d'enfance, cherchant inlassablement la reconnaissance, le regard aimant des hommes (Ari Onassis dont elle est folle amoureuse et qui finira par épouser Jackie Kennedy mais aussi Pasolini), se trouvant longtemps monstrueuse physiquement.
Comme d'autres stars, adulée un temps puis huée quand le corps et la voix ne suivent plus, elle ne supporte la dureté de la vie que "protégée" par les effets des pilules et du mandrax.
En découvrant son destin, j'ai pensé à Dalida, Jean Seberg, Marylin Monroe....ces femmes aux univers si différents mais dont la vie ressemble à une tragédie.
"Sa voix était l'Acropole, plus elle se dégradait, plus elle était belle !" Jacques Bourgeois, musicologue
Callas devient à la fois un personnage de tragédie grecque et une superstar. Cette oeuvre émouvante fait émerger une réflexion sur
la force de l'art comme une rédemption personnelle
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          282
Jacopo
  06 janvier 2021
Un roman graphique intéressant par le sujet, qui fait très documentaire, beaucoup de témoignage, qui prend de la place inutile. le trait épais et noir avec dureté sans subtilité, comme l'histoire. C'est une ci, c'est une ça, elle a fait ça... Je ne trouve pas de ligne romanesque qui pourrait faire comprendre et apprécié le parcours de la Callas dans ce livre.
Commenter  J’apprécie          140
chocoladdict
  15 juillet 2019
//MOURIR SUR SCENE //
Non Maria Callas n'est pas morte sur scène mais chez elle, très seule, dans son appartement parisien, d'une crise cardiaque ou peut être plutôt d'un long suicide vu les drogues et les médicaments qu'elle prenait pour supporter la vie.
En lisant ce roman graphique, j'ai pensé à Dalida qui, elle aussi n'était heureuse que sur scène et éternelle malheureuse en amour.
Leurs univers musicaux sont diamétralement opposés (et j'ose dire que je suis plus réceptive à la chanson française qu'à l'opéra même si ce n'est pas intellectuellement correct) pourtant toutes les deux se sont mariées avec un homme qui se comportait avec elle comme un agent ; toutes les deux avaient un besoin d'amour jamais comblé, un grand vide qu'elles oubliaient seulement en chantant.
On parle souvent de résilience, en lisant ce roman graphique, j'ai eu le sentiment que certaines blessures d'enfance ne peuvent jamais se guérir.
En dehors de ce destin, j'ai aimé l'angle de cette biographie qui, bien que très documentée, ne nous étouffe pas sous l'érudition (c'est parfois le cas des bios classiques très riches mais assez ennuyeuses à lire). Vous lisez des bios parfois?
#bd #romangraphique #mariacallas
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
parisienne12
  30 juin 2020
J'ai adoré me plonger dans la vie dessinée de la Calas, où chaque page apport son lot de destin, de malheur, de rencontres et de création, de divin.
Le dessin foisonnant, la recherche d'informations nécessitée qui sous-tend ce qu'on tient entre les mains, cela paraît prodigieux! Tout ce travail nous permet cette tentative de comprendre la Diva ; une femme si mal aimée, si triste et que sa voix si puissante, à travers ses rôles d'héroïnes mythologiques, chercha à transcender. Elle est toujours là.
Commenter  J’apprécie          20
Salocin
  01 juillet 2019
La vie d'une légende très bien retranscrite en BD. On en apprend beaucoup sur La Callas mais aussi sur Maria, celle qu'elle était en dehors de la scène. Ce n'est pas une vie facile qu'elle a eu, c'est peut être aussi ça qui a fait l'âme de sa voix.
Quelques maladresse dans la narration parfois un peu fouillie mais sinon c'est assez réussi.
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
BoDoi   23 octobre 2019
Qu’on soit mélomane ou néophyte, le récit nous transporte dans la carrière de la diva ainsi que dans sa psyché intime. [...] Le texte est porté par un trait épais à l’encre noire qui peut se charger de beaucoup d’intensité dans les portraits rapprochés de la chanteuse, notamment dans le dessin des yeux, très expressifs.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
BazartBazart   09 juillet 2019
Une légende, qu'est ce qu'une légende ? Dans le fond, je crois avoir été seulement un être humain.
Commenter  J’apprécie          150
JacopoJacopo   18 décembre 2020
Puis il y a eu la métamorphose, comme pour les vers à soie. Les voiles qui cachaient l'essence même de ce que j'étais étaient tombés.
Ma métamorphose physique était le reflet de ce qui m'arrivait intérieurement.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
autres livres classés : maria callasVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1106 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre