AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2352888492
Éditeur : City Editions (11/04/2012)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 19 notes)
Résumé :

« Nous avons faim, Justin, trouve-nous quelque chose », répètent ses frères. Mais il n'y a rien à manger.

Justin sent les larmes monter, la colère l'envahir aussi. Qu'est-il donc censé faire ? Justin n'a que cinq ans, ses frères ont deux et trois ans. Leur mère, héroïnomane, les a laissés seuls et affamés. Une fois de plus. La fois de trop : ce jour-là, Justin a mis le feu à la maison. Six ans et vingt foyers d'accueil plus tard, Justin est e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Rhia
  04 mars 2014
Un livre très émouvant mais très dur aussi...
Que ce soit en Angleterre ou partout dans le monde, on peut se demander pourquoi certaines personnes finissent en prison pour avoir voler une mobylette et pourquoi d'autres personnes qui ont assisté à des attouchements sexuels sur un enfant de cinq ans (voir encourager) n'ont rien fait et continue gentiment à vivre leur vie entourés de leurs enfants avec l'aide sonnante et trébuchante de l'Etat.
Le sujet tourne autour des familles d'accueil, mais surtout des familles d'accueil de la dernière chance.
Il y a des répétitions et on se demande comment les parents temporaires n'ont pas pensé à des choses simples (l'enfant déteste les brunes, pourquoi ne pas faire quelques mèches? voir une petite coloration... Quand on dit qu'on fait tout pour qu'il se sente bien...) Mais c'est à l'image de la vie.
Parfois on aimerait aussi avoir leur patience d'ange, malgré quelque couac...
Ce genre de livre laisse toujours un goût de cendre dans la bouche mais il nous interpelle aussi pour ne pas détourner les yeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
countessmorphea
  28 avril 2017
Je ne vais pas cacher que c'était une lecture difficile. Parce qu'histoire difficile, révoltante, atroce, et pourtant pleine d'espoir et d'amour.
Casey et Mike sont famille d'accueil, mais pas ordinaire. Ils accueillent les enfants en grandes difficultés, et le premier qui leur est confié a été placé dans vingt familles différentes, aucune n'ayant souhaité le garder. Mais pourquoi un tel échec ? Et pourquoi sa mère n'en veut plus ?
A force de patience et de tendresse, Casey - et toute sa famille - finit par mettre le jeune de 11 ans en confiance. Ils apprennent à le comprendre, et surtout : ils en ont réellement envie, ce qui n'a pas été le cas de tout le monde. C'est très compliqué mais ils s'accrochent, ne plient pas. Et le miracle se produit. Justin s'ouvre, s'épanouit et se livre.
Evidemment pas d'un seul coup, les clashs, les crises et la violence sont très présents chez lui. Il est constamment en colère, la moindre contrariété peut lui faire péter les plombs. Avancer avec Justin c'est comme avancer sur un terrain miné. Je ne crois pas que j'aurais su m'en occuper, pourtant il mérite tellement qu'on l'aime ce pauvre gamin.
J'en profite du coup pour tirer mon chapeau à toutes ces personnes qui travaillent et accueillent ces gosses laissés pour compte ♥♥♥
Quand je l'ai lu, j'ai pensé à une jeune fille qui me parle sur FB et qui a un peu le même parcours que Justin. Je vais lui conseiller ce livre, qu'elle sache qu'il y a vraiment un espoir. Et j'espère qu'elle aura la même chance au final que ce jeune homme.
Bisous et si vous avez des enfants : chérissez les !!!! Et s'il y a des enfants en danger autour de vous : ne fermez pas les yeux. Merci.

Lien : http://lireoudormir.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
chapitre
  05 octobre 2018
Avis très mitigé pour ce livre. Avant celui-ci j'en ai lu un autre sur le même thème mais d'un autre auteur que j'avais trouvé très difficile mais très bien écrit. Là je suis partagée, ce n'est pas que c'est mal écrit ou que l'histoire n'est pas poignante, je trouve qu'il y manque quelque chose, mais impossible de savoir quoi. En tout cas, je l'ai trouvé très moyen.
Commenter  J’apprécie          00
kakine16
  11 mai 2016
Quel travail accompli par cette famille d'accueil pour cet enfant ! Ce n'est pas donné à tout le monde d'avoir ce courage et de prendre soin d'un enfant aussi malheureux !
Commenter  J’apprécie          10
Laeti355
  09 novembre 2014
Une belle histoire de confiance entre un enfant et une famille d'accueil qui décide de le croire et de l'aimer
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   09 mars 2013
Quand ça m’arrive, j’essaie de visualiser mon esprit comme une grande armoire, et toutes mes pensées confuses sont comme une pile de linge en désordre. Un peu comme le vrai linge dans ta chambre, que tu laisses traîner un peu partout. Ce qu’il faut faire avec ce linge, c’est le ranger. Il faut donc faire la même chose avec tes pensées. Tu les prends une par une – une horrible pensée après l’autre – et tu les secoues bien. Tu les défroisses, tu les regardes à la lumière du jour pour vérifier qu’il ne reste pas de plis, et là, tu peux les plier et les ranger. Enfouis-les bien au fond de ton armoire, mais proprement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   09 mars 2013
C’était une chose d’être aux abois et de ne pas pouvoir gérer ses enfants, mais c’en était une autre de se débarrasser de la chair de sa chair juste parce que vous ne vouliez plus l’avoir dans vos pattes. Mais elle l’avait déjà fait une fois, alors pourquoi pas deux ? Et lorsqu’on a déjà commis quelque chose, même révoltant, on s’y habitue. La deuxième fois paraît déjà moins révoltante, et, peu à peu, en tout cas c’est ce qui semblait être le cas ici, elle avait fini, l’esprit brouillé par la drogue, par considérer les services sociaux et la prise en charge volontaire comme une simple sorte de garderie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   09 mars 2013
Le changement chez Justin ne fut pas qu’émotionnel. Il connut une réelle transformation physique. C’était comme si on lui avait retiré un masque façonné d’une épaisse couche de soucis. Il semblait enfin apprendre à s’accepter et à s’approprier son passé douloureux.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   09 mars 2013
Malgré ce qui s’était passé, je savais qu’il pardonnerait tout à sa mère. Il suffisait qu’elle fasse un geste lui faisant croire qu’au fond, elle l’aimait et voulait de lui.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   09 mars 2013
Les vrais fils ne sont jamais trop grands pour se blottir contre leur maman.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : AbusVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
132 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre