AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2228920363
Éditeur : Payot et Rivages (14/02/2018)

Note moyenne : 3/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Un dimanche d'octobre 1769, la fille du gouverneur de Riobamba, en Equateur, prit la tête d'une expédition de quarante et une personnes pour retrouver son mari qu'elle n'avait pas revu depuis vingt ans. Son nom était Isabel Gramesón. Son époux, Jean Godin des Odonais, un des savants de la première exploration scientifique française en Amérique latine, l'attendait en Guyane française. Entre les deux, 4 800 kilomètres, que la jeune femme allait parcourir au péril de s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Witchblade
  03 avril 2018
Je remercie Babelio et les éditions Payot pour l'envoi de ce livre dans le cadre de la masse critique de Février. Ce n'est pas forcément ma lecture habituelle mais le résumé m'avait intrigué et je suis particulièrement friande d'histoires vraies sur la vie de certaines femmes fortes (« Impératrice », « Lady Pirate », …). Par contre, la déception a été au rendez-vous car le résumé est plus que trompeur par rapport à l'histoire réellement contée dans ce livre, que je ne qualifie plus de roman.
L'auteur nous offre beaucoup de connaissances, notamment sur les religions et la théorie de la terre ronde ou plate. C'est très intéressant car il remonte loin dans le temps, bien antérieur au récit d'Isabel. Par contre, c'est beaucoup trop en terme de pages et les explications de ce genre se renouvellent un peu trop fréquemment à mon goût. Remplissage ? Finalement, ce livre ne retrace pas que l'histoire d'Isabel mais également sa jeunesse, le voyage de son futur mari vers le Pérou ainsi que le pourquoi du comment de ce voyage et toutes les péripéties qui vont arriver à leur groupe avant leur rencontre. Par contre, la lecture a été faite en diagonale pour certaines parties tant elles étaient barbantes et longues à souhait. Alors certes, l'auteur connaît son sujet et s'est beaucoup renseigné comme le prouve tout le dossier en fin de volume, mais qu'est-ce que c'est long... En 150p, seulement 4 pages sont sur Isabel, tout le reste concerne l'érudition et beaucoup de blablas sur l'Expédition des académiciens français. Des graphismes issus d'autres livres de l'époque étayent le discours de l'auteur. Ce n'est seulement qu'à la page 254 qu'on reprend le cours de l'histoire commencée au premier chapitre, au milieu, il faut s'armer de patience. Au final, le résumé ne concerne qu'une infime partie du livre, le début ressemblant plutôt à une thèse sur « Quelle est la forme de la Terre ? » et l'expédition en Amazonie pour le déterminer. le titre est lui aussi erroné (en français et en anglais) car Jean Godin n'était qu'assistant cartographe.
Comme vous l'aurez compris, la déception a été au rendez-vous de ce livre car je m'attendais à lire le périple d'Isabel pour rejoindre son mari après 20 ans de séparation. Au final, qu'une trentaine de pages ne concernent Isabel Godin et son amour pour Jean, tout le reste des 330p correspond à une thèse sur l'expédition française à l'Équateur et la vie des différents membres après celle-ci. Nous avons également différentes informations sur le passé de l'Amazonie, de l'Espagne et autres sujets que l'auteur a cru bon de traiter. Mais pour ma part, je n'en ai pas compris grand chose car je suis néophyte sur ces sujets. Pour des personnes aptes à les comprendre, ce livre doit être intéressant et une mine d'informations sur différents domaines. C'est pour cela que je ne le conseille pas aux personnes qui veulent en apprendre plus sur le périple d'Isabel pour rejoindre son mari. Pour ma part, j'ai réussi à le finir (en une semaine) car je voulais avoir le fin mot de cette histoire et la raison qui les a séparée pendant 20 ans mais j'ai failli l'abandonner plus d'une fois pour le reste du livre... voire même pour l'histoire en elle-même sur l'amour vrai entre Isabel et Jean. Car à part être un monument d'érudition, je n'ai pas retrouvé les autres qualificatifs nommés dans la 4ème de couverture.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          302
mollymon
  28 février 2018
Si depuis l'antiquité il est évident que la terre n'est pas plate mais bien ronde, au siècle des Lumières une controverse scientifique s'élève en France quant à sa forme exacte. Est-elle allongée ou aplatie aux pôles ? Pour recueillir des preuves qui pourraient soutenir l'une ou l'autre des hypothèses, l'astronome Louis Godin mène une expédition au niveau de l'équateur où la mesure d'un degré de latitude , comparée à une mesure similaire prise en Laponie, pourrait révéler la vraie forme du globe terrestre.
En 1735 trois académiciens accompagnés de sept assistants partent donc de la Rochelle en direction du Pérou colonial, l'actuel Equateur. Ils vont y rester une bonne dizaine d'années rencontrant un grand nombre de difficultés pour remplir leur mission. Le manque d'argent, les conditions climatiques difficiles, la mésentente au sein du groupe, la difficulté du terrain, tout contribue à leur compliquer la tâche. Mais c'est aussi pour eux l'occasion de découvrir un nouveau monde, sa faune, sa flore et surtout sa population d'indigènes et de colons espagnols. Une fois leur mission accomplie, la plupart d'entre eux regagnent la France, d'autres restent sur place, de gré ou de force.
C'est leur histoire que nous conte ici Robert Whitaker. Une histoire totalement authentique qui nous fait mesurer combien il a fallu de courage et d'obstination à ces hommes prêts à braver bien des dangers pour faire avancer la science, même si leur immense travail s'avérera peu utile.
Si c'est une lecture rendue parfois ardue par les considérations scientifiques fort absconses pour le néophyte et les nombreuses digressions historiques , j'ai quand même pris grand plaisir à suivre cette fabuleuse aventure humaine. Cependant j'ai trouvé un peu dommage que le périple d'Isabel, affrontant la jungle pour rejoindre son mari coincé en Guyane, n'occupe qu'assez peu de place dans cette histoire. L'auteur n'y consacre qu'une cinquantaine de pages alors que c'est uniquement cet épisode qui est mis en valeur en 4e de couverture. J'ai aussi tout particulièrement apprécié les nombreuses gravures d'époque et les extraits du journal de Charles-Marie de la Condamine qui agrémentent le texte.
Un grand merci à Babelio et aux éditions Payot pour cette belle découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          125
kalimera
  18 janvier 2019
Tu tiens ta carte à l'envers !
Un ouvrage incontournable pour ceux qui ont la curiosité de se demander comment l'homme à toujours eu envie d'aller voir ce qu'il y a de l'autre côté de la colline, après le prochain tournant du chemin ou de voir si la terre est bien plate, juste après l'horizon.
Sans être particulièrement adepte de mathématiques ou de géométrie, on suit pas à pas les progrès des savants depuis l'antiquité, pour calculer ou peut bien se trouver sa maison, son village ,sa terre, son pays, la planète, le soleil et la lune.
On découvre que nos savants franchouillards, en prise de tête avec les anglais (tiens donc) et aussi un certain jeune blanc-bec nommé Newton vont partir en Amérique du sud avec matériel scientifique, pour nous calculer le fameux méridien qui départagera les adeptes de :
1/ la Terre est une sphère un peu écrasée aux pôles
2/ la Terre est une poire un peu étranglée au niveau de l'équateur
Suspens ! suspens !
Certains de ces hommes vont finir leur vie dans ce pays encore bien sauvage...La France et le roi ne voyant pas l'intérêt de payer le billet de retour aux assistants des trois académiciens chefs de l'expédition,qui eux vont rentrer avec billet de première classe.(C'est pas grave pour les autres se sont les arrières grands-parents des gilets jaunes.)
Et c'est la que la femme du cartographe, belle péruvienne de bonne famille (mais c'est tout à fait accessoire) entre en jeu...
C'est un comble , elle va se perdre en Amazonie pour rejoindre son chéri cartographe qu'elle n'a pas vu depuis vingt ans et qui vivotte à Cayenne Guyane française (j'y suis là, au moment ou je vous pond ce petit texte et c'est vrai on se perd facilement ici, même en ville avec ce plan de merde à l'américaine !)
Elle va accumuler les premières, la blonde, première femme à partir délibérément en expé en Amazonie, première à se perdre... etc etc
bref..cet ouvrage est un fouillis sympathique de pleins de notions indispensables pour ceux qui n'ont pas de gps, qui fait découvrir que les savants des Lumières sont aussi des aventuriers et des gros cons perruqués, et que si ces hommes n'avaient pas eu de curiosité et d'envie de voir plus loin que le bout de leur nez on ne serai pas capable de lire une simple carte routière...(hu hu !)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Sophie_Bazar
  01 mars 2018
Semi-déception pour ce document de Robert Whitaker racontant "une histoire vraie d'amour, de meurtre et de survie en Amazonie" autour d'Isabel Godin, qui au 18e siècle prit la tête d'une expédition à travers la Cordillère des Andes et le long de l'Amazone, afin de rerouver son époux qu'elle n'avait pas revu depuis vingt ans.
L'auteur retrace avec force détails les expéditions scientifiques de l'époque, comme celle de Charles Marie de la Condamine qui souhaitait cartographier l'Amazonie, et dont Jean, le futur mari d'Isabel, faisait partie. C'est au cours de ce voyage qu'il rencontra Isabel Grameson, fille du gouverneur d'une ville coloniale, et que leur histoire d'amour allait devenir une légende.
L'auteur nous plonge dans un Pérou colonial dominé par les castes, où les scientifiques passent beaucoup de temps à se brouiller dans un contexte où les débats sur les dimensions ou la forme de la terre font rage - partie du livre très érudite qui m'a souvent perdue en chemin.
Il faut attendre près de 200 pages pour enfin faire connaissance avec Isabel, mariée à 13 ans, mère quatre fois de suite d'enfants qui n'atteindront jamais l'âge adulte, qui rêve de la France. Cette force de caractère qu'elle devait forcément avoir pour surmonter les obstacles non seulement matériels, physiques mais aussi moraux de l'époque (imaginons-là dans sa chaise à porteurs, à la tête d'une quarantaine de personnes !) pour avoir traversé des rivières, des forêts tropicales, surmonté des maladies (la malaria, la variole...) qui ont terrassé ses compagnons de voyage (dont certains sont même morts dans ses bras) m'a paru insuffisamment abordée. Au moins l'ouvrage a-t-il le mérite de nous faire connaitre le nom d'Isabel, mais il me semble que le beau roman (ou film) sur cette dame de légende reste à faire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
jeanneantoinette
  11 août 2018
Le résumé et le dessin de la page de garde sont trompeurs. Livre intéressant surtout pour suivre l'aventure de scientifiques embarqués au XVIIIème siècle à la Rochelle dans une expédition pour l'Amérique du Sud. Il faut attendre la 230ème page pour connaître l'aventure d'Isabel Odin.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Robert Whitaker (II) (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Whitaker (II)
Robert Whitaker clips from film "Take These Broken Wings"
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère



Auteurs proches de Robert Whitaker (II)
Quiz Voir plus

QUIZ FINAL - Défi Babelio ADO 2018-2019

Adèle et les noces de la reine Margot : Quel est le nom que donne Ambroise Paré à l’appendice, au XVIe siècle ?

l’appendix
le misereré
le bénédicité
l’appendicula

35 questions
27 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre