AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266170147
480 pages
Éditeur : Pocket (04/12/2006)
4.03/5   115 notes
Résumé :
Simon, orphelin, quatorze ans, n'a jamais quitté le château du Hayholt, où le docteur Morgénès, au lieu de lui enseigner la magie, ne lui apprend qu'à lire et à écrire.
A la mort du roi Jean, son fils Elias s'est assis sur le Trône du Dragon. La sécheresse, la peste et le banditisme frappent aussitôt le royaume.
Simon voit le docteur confier des messages à de mystérieux oiseaux. Bientôt la garde vient l'arrêter ; le vieil homme tombe ; Simon s'enfuit d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
boudicca
  22 mai 2012
Si j'avais légèrement peiné à rentrer dans le premier tome de « L'arcane des épées », le second volume se révèle être une excellente surprise. On retrouve ici les personnages de Simon et de Binabik en route pour rejoindre les forces du prince Joshua à Naglimund. C'est avec plaisir que l'on suit leurs aventures qui deviennent de plus en plus captivantes au fil du récit, à commencer par l'expédition entreprise dans les montagnes peuplées par le peuple quanuc. On est également amené à découvrir de nouveaux protagonistes plus intrigants et attachants les uns que les autres : la princesse Maegwin, le lettré Tiamak, d'autres membres du peuple sithi...
Une intrigue qui se complexifie, des personnages et des points de vue qui se multiplient, un rythme qui s'accélère... tous les ingrédients sont réunis pour faire de cette série un très grand cycle de fantasy. Certains passages sont extrêmement prenants et me restent encore en mémoire aujourd'hui bien que la lecture de ces romans date de plusieurs années déjà : la fuite dans les profondeurs de la forêt de Simon et Miriamélé, la rencontre avec la magicienne Géloé, le combat contre le dragon... Un second tome plus que réussi et une série de fantasy à lire absolument.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
CasusBelli
  04 septembre 2017
Après une lente introduction, le moins que l'on puisse dire est que le rythme s'accélère !
Simon et Binabik sont les protagonistes principaux de ce tome 2 qui va voir sa distribution s'étoffer considérablement, de nombreux personnages entrent dans la danse et l'histoire gagne en complexité.
A ce stade du récit je ne peux m'empêcher de faire une comparaison avec le Seigneur des anneaux, en effet, les gentils se retrouvent et se rendent compte qu'un péril imminent s'annonce, petit à petit il s'avère que le plus grand péril n'est pas celui que l'on croit, et que les méchants qui sont en face (et qui déjà suffisent à redouter le pire), ne sont en fait que les servants d'un mal bien plus grand, le mal absolu.
Il y a donc des prophéties qui engendrent des quêtes désespérées, toutes proportions gardées, ça a un petit air de "La communauté de l'anneau", car les alliances improbables se font entre représentants des différentes races de ce monde anciens, les elfes et les nains sont ici les sithis et les trolls, les gobelins et les orcs ont leurs équivalents également, et ça marche bien, car le récit est très bien maîtrisé.
Une histoire qui s'annonce passionnante, et comme en plus c'est très bien écrit, je prévois de belles heures de lectures à venir :)
Je n'en dit pas plus, j'attaque le tome 3
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Pandorra
  17 avril 2020
Ce second tome est dans la continuité du précédent, tout en renforçant mon avis sur la qualité de cette saga.
Nous suivons toujours le jeune Simon et son compagnon de voyage, Binabik. Nous découvrons de nouveaux endroits, de nouveaux personnages et les menaces se précisent.
Cela ne fait que quelques mois à peine que Simon a quitté le château protecteur de son enfance, pour survivre.
Je trouve qu'il a déjà évolué, gagné en maturité et en réflexion tout en restant un ado avec parfois des réactions stupides et excessives, des paroles sans réfléchir, de la jalousie... mais aussi beaucoup de cette innocente bravoure que peuvent avoir les jeunes, car ils sont inconscient du danger réel.
C'est très bien écrit, sans caricature, sans fioriture, avec juste ce qu'il faut d'émotion pour le rendre attachant. J'ai beaucoup aimé le moment où il se demande si ce qu'il vit fait partie seulement de son histoire ou de la grande Histoire.
Ce tome est plus sombre et riche en péripéties, plus froid aussi que le précédent.
Les intrigues, parfois un peu prévisibles, sont toujours cohérentes, révélant suffisant d'informations pour nous permettre d'y voir un peu plus clairs sans pour autant que tout soit évidents. On se rend bien compte que c'est bien plus complexe que ça ne le laissait paraître. La nouvelle aventure qui attend Simon résonne comme l'ultime espoir des bons, qui tentent de lutter contre un mal bien plus puissant et dévastateur que nous le supposions. Ce qui est d'ailleurs toujours le cas...
Je suis satisfaite car il y a beaucoup d'éléments de réponses dans ce tome tout en sachant qu'il reste encore énormément de choses dissimulées, que ce n'est que le début.
Il y a aussi beaucoup plus de personnages et donc de point de vus dans ce tome. J'ai apprécié mieux connaitre le prince Josua, le personnage de Tiamak est parfaitement mystèrieux, j'ai hâte de découvrir quel sera son rôle dans la suite des événements. Jarnauga est également un personage marquant, ainsi que le Duc Isgrimnur et les Sithis, tous un peu arrogant, d'apparences brutals ou étranges mais avec une sorte de noblesse de coeur, de loyauté, d'honneur qui les rendent vraiment spéciaux !
J'ai par contre été un peu gênée dans ma lecture par la manière dont Binabik s'exprime au point que j'ai cru qu'il y avait eu un changement de traducteur... ce n'est pas le cas. Mais on s'y habitue un peu...
Puis il y a forcément quelques personnages ne m'intéressent pas du tout comme Miriamélé... Je ne sais pas pourquoi, je n'arrive pas à m'attacher à elle, ni à ce qu'il peut lui arriver, donc les passages la concernant étaient ennuyants. Pourtant elle a de la ressource, ne se laisse pas faire, ce n'est pas non plus une simple princesse sans cervelle mais je n'accroche pas, elle me semble insipide pour l'instant. le roi Élias, son démon de compagnie Pryrates, Maegwin... me laissent au mieux perplexe, au pire indifférente.
Toutefois sur la fin, Guthwulf la Main du Roi (je croyais que le terme était une invention de Georges R.R Martin Suspect ) m'a laissé une bonne impression, celle d'un homme avec des faiblesses mais qui est capable de voir au delà de son propre intérêt.
Je vais donc poursuivre ma découverte de cet univers remarquable, avec grand plaisir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
bdelhausse
  11 septembre 2020
Je partage l'avis des 3 autres chroniqueurs de ce très bon deuxième tome de l'Arcane des Epées. Dubitatif à la fin du tome 1, je suis fort emballé au terme de ce tome 2. Et je me maudis à double titre. D'une part j'ai ce livre depuis sa parution dans ma liste à lire... (eh oui, les livres s'y empilent par strates bibliogéologiques...). D'autre part, Je n'ai pas l'ensemble de la saga (8 tomes, à vue de nez), et cela m'ennuie à présent que je suis fort accroché par le style de Tad Williams, mais surtout par l'ampleur qu'il donne aux aventures de Simon/Seamon dans un monde où la fureur se répand plus rapidement que les morpions dans la culotte d'un légionnaire.
Simon, disciple du docteur Morgenès (mort en protégeant la fuite de son élève), a retrouvé le Prince Josua, frère d'Elias qui s'est installé sur le Trône du Dragon. Conseilllé par un étrange sorcier, Pryrates, Elias a définitivement versé du côté obscur. Il soumet ses vassaux les uns après les autres. C'est à Naglimund que se rassemblent les opposants à Elias.
Là où le tome 1 était fort linéaire, faisant suivre le périple de Simon avec le troll Binanik (conforme aux légendes, pas à ce que Tolkien en a fait), le tome 2 est plus agité. On va évoluer entre Naglimund où on se prépare à combattre les armées d'Elias, et l'expédition qui mène Simon, Binabik et quelques volontaires dans les Marches du Nord à la recherche d'une des trois épées légendaires. Elias en possède une, il en faut donc une de la même valeur pour le combattre.
Elias a réveillé des forces longtemps endormies. Les Norns des royaumes de glace font route vers Naglimund suite à un pacter avec Elias. de cruels guerriers à sa solde sont à la poursuite de Simon. La nièce d'Elias rejoint Josua, puis disparaît. C'est très vivant, sombre, cruel, et terriblement addictif. Winter is coming pourrait-on dire, alors que les hordes sombres descendent des montagnes du Nord pour exterminer les humains.
Les deux premiers tome en français constituent La Ligue du parchemin. Effectivement, le fil conducteur est en effet le manuscrit du docteur Morgenès dans lequel se trouvent des clés pour affronter le mal qui se réveille.
Le style est très conventionnel. de l'Heroic Fantasy très efficace. L'imagination de Tad Williams est très fertile. Il vaus mieux quand on veut écrire une saga. Efficace, haletant, emballant, ce tome 2 est très au-dessus du tome 1. Il se murmure que Tad Williams n'aurait pas été sans influencer George Martin lui-même... Je serais très tenté de le croire, tant la ressemblance avec Game of Thrones est frappante par moment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          34
lehibook
  15 mars 2021
Deuxième tome de la saga :la forme est classique avec des personnages séparés (Simon ,Miriamélé,Josua, Elias… )qu'on suit dans des arcs narratifs distincts . Trois péripéties incontournables de la fantasy :le siège de la forteresse , la quête d'armes magiques par un groupe composite , la rencontre d'un dragon. Les méchants le sont de plus en plus , Simon continue à ne pas se prendre pour un héros. Des thèmes classiques aussi : la coopération entre races/espèces différentes plus ou moins ennemies à la base, et l'idée qu'on ne fraye pas sans dégâts avec les forces du mal.
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
boudiccaboudicca   21 mai 2012
Ceux qui barbotent sur la Grande Baille
Vous parleront de ses mystères;
Ils vous vanteront ses batailles
Et toute son histoire sanguinaire

Mais si tu demandes céans
Je te répondrai fort et fier
Que quand Dieu fit les océans
C'dont il rêvait c'est d'une rivière

L'océan prend, la rivière donne
Et la Gleniwent a ma foi,
D'une danseuse belle et bonne
La grâce la beauté et la joie

Qu'aillent en Enfer les paresseux,
Et nos bateaux n'en veulent pas,
S'il tombe à l'eau un homme ou deux,
Un verre pour eux on lèvera...
A Mérémund, à Mérémund!
Un verre pour eux on lèvera
Dans nos tavernes à Mérémund!
Si nous ne les retrouvons pas »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
SolarineSolarine   17 février 2016
Ne fais pas ta maison quelque part. Fais-la à l'intérieur de ta tête. Tu trouveras tout ce dont tu as besoin pour la meubler : des souvenirs, des amis auxquels tu peux faire confiance, l'amour de la connaissance, et d'autres choses du même genre. Ainsi tu l'emmèneras avec toi dans tous tes voyages. Ta maison ne te manquera jamais ; à moins, bien sûr, que tu ne perdes la tête...
Commenter  J’apprécie          40
CasusBelliCasusBelli   04 septembre 2017
Hullnir, sur la rive est du lac qui gelait doucement, était une ville si déserte qu’il ne s’y trouvait même pas de fantômes.
Commenter  J’apprécie          100
tgranductgranduc   14 octobre 2012
Il hacha et déchira le bois tant qu'il put, pesant de tout son poids sur la branche pour la faire plier et la briser, tandis que le couteau glissait dans sa main moite. Simon consacra ainsi de précieuses secondes à couper une branche qui lui convenait, même si ce ne pouvait être qu'un moyen de défense pathétique, et chaque seconde perdue rapprochait les chiens. Le morceau de bois qu'il finit par arracher au tronc était aussi long que son bras, et se terminait sur un noeud, là où une branche plus petite était tombée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MyrinnaMyrinna   10 avril 2010
"Je vais te détuire si complètement", tonna Elias en se tortillant sur son siège alors que Josua marchait vers la porte, "que Dieu Tout puissant cherchera mille ans et ne pourra même pas trouver ton âme".
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Tad Williams (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tad Williams
Cette semaine, la librairie Point Virgule se penche sur un sujet qui ne manque pas de chien : la place laissée aux animaux dans les littératures de l'imaginaire.
- Masques et Monstres, R. Oncedor, 23€ - La légende du noble chat Piste Fouet, Tad Williams, Mnemos, 21€ - La communauté des esprits, tome 2 de la Trilogie de la Poussière, Philip Pullman, Gallimard Jeunesse, 22€
Musique du générique d'intro par Timo Vollbrecht.
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1911 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre