AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266101363
349 pages
Éditeur : Pocket (06/07/2000)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Julia et Samantha Gordon : des jumelles aussi différentes que l'eau et le feu. Scientifique de très haut niveau, Julia a mis au point un programme de réalité virtuelle qui permet de sonder l'inconscient d'un sujet — une reconstruction en 3D ! — pour débusquer, parmi les fantasmes et souvenirs, les fêlures secrètes d'une âme. Artiste et un peu bohème, Samantha papillonne de pays en pays et brûle la chandelle par les deux bouts.
Quand Samantha sombre ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Masa
  12 août 2016
« Mirage » est la création d'une coopération entre deux auteurs talentueux. Je laisse les spécialistes Lincoln Child et Douglas Preston pour deux autres écrivains que j'affectionne en solo : Matthew J. Costello (J. pour John) et le Docteur Francis Paul Wilson. Ce binôme est une sorte de fantasme littéraire pour les amoureux du fantastique. Et pourtant… ce fantasme est bien devenu réalité. Si ces deux génies de l'écriture arrivent à cohabiter, alors cela ne pourra donner que l'excellence.
« Mirage » (1998) est le premier livre en collaboration entre ces deux auteurs américains, mais le seul traduit dans notre langue. Deux années plus tard, le duo recommence avec « Masque » – reste à savoir si c'est une suite directe ou un roman indépendant. Pour finir, un projet monstrueux entre Matthew J. Costello, Francis Paul Wilson, Kevin J. Anderson (J. Pour James) et Janet Berliner (inconnu en France) donneront naissance à « Artifact » (non traduit en France).
Revenons à nos moutons avec le livre qui nous intéresse : « Mirage ».
Deux soeurs jumelles que tout oppose (« Liens de sang »?) ont été éduqué à la mort de leurs parents par leur oncle Eathan. Julia est l'enfant surdouée, celle qui a réussi, mais aussi la plus sage. Elle apprend alors que sa soeur (Samantha) – une artiste – est dans le coma. Grâce à son travail sur la neurologie, elle a mis au point un programme de réalité virtuelle afin de vivre au travers de la mémoire d'un patient. le projet étant encore expérimental, Samantha sera son cobaye bien malgré elle.
C'est thriller sur forme médicale avec un soupçon d'imaginaire. Pour aider sa soeur, Julia va pénétrer, grâce à son programme informatique, dans le cerveau de Sam. J'ai beaucoup apprécié ces connexions virtuelles, d'ailleurs, j'en ai même eu des frissons lors de la première séance.
On sent la patte de Francis Paul Wilson – qui je le rappelle est Docteur dans sa vie professionnelle –, avec ces passages intéressants sur la neurologie. Il est même intéressant de décrypter les paragraphes écrits par chacun des deux auteurs. Μon y retrouve aussi quelques allusions à des films, dont Francis Paul Wilson est friand.
La difficulté principale était que ces deux écrivains arrivent à écrire comme s'il s'agissait que d'un seul. On y trouve, hélas, quelques redondances dans les descriptions psychologiques – surtout dans les cent premières pages. Toutefois Francis Paul Wilson et Matthew J. Costello ont réussi à rendre le texte fluide.
Au-delà du mystère sur l'origine du coma de Samantha, l'histoire est suffisamment riche pour proposer des secrets de famille avec des personnages intéressants et complexes. le tout est enrichi, comme je l'ai dit un peu plus haut, grâce à un programme informatique qui permet d'entrer dans le cerveau des patients afin d'y retrouver des souvenirs, surtout des perceptions de souvenirs. C'est ainsi que nos deux auteurs nous dressent un portrait plus que complet sur les protagonistes.
On y trouve aussi quelques éléments obsolètes d'une technologie dépassée, tel que le magnétoscope bien présent dans le récit. Dommage qu'ils n'aient pas plutôt utilisé le terme enregistreur numérique ou optique, sachant que le format DVD est apparu une année avant l'édition originale du livre.
Il s'agit d'un récit riche et surtout immersif. Même si j'ai mis beaucoup de temps à le lire – mais cela n'est à imputer qu'à emploi du temps surchargé –, l'ensemble se lit très facilement. L'envie de comprendre et de découvrir le fin mot de l'histoire nous empêche de le lâcher, sans oublier l'intense émotion ressentie sur le final. À noter que nos deux écrivains nous font voyager de New York jusqu'en Angleterre, en passant par Paris et Venise.
Encore un très bon livre de Docteur Francis Paul Wilson. J'admire son talent littéraire. Quant à Matthew J. Costello, je n'ai lu qu'un seul de ses livres, il est donc compliqué de voir son empreinte sur ce roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MasaMasa   06 août 2016
— C’est justement ce qui nous intéresse, dit Henderson en se tournant vers Julia. Avez-vous déjà visité le paysage mémoriel d’un sujet atteint de la maladie d’Alzheimer ?
— Non. J’aimerais beaucoup, mais je suis prête à parier qu’en surface au moins, il ne serait pas très différent de Lorraine. Tant que le cortex du patient n’a subit aucune dégénérescence organique, bien sûr.
— Pourquoi dites-vous cela ? Ses souvenirs s’étant envolés, il ne devrait rester qu’un désert !
— Vous confondez l’existence de souvenirs et la capacité d’y accéder. Tous les souvenirs sont fragmentés, éparpillés dans divers recoins de notre cerveau. Par exemple, l’odeur d’un biscuit au chocolat est encodé dans le cortex olfactif, son image dans le cortex visuel, son contact granuleux dans le cortex tactile et son goût dans le cortex gustatif. Ainsi, lorsque vos nerfs olfactifs détectent l’odeur d’un biscuit tout chaud, les systèmes de convergence de votre cerveau assemble toutes les pièces… et vous vous mettez à saliver. Mais s’ils ne peuvent mettre les liens entre les différents cortex, cette même odeur ne signifie rien pour vous. Pourtant vos souvenirs sont toujours là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          143
MasaMasa   10 août 2016
Et le couple de la chambre d’à côté ne faisait rien pour l’aider. Les murs de l’hôtel étaient très épais, mais ces deux-là s’en donnaient vraiment à cœur joie. Peut-être le mythe de l’amant français était-il vrai après tout. En tout cas, ce n’était pas la voisine de Julia qui risquait de le démentir.
Finalement, elle poussa un long cri aiguë et le silence retomba. Mais Julia ne parvint pas à se rendormir pour autant. Les yeux ouverts dans le noir, elle se demandait en quoi ça pouvait ressembler d’avoir un orgasme si intense qu’on se mettait à hurler comme un animal un soir de pleine lune. Elle n’avait jamais réussi à jouir, probablement parce qu’elle craignait trop de perdre le contrôle d’elle-même. Pourtant, Todd s’était montré très attentif. Mais le sexe restait pour elle une entreprise peu plaisante, souvent ennuyeuse, et toujours désagréablement gluante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101

Videos de F. Paul Wilson (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de F. Paul Wilson
Vidéo de Francis Paul Wilson
autres livres classés : comaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1161 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre