AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2845651309
Éditeur : Soleil (30/11/-1)

Note moyenne : 2.75/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Un certain jour, quelque part dans l’'Ouest sauvage, un homme avance. Il est à la recherche d'’une gamine nommée Sâlomé, adoptée par les mormons après le massacre de ses parents par les Indiens. Mais, entrer dans la communauté mormone, terrorisée par le “prophète” Gila, ce n'’est pas une sinécure car ce dernier est protégé par les danites, une milice d'’hommes prêts à tout et surtout au pire.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Crossroads
  21 octobre 2017
Colt Walker, c'est un flingue.
Allez pas croire que c'est le nom de son propriétaire, ils sont juste "best friend for ever".
D'ailleurs, c'est son seul pote au gars. Brother qu'il l'appelle même, son calibre . Ça hume bon le psychopathe amateur de gros transfert affectif.
Signe distinctif de cette gueule anonyme taillée à la serpe : sosie bodybuildé officiel d'Eastwood, période westerns spaghettis.
On serait pas en présence d'une sorte d'hommage appuyé que je me suis-je dis direct ?
Ben si !
D'un côté, le mec mutique qui dégaine plus qu'il ne cause, de par le fait.
De l'autre, une bande de joyeux barbus, les Danites, qui ferait passer votre contrôleur fiscal pour Bozo, l'ami des p'tits et des petits.
J'ai plutôt apprécié le coup de crayon et la colorisation explosive, parfait reflet de son anti-héros à savoir un brin dégueu et agressif en diable.
Côté scénario, on a dû carburer au champomy car la fête est beaucoup moins folle.
Outre une situation moult fois rebattue -le loup dans la bergerie-, ce qui gêne aux entournures ce sont ces attitudes et ces répliques frôlant régulièrement la caricature.
Des postures censées asseoir un climat anxiogène qui vous étirent les zygomatiques, ça la fout mal.
Bref, j'ai lu bien mieux et bien pire.
Ça donne moyennement envie? Normal pour une BD moyenne...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          262
svecs
  10 février 2015
e soleil d'été darde ses derniers rayons brûlants sur la ville engourdie. Il fait trop chaud pour travailler et il ne reste plus de pulco dans le frigo. Sans courage aucun pour lire un livre sans images, je décide de replonger dans ma bibliothèque à la redécouverte d'anciennes bandes dessinées, lues il y a bien longtemps et souvent oubliées. Puisqu'il faut bien commencer quelque part, je me saisis du premier album sur la planche du bas de la bibliothèque le plus près de la fenêtre. Je tombe sur le premier tome de cette série de Yann et Lamy. Nul souvenir ne remonte à la surface, mais les scénarios de Yann sont en général plutôt bons et les albums de Lamy parus chez Delcourt, a défaut d'être transcendants, étaient plutôt sympathiques. Je m'attendais donc à une gentille série B qui lorgne du coté des westerns à la Sergio Leone, comme le laisse supposer la couverture.
Alors il était une fois un homme-sans-nom, avec un poncho, un cigarillo, un chapeau et un gros revolver. Il a la gueule de Clint Eastwood, en très buriné avec plein de petits traits pour rendre plus buriné encore. Et quand il tombe la chemise, il est tout musclé comme Arnold S et je suis sur que si les coutures de son jean lui permettaient, il n'aurait aucun problème pour nous gratifier d'un grand écart facial comme Jean-Claude. le bougre est évidemment taciturne, comme Clint chez Sergio.
Il était une fois aussi Gila, gros gourou libidineux d'une secte mormone aux traits burinés avec plein de petits traits qui aime a citer des versets au lieu de dire les choses simplement. Les versets sont écrits en gothique, pour bien qu'on comprenne que ce sont des versets. le gourou libidineux a plein de femmes, parfois très jeunes, comme Salomé, que l'homme-sans-nom-qui-ressemble-à-Clint est chargé de retrouver. Ça va saigner grave dans les cactus !
Il est difficile de faire pire dans le genre bourrin, premier degré boutonneux pour ados débiles. Aucun scénario, malgré le nom de Yann sur la couverture. Tout au plus un léger clin d'oeil quand un personnage avec plein de petits traits sur le visage pour suggérer que le climat rude burina son visage, autrefois laid de toute façon, répondant au nom de Vandooren est jeté aux cochons. Serait-ce une allusion à un ancien directeur de collection de chez Dupuis avec qui Yann a eu de petits problèmes ? Il y a quelques scènes vaguement érotiques mais vraiment racoleuses, des fusillades qui font bang ! bang ! et même quelques répliques qui tentent maladroitement de singer celles, cinglantes, du vrai Clint dans les films de Sergio Leone (le fameux "le compte n'y était pas" reste une merveille d'humour noir). Qui plus est, c'est mal dessiné.
Dargaud abandonnera la série au premier tome, laissant le lecteur face a un suspense insoutenable. Heureusement, elle fut ensuite rachetée par Soleil (pour sa collection "chef d'oeuvres en péril" ?) et j'ai découvert avec effroi que j'avais acheté le deuxième tome. Il est tout aussi mauvais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
rulherulhe   11 janvier 2018
- JE TE TUERAI, L, HOMME !
- moi, c, est les tarentules,
les scorpions et les crotales que je tue..... les
mouches à merde je les
écrase , nuance.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Yann (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Yann
[BD] LA CHRONIQUE DE THOMAS - ANGEL WINGS
autres livres classés : humour noirVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15154 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre