AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266265946
Éditeur : Pocket Jeunesse (06/04/2017)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 45 notes)
Résumé :
Durant dix-huit ans, Vincent n’a cessé d’être trimballé de foyer en foyer. Quand Maggie le recueille, il pense avoir enfin trouvé son refuge. Mais il se trompe, une fois de plus. Brisé, Vince consulte Suicide Watch, un forum destiné à ceux qui songent à la mort. Il y rencontre Casper, tentée d’abandonner son combat contre le cancer, et le très discret Adam, qui se croit insignifiant. Vince va devoir faire un choix : vivre et affronter ses sentiments ou mourir sans s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
Gaoulette
  21 juin 2017
Snif Snif Snif…..
Sortez les mouchoirs dès la première page car Kelley York nous plonge dans l'ambiance sans état d'âme.
Tout d'abord je tiens à remercier la maison d'édition Pocket Jeunesse d'avoir créé son Book Club et m'a permis de participer à un atelier fort sympa. Quand on allie cupcake et bouquin et un groupe de fan ça donne une ambiance festive et bucolique. D'ailleurs grâce au témoignage de l'auteur, elle m'a arraché à la dernière seconde mon coeur.
Kelly York était inconnu en France et la Comunity Manager a eu un coup de coeur sur cette femme qui un des messages forts à transmettre. le harcèlement, la dépression, le manque de confiance en soi, l'intolérance, la dureté de la vie, elle sait de quoi elle parle et elle choisit des personnages attendrissants tels que Chance, Vic et cette fois Vincent pour véhiculer des messages positifs malgré le malheur.
Vincent jeune homme solitaire, abandonné dès son plus jeune âge, réservé se retrouve à 18 ans livré à lui-même malgré lui. Quand plus rien ne le retient dans la vie, il décide de s'inscrire dans un site d'assistance au suicide. Une dernière rencontre peut-il lui montrer une lueur d'espoir ?
Kelly York c'est l'art et la finesse de décrire le mal-être d'adolescents qui traversent des difficultés mais aussi meurtri au plus haut point. Elle nous plonge complétement dans la tête de Vincent, Adam et Casper. 3 adolescents qui ont un lien en commun, la mort pour se délivrer de la souffrance ou de non sentiment. Quoi de plus terrible de ne plus rien ressentir et s'abandonner complétement à la douleur. Sortir du gouffre est compliqué et on ne voit aucune sortie.
Maintenant que je sais d'où vient l'histoire de Vince, je ne suis qu'encore plus émue. D'ailleurs c'était une évidence vu le réalisme de la plume de Kelley York. Elle sait de quoi elle parle et parle d'une maladie encore tabou avec beaucoup de délicatesse sans pousser au voyeurisme. Elle donne à Vince, Adam et Casper une image digne et souhaite montrer à ses lecteurs qu'une lueur d'espoir est toujours possible. D'ailleurs lueur qui s'appellera cette fois-ci Harold qui sera mon personnage coup de coeur de ce récit tragique.
Donc après avoir été un peu déçue par le piège de l'innocence, eu un coup de coeur pour S'accrocher aux étoiles, je transforme l'essai avec La rencontre du dernier espoir. Par contre je sais d'un point de vue marketing il fallait un titre français mais je préfère l'original Suicid Watch qui est repris d'ailleurs dans le livre. La couverture est sombre je comprends qu'il fallait une note positive pour ne pas choquer le jeune lectorat.
Vous voulez pleurer, lisez cette pépite.
Vous voulez de l'espoir, lisez cette merveille.
Vous voulez de l'émotion, lisez mon coup de coeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
BOOKSANDRAP
  19 avril 2017
> https://booksandrap.wordpress.com/2017/04/19/la-rencontre-du-dernier-espoir-kelley-york/

J'avais un peu peur en commençant ce livre je dois bien l'avouer. Principalement parce que j'avais adoré « Sous la même étoile » et un peu moins « le piège de l'innocence » et que j'avais vraiment peur d'être déçue. J'avais envie d'adorer ce bouquin, j'avais envie qu'il me fasse ressentir pleins de choses, qu'il me bouleverse, me déboussole. Pour être tout à fait honnête « La rencontre du dernier espoir » m'a laissé un peu sur ma faim. Je m'attendais à être plus accrochée, même si ça reste une très très bonne lecture.

Ça se lit à une vitesse folle. Je retrouve avec plaisir la plume de Kelley York qui vous entraine dans son univers et accapare totalement toute votre attention. J'avais cette petite appréhension de savoir si l'histoire allait être assez développer, si le tout allait être assez crédible, et je peux vous affirmer que ça l'a été. Ce n'était ni trop lent à se mettre en place ni trop rapide. On entre avec une sorte de brutalité dans le quotidien totalement chamboulée de Vincent. On apprends à le connaître, à comprendre sa manière de penser avant d'entre dans le vif du sujet. le récit n'est pas précipité, l'auteur prends son temps, nous sert plusieurs étapes importantes, arrive même à nous surprendre et à nous fournir des scènes totalement déchirantes. J'ai passé un super moment de lecture, ce ne sera pas mon préféré des 3, ce ne sera pas un coup de coeur mais ça reste une lecture qui marque et qui fait de gros dégâts.

Le gros point positif, vous l'aurez compris c'est définitivement le thème du livre.
Le suicide. le suicide est souvent un thème assez tabou dans la littérature adolescente. C'est parfois compliqué d'écrire dessus, parfois maladroit et pourtant on a besoin de ce genre de livre young-adult qui peut, faire ouvrir les yeux aux jeunes et leur faire prendre conscience de ce que tout cela implique. Mais ici ce n'est pas du tout le cas, ce n'est ni mal fait, ni grossier, ni caricatural, dieu merci. C'est abordé avec beaucoup de justesse et de retenue. J'ai vraiment adoré ça. C'est un thème vraiment poignant et difficile mais qu'est-ce que c'était bon !
L'histoire et l'intrigue en elle-même est vraiment très bonne. Même si je l'ai trouvé peut-être un poil trop simple. Et pourtant c'est assez paradoxal car le sujet est tellement important et dramatique qu'il n'y pas besoin de plus. Une histoire trop complexe aurait était surement trop cliché. Alors même s'il ne s'y passe pas un milliards de chose, je peux vous assurer que ce bouquin vaut tout de même le coup. Tout se goupille bien, il n'y pas de longueurs extravagantes, de dialogues inutiles. Bien au contraire, à certains moments j'aurais même aimé que certains moments soient peut-être plus approfondi ! haha

Là où ça à légèrement coincé et qui fait que ce n'est pas un coup de coeur, c'est à cause du personnage de Vincent. J'ai eu du mal avec lui dés le début. J'ai eu du mal à m'accrocher à lui, j'avais l'impression qu'il ne ressentait rien, qu'il était assez stoïque et résigné. Et en même temps j'essayais de me dire que c'était peut-être recherché de la part de l'auteur vous voyez ? Que c'était intelligent de la part de Kelley York d'avoir construit et créer un personnage comme Vincent aux antipodes d'un ado terriblement attachant. Car s'il était plein de vie, chaleureux, sociable, on ne l'imaginerais pas capable d'avoir des pensées suicidaires.
J'ai été perturbée par ce personnage, je me sentais par moment assez exclue de l'histoire, mise à l'écart, comme si je lisais l'histoire de manière hyper extérieure, sans la vivre à 100% comme je l'aurais voulu et espéré. Ça reste le style et le choix de l'auteur, cela ne m'a en rien gâché ma lecture que j'ai dévoré en une journée.
C'est terrible quand ça arrive dans un bouquin, quand on accroche pas au personnage principal, car on est bien obligé de continuer à le suivre jusqu'à la fin. Même si j'ai fini par l'apprécié, je n'ai pas réussi à comprendre toutes ses actions. Heureusement, j'ai adoré Casper et Adam ce qui rattrape largement le coup. Ils m'ont fait sourire de nombreuses fois. J'ai aimé la manière dont ils se rencontrent, la manière dont ils s'entraident dont ils s'attachent entre eux sans le rechercher vraiment. C'était vraiment très touchant et beau à suivre. C'était pleins d'humour, de solide amitié et d'amour pur.

Je conclurais cette chronique en vous parlant du dénouement. J'ai adoré cette fin. Sans vous en dire ce qui s'y passe exactement, j'ai trouvé que la manière dont tout cela se terminait était absolument parfaite. C'est bourré d'espoir, c'est beau, c'est émouvant. J'ai trouvé que c'était vraiment une manière parfaite de conclure cette douloureuse histoire d'incertitude, de solitude de douleur et d'incompréhension avec une note de clarté. C'est aussi vraiment drôle ! Biensur on comprends que le chemin est encore long et qu'il va encore falloir aux personnages et à Vincent en particulier, beaucoup de courage et de force, mais Kelley York a eu la merveilleuse idée de terminer de manière assez ouverte et engageante. J'ai passé un super moment. Je vous le recommande vraiment s'il vous fait de l'oeil ! Mais n'ayez pas peur de verser votre petite larme ou d'avoir le coeur serré de tristesse… Je vous aurai prévenu !

Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Sevader_Lecture
  28 janvier 2018
Coup de coeur !
Bon mardi à tous !
Ça faisait un moment que je ne vous avais pas posté deux chroniques aussi près dans le temps l'une de l'autre, mais j'ai littéralement dévoré le roman que je vous présente aujourd'hui et ça faisait un petit moment que ça ne m'était pas arriver. Quand même, arriver à lire un roman en une soirée et demi, il faut le faire surtout quand le roman en question traite de sujets vraiment difficiles. Dans celui-ci, on a droit à un sujet vraiment tabou et il s'agit du suicide. Ce n'est pas toujours évident de parler de suicide parce que c'est un mot qui semble faire peur à la population en générale, mais c'est un sujet d'actualité puisque de plus en plus de jeunes se suicident pour diverses raisons : mal-être, intimidation, etc. Kelley York, par son roman, nous amène donc à jeter un autre regard sur ce sujet en nous plaçant à la place de ces jeunes. Dès les premières pages du roman, on se retrouve pris dans l'univers du personnage principal et on se met littéralement à vivre avec lui, à ressentir ses émotions et à le voir avancer difficilement dans la vie. On aimerait pouvoir le sauver, mais on se rend rapidement compte aussi qu'on ne peut tout simplement pas lui éviter les épreuves de la vie parce que c'est ce qui nous rend plus fort. J'avais découvert la plume addictive de Kelley York lors de ma lecture du roman le piège de l'innocence l'année dernière et je me demandais si j'embarquerais autant dans ce nouveau roman. Et bien, la réponse est oui et je crois même avoir encore plus embarqué dans cette nouvelle lecture. Je ne m'attendais pas du tout à ce style de roman et j'ai été agréablement surprise de ma lecture, mais surtout d'à quel point, l'auteure pouvait nous amener dans un autre monde.
Comme à mon habitude, voici un court résumé du roman afin de vous permettre de mieux comprendre mon point de vue. le roman commence alors que Vince, le personnage principal, reçoit un appel afin de se rendre à l'hôpital, car la femme qui prend soin de lui y a été amenée d'urgence. En arrivant à l'hôpital, il apprend que la dame a fait une crise cardiaque et qu'elle est décédée... Il se retrouve donc, une fois de plus, seul au monde, lui qui est passé de famille d'accueil en famille d'accueil depuis son plus jeune âge lorsque ses parents l'ont abandonné. Rapidement, il apprend qu'en plus, il perdra la maison dans laquelle il habite depuis que Maggie l'avait pris sous son aile. N'en pouvant plus avec la vie, il fait une recherche sur la mort et tombe, par hasard, sur un forum pro-suicide sur lequel il s'inscrit. Quelle n'est pas sa surprise lorsqu'il se fait des amis sur ce forum... Casper, une jeune fille atteinte d'un cancer incurable et Adam, l'invisible. Il ne s'attendait pas du tout ça. Très vite, ils deviennent inséparables et surtout très proches. Que leur arrivera-t-il ? Si vous voulez le découvrir, vous devrez lire ce roman.
En ce qui a trait aux personnages, que ce soit Vince, Casper ou Adam, nous avons droit à trois jeunes adultes que la vie a beaucoup éprouvée. Tout d'abord, allons-y avec Vince. Comme je vous l'ai fait remarqué un peu plus tôt, il a beaucoup de difficultés à faire confiance à cause des multiples abandons auxquels il fait face que ce soit des adultes qui devaient prendre soin de lui ou tout simplement des personnes qu'ils pensaient être ses amis. En faisant la rencontre de Casper et Adam, on le voit tranquillement évoluer au point de vouloir prendre soin de ses nouveaux amis, de les prendre sous son bras afin de leur faire connaître un monde meilleur. Casper, quant à elle, sait que, d'une manière ou d'une autre, la mort l'attend au bout du chemin. Elle souffre d'un cancer incurable et la chose la plus importante pour elle, c'est que le cancer ne gagne pas. Elle veut pas partir quand et où elle le veut. Sous son aspect plus fragile, on se rend rapidement compte qu'il se cache une jeune femme forte et très sûre d'elle et de ses idées. C'est en partie elle qui aidera Vince à voir plus loin dans la vie et surtout sous un autre point de vue. Enfin, celui chez qui j'ai remarqué la plus belle évolution est certainement Adam. du jeune homme invisible et renfermé sur lui-même, il s'ouvre tranquillement à la vie et aux autres grâce à la rencontre de Vince et Casper. Ce fut un de mes personnages préférés et j'ai pris plaisir à le voir aller tout au long du roman. Bien sûr, il y a plusieurs personnages secondaire et je dois dire que j'en ai trouvé plusieurs attachants et qui viennent ajouter une belle profondeur au récit.
En conclusion, bien que ce récit traitait d'un sujet très tabou même encore en 2018, la plume de l'auteur a su le rendre plus accessible et surtout de voir ce sujet sous un autre angle. Avec ses personnages très attachants et son récit très prenant qui m'a amené des larmes aux éclats de rire, Kelley York a écrit un de mes coups de coeur de l'année 2018. La seule chose que je peux vous conseiller, c'est de le lire dès que possible parce qu'il m'a donné l'occasion de jeter un regard différent sur le monde. Alors, n'hésitez plus !
Bonne lecture à tous !
Merci à mon partenaire Interforum Éditis Canada pour cette lecture !
Lien : https://sevaderparlalecture...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MinieHouselook
  10 octobre 2017
Vince voyage de foyer en foyer, sans trouver refuge. La vie ne le comprend pas. Les autres, encore moins. « Et si une rencontre pouvait tout changer ? »
Vince se retrouve chez Maddie, après son n-ième déménagement en foyer d'accueil. Il se pourrait que ce soit vraiment la bonne cette fois. Maddie le comprend, est prête à investir en lui et souhaite qu'il aille à l'université. Vince, très timide, n'aime pas être avec d'autres personnes. Il déteste devoir faire des présentations devant toute la classe, juste pour être pointé du doigt comme le minable.
Sa nature dépressive ne l'encourage pas à montrer l'effusion de ses sentiments. Les psychologues lui recommandent de prendre des médicaments qui le rendent léthargique. Vince ressent peut être trop intensément les émotions et se retrouve à pleurer pour un rien, mais il vit. Alors que sa référente, Maddie, meurt lors de sa remise des diplômes, il se demande si ça vaut le coup de continuer à vivre, à se battre. En traînant sur Internet, il découvre le forum Suicide Watch, où les membres expliquent la manière et / ou l'heure dont ils vont se donner la mort. Deux personnes s'intéressent à Vince et à ses bagages. Et si une rencontre pouvait tout changer ?
Kelley York est une auteure très impliquée dans ses romans. Elle est d'autant plus légitime qu'elle a, elle-même, vécu une partie de ses histoires pendant son enfance et son adolescence. Elle a réussi à se reconstruire, notamment grâce à sa femme. La place que l'auteure donne à la communauté LBGT permet de transmettre quelques réponses à son auditoire. En France, les publications de ces titres s'enchaînent mais pas dans le même ordre qu'aux Etats-Unis. La découverte se fait étape par étape...

Lien : https://miniehouselook.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Luxnbooks
  14 avril 2017
Après deux romans superbement écrits, Kelley York a encore une fois réussi à toucher la corde sensible. La Rencontre du dernier espoir est à la fois sombre et pleine d'espoir, j'ai eu très peur avant d'acheter ce roman, la couverture ne présage rien de bon et mon petit coeur craignait de souffrir. Et puis au milieu de tout ce noir, une touche colorée qui rappelle que même au plus bas, une lumière teintée d'espoir n'est jamais bien loin, c'est ce qui m'a donné envie de faire confiance à cette histoire.
D'aussi loin qu'il se souvienne Vincent a toujours été trimbalé d'une famille à l'autre, sans jamais voir se réaliser son rêve d'être aimé. Pourtant depuis quelques années il est hébergé par Maggie, elle n'a rien d'une famille pour lui, pourtant être avec elle est confortable et sécurisant. Alors qu'il vient d'obtenir son diplôme un évènement dramatique va conduire le jeune homme à se retrouver seul et perdu. Déstabilisé par la situation, il tombe par hasard sur un forum Suicide Watch. Intrigué, il va céder à une pulsion et s'inscrire. Ce qui va le mener à rencontrer Casper et Adam, deux personnages qui n'ont rien en communs.
Dès les premières pages, j'ai ressenti le courant passé et pourtant avec un narrateur masculin ce n'était pas gagné. Vincent est différent et c'est justement ce qui m'a séduit chez lui il est unique, sa timidité est telle que les choses simples du quotidien deviennent un vrai combat et en même temps il s'en est toujours sorti. Sa manière d'aborder la vie est assez extraordinaire, il m'a embarqué en toute simplicité dans son petit bout de chemin. J'ai appris à connaître ses réactions et apprécier son caractère, alors qu'il n'a rien d'un héros habituel. A la fois intriguée et captivée, j'ai gardé espoir jusqu'à la dernière minute.
A travers les yeux de Vincent, nous allons faire la connaissance de Casper, après un long combat contre la maladie, la jeune fille est arrivé au bout de ses capacités et le forum Suicide Watch répond à ses attentes, pourtant derrière la mélancolie, j'ai plaisir à évoquer sa joie de vivre qu'elle insuffle à Vincent et Adam dans leurs échanges, sa folie qui soudera le groupe des trois amis. Adam est comme Vincent plus discret, on distingue sans mal sa vulnérabilité et cette souffrance est poignante. Ensemble, ils vont devoir déterminer s'ils sont prêts à accepter le bonheur ou si l'abandon est la solution, sans jamais juger.
Je sais que vu comme ça, on pourrait trouver un roman plus gai, mais c'est justement ce qui rend ce roman bouleversant. Vincent n'a pas en tête des pensées morbides, mais il a un rapport assez particulier avec le suicide et ses sentiments sont assez détachés, mais en même temps très amplifié par moments, ce qui rend les choses encore plus intenses. J'ai du mal à exprimer les émotions qui m'ont traversée, mais c'est assez contradictoire et surtout très émouvant de découvrir qu'on peut se faire des amis dans les pires situations. L'espoir est au coeur de ce roman et Kelley York aborde un sujet délicat sans pour autant en faire des tonnes. C'est beau, c'est touchant et c'est important de rencontrer ce trio.
Lien : http://wp.me/p4u7Dl-3dT
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
MinieHouselookMinieHouselook   23 juin 2017
- Je ne manquerai à personne. Tu verras.
Ecartant grand les bras, elle avait sauté.
Je ne l’avais pas vu toucher l’eau ; elle s’était évanouie dans le brouillard.
Jessica avait raison. J’ai consulté les journaux, papier et sur Internet, cherchant la mention du suicide d’une jeune fille qui s’était jetée d’un pont. Aucun avis de recherche, aucune nécrologie, aucun corps retrouvé, nada. La Terre continuait de tourner. Jessica la plongeuse dans le vide était morte, et tout le monde s’en fichait. Et pourtant, elle avait semblé si paisible. Reconnaissante de pouvoir quitter ce monde pour un au-delà, quel qu’il soit. Ses souffrances étaient terminées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LaFouineuseLaFouineuse   15 avril 2017
— Ça m’arrive. Un peu. Mais bon, il y a des voisins tout autour. Ce n’est pas comme si j’étais isolé.
— C’est ce que tu te racontes pour te remonter le moral.
— J’imagine.
Sortant mes orteils de dessous ma couverture, je les appuie contre la rambarde métallique usée du balcon, perplexe.
— Au moins, j’ai un appart, et je devrais déjà m’estimer heureux. Je pourrais être livré à moi-même dans les rues. Et sans l’argent de Maggie, c’est ce qui se serait passé.
— Je te crois pas, répond Adam en fronçant les sourcils.
Il est enveloppé dans sa couverture, qu’il a rabattue sur sa tête comme une capuche.
— Les gens disent toujours ce genre de choses, ajoute-t-il.
— Quel genre de choses ?
— Que c’est pire pour d’autres, et qu’on devrait s’estimer heureux de ce qu’on a. Point barre. Ce n’est pas juste.
— Mais c’est vrai. Il y a toujours pire. On pourrait trouver de quoi manger dans les poubelles du supermarché, en espérant que les dates de péremption sont des conneries. Mais au lieu de ça, on est ici.
Mon regard se pose de nouveau sur le fleuve. De là où nous sommes, la vue est assez sinistre.
— Avec l’estomac plein, j’ajoute, le chauffage central, la clim et…
— Et parfois, rien de tout cela n’a d’importance, réplique-t-il en se penchant de telle sorte que ses cheveux et la couverture lui masquent le visage. On se fiche bien que ça puisse être pire, parce que même ces gens qui vivent dans la rue pourraient dire « ça pourrait être pire ». On souffre quand même. Et ça compte. Tout ce qu’on a ne signifie rien si on n’a personne qui nous comprenne. Des gens qui pigent que, parfois, t’es juste… super triste, au fond du trou, sans raison. Et après, quand tu te rends compte que t’es aussi mal sans raison, t’es juste super vénère après toi, et tu te sens encore plus mal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LaFouineuseLaFouineuse   15 avril 2017
— Ce n’est pas juste, murmure Adam d’une voix tremblante. Tu nous demandes de t’aider. Tu veux qu’on… te regarde mourir ?
L’expression de Casper ne change pas.
— Je vous demande de m’aider à partir de la façon que j’ai choisie. Je vous demande votre aide, si je ne suis plus en capacité de le faire moi-même, car la dernière chose que je veuille, c’est passer mes derniers jours comme un légume au fond de mon lit, incapable de faire quoi que ce soit, à avoir besoin d’aide pour manger, prendre une douche ou aller chier. Je veux partir dans la dignité.
Adam serre les mâchoires.
— Tu seras digne, quand tes parents iront identifier ton corps à la morgue ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MinieHouselookMinieHouselook   31 juillet 2017
La seule personne qui m’ait jamais donné une véritable chance est morte, et tout ce à quoi je pense, c’est à quel point je suis déçu qu’elle n’ait pas pu me voir lors de la remise des diplômes. Il y a vraiment quelque chose qui cloche chez moi.
Commenter  J’apprécie          40
BOOKSANDRAPBOOKSANDRAP   19 avril 2017
- J'ai peur.
- De quoi ? De vivre ? Ce n'est pas si mal.
- Non. J'ai peur que tu meures.
Elle soupire. Je ne vois pas son visage.
- Oui, murmure-t-elle. Moi aussi.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Kelley York (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kelley York
Vidéo de Kelley York
autres livres classés : suicideVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Sous la même étoile

Comment s'appelle la demie-soeur d'Hunter ?

Alice
Anne
Ashlin

13 questions
25 lecteurs ont répondu
Thème : Sous la même étoile de Kelley YorkCréer un quiz sur ce livre
.. ..