AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081294974
Éditeur : Flammarion (06/03/2013)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 17 notes)
Résumé :
2 août 1589. Henri III, roi de France, est assassiné. Le meurtrier, atrocement mutilé par les gardes du roi, est méconnaissable. Il s'agirait de Jacques Clément, le moine qui a exigé un entretien en tête-à-tête avec le roi pour lui remettre d'importantes missives.

Mais le chevalier Olivier Hauteville, chargé par Henri de Navarre, beau-frère d'Henri III, d'enquêter sur l'affaire, a déjà rencontré Clément par le passé. Et il est formel : le cadavre n'es... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Cath36
  27 août 2013
Jean d'Aillon a l'art de mêler la fiction à l'histoire de telle sorte qu'on ne distingue plus l'une de l'autre, et que le romanesque est moins le fait de l'intrigue imaginée par l'auteur que découlant de faits qui se sont réellement passés. Personnages ayant réellement existé et personnages de fiction se donnent la main dans un joyeux compagnonnage qui fait de ce roman un vrai livre d'histoire. Trop fort ! On vit les événements comme "en direct" et on comprend infiniment mieux ce que l'on a appris à l'école, main dans la main avec le protestant Olivier de Hauteville et ses amis. Ici l'intrigue, qui fait suite à la guerre des trois Henri, tourne autour de la belle Gabrielle d'Estrée et s'achève avec sa rencontre avec Henri IV. On cotoie allègrement le duc de Mayence, le chevalier d'Aumale, le financier Zamet protecteur de la belle et ambitieuse Gabrielle, on s'incline avec appréhension devant cette furie catholique qu'est Catherine de Montpensier, on rapine avec de Bussy et ses sbires, on se voit enfermé à la Bastille, mourant de faim avec les parisiens lors du siège d'Henri IV contre sa capitale, enfermé dans un sac avec des rats avant d'être jeter à la Seine, j'en passe et pas des meilleurs. Et on voit comment Henri de Navarre, après l'assassinat d'Henri III par le moine Clément, reconquiert lentement son royaume. Les trois Henri disai-je? et s'il n'en reste qu'un je serai celui-là, a dû se dire avant l'heure le béarnais... Quant au moine Clément, il se dédouble dans la fiction imaginée par D Aillon mais je ne vous en dirai pas plus. Société secrète, conjurations, personnages bien typés, et insupportables conflits entre grands de ce monde, tout contribue à rendre ce roman passionnant, violent et sanglant .
Mon Dieu quelle époque, la nôtre semble civilisée à côté...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
jfponge
  05 mars 2017
Une chevauchée pleine de surprises et de rebondissements, au coeur de la mêlée qui opposa Henri de Navarre, le futur Henri IV, aux troupes liguées contre l'héritier légitime de la couronne de France. Bien documenté, mariant personnages réels et imaginaires (Olivier Hauteville, chevalier de la Fleur-de-Lys, Nicolas Poulain, Eustache de Cubzac et quelques autres), ce roman historique haut en couleurs représente ce qui se fait de mieux dans le genre. Guerres et intrigues ne cessent de se croiser, la religion n'étant, hier comme aujourd'hui, qu'un prétexte à se hisser vers le pouvoir. Paris a pris fait et cause pour le camp catholique, profondément divisé mais allié pour l'occasion contre le camp protestant, et Navarre va avoir bien du mal à se faire admettre comme roi après l'assassinat de son cousin Henri III, excommunié comme " bougre ", en raison de son attrait (avéré ou supposé ?) pour les personnes de son sexe. le siège de Paris par les troupes rassemblées autour d'Henri de Navarre représente le point fort du récit, mais l'auteur a également brodé sur les rumeurs ayant tourné autour de Jacques Clément, le moine censé avoir poignardé Henri III, et sur la vie amoureuse de la belle Gabrielle d'Estrées, qui a failli devenir reine de France. L'auteur connait sur le bout des ongles son histoire de France, sans oublier pour autant d'appâter le lecteur avec quelques scènes de bravoure, sur les champs de bataille ou à la recherche de mystérieux souterrains, et sans jamais s'écarter de la vraisemblance. Une réussite…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lireoumourir
  06 mai 2013
Plongeons dans un nouveau roman historique avec ce tome.

Alors qu'Henri III est exilé hors de Paris, un moine est envoyé pour l'assassiner. Après la mort du roi, un doute subsiste : l'assassin du roi est-il bien ce moine ?
Mais la situation n'est pas à la réflexion : Henri IV n'est pas accepté par la Ligue et la guerre civile continue, avec son lot de combats et de complots.

J'ai eu beaucoup de mal à me lancer dans le récit, mais, une fois que je le fût, j'ai été fort passionné par ce qui se racontait.

Au début, nous voyons beaucoup de personnages différents, et le principal défaut du livre est qu'on se retrouve vraiment avec toute l'histoire, la généalogie, les possessions, de chaque personnages, même les secondaires, ce qui fait qu'on se retrouve rapidement avec une lecture fort indigeste, composée de noms qui se suivent les uns derrière les autres. Personnellement, cela m'a fort rebuté et j'ai eu beaucoup de mal à entrer dans le récit à cause de ça.
Mais, heureusement, au bout d'un (long) moment, cet aspect se calme, et on avance donc dans l'histoire. On découvre alors énormément d'éléments historiques très intéressants, l'auteur ayant voulu nous montrer le plus de choses possibles sur cette époque, tout en restant le plus proche possible de la réalité historique, ce qui fait qu'on se retrouve dans l'entourage des grands noms de l'époque, tout en suivant nombre de scènes vécues par le peuple, comme l'affreux siège de Paris de 1590, qui vit un très grand nombre de morts de faim.
Cela est vraiment passionnant pour ceux qui, comme moi, sont de grands fans de l'histoire, car on peut ainsi voir énormément de choses.
Suite voir lien
Lien : http://www.lireoumourir.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DanR
  05 juin 2013
J'ai adoré ce livre plein d'anecdotes et d'érudition. Un grand moment, 600 pages avalées en quelques jours. Ou comment s'évader du RER pour une ballade dans le Paris assiégé de 1590.
Commenter  J’apprécie          10
Miguel33
  12 octobre 2013
il s'agit là d'une grande fresque historique qui sert de décor à l'histoire d'Olivier Hauteville. Nous assistons à la mort d'Henri III et à l'accession d'Henri IV au trône avec toutes les difficultés que cela engendre et les guerres et complots qui en découlent.
Les faits historiques et la fiction sont étroitement liés, le tout d'agréable manière. Olivier Hauteville apparaît peu dans les cent premières pages. Il s'agit surtout de placer le décor historique et de mettre en place la totalité de l'intrigue. Les aventures d'Olivier Hauteville permettent surtout à l'auteur de brosser le début de l'histoire d'Henri IV et les différents faits historiques qui jalonnent le début de son règne.
[...]
Lire la suite sur:
Lien : http://www.aupresdeslivres.f..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Cath36Cath36   26 août 2013
Le roi [Henri IV], que l'on nommait de plus en plus souvent le Sardanapale de France ou le porc du Béarn, ne s'occupait pas seulement à piller des villes ou ,à massacrer les bons catholiques, il s'intéressait aussi aux dames, faisant l'amour à tout venant. Abbesses, fermières, bourgeoises, meunières, servantes, paysannes, il les aimait toutes...
Ces rumeurs confirmaient hélas ce que son amant lui avait écrit dans la lettre remise par le duc d'Aumale. Le roi s'y vantait d'avoir eu plus de maîtresses qu'il n'existe de filles sages à Paris.
La paillardise du calviniste maudit était bien sûr dénoncées par les prédicateurs qui assuraient que l'hérétique avait plus d'appétit que le roi Salomon, lequel se contentait de sept cents femmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Cath36Cath36   27 août 2013
Quelques-uns brandissaient quand même un crucifix et ceux-là n'étaient pas les derniers à vociférer qu'il fallait faire périr le porc béarnais, le Sardanapale bourbonien, le lépreux hérétique. D'autres hurlaient : "Vive la Ligue ! Vive la sainte Union ! Dieu damne le béarnais ! Mort aux Bourbons !"
Sur la place, le curé de Saint-Cosme, armé comme saint Georges, les rangeait par couvents : Chartreux, Feuillants, Capucins et Minimes s'avéraient les plus bruyants. Les écoliers de l'Université les ayant rejoints, il leur fit battre le tambour, sonner les trompettes, puis débutèrent les bénédictions et les hymnes. L'évêque entonna un grand discours se terminant par : "Seigneur Dieu ! Débourbonnez-nous ! Ôtez-nous des mains de cette race de Bourbons hérétiques maudits !"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
gillgill   05 juin 2014
Jean d'Aillon poursuit avec ce livre, intitulé "dans les griffes de ligue", le récit palpitant des aventures d'Olivier Hauteville.
Le cadre est cette fois celui d'une enquête sur les circonstance de l'assassinat du roi Henri III.
Grâce à un style épique et très vivant, ce roman nous plonge avec talent dans l'univers si français des romans de capes et d'épées.
Un vrai bonheur.
(extrait du 12ème numéro de "Histoires de France" paru en juin/juillet 2014)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
GrouchoGroucho   20 novembre 2014
Vous êtes un ennemi, monsieur Hauteville, mais un ennemi honorable et il n'y a pas de raison pour que cette guerre ne soit conduite dans l'honneur.
Commenter  J’apprécie          10
GrouchoGroucho   20 novembre 2014
- Sachez, Monsieur, qu'il n'est pas permis à Paris de se montrer autre que ligueur ! répliqua-t-il durement. S'afficher politique, c'est s'exposer à la perte de sa vie, à voir ses gens et sa famille battus et violentés, à finir à la potence ou dans un sac en Seine.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Jean d'Aillon (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean d'Aillon
Les Templiers et leur trésor | Au cœur de l’histoire | Europe 1
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1087 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre