AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782714449788
288 pages
Éditeur : Belfond (14/04/2011)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 17 notes)
Résumé :

Agnès et Florian sont mariés depuis quatorze ans. Le couple mène une vie confortable avec leurs trois enfants, Lise, une adolescente épileptique, et les jumeaux de neuf ans, Augustin et Louis.

Humiliée par son mari lors d'une réception, Agnès choisit ce prétexte pour emmener les enfants à Chameyer-les-Alpes, un petit village perdu sur les hauteurs d'Embrun, berceau de sa famille.

Aude, sa tante, personne fantasque et généreuse... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Annette55
  10 janvier 2018
Quel plaisir de lire cette belle histoire, de m'évader lors de pauses interminables dans les salles d'attente et les trains!
Une histoire de famille et du terroir, au sein de paysages hauts en couleur, décor de montagne , au coeur d'un petit village des Hautes Alpes perdu sur les hauteurs d'Embrun : Chamayer.
Un couple déchiré Florian , le Pére , fait faillite dans son entreprise. Lise leur fille , adolescente, souffre de crises d'épilepsie graves .Ses frères , deux jumeaux de neuf ans vont devoir s'adapter à leur nouvelle école,.La rénovation par Agnès, leur mère ,aidée d'Aude, leur tante , fantasque et généreuse, de son hôtel .........l'aventure s'annonce périlleuse, Aude les accueille le temps d'un été .........des passages intéressants à propos de la ville de Lyon .
Nouveau départ, commérages de village, non- dits dévastateurs, lâcheté des uns , courage et détermination des autres..séparation, renouveau , n'en disons pas plus !
Un ouvrage frais , fluide , facile à lire , très agréable, entre deux lectures compliquées, qui fait du bien !
Écrit par un amoureux de la Provence, originaire de Lyon .
Je crois que c'est mon deuxième livre de Frédérick d'Onaglia !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
petitsoleil
  16 août 2017
Une lecture agréable, c'est le deuxième livre que je lis de cet auteur.
J'apprécie les thèmes traités dans ses livres, des romans du terroir, des histoires de famille, de nouveaux départs, de secrets de famille.
Les décors sont souvent dans le Sud-Est de la France, dans des régions que l'auteur connaît bien : Lyon, la Provence, la montagne ...
Je me suis attachée à Agnès et Simon, à la fantasque tante Aude et j'ai aimé le décor de montagne pour cette histoire qui se lit facilement.
Commenter  J’apprécie          260
Thierrydiegolea
  27 février 2019
Florian et Agnès Daurel mènent avec leurs enfants, une vie paisible. A eux deux, ils incarnent le couple parfait Agnès est totalement dévouée à son mari, un brillant homme d'affaires. Elle remplit, sans rechigner ses obligations sa vie de couple. Elle reproduit le schéma de ce celui de ses parents qui lui ont offert une enfance ; aux couleurs de contes de fées. Cette famille offre l'image de la perfection, dans le cercle très fermé de la haute bourgeoisie lyonnaise. Pourtant, ce bonheur semble factice.
Suite à une altercation avec son mari, Agnès se rend avec ses trois enfants, chez sa tante Aude, dans le petit village de Chamayer-les-Alpes, berceau de son enfance. Je la suis avec grand plaisir. Comme elle, je suis à la recherche d'un havre de paix. Comme elle j'ai besoin de calme, de sérénité, d'authenticité, surtout, après avoir lu quelques ouvrages, où la violence était le maître mot. Certes, sa fille aînée Lise est une adolescente rebelle. Ses jumeaux viennent aussi perturber cette tranquillité. Sa tante Aude est fantasque ; généreuse, très à l'écoute fort sympathique et très avenante. Très vite, je me rends compte que passion, mensonges, trahisons manipulations font un mélange détonnant au sein de cette nouvelle intrigue.
Il est presque regrettable que ce livre se livre se lise d'une traite, car j'ai eu très vite l'impression d'être en communion avec Dame nature. Que du bonheur dont je n'ai pas assez profité à mon goût.

Lien : http://www.babelio.com/monpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Carmendb
  22 septembre 2018
Un incident au cours d'un dîner où son mari fait preuve de lâcheté et de mauvaise foi incite Agnès à réagir : Florian l'accuse publiquement d'être responsable du fait que le vin servi aux invités est bouchonné ! Dès le lendemain, elle part et emmène ses enfants à Chameyer-les-Alpes, le village de ses ancêtres où sa tante lui lègue son hôtel, bâtisse mal en point qu'elle entreprend de rénover avec l'aide d'un ami.
Florian vient leur rendre visite : pour lui les catastrophes s'enchaînent.
Pour Agnès, l'aventure s'invite dans sa nouvelle vie avec toutes sortes de mésaventures qui secouent le charmant petit village : agression, trafic de drogue, projets immobiliers controversés. Lutte entre les partisans du maire et l'opposition.
Agnès se retrouve au coeur de la tourmente et doit faire face sur tous les fronts : en tant qu'épouse, mère, amie, propriétaire et membre d'une communauté en difficulté.
Frédérick d'Onaglia sait rendre ses personnages attachants et captiver le lecteur en les entraînant dans le récit de ces aventures riches en rebondissements. Encore un chouette moment de lecture !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
hlmrsbernard
  20 novembre 2012
Livre frais... la trame est limpide. Pas de mystères particuliers, mais la lecture est agréable. Un bon livre de transition (dans tous les sens du terme)
Commenter  J’apprécie          21

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Annette55Annette55   10 janvier 2018
"Passé le col du Lautaret , les montagnes coiffées de neige ouvraient une perspective sur la vallée de Briançon .De part et d'autre de la nationale se dégageait une impression d'espace, de mouvement incessant dans le moutonnement des pâturages animés par le vent des cimes, le jeu d'une marmotte ou la course d'un torrent..Un bouquet de gentianes jaunes, une touffe de chardons bleus ponctuaient de leurs notes colorées le vert des alpages .......
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
petitsoleilpetitsoleil   16 août 2017
Lise [13 ans, épileptique] savait qu'elle était plus fragile que les autres enfants de son âge. Elle refusait cependant que quiconque s'apitoie sur son sort. Elle avait la pitié en horreur, elle trouvait ça dégoûtant et insultant. (...)

Eviter les contrariétés, disaient les médecins.
Cette fichue maladie [l'épilepsie] avait ses avantages, mais il y avait une contrepartie, et de taille. Elle devait avaler une dizaine de cachets par jour, accepter de ne pas aller dans les parcs d'attractions, dans les boums, de ne jamais se retrouver face à des lumières stroboscopiques. Elle devait régulièrement subir les désagréments d'un état de fatigue extrême qui l'obligeait à rester couchée des jours entiers sans avoir la force de lever un bras, ce qui perturbait grandement sa vie scolaire. Elle devait supporter les atroces douleurs infligées par les aiguilles des perfusions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   10 décembre 2016
De cette période « Peace and love », elle avait conservé une remarquable ouverture d’esprit. Elle aimait son prochain, faisait fi des tabous et des préjugés et montrait un profond respect pour l’environnement dont elle avait mesuré la fragilité alors que le mot « écologie » n’était pas encore inscrit dans le dictionnaire. Aujourd’hui, il lui semblait idiot de prôner la voiture hybride dont les batteries polluent la planète et tout aussi imbécile de s’adonner au vélo dans des salles de sport alors que ce moyen de locomotion lui avait permis de maintenir son corps en bonne santé et d’effectuer de magnifiques promenades.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   10 décembre 2016
Dès son plus jeune âge, Agnès avait appris les codes à respecter en société. Dans la très chic banlieue de l’ouest lyonnais où elle avait grandi, avocats, médecins et industriels se fondaient dans le même moule et affichaient toutes les apparences du bonheur que leur réussite professionnelle laissait supposer
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   10 décembre 2016
Napoléon était très populaire dans la région. Il fut reçu comme un souverain à Gap et à Corps, où il dormit. Quand j’avais ton âge, Papa me racontait que « l’Usurpateur », comme il l’appelle, se fichait pas mal du sort de la France. Les Cent-Jours n’avaient qu’un but : récupérer la cassette impériale, un fabuleux trésor caché au palais des Tuileries. Mais tu connais Papy, plus royaliste que lui, ça n’existe pas, il accommode donc la vérité historique à sa sauce.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Mémoires effacées" de Frédérick D'Onaglia.

Comment s'appelle le fils d'Iris ?

Charly
Roberto
Léo

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Mémoires effacées de Frédérick d'OnagliaCréer un quiz sur ce livre