AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782702152850
182 pages
Éditeur : Calmann-Lévy (07/05/2014)
3.6/5   30 notes
Résumé :
Pour la survie de l'entreprise familiale de marrons glacés, Maurine revient vivre auprès de sa soeur dans son village natal de Collobrières. Sur les terres de son enfance, la jeune femme médecin se replonge dans le drame qui défraya la chronique trente ans plus tôt : un couple mort brûlé vif dans une maison voisine. Sa curiosité provoque de violentes réactions au village : Maurine est bientôt la victime d'un corbeau...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
3,6

sur 30 notes
5
3 avis
4
9 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
1 avis

charmant-petit-monstre
  21 octobre 2018
J'ai gagné à ma première Masse Critique Babelio ce roman se passant dans le sud de la France, au milieu des cigales et des charmants villages provençaux. Bien sûr, ce n'était pas mon premier choix, loin de là, mais quand j'avais lu le résumé, j'avais été sympathiquement enthousiaste à l'idée de m'y plonger. Par contre j'aurais peut-être dû vérifier le nombre de pages sur internet avant de le sélectionner... Car le livre était bizarrement court. Ça sentait pas très bon cette affaire... Et j'ai eu raison.
Parce que la brièveté du roman a eu un impact énorme sur l'histoire. Car réduire une histoire de famille avec un mystère de trente ans à 280 pages, c'est light, faut pas se le cacher. Ça demandait un minimum de contextualisation, qu'on prenne un peu de temps pour mettre en place l'intrigue et les personnages. Ce qui n'est pas le cas du tout, l'auteur n'a pas arrêter de rusher son récit. C'est bien simple, plusieurs fois j'ai vraiment eu l'impression qu'il manquait des pages et qu'il y avait eu des coupes (comme dans un montage de film) de passages entiers. 
Tiens en parlant film, c'est clair que le rythme est le même qu'un long-métrage ou plutôt qu'un téléfilm de l'été à la Dolmen de TF1 (l'histoire aussi d'ailleurs). Tu arrives au beau milieu d'une histoire de famille, on te mets dans les pattes plein de personnages (les secondaires ont des petites scènes par-ci par-là d'une page et demie environ pas plus) et les péripéties s'enchaînent à tour de bras, même si ça ne veut pas dire grand chose la plupart du temps.
Si bien quand les soeurs, Maurine et Carole reçoivent une lettre façon Souviens toi de l'été dernier "je sais ce que tu as fait", elles partent au quart de tour, essayent de trouver des indices immédiatement (des indices de QUOI ?), parle de l'implication de la Dame Blanche (quelle Dame Blanche ??) et Maurine propose d'aller à son cabinet médical pour aller chercher des indices (mais mais... pourQUOI le cabinet ?!) persuadée que c'est lié avec sa découverte d'il y a 3 pages environ que l'assassin présumé du meurtre et de l'incendie d'il y a 30 ans, qui s'est pendu dans sa cellule au passage, était en réalité innocent (comment ? On ne sait pas trop à part que c'est une nonne, cloîtrée depuis 30 ans, qui avoue avoir été avec cet homme le soir du meurtre, à l'emplacement de l'apparition de la Dame Blanche, or moi lectrice on m'explique pas QUAND s'est déroulé le meurtre, ça aurait pu être avant, après, enfin bon. le roman te dit d'y croire et pis c'est tout) et que le véritable assassin est le corbeau qui leur a envoyé cette lettre anonyme.
Et... j' ai abandonné. Oui un roman de 280 pages, tout à fait. 
C'était clairement pas un roman pour moi, et je me connais si je continuais, j'allais pas être sympa envers ce livre qui je suis sûre a plu et plaira à plein de monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Pas-chacha
  29 juin 2020
C'est vraiment amusant de lire ce livre après avoir lu cette même année un livre du même genre par un auteur plus connu. Même genre de livre: un roman du terroir, un médecin, l'amour de la nature et de la forêt plus particulièrement, un secret de famille, et des liens familiaux qui se renforcent ou pas.
La comparaison est donc facile, et celui-ci, qui se passe en Provence, gagne haut la main. Certes c'est gentillet, mais les personnages sont attachants et j'ai trouvé l'histoire assez crédible. La famille est au centre de ce livre, et nous renvoie à nos propres histoires. le livre est un peu court, mais c'est bien rythmé. Bref, un bon moment de détente!
Commenter  J’apprécie          110
RazKiss
  08 octobre 2018
C'est la première fois que je lis un roman que l'on peut classer en "littérature de terroir" et cette expérience fut plutôt agréable.
Nous sommes à Collobrières, en Provence, en plein dans le massif des Maures. Maurine, jeune médecin, revient dans le village afin d'aider sa soeur, Carole, à s'occuper de leur père atteint par Alzheimer. Carole voit en effet tout son petit monde s'écrouler entre la grave maladie de son père et le déclin de la confiserie familiale. Parallèlement à cela, tout le village est en ébullition car la Malamousque est à vendre. Il s'agit d'un terrain sur lequel a eu lieu un terrible incendie ayant entraîné la mort d'un couple trente ans plus tôt. Après une conversation avec l'une de ses tantes, Maurine décide d'éclaircir le mystère du drame de la Malamousque... Ce qui ne fait qu'amplifier les tensions entre sa soeur et elle...
C'est une histoire qui nous tient en haleine et qui est très agréable à lire. Les chapitres assez courts s'enchaînent rapidement et le suspense demeure jusqu'au bout. le village et les alentours sont très bien décrits, on voyage vraiment en Provence tout au long des presque 300 pages. On est au coeur des intrigues et superstitions des habitants de Collobrières. J'ai parfois eu l'impression que ça faisait un peu cliché (la façon de parler de Gillou, par exemple) mais, ne connaissant pas cette région, je ne peux pas vraiment juger cela. Par contre, les relations entre les personnages sont un peu mièvres et prévisibles à mon goût. C'est un peu "trop mignon pour être réel". J'ai préféré suivre l'enquête de Maurine et j'ai beaucoup apprécié le retournement de situation de la fin.
Si vous avez envie de lire un roman alliant enquête et Provence, sur fond de secret de famille, vous ne serez certainement pas déçu par "L'enfant des Maures !"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Mateiva
  20 octobre 2018
Véritable coup de coeur pour ce roman qui m'a happée dès les premières pages.
Nous plongeons en plein coeur du Sud de la France, un environnement parfaitement décrit par l'auteur, avec justesse, précision, nous offrant pléthore de détail, de sensation, d'odeur, de tradition, de couleur, et bien plus encore. de quoi nous immerger totalement en ces lieux.
Ici, nous suivons l'histoire de Maurine, jeune femme perspicace, curieuse, attachante malgré ses défauts, aimante, parfois maladroite dans ses sentiments. J'ai aimé la découvrir page après page, elle se révèle, se remet en question, s'adapte, et surtout, elle se bat pour la vérité, une vérité qui peut parfois vous entraîner indéniablement vers le danger, la douleur et la tristesse.
Au fil du roman, une intrigue se met en place, un suspens qui vous tient en haleine jusqu'au bout. Un suspens qui nous réserve son lot de surprise et surtout un dénouement incroyable, un dénouement qui vous arrache quelques larmes, je dois bien l'avouer.
Nous naviguons au coeur d'une famille, de ses secrets, de son entourage, de son mode de vie, de ses traditions. J'ai aimé chaque page de ce livre. Elles nous offrent toujours une émotion, un bien-être, un instant d'évasion, de recueillement.
Maurine va devoir gérer sa relation avec sa soeur, elles vont devoir se libérer chacune de leur action passée, de leur mode de vie, pour mieux se retrouver, mieux se comprendre.
L'entreprise familiale joue une grande part dans ce récit, nous entraînant avec elle dans son monde, sa fabrication. Toutes les descriptions, les lieux, la châtaigneraie, la fabrique, tout m'a enchantée, faite rêver. L'auteur maîtrise son sujet et j'en ai été bluffée. Un univers vraiment agréable.
Maurine se confrontera aussi à l'amour, ce sentiment refoulé par celle-ci, ce sentiment qui vient la frapper, inopinément, ce sentiment qui va l'envahir.
Avec ce roman, vous passerez par beaucoup d'émotions, d'étonnement, d'émerveillement. Une histoire bien menée qui vous montrera les sentiments de chaque personnage, leur ressenti. Un drame vieux de 30 ans que Maurine, bien malgré elle, va déterrer et ainsi attirer les foudres de quelque uns. Un drame qui changera sa vie et qui offrira une liberté et un soulagement de conscience à des personnes chères à son coeur. Au-delà de ce mystère, il y a toute la vie du village qui s'anime sous la plume de l'auteur, avec ses aléas, ses rencontres, ses problèmes, les histoires familiales, les histoires de coeur, de jalousie, la vie de la fabrique de marrons avec ses soucis, ses joies, ses espoirs...
Les personnages secondaires font partie intégrante du récit, avec leur secret, leur caractère propre, tout comme le paysage, si riche, si dense, si vivant...
La plume de l'auteur est un vrai régal. Les émotions sont au coeur du récit, vous entraînant dans leur sillage, vous faisant palpiter de joie, de tristesse, vous plongeant dans un texte vivant, empreint d'un je ne sais quoi qui fait toute la différence et vous marque, vous accroche.
Il y a tant à dire sur ce roman, sur cette histoire qui fait palpiter votre coeur à chaque page, qui vous tient en alerte jusqu'à la dernière ligne, que le mieux, c'est encore de le lire vous-même !
En bref, un roman plein de suspens, d'émotions, de surprises. Un environnement envoûtant, des personnages attachants, émouvants. Une histoire qui vous happe dès les premières pages. Une écriture généreuse, fluide, riche et parfaite.
Un vrai coup de coeur.
Lien : http://mateiva.blogspot.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Le--salon-de--Madame
  29 septembre 2018
Merci à Babelio et aux éditions Charleston pour cet ouvrage.
Frédérick d'Onaglia nous livre ici un roman régional sur base d'un secret de famille mais pas que. C'est aussi l'histoire d'un village, d'un héritage, qui en font un roman que je qualifierai de "chaleureux", vous savez, cette impression qu'on a de connaître les personnages, de visualiser les paysages, de sentir ses odeurs, la chaleur du soleil... (J'ai eu envie de manger des marrons glacés pendant ma lecture ;) )
Ce roman c'est aussi une relation entre deux soeurs. Alors que Maurine est attachante, j'ai trouvé sa soeur assez agaçante même si je peux comprendre ses souffrances.
Dès les premières pages, on nous livre des éléments cruciaux pour la suite de l'intrigue. Tout au long de ce roman, on se pose des questions pour essayer de comprendre le noeud de l'affaire... Ce qui fait qu'on a tendance à le lire d'une traite pour connaître la fin. D'ailleurs, la particularité de ce roman est qu'il est assez court, moi qui ai l'habitude de lire des romans où ça grouille de détails, ici ce n'est pas le cas, ça peut être déconcertant parfois car on peut avoir l'impression que l'histoire est survolée.
Pour terminer, si vous souhaitez vous détendre, passer un agréable moment lecture et pourquoi pas respirer un bon bol d'air de Provence, ce roman répondra à vos attentes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
petitsoleilpetitsoleil   02 novembre 2018
A une encablure du golfe de Saint-Tropez, le massif des Maures semble avoir été préservé de la course du temps et revêt quelque chose de sacré pour qui sait regarder et écouter avec son âme. La magie est partout présente, dans le moindre repli de ses vallons. La forêt dévoile ses mystères dans une langue étrange, où la musique cristalline des ruisseaux se mêle au bruissement des feuillages sous les couverts des châtaigniers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
meknes56meknes56   25 août 2019
Elle tendit le courrier, une simple feuille arrachée à un bloc, sur laquelle était inscrite une seule phrase en caractère d'imprimerie : je sais ce que tu fais et tu vas le regretter...

Page 65
Commenter  J’apprécie          10
meknes56meknes56   25 août 2019
- Mais vous êtes malade de conduire comme çà ! s'écria-t-elle.
La personne était debout devant son véhicule, à trois mètres d'elle. C'était un garde de l'Office national des forets.
- Çà va ?
- Comment çà, "çà va" ? Eh bien non, çà ne va pas ! Vous venez de m'envoyer dans le fossé.

Page 25
Commenter  J’apprécie          00

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Mémoires effacées" de Frédérick D'Onaglia.

Comment s'appelle le fils d'Iris ?

Charly
Roberto
Léo

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Mémoires effacées de Frédérick d' OnagliaCréer un quiz sur ce livre

.. ..