AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières citations /RSS
thedoc28 mars 2017
Block 46 de Johana Gustawsson
Survivre à un camp de concentration est une prouesse inimaginable. On parle de la barbarie des camps nazis, mais seuls les survivants savent quel type d'horreur il y a derrière les mots.
Commenter  J’apprécie          00
Pixie_dust28 mars 2017
Les contes macabres de Edgar Allan Poe
Les États-Unis sont un pays gigantesque et enfant, naturellement jaloux du vieux continent. Fier de son développement matériel, anormal et presque monstrueux, ce nouveau venu dans l'histoire a une foi naïve dans la toute-puissance de l'industrie ; il est convaincu, comme quelques malheureux parmi nous, qu'elle finira par manger le Diable. Le temps et l'argent ont là-bas une valeur si grande! L'activité matérielle, exagérée jusqu'aux proportions d'une manie nationale, laisse dans les esprits bien peu de place pour les choses qui ne sont pas de la terre.

-Charles Beaudelaire
Commenter  J’apprécie          00
ericbo28 mars 2017
Ubik de Philip K. Dick
Je n'aime pas qu'on me soit hostile. Mais je suppose qu'on ne peut pas vivre longtemps sans éveiller l'hostilité ; on ne peut pas plaire à tout le monde, puisque les gens ne veulent pas tous la même chose. Si on fait plaisir à l'un, on déplaît à l'autre.
Commenter  J’apprécie          20
ValerieLacaille28 mars 2017
Les vies de papier de Rabih Alameddine
Je suis seule.

C'est mon choix, mais c'est aussi un choix qui tient compte du peu d'autres options disponibles. La société beyrouthine n'appréciait pas les femmes divorcées sans enfants en ce temps-là.
Commenter  J’apprécie          00
SebastienFritsch28 mars 2017
L'Evangile du Serpent de Pierre Bordage
Si toi tu ne te pardonnes pas [...], personne ne le fera à ta place. Le présent ne juge pas, car il n'a pas d'autre référence que son propre mouvement. Le passé juge, et la projection dans le futur engendre des désirs, des déceptions, des décalages qui préparent le jugement. Débarrasse-toi de tout ce qui pourrait te détourner du moment présent.
Commenter  J’apprécie          00
mandrake1728 mars 2017
Hunger Games, tome 1 de Suzanne Collins
Des entrailles. Pas de crachats. C'est le grand amour.
Commenter  J’apprécie          00
Pixie_dust28 mars 2017
Les contes macabres de Edgar Allan Poe
Il n'y a pas de cas, parmi les nombreuses et incompréhensibles anomalies de la science psychologique, qui soit plus saisissant, plus excitant, que celui, - négligé, je crois, dans nos écoles, - où, dans nos efforts pour ramener dans notre mémoire une chose oubliée depuis longtemps, nous nous trouvons souvent sur le bord même du souvenir, sans pouvoir toutefois nous souvenir. Et ainsi, que de fois, dans mon ardente analyse des yeux de Ligeia, ai-je senti s'approcher la complète connaissance de leur expression! - Je l'ai sentie s'approcher, - mais elle n'est pas devenue tout à fait mienne, - et à la longue elle a disparu entièrement! Et - étrange, oh! le plus étrange des mystères! - j'ai trouvé dans les objets les plus communs du monde une série d'analogies pour cette expression. Je veux dire qu'après l'époque où la beauté de Ligeia passa dans mon esprit et s'y installa comme dans un reliquaire, je puisai dans plusieurs êtres du monde matériel une sensation analogue à celle qui se répandait sur moi, en moi, sous l'influence de ses larges et lumineuses prunelles. Cependant, je n'en suis pas moins incapable de définir ce sentiment, de l'analyser, ou même d'en avoir une perception nette. Je l'ai reconnu quelquefois, je le répète, à l'aspect d'une vigne rapidement grandie, - dans la contemplation d'une phalène, d'un papillon, d'une crysalide, d'un courant d'eau précipité. - Je l'ai trouvé dans l'Océan, dans la chute d'un météore. Je l'ai senti dans les regards de quelques personnes extraordinairement âgées. Il y a dans le ciel une ou deux étoiles, - plus particulièrement une étoile de sixième grandeur, double et changeante, qu'on trouvera près de la grande étoile de la Lyre, - qui, vues au téléscope, m'ont donné un sentiment analogue. Je m'en suis senti remplir par certains sons d'instruments à cordes, et quelquefois aussi par des passages de mes lectures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
strummer28 mars 2017
Bruit de fond de Don DeLillo
- Le style efface la violence.
Commenter  J’apprécie          40
Anis020628 mars 2017
Retiens ton souffle de Holly Seddon
Le français était une langue sexy.
Commenter  J’apprécie          00
PerleDulac28 mars 2017
Les animaux ne sont pas comestibles de Martin Page
Mais le grand enseignement que nous pouvons tirer de certains animaux, c'est d'abord le bonheur et la liberté qu'il y a à ne pas être productif et utile. A ne pas être des employés, des obligés, des subordonnés. Et à disposer de notre vie et de notre temps.

Nous avons rendu les animaux utiles aux hommes et nous n'avons pas vu qu'ils pouvaient nous enseigner à être libres.
Commenter  J’apprécie          00
sld0928 mars 2017
Premier dérapage de Mily Black
— Dans deux jours, nous avons une petite mission dans un palace, reprit-il. Là-bas il vous faudra récupérer le plus d’informations sans éveiller les soupçons. Et les soupçons commencent dès que vous posez la première question. Compris ?

— Pas de questions, pas de soupçons.

Il fronça les sourcils et m’observa un moment avant de me demander :

— Vous êtes sûre d’être faite pour ce job ?

Là, tout de suite ? Non. J’avais plutôt envie de téléphoner à Léa pour lui dire que j’étais face à l’homme le plus séduisant jamais rencontré et que je mourais de peur à l’idée de me ridiculiser.

— Oui, dis-je en redressant le menton.

Un coin de ses lèvres se releva en un sourire qui accéléra aussitôt les battements de mon cœur.

— Certaine ?
Commenter  J’apprécie          20
cerisiers28 mars 2017
L'étrange boutique de Miss Potimary, tome 1 : La boîte à secrets de Ingrid Chabbert
-Tu comprends, je ne pouvais pas refuser, il avait l'air si triste.
Commenter  J’apprécie          40
ladesiderienne28 mars 2017
Ouilla!... docteur de Jean Dautriat
- Ouilla, Docteur, La Soraya, vous savez, celle qui peut pas avoir de petit, que le Shah va la répudier, beausseigne. Elle n'a qu'à faire comme moi, un bon pèlerinage à La Louvesc. Vous vous rappelez qu'avec le mien, après s'être mariés on est resté six ans sans en avoir, eh bien ! je suis montée là-haut sur les conseils d'une voisine, ça s'est débouché d'un coup. J'en ai eu six tirant... A propos, dites, vous n'auriez pas, des fois, un pèlerinage sens-contraire ?
Commenter  J’apprécie          10
Simone de Beauvoir
glennherbertgould28 mars 2017
Simone de Beauvoir
Chacun expérimente sa propre conscience comme un absolu.

Comment plusieurs absolus seraient-ils compatibles ?
Commenter  J’apprécie          30
5e1defimoyenage28 mars 2017
Quelle épique époque opaque ! de Anne Pouget
-Décidément sire, on baragouine tout les latins en ces lieux ! Il va falloir que je devienne multilinglotte ! grinça Cornebulle

-Polyglotte, rectifia son compagnon

-Poli, je m'efforce de l'être en toutes circonstances,sire...

-En ce bas monde, il y a décidément les héros et les zéros, et en cela nous nous complétons bien, toi et moi ! soupira Philibert, avant d'ajouter : Polyglotte veut dire qu'on parle plusieurs langues !

-Mais "multi" aussi sire !

(...)

-Certes, mon brave ; mais "multilinglotte" n'existe pas dans notre belle langue !

(...)

-Sire...

L'écuyer avait-il flairé un nouveau danger ? Philibert tourna la tête et écouta la suite.

-Mais alors, si je ne parle qu'une seule langue, je suis unilinglotte ou solilinglotte ?
Commenter  J’apprécie          00
5e1defimoyenage28 mars 2017
Commenter  J’apprécie          00
Gwen2128 mars 2017
Les Feux de l'automne de Irène Némirovsky
- Les hommes, pardi ! s’exclamait Mme Humbert : il suffit qu’ils soient loin de nous pour qu’ils se sentent heureux ! Ne dites pas le contraire, messieurs, j’en connais pour qui la guerre, ce sont des vacances.

- Si on laissait faire les femmes, dit Mme Jacquelain, il n’y aurait plus de guerres…

- Mais celle-ci est la dernière. Vous savez bien que ce n’est pas une guerre comme les autres. C’est une guerre pour la paix. C’est admirable, ça ne s’est jamais vu.

- D’abord, nous sommes sûrs d’être vainqueurs.
Commenter  J’apprécie          40
ladesiderienne28 mars 2017
Les papys flingueurs de Patrick Drouot (II)
Marie Sandre, épouse Bertin digérait avec difficultés la note des funérailles de son géniteur, non pas qu'elle n'eût pas les moyens de les régler, mais elle considérait que cet argent aurait pu servir à quelque chose de plus utile. Marie Bertin avait un esprit pratique et un sens des valeurs propres à la vie rude de la campagne. Ce n'est pas qu'elle n'ait pas aimé son père. Son affection était réelle ainsi que le respect des aînés qu'elle avait hérité d'une éducation stricte, le père Sandre n'avait pas toujours été très marrant, mais la notion de gaspillage était comme un atavisme qui régulait sa qualité de la vie. Ce qui faisait que dépenser de l'argent pour quoi que ce soit était devenu un concept rédhibitoire à cette qualité de vie pouvant même aller jusqu'à lui donner des allergies.

- Il y est pas allé avec le dos de la cuillère, glissa-t-elle à son époux qui était installé à son côté, c'est plus des croque-morts, mais des croque pognons ces gens-là, lui fit elle remarquer.
Commenter  J’apprécie          10
rabanne28 mars 2017
Akiko de Cyrielle
La mode des japonaises

Au Japon, l'apparence est très importante. Il faut bien paraître aux yeux des autres.

Mais, parfois, les japonais se sentent étouffés par leurs codes sociaux et éprouvent le besoin d'exprimer leur individualité.

C'est en partie à travers des styles vestimentaires plus ou moins excentriques qu'ils le font.

Et quelque le soit le style, les japonaises restent toujours féminines.
Commenter  J’apprécie          70
Yuyine28 mars 2017
Harry Potter, tome 5 : Harry Potter et l'Ordre du Phénix de J.K. Rowling
'I cared about you too much' said Dumbledore simply. 'I cared more for your happiness than your knowing the truth, more for your peace of mind than my plan, more for your life than the lives that might be lost if the plan failed. In other words, I acted exactly as Voldemort expects we fools who love to act.'
Commenter  J’apprécie          20