AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266170643
Éditeur : Pocket (2006)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 203 notes)
Résumé :
Emouchet, le chevalier pandion, est de retour d’exil, prêt à reprendre sa place de Champion de la reine. Mais sa maîtresse est frappée d’un mal mystérieux et Séphrenia, la vieille sorcière, n’a pu que retarder l’échéance : assise sur son trône, enchâssée dans un bloc de cristal, la jeune reine est mourante ; il faut vite trouver un remède…
Emouchet part en quête, en compagnie de Séphrenia et de la petite Flûte aux étranges pouvoirs…
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr
Critiques, Analyses & Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Witchblade
Witchblade21 février 2016
  • Livres 4.00/5
Livre lu dans le cadre de la pioche de Février 2016.
Je remercie donc Bislys pour cette pioche car ça a été une très bonne découverte et malgré ses 600p, il a été lu assez rapidement. Cela fait au moins 5 ans qu'il patiente dans ma PAL car j'avais peur d'être déçue. J'avais lu plus jeune « Polgara » et arrivée sur Babelio, je l'ai « redécouvert » car je n'en avais gardé aucun souvenir. J'espère que cela ne sera pas le cas avec ce roman dont j'ai dès le départ très apprécié l'humour pince-sans-rire du personnage principal. Et grâce à une collègue, dès la fin de cette critique, je vais pouvoir aller lire le tome 2.
Le moins que l'on puisse dire avec ce tome, c'est qu'il a dépassé le stade du tome d'introduction avec son nombre de pages ainsi que par son univers très bien construit. Il faut dire également que le couple Eddings n'est pas à son coup d'essai, ils savent bien raconter leur histoire et créer les mondes qui vont avec. Je disais donc que ce monde est très bien construit car Emouchet, le personnage principal, nous fait découvrir durant son périple différents peuples avec chacun leur spécificité culturelle et vestimentaire. Il y en a donc pour tous les goûts, on y retrouve même notre monde arabe et ses femmes voilées. Les auteurs nous ont également créés des cartes nous permettant ainsi de suivre Emouchet et ses amis pendant leurs déplacements ainsi que de situer les différentes contrées les unes par rapport aux autres. Par contre, ce qui m'a un peu manqué au début aurait été l'aide d'un lexique pour les différents termes spécifiques inventés par le couple Eddings, à moins qu'il y ait un ordre à respecter pour lire leurs séries... le petit plus de ces auteurs est que tout nous est décrit dans les moindres détails sans pour autant alourdir le récit ni rebuter à la lecture, un vrai coup de maître donc !
Comme je le disais plus haut, j'ai dès le début très apprécié l'humour très particulier d'Emouchet et heureusement car je dois bien avouer que j'allais dans cette lecture un peu à reculons à cause de mon expérience avec « Polgara » et que comme d'habitude, je n'ai pas relu le résumé avant d'attaquer ma lecture (cela peut gâcher quelques effets de surprises et donner des a priori sur la lecture, je préfère donc éviter...). J'ai ainsi eu le plaisir de découvrir différents personnages, tous très particuliers et surtout des personnalités toutes en subtilités et en nuances suivant les situations et les protagonistes. J'ai donc pris plaisir à rencontrer et à côtoyer ces différentes personnes : celle qu'il me tarde de retrouver est la petite Flûte, elle m'intrigue énormément.
Ce qui est également sûr, c'est que cette série nous réserve bien des surprises et que le périple d'Emouchet sera semé d'embûches en tous genres. Après 10 ans d'absence dans son pays pour cause d'exil forcé, il est contraint de repartir sur les routes pour trouver le mal qui ronge sa reine. Il sera accompagné par différents amis et de nouvelles connaissances pour mener à bien sa quête. Et comme un malheur n'arrive jamais seul, de nombreuses personnes lui mettront des bâtons dans les roues car tout est affaire de politique et de religion. Il a néanmoins été très agréable de suivre Emouchet et ses amis dans ces différentes péripéties car je me demandais à chaque fois comment il allait pouvoir se sortir de tous ces mauvais pas. L'auteur réserve donc bien des surprises à son personnage principal. Il a fallu quelques centaines de pages avant que l'histoire ne se lance réellement et j'ai enfin été prise dans le roman. J'avais du mal à la lâcher pour aller au boulot ou même dormir...
Par contre, petit hic avec mon édition, elle vient de France Loisirs et elle est bourrée de coquilles en tous genres, et des plus bêtes en plus... On retrouve des accents intempestifs (dé, là, à, …) ou inversement, des accents manquants, et pareil pour les tirets (centre ville...). D'après ma collègue, ça s'arrange un peu dans les autres tomes, à voir donc !
Comme vous l'aurez compris, ce tome a donc été une très bonne découverte dont je vais de ce pas lire la suite. le personnage principal a un humour comme j'aime et les auteurs ont su créer un univers très complexe et très intéressant avec des contrées et des religions très différentes (mono et polythéiste) ainsi que différents personnages tout en nuances. Si vous ne connaissez pas ce couple d'auteurs, je vous conseille donc de découvrir cette série très complète dont le premier tome démarre très rapidement avec un monde très bien construit. Pour ma part, je vais de ce pas lire le tome 2 (et encore merci à Bislys pour son choix !).
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          222
basileusa
basileusa20 octobre 2013
  • Livres 5.00/5
C'est avec un grand enthousiasme que je découvre cet auteur et le premier tome de cette trilogie . Je mets 5 étoiles sans hésitations tellement j'ai été transportée par cet univers et ses personnages.
Emouchet ,chevalier de l'Eglise ,champion de la reine d'Elénie ,rentre d'exil et apprend que la reine n'a plus beaucoup de temps à vivre ,victime d'une étrange maladie. Avec l'aide de sa compagnie de chevalier ,il va tout tenter pour la sauver et dans le même temps essayer de contrer Annias qui tente de s'emparer du royaume
. Entre complots,magies et retournements de situation ,on ne s'ennuie pas une seconde ! Et la guerre qui se prépare promet encore beaucoup d'actions...
C'est donc avec une très grande hâte que j'attends de recevoir les deux derniers tomes !
Commenter  J’apprécie          190
belette2911
belette291129 avril 2012
  • Livres 4.00/5
Toute triste après avoir quitté les cycles de la "Belgariade" et celui de la "Malorée", je fus toute en joie en découvrant cet autre cycle de monsieur et madame Eddings.
Bon, cette trilogie est juste un petit cran en dessous de la fameuse décalogie, mais ne boudez pas votre plaisir en passant outre. Elle est excellente tout en étant fort proche de l'autre, de par le style d'écriture, de l'humour, de la quête et de par la conception de ses personnages.
En effet, on retrouve plus ou moins le même schéma : une communauté qui se crée pour aller remplir une mission, des personnages plus ou moins ressemblants à ceux de la Belgariade, tout en gardant un monde différent et j'ai vraiment passé un excellent moment.
Cette trilogie est plus politisée que les autres, mais pas trop, rassurez-vous si vous y êtes allergique. Cela vous permettra juste de remarquer que les manoeuvres politiques, où qu'elles soient, même dans un autre monde, restent les mêmes...
En tout cas, le personnage d'Emouchet a de l'humour et le rythme de la narration est très soutenu . Les autres personnages aussi sont agréables et j'ai eu mes petits préférés.
La compagnie d'Emouchet comprend les inévitables personnages type de tout bon roman de fantaisie et tous ces sympathiques personnages donnnt la puissance à ce roman très bien écrit et on devine nombre de choses sur le devenir de la quête sans jamais pouvoir en être absolument certain.
Je me suis régalée avec ce premier tome d'une trilogie qui s'annonce délicieuse. Tous les ingrédients y sont présents : monstres mythiques, pouvoir magiques, chevalerie, noblesse, artefacts, mais aussi intrigues, complots, meurtres, mystères, humour, personnages bien travaillés et fantômes.
"Le trône de diamant" pose vraiment les bases de cette quête qui va être réalisés par des personnages aux capacités peu ordinaires et qui sont des plus flamboyants, alternant la ruse et la fuite avec le combat brut et direct.
Un très bon livre donc.
Son défaut ? Ben, à un moment donné, il faudra aussi que je quitte ces personnages... six tomes, c'est vite passé, vous savez !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Mondaye
Mondaye24 février 2016
  • Livres 5.00/5
On retrouve tout l'humour et les personnages inimitables des Eddings, quoique ce soient des nouveaux venus (pour ceux qui ont eu le bon sens de ne PAS lire la trilogie des périls avant), ils ne sont en effet pas sans rappeler ceux de la Belgariade.
Mais plus âgés ils sont plus "murs", plus durs par moment, ils ont déjà vécus, ce qui les rend d'autant plus vivant. (en fait ce qualificatif s'applique surtout à la comparaison Émouchet/Garion)
Mention spéciale justement pour Emouchet, irrésistible avec sa manie d'appeler tout le monde "voisin" sur un ton (vaguement) inquiétant et Talen qui est terriblement attachant avec son impertinence et son agilité (verbale aussi bien que physique).
L'intrigue elle aussi est assez prenante, des adversaires bien choisis, du flou mais pas trop, une quête qui se construit et se précise au fil du roman et des enjeux grandissant.
Le monde aussi est bien construit, comprenant des peuples aux cultures variées et une organisation élène relativement complexe et réaliste. Une orientation aussi plus politique de l'intrigue que dans la Belgariade.
Bref un très bon moment de med-fan à passer :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Ameni
Ameni05 juillet 2011
  • Livres 4.00/5
Si il n'est pas aussi bon que les tomes de la Grande Guerre des dieux (Comment le pourrait-il aussi...) le trône de diamant est très agréable à lire. On y retrouve la patte du maître Eddings et les éléments qui font un bon univers. D'ailleurs de nombreux aspects sont très proches de la Grande Guerre des dieux, que ce soit au niveau des personnages, des situations ou des peuples.
Divers royaumes répartis sur divers continents (Element vital : Une carte est présente au début, ainsi que des parties agrandies au début de chaque chapitre où se déroule l'action), autant de Dieux que de peuples, et une Eglise toute-puissante avec à ses ordres quatre ordres combattants. le décor est posé.
Une reine à sauver (Empoisonnée, elle a été "scellée" dans le cristal pour retarder sa mort), un remède à trouver, un méchant primat voulant accéder au poste suprême de l'Eglise, un méchant Dieu semblant faire des siennes, un gentil chevalier et ses fidèles amis et connaissances pour contrer tous ces méchants.
Bon, ça peut paraître un peu simpliste (Surtout présenté comme ça), mais l'intrigue est plus complexe que ça et surtout bien menée. On sent qu'il y a encore un paquet de choses qui ne sont pas développées puisque ce premier tome voit surtout Emouchet & Co lutter contre des intrigues diverses et variées + rechercher si il y a un remède pour sauver la reine Elhana.
Et pour enrober le tout: le style de David Eddings. Toujours aussi simple (Le genre qui fait qu'on arrive à la fin du livre en se demandant comment on y est arrivé aussi vite.. Et pourquoi fait-il déjà nuit ??) et très drôle. Que ce soient les situations, les personnages (le plus souvent à fort caractère) ou les dialogues. le sourire vient tout seul aux lèvres.
Critique plus complète sur mon blog !
Lien : http://blogameni.wordpress.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations & extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
PetiteMariePetiteMarie11 mai 2008
Faran, sa robe rouanne luisant au soleil, galopait tranquillement en rond. Il ne portait ni selle ni bride, et son allure avait quelque chose de joyeux. Flûte était allongée sur lui, sur le dos, et jouait de son instrument. Elle avait la tête nichée confortablement entre ses épaules saillantes, les jambes croisées, et battait la mesure de son petit pied sur la croupe de Faran.
Emouchet en resta bouche bée, puis il sortit du bois pour se placer sur la trajectoire du gros rouan. Il écarta largement les bras et Faran passa au pas avant de s'arrêter devant son maître.
- Qu'est-ce que tu fabriques ? aboya Emouchet.
L'expression de Faran se fit hautaine et il détourna le regard.
- Tu as complètement perdu la tête ?
Faran renâcla et agita la queue tandis que Flûte continuait sa mélodie. A plusieurs reprises, la petite fille tapa autoritairement sur la croupe de son pied taché d'herbe, et il évita soigneusement Emouchet fulminant pour reprendre son petit galop tandis que reprenait la chanson de Flûte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Skarn-shaSkarn-sha17 juin 2012
- Ce n'est pas un peu dangereux de chasser avec une simple cotte de mailles ?
- Pas trop, en fait. Ils n'utilisent que des massues. On risque de se faire casser des côtes, mais c'est à peu près tout.
Une armure complète ne serait-elle pas plus avantageuse ?
- Pas quand il faut traverser des cours d'eau ... et nous en avons beaucoup de Talésie. On peut de débarrasser rapidement d'un jaseran même si on se trouve au fond d'une rivière. Par contre, ce serait un peu difficile de retenir sa respiration assez longtemps pour ôter une armure complète.
- Logique.
- Nous avons pensé comme toi. Il y a un certain temps, on avait un Précepteur qui trouvait qu'on devait porter une armure complète comme tout les autres ordres .. par soucis des apparences. On a jeté un de nos frères vêtu d'un jaseran dans le port d'Emsat. Il a enlevé son jaseran et est remonté en moins d'une minute. Le Précepteur portait une armure complète. Quand on l'a jeté à l'eau, il n'est pas remonté. Peut être a-t-il découvert quelque chose de plus intéressant à faire, là en bas..
- Vous avez noyé votre Précepteur . demanda Emouchet, stupéfait.
- Non, c'est son armure qui la noyé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
WitchbladeWitchblade30 mai 2016
- Je vais retourner à Cimmura et arracher les boyaux d'Annias, gronda-t-il. Avec un poignard émoussé.
(…)
- Voici la façon de procéder, suggéra [le médecin]. Effectuez une incision latérale juste en dessous du nombril. Puis retournez-le sur le dos d'un coup de pied. Tout devrait être éjecté d'un coup.
- Comment pourrai-je vous remercier ?
- C'est gratuit. Quand il faut travailler, autant le faire bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
PetiteMariePetiteMarie11 mai 2008
C'était une fillette d'environ six ans. Ses cheveux longs étaient noirs et luisants, ses grands yeux aussi profonds que la nuit. Un bandeau d'herbes tressées lui enserrait le front et rejetait ses cheveux en arrière. Elle était assise sur une branche et soufflait dans une flûte de berger. Malgré le froid, elle ne portait qu'une courte robe de lin serrée à la taille qui laissait nus ses bras et ses jambes. Ses pieds nus et tachés d'herbe étaient croisés et elle était perchée sur la branche avec une assurance posée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
WitchbladeWitchblade29 mai 2016
Faran sortit en un petit trot orgueilleux, levant haut ses sabots ferrés pour les laisser retomber bruyamment sur le pavé mouillé. Le gros cheval avait un goût particulier pour le théâtre et il se pavanait toujours outrageusement quand Emouchet le montait en armure.
Commenter  J’apprécie          220
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
701 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre
. .