Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique


ISBN : 2266241508
Éditeur : Pocket (2013)


Note moyenne : 3.7/5 (sur 82 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
Mon cher Marcas, le véritable secret de l’ordre du Temple n’a jamais été le trésor. Je vous parle d’un secret d’une puissance telle qu’il pourrait faire basculer le destin de l’humanité…
1232. En Terre Sainte, une lutte sans merci oppose le Grand Maître des Templ... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (20)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par Ewylyn, le 28 octobre 2013

    Ewylyn
    Je viens de terminer cette lecture et j'en ressors plutôt contente. Je lui trouve de bons atouts pour être un tome intéressant, quoi que je ne l'ai pas autant dévoré que son prédécesseur Le septième templier.

    A vrai dire, j'ai mis pas mal de temps à entrer dans l'histoire, je ne parvenais pas au début à comprendre comment les différents chapitres allaient se relier. Terrible erreur de ma part, car il existe bien un lien, mais il faut attendre pour en comprendre toute l'étendue. Une fois que je suis rentrée dans l'intrigue, tout est allé beaucoup mieux, le rythme est soutenue, on enchaîne les énigmes, les révélations et les chasse à l'homme avec enthousiasme. L'enquête autour de ce Temple noir, autour du véritable secret des Templiers m'a tenue en haleine, je l'ai trouvée très riche en rebondissements.

    La fin m'a surprise, l'épilogue encore plus. Ce tome est plus sombre, plus triste aussi, quelle fin terrible pour notre cher Marcas, je compatis avec ce qui lui arrive. C'est un personnage très réaliste, touchant, fort et intelligent que nous avons, il est agréable de suivre tous ces événements avec lui. On finit d'ailleurs par s'attacher à lui, à son humour très particulier, qui m'a énormément amusée, à sa manière de voir.

    Contrairement au Septième templier, il est nécessaire pour comprendre ce tome de lire, bah, justement, de lire Le septième templier, sinon des références vont vous manquer, de plus, certains protagoniste, comme la Louve, Gabrielle ou Da Silva refont leur apparition. J'ai par ailleurs apprécié le retour de la Louve, une vraie psychopathe infernale, sa présence rend chacune de ses apparitions remarquables. Cependant, contrairement au Septième templier, je me suis peut-être moins attachée aux personnages, du moins, les personnes suivant Marcas m'ont moins passionnées. Idem pour les protagonistes du passé, moins marquant, excepté l'excellent Roncelin, très intéressant à suivre.

    En général, les personnages sont très travaillés, dans leurs répliques, dans leurs aspirations, leurs agissements ou encore leurs psychologie. C'est agréable de voir s'animer des protagonistes réalistes, qu'ils soient secondaires ou principaux, contemporains ou passés. le style des auteurs est soigné, les descriptions nous plongent directement dans une ambiance de thriller maîtrisé avec des mots travaillés tout en rendant une lecture fluide et agréable.

    Dans la forme, les auteurs ne changent pas le credo. Nous alternons les chapitres entre passé et présent. Et une fois avec l'un ou l'autre, nous suivons plusieurs protagonistes, ce qui donne énormément de rythme à la lecture et de suspens aussi. Cette fois-ci, le passé ne concerne plus l'arrestation des templiers et leur procès, mais les Croisades, nous sommes en 1232, dans une joute extraordinaire entre le Légat du Pape et le Grand Maître des Templiers. Cette partie historique m'a beaucoup fascinée, le vocabulaire et les mentalités sont bien respectées et cette guerre pour un certain secret se révèle formidable.

    Le présent nous présente un Lord anglais appartenant au Temple noir et bien décidé à changer le cours de l'Histoire. On y rencontre également un scientifique, notre cher Marcas, nous avons également le point de vue des « méchants ». Ce changement de point de vue permet de ne pas s'enfermer dans une seule vision ou dans un manichéisme total, nous avons le droit de penser ce que nous voulons de ces personnes et de leurs choix. Je trouve le procédé intéressant.

    En conclusion, j'ai bien aimé ce huitième tome, même si je lui préfère le précédent. Il a de bons ingrédients pour être un bon thriller, comme le rythme, le thème ainsi que l'enquête et ses rebondissements. On ne s'ennuie que rarement, les émotions sont présentes, l'Histoire également, l'intrigue est dans sa forme et dans son fond maîtrisée et soignée. Les protagonistes sont nombreux et sont plutôt plus ou moins attachants, selon l'opinion que l'on a d'eux ou bien ce qui leur arrive au cours de cette aventure. Je ressors de cette lecture satisfaite, j'ai passé un bon moment et je compte lire d'autres récits avec Antoine Marcas comme héros.

    Lien : http://la-citadelle-des-livres.skyrock.com/3192857403-Le-temple-noir..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par fabricel, le 23 octobre 2012

    fabricel
    Ce que j'apprécie dans les ouvrages de Giacometti et Ravenne, ce sont les histoires dans l'Histoire qui s'imbriquent les unes dans les autres.
    Dans "Le temple noir", nous partons à la découverte du Londres des franc-maçons.
    J'ai apprécié "le 7e templier" et, cette suite, est intéressante et pleine de suspense, ce qui m'a également plu mais, en même temps, je trouve que trop d'ésotérisme avec "le" secret du secret du trésor des Templiers fait un peu trop et nuit à l'intrigue.
    Au final, un bon livre mais qui ne laissera pas un souvenir impérissable dans la série.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 11         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par akhesa, le 31 août 2013

    akhesa
    Ce second tome nous devoile le veritable secret des templiers;non pas de nature materielle(richesse) mais de nature spirituelle a travers une pierre,source d'energie pouvant changer le monde.
    Les trois grandes religions monothéistes se sont baties sur la pierre.Toute leur symbolique,leurs lieux de culte;la pierre a toujours été un acte fondateur;une pierre sacree pour s'attirer a la fois les dons des fidèles et la grace de dieu.
    Ce second tome se laisse lire comme le premier,il nous emmene a Londres,ville a l'heritage templier et franc-maçon de longue date.Comme dans le premier,on y retrouve les memes ingrédients,la meme recette a succes.
    Je trouve cela dommage que Marcas ne puisse vivre pleinement le grand amour,ily a droit aussi!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Artemissia, le 31 août 2012

    Artemissia
    Nous retrouvons donc, ce cher Antoine Marcas quelques mois plus tard après sa périlleuse aventure, en compagnie de la belle Gabrielle, pour des vacances bien méritée. Alors que tout semblait aller pour le mieux, le boulot rattrape notre inspecteur de charme et de choc qui se voit contraint de revenir en quatrième vitesse en France pour reprendre une affaire qu'il pensait terminée…enfin pour le moment.

    Alors que la France et le Vatican se partage le trésor sonnant et trébuchant des Templiers retrouvé à Paris même sous la Basilique du Sacré-Cœur, un trésor encore bien plus grand s'y cache. Un trésor qu'une secte parallèle à celle des templiers, est bien décidée à découvrir.
    Un récit sous trois angles différents
    Antoine devra encore une fois, et bien contre lui, déjouer des plans fumeux et il retrouvera la tueuse sans pitié “La louve” bien prête à remplir sa mission et tuer Marcas pour le coup. Ce qu'elle n'avait pas réussi à faire dans le tome précédent. L'histoire nous entraine comme dans le tome précédent sur trois plans différents, le trois étant le chiffre maçonnique par excellence. Ainsi nous pouvons aussi lire le roman sous trois angles différents.

    Il y a la partie historique qui se passe bien avant notre époque, au Moyen-Age et la partie contemporaine. Les auteurs nous invitent à trois lectures possible. Soit nous lisons d'abord la partie historique et après la contemporaine ou inversement, ou soit nous lisons le roman dans l'ordre. Pour ma part je l'ai lu dans l'ordre parce que je trouve que cela donne plus de puissance et de cohérence à la continuité du récit.

    On se retrouve propulsé dans une nouvelle aventure de cet Indiana Jones moderne qui n'est pas non plus sans rappeler Benjamin Gate en plus frenchie et grande gueule. Ici la nouvelle enquête de Marcas nous emmène à Londres quelques mois avant les JO de Londres de 2012.
    Une histoire passionnante qui nous entraine au cœur des plus grands secrets ésotérique.
    Entre actualité, et secrets qui pourraient détruire le monde, le lecteur est une nouvelle fois happé dans un univers dédié aux Templiers et à la franc-maçonnerie. Les auteurs nous proposent aussi de découvrir un peu l'envers du décors (sur internet) avec les anti franc-maçonniques et leurs hypothèses parfois bien farfelues. Ce qui donne une dose d'humour bien agréable au récit.
    Dans l'ensemble j'ai beaucoup aimé et je l'ai lu avec autant de plaisir que le précédent. Bien que je salue cette envie de coller au plus proche de l'actualité présente, j'ai trouvé que le dénouement était juste trop prévisible et que finalement ce grand secret des Templiers retombait un peu comme un soufflet. Beaucoup de bruit pour rien. Ou sans doute, Marcas est arrivé à temps avant la grande explosion ^^. Oui c'est sans doute ça.
    Et puis que dire de la fin qui m'a légèrement déçue ? Pourquoi tant de haine vis a vis des personnages féminins qui entre dans la vie de Marcas pour en sortir aussi vite qu'elles y sont entrées et en général les pieds devant ?

    Bon malgré tout et quoiqu'il en soit, j'ai passé un super bon moment, encore une fois, et je suis définitivement fan du duo ! J'espère qu'il y aura de nouvelles aventures extraordinaires avec ce cher Antoine !

    Lien : http://twilight-fascination.com/2012/08/31/le-temple-noir-de-giacome..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par Davalian, le 01 août 2012

    Davalian
    Exploiter une nouvelle fois la mystique du secret des Templiers, suppose une prise de risque. Le temple noir prolonge Le septième templier à dix mois de distance. Les nouveautés sont maigres, surtout pour 650 pages !
    Le dénouement est décevant. Malgré les explications des compères, leur interprétation maçonnique du secret parait franchement peu inspirée et bâclée. Certains passages frisent la démesure. Il faut lire les aventures de Marcas au téléphone depuis la Floride ou dans les jardins du 55 rue du Faubourg saint-Honoré pour le croire !
    Le protagoniste n'est pas très présent de ce nouvel ouvrage. Il se transforme en cliché et il faut espérer qu'un renouvellement lui sera profitable. Les personnages féminins sont tout autant malmenés. Gabrielle et La louve sont déjà connues et à peine présentes, tandis qu'une certaine connaissance du Rituel de l'Ombre refait une apparition es qualité de bonne servante. La surprise du livre reste lord Fainsworth : un bad guy unique tout à la fois méchant contemporain et appartenant à une autre époque.
    L'une des grandes forces de ce livre réside dans l'intrigue dite historique. Nous voici plongés en Terre Sainte au XIIIe siècle après avoir assisté à la chute de l'Ordre : une idée originale. D'autant plus qu'elle est amenée par une équipe de personnages secondaires bien sympathique. Les passages sur les théories "conspirationnistes" sont amusants et rappellent les bons souvenirs du Pendule du Foucault.
    Autre atout majeur de l'ouvrage : la visite touristique-maçonnique de Londres. Il fallait y penser et la recette est un succès ! Une annexe est d'ailleurs présente pour inciter le lecteur à faire du tourisme ésotérique.
    (Pour la version complète, c'est par ici-bas...)

    Lien : http://kriticon.over-blog.com/article-le-temple-noir-eric-giacometti..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la critique


Critiques presse (1)


  • LesEchos , le 13 août 2012
    Le huitième tome des aventures d'Antoine Marcas ne dépare pas la série. Il repose sur une intrigue dans la Terre sainte de 1232 (sur fond de lutte sanglante entre le Grand Maître des Templiers et le Légat du pape pour posséder « un secret revendiqué par toutes les religions et tous les pouvoirs ») et une autre entre Paris et le Londres de l'industrie financière, des Jeux Olympiques et des sociétés secrètes. [...] D'une redoutable efficacité dans son genre.
    Lire la critique sur le site : LesEchos

> voir toutes (8)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par fabricel, le 09 octobre 2012

    - A l'origine de l'Ordre, les Templiers s'appelaient les Pauvres Chevaliers du Christ. [...]
    Le frère obèse ne put s'empêcher de ricaner.
    - Les Pauvres Chevaliers du Christ, elle est bien bonne celle-là. Ils étaient riches comme Crésus et jouaient les banquiers pour toute la chrétienté. Que c'est beau cette compassion. C'est comme dans ton obédience, beaucoup de belles paroles mais on ne se mêle pas au peuple. Dans les loges de bobos, on ne taille pas sa pierre avec les clodos.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la citation

  • Par akhesa, le 29 août 2013

    Tu n'as pas peur de la mort,toi qui seras damne parce que tu es juif?Maimones sourit dans l'obscurite.
    cette pretention des chretiena connaitre le jugement de Dieu!

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la citation

  • Par Davalian, le 01 août 2012

    Deux francs-maçons qui s'étripent dans le jardin de l’Élysée. Messieurs, ça me convainc d'une chose, c'est que le grand soir du complot maçonnique n'est pas encore arrivé.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation

  • Par benjetpascal, le 08 septembre 2013

    Couché sur sa paillasse, Roncelin de Fos contint un cri de douleur. Le barbier venait d'entamer la peau juste au-dessus du poignet. Il glissa une écuelle en étain et un sang noir tomba goutte à goutte.
    - La saignée va vous soulager, messire. Trop de sang oppresse le coeur et ralentit sa marche.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par danyel, le 04 juin 2013


    Comme une prière, il se répétait les phrases du souverain pontife, le crédo d' une Eglise qui désormais ne tolérait plus la moindre atteinte à son autorité.

    ....L ' hérésie est l ' oeuvre du Diable.Et pour terrasser Satan, il faut employer ses propres moyens. N ' hésitez jamais . Mieux vaut faire périr dix innocents que d ' épargner un hérétique ....

    Discrètement le Légat embrassa la médaille sainte. Jamais il ne décevrait le pape.

    page 326
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

> voir toutes (17)

Videos de Éric Giacometti

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Éric Giacometti

Autour d'un verre "ésotérique" avec Jacques Ravenne et Eric Giacometti .
En moins de dix ans, le duo Ravenne & Giacometti ont écoulé plus de 1,7 millions d'exemplaires de la saga d'Antoine Marcas. le Règne des Illuminti (Fleuve noir), 9e tome des aventures du flic franc-maçon, s'attelle à la question des sociétés secrètes. de la Révolution française à aujourd'hui le sports sont nombreux et l'action trépidante.








Sur Amazon
à partir de :
7,98 € (neuf)
21,00 € (occasion)

   

Faire découvrir Le temple noir par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (248)

> voir plus

Quiz