AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.75 /5 (sur 773 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Bizerte, Tunisie , le 25/02/1932
Biographie :

Claude Pujade-Renaud est un écrivain français.

Elle a publié son premier roman "Le ventriloque" en 1978. Depuis, elle est l'auteur de plusieurs romans et recueils de nouvelles, remportant le prix Goncourt des lycéens pour "Belle mère" (1994) le prix de l'Écrit intime en 1998 pour "Le sas de l'absence", et le prix de la Fondation Thyde-Monnier de la SGDL en 2001 pour "Un si joli petit livre".

Professeur de danse, elle a longtemps enseigné l'expression corporelle au département des Sciences de l'éducation à l'Université Paris VIII, et est l'auteur des textes "Le Corps de l'élève dans la classe", "Le Corps de l'enseignant dans la classe" et "L'École dans la littérature".

En 2004 elle a reçu le Grand Prix Poncetton de la Société des gens de lettres, créé en 1970 et attribué à un auteur pour l'ensemble de son œuvre.

Claude Pujade-Renaud a créé et géré la revue Nouvelles Nouvelles (1985-1992) avec Daniel Zimmermann, avec qui elle a également écrit plusieurs livres à quatre mains en direction de la jeunesse (cycle "Les Aventuriers de l'histoire" aux Éditions La Farandole : 9 titres), et ("Les Écritures mêlées", 1995; "Septuor", 2000; "Duel", 2004).
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Le 7 mars 2013, François Busnel reçoit : Benoîte Groult, Ainsi soit Olympe de GougesAlix de Saint-André, Garde tes larmes pour plus tard, à propos de Françoise Giroud, Histoire d'une femme libre : un manuscrit retrouvé par Alix de Saint-André à l'IMEC et publié par cet écrivaine à titre posthume. Andreï Makine, Une femme aiméeClaude Pujade-Renaud, Dans l'ombre de la lumière La Grande Librairie France 5 #LGLf5 -- François Busnel propose en direct chaque jeudi à 20h35 sur France 5, un magazine qui suit de près l'actualité littéraire avec pour seul mot d'ordre, le plaisir. Retrouvez toutes les informations sur les invités et leur actualité sur notre site : http://www.france5.fr/la-grande-librairie Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux pour suivre notre actualité : https://www.facebook.com/pages/La-Grande-Librairie/512305502130115 https://twitter.com/GrandeLibrairie Et réagissez en direct pendant l?émission avec le hashtag #LGLf5.
+ Lire la suite

Citations et extraits (228) Voir plus Ajouter une citation
nadejda   19 mars 2013
Dans l'ombre de la lumière de Claude Pujade-Renaud
Tu aimais la courbe de ma nuque, le parfum de mes cheveux. Ma passion des fleurs, des couleurs, la robe violette achetée à Rome, mes courgettes grillées sur la braise. Et ma patience, disais-tu. Tu aimais le terrier odorant de mes aisselles, mon rire, ma purée d'olives et d'anchois, le calme lisse de mon sommeil, ma discrétion tout au long du jour et mon impudeur dans la jouissance. Tu aimais m'entendre chantonner en me coiffant, rire et babiller avec notre fils. Tu aimais lorsque j'offrais mon visage à la pluie de septembre. Tu m'aimais.

p 225
Commenter  J’apprécie          330
Piatka   08 juin 2016
Tout dort paisiblement sauf l'amour de Claude Pujade-Renaud
Aimer et être aimée confère à la fois densité et légèreté.
Commenter  J’apprécie          310
nadejda   04 juin 2012
Sous les mets les mots de Claude Pujade-Renaud
En Provence, la bouillabaisse borgne est la bouillabaisse du pauvre. L'oeuf remplace la rascasse et la vive, le roucaou, la galinette, rouge et barbue, les merveilleux petits poissons de roche qui passent par toutes les couleurs de l'arc-en-ciel. Ou le saint-pierre dont la tête est plus grosse que le corps, ou le loup, si tendre.

Pour cette bouillabaisse, il suffit d'un oignon et d'un poireau qu'on fait transpirer jusqu'à la transparence, une tomate, quelques gousses d'ail, safran et bouquet garni, un brin de fenouil (rien de plus parfumé que le fenouil sauvage), et surtout ne pas oublier l'écorce d'orange roussie qui confère un très discret arrière-goût d'amertume, légèrement caramélisé. On ajoute l'eau, on laisse cuire avec quelques pommes de terre -- de celles qui savent se tenir à table.

Tout à la fin, on poche dans ce bouillon un oeuf par personne. Dans mon assiette j'aime crever l'oeuf : la fusion du liquide safrané et du jaune onctueux est un régal. Je m'amuse à penser que cet oeil doré cerné de blanc est à l'origine de ce qualificatif de borgne. p 62
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
fanfanouche24   24 septembre 2014
L'érotisme vu par douze femmes- Nouvelles Nouvelles été 1988- N°11 de Claude Pujade-Renaud
Le volume de la Pleïade, lui, aussi austère soit son contenu, vous offre la promesse de nombreuses rencontres. Cuir sombre et bas de soie... Sous le classicisme de la peau souple aux couleurs de maroquin, le papier bible a des finesses de lingerie, des transparences d'intimité. On respire un Pleïade, on le palpe, le feuillète d'un doigt tendre. On n'écrit pas sur un Pléïade à moins d'avoir de lointaines pulsions, d'inavouables désirs de tatouages. Et l'on s'attend toujours à trouver entre les pages des pétales décolorés, des images pieuses... Les missels de nos grands-mères ont ainsi caché bien des secrets et suscité plus de plaisirs que la morale bourgeoise d'antan ne saurait le dire. -Un Flirt en papier de Michèle Gazier (p.108)
Commenter  J’apprécie          211
fanfanouche24   20 juin 2014
Le sas de l'absence de Claude Pujade-Renaud
-Antibiotique-



Elle traîne. Qui saurait l'aider à se réfugier dans une vraie maladie ? Personne en ce monde ne semble préposé à cette fonction, si nécessaire pourtant.

Peut-être était-ce celle de sa mère lorsque la fille était enfant ? En ce temps-là, on avait le droit de fabriquer de grosses fièvres à la place de la souffrance. Le droit, la ressource. A désappris. Acquis tant de mots, de gestes. Perdu l'essentiel. (Livre de Poche, juillet 2000,p.36)
Commenter  J’apprécie          200
Piatka   08 juin 2016
Instants incertitudes de Claude Pujade-Renaud
Disparu le village

sur la carte



Hier encore

paisible

bien à sa place

niché dans ce pli



Une route y conduisait

du moins l’a-t-on cru

elle divague à présent

s’efface lentement



A force de le chercher

ce lieu délivré

de l’ombre et du gris

on a oublié son nom



Peut-être a-t-il essaimé

sur une autre carte

par métastases

éparpillées



On n’ose aller regarder

tant soi-même

on se sent proche

de la dispersion
Commenter  J’apprécie          200
Piatka   09 juin 2016
Tout dort paisiblement sauf l'amour de Claude Pujade-Renaud
Les meilleures pensées surgissent en marchant.
Commenter  J’apprécie          222
litolff   12 avril 2013
Dans l'ombre de la lumière de Claude Pujade-Renaud
Partis dans la nuit par une route sinueuse, nous avons vu, en fin de matinée, le soleil patiner le calcaire doré de la cité, sans l'écraser. Une ville couleur de dattes et de miel, entourée par l'eau dansante des oliviers.
Commenter  J’apprécie          190
sabine59   17 décembre 2018
Instants incertitudes de Claude Pujade-Renaud


Le chat derrière la vitre

écarte le rideau

pour regarder la nuit

qui habite ses yeux



L'ombre

l'éclaire



Retombée des paupières



Du rideau



Nuit dérobée
Commenter  J’apprécie          182
tynn   27 avril 2016
Tout dort paisiblement sauf l'amour de Claude Pujade-Renaud
...les gens très drôles sont souvent profondément angoissés.
Commenter  J’apprécie          190

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Le p'tit bal ....

C'est mon dernier bal ... "J'ai dit à mes copains Y'a un baloche à Sarcelles On va y faire un saut Y aura p't'être des morues Et puis ça fait un bail Qu'on s'est plus bastonné Avec de la flicaille Ou des garçons bouchers C'est mon dernier bal Ma dernière virée Demain dans l'journal Y'aura mon portrait" Indice : Lola

La compagnie créole
Bernard Lavilliers
Renaud
Michel Sardou

16 questions
28 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanson , fêtes , françaisCréer un quiz sur cet auteur

.. ..