AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.72 /5 (sur 324 notes)

Nationalité : Royaume-Uni
Biographie :

Elisabeth Ross a grandi en Ecosse où elle a étudié le français et le cinéma à l'Université de Glasgow. Après avoir obtenu ses diplômes elle a travaillé comme monteuse à Montréal puis à Los Angeles où elle vit maintenant avec son mari.
Elle a publié son premier livre, Belle Epoque, en 2013 à partir d'une nouvelle d'Emile Zola. Elle travaille actuellement au second qui se déroule dans le Los Angeles des années 1940.

Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Retrouvez toutes les références des livres cités et leurs chroniques ici : http://wp.me/p5BGEC-MW Le club de lecture du mois : fb.com/groups/monpetitclubdelecture Livres mentionnés : - The Agency (tome 1), de Y.S. Lee (éd. Nathan) : http://amzn.to/1XGzuIu * - Cité 19 (tome 1), de Stéphane Michaka (éd. Pocket Jeunesse) : http://amzn.to/1OMDns2 * - Belle Époque, d'Elizabeth Ross (éd. Robert Laffont - Collection R) : http://amzn.to/1QsxgGW * - 14-14, de Silène Edgar & Paul Beorn (éd. Castelmore) : http://amzn.to/1QuDpIN * - Big Easy, de Ruta Sepetys (éd. Gallimard Jeunesse) : http://amzn.to/1QTwbID * - Sweet Sixteen, d'Annelise Heartier (éd. Casterman) : http://amzn.to/1QuDKLy * - le Lecteur de cadavres, d'Antonio Garrido (éd. le Livre de Poche) : http://amzn.to/1Ugy7k2 * - La Malédiction du Roi (The Cousin's War, tome 6), de Philippa Gregory (éd. Hugo & Cie) : http://amzn.to/1RVMh9M * - L'École de la nuit (Le Livre perdu des sortilèges, tome 2), de Deborah Harkness (éd. le Livre de Poche) : http://amzn.to/1T0gLsG * - La Baronne meurt à cinq heure (Voltaire mène l'enquête, tome 1), de Frédéric Lenormand (éd. le Livre de Poche) : http://amzn.to/24l37DY * - La Neige et la cendre (Outlander, tome 6), de Diana Gabaldon (éd. J'ai Lu) : http://amzn.to/1QsxP3n * - Carnaval, de Ray Celestin (éd. Le Cherche-Midi) : http://amzn.to/1QakQHU * - La Couleur des sentiments, de Kathryn Stockett (éd. Babel) : http://amzn.to/1mRkiuH * * Ce symbole signifie qu'il s'agit d'un lien d'affiliation. Si vous choisissez de commander un livre via ce lien, vous ne le payerez pas plus cher. Amazon me reversera quelques centimes en commission, qui me permettrons de financer de prochains concours sur la chaîne. Merci d'avance si vous faites le choix de me soutenir ! ___ ? Retrouvez l'article complet et les futures chroniques sur le blog : http://unjour-unlivre.fr Facebook : http://facebook.com/unjourunlivre Twitter :http://twitter.com/missmymoo GoodReads : http://www.goodreads.com/MissMymoo Babelio : http://www.babelio.com/monprofil.php?id_user=39521 Instagram : http://instagram.com/missmymoo Pinterest : http://pinterest.com/missmymoo/books-co/ ___ ? CONTACT : Pour toute demande de partenariat/collaboration, merci de remplir le formulaire de contact : http://unjour-unlivre.fr/contact ? COURRIER : Sethom Myriam BP 10 014 92201 Neuilly-sur-Seine Cedex France ___ ? MUSIQUE : "Retreat" by Jason Farnham (YouTube Creator Studio) Image du générique : http://bit.ly/1oVE4H1

+ Lire la suite

Citations et extraits (59) Voir plus Ajouter une citation
Jooh   28 octobre 2015
Belle Époque de Elizabeth Ross
-Combien de temps la tour [Eiffel] tiendra-t-elle debout avant qu'on la rase ?

-Quelques années, pas plus, répond Isabelle (...).

-Pourquoi les parisiens la détestent-ils tant ?

-La plupart la trouvent laide et vulgaire.

-Peut-être que la vulgarité n'empêche pas une forme de beauté.

[...]

C'est un véritable exploit de construire ce colosse - un hommage à l'imagination et au labeur humain.

-Ça m'a l'air très bien. Quelle tristesse ce sera quand il faudra la démolir; tous ces efforts pour bâtir quelque chose d'aussi grand et d'aussi solide - pour le détruire ensuite. C'est comme détruire un rêve.
Commenter  J’apprécie          460
Jooh   16 novembre 2015
Belle Époque de Elizabeth Ross
Le chapelet de notes me fait penser à un cours d'eau vive. Une douleur - non, pas une douleur, une forme de nostalgie affleure sous cette mélodie douce et pure. Les notes conversent soudain avec mes émotions, les amadouent, les attirent hors de leur cachette. J'ai l'impression que sa musique jaillit d'une source qui n'est autre que mon coeur; ce n'est pas l'expression d'une émotion, mais l'émotion en elle-même. Tout ce que je garde verrouillé en moi - mes rêves, la peur, l'angoisse, la désillusion - et, malgré tout, l'espoir.
Commenter  J’apprécie          390
Jooh   06 novembre 2015
Belle Époque de Elizabeth Ross
À mon avis, un portrait abouti donne à celui qui le regarde un aperçu de la personnalité du sujet photographié, il ne se cantonne pas à la surface des choses.
Commenter  J’apprécie          380
Jooh   10 novembre 2015
Belle Époque de Elizabeth Ross
L'art, c'est un chemin vers la connaissance de soi - et la connaissance tout court.
Commenter  J’apprécie          350
Jooh   23 octobre 2015
Belle Époque de Elizabeth Ross
Il n'y a pas d'échelle empirique pour la beauté. L'humain est mille fois plus complexe. D'après tes observations, il y aurait des attributs quantifiables, susceptibles d'embellir ou d'enlaidir une personne par rapport à une autre, comme dans la table de Mendeleïev. Mais ça ne fonctionne pas comme ça. Il y a des critères plus relatifs.

[...]

L'intelligence, l'esprit, la bonté - en résumé, la personnalité. Il y a ensuite un facteur que tu as omis: l'oeil de celui qui regarde, une autre des innombrables complexités humaines.
Commenter  J’apprécie          330
Jooh   01 novembre 2015
Belle Époque de Elizabeth Ross
Des amis ? Dans notre monde, l'amitié n'existe pas, il n'y a que des alliances de circonstance.
Commenter  J’apprécie          330
Jooh   03 novembre 2015
Belle Époque de Elizabeth Ross
Il n'existe rien de plus inoffensif qu'une fille au physique ingrat. Les gens ne remarqueront même pas votre présence.
Commenter  J’apprécie          310
Paroledelea   08 avril 2014
Belle Époque de Elizabeth Ross
"Mais l'habit ne fait pas le moine, comme on dit. Il n'y a pas que l’apparence qui compte. Tu n'accordes aucune place à la personnalité, à la conversation ?" Page 57
Commenter  J’apprécie          210
orbe   20 janvier 2014
Belle Époque de Elizabeth Ross
Notez ces cheveux, à peine plus remarquables que de la paille mouillée ; ce nez en trompette ; ces taches de rousseur et ce teint fané ; et ce regard éteint - bovin dans l'expression, dirais-je, et d'une couleur quelconque. Notez enfin, je vous prie, cette carcasse mal charpentée, ces os saillants, récite Durandeau.



Mon coeur est percé par les mille épines que contient cet inventaire, cette liste de défauts, mes défauts, prononcée par ce petit bonhomme avec une telle désinvolture.
Commenter  J’apprécie          190
missmolko1   10 décembre 2013
Belle Époque de Elizabeth Ross
- Et vos parents ?

- Rappelés par Dieu l'un comme l'autre.

Un demi-mensonge ; mon père était bien vivant mais il pourrait tout aussi bien être entre quatre planches, car il est hors de question que je retourne a Poullan-sur-mer : non contente de contrarier ses projets de mariage, j'ai aussi dérobe le contenu de son tiroir-caisse. Une petite fortune, m'avait-il semblé a l’époque, avant de découvrir que Paris est un ogre qui dévore tout ce que vous avez dans les poches.
Commenter  J’apprécie          160

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Bibliographie de Elizabeth Ross(1)Voir plus


Quiz Voir plus

Belle Epoque, Elizabeth Ross

Datez la période historique que l'on nomme " La Belle Epoque"

du VIIème au VIIIème siècle
fin du IXème siècle à 1914
XVIème siècle
fin XXème au début du XXIème siècle

10 questions
15 lecteurs ont répondu
Thème : Belle Époque de Elizabeth RossCréer un quiz sur cet auteur

.. ..