AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.98 /5 (sur 1216 notes)

Nationalité : Espagne
Né(e) à : Linares , 1963
Biographie :

Antonio Garrido est un écrivain espagnol, auteur de romans policiers historiques.

Il enseigne à l'université de Valence.

Passionné d'histoire, il a consacré sept ans de sa vie, ponctués de nombreuses recherches en Allemagne, à l'écriture de son premier roman, "La scribe", devenu rapidement best-seller dans son pays.

"Le lecteur de cadavres" est son second roman. "Le dernier paradis" reçoit, en 2015, le "Premio Fernando Lara de Novela".

Source : myboukin.com
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Inspiré d'un fait réel, "Le lecteur de cadavres" d'Antonio Garrido nous entraîne dans la Chine impériale du XIIIème siècle.
Citations et extraits (171) Voir plus Ajouter une citation
ssstella   17 février 2017
Le lecteur de cadavres de Antonio Garrido
- Le lecteur de cadavres... curieux nom. C'est toi qui l'as choisi ? - Il le scruta de bas en haut en tournant autour de lui.

- Non. Non monsieur. - Ci observa ses petits yeux vifs briller sous des sourcils fournis.

- Bien. Et que signifie-t-il ? - L'homme aux cheveux blancs continua à tourner autour de Ci.

- J'imagine qu'il fait référence à mon habileté pour observer les cadavres et comprendre les causes de la mort. On me l'a donné à l'académie ou j'étudie... où j'étudiais, corrigea-t-il.
Commenter  J’apprécie          290
Lorraine47   21 avril 2016
Le lecteur de cadavres de Antonio Garrido
Un arbre est toujours responsable de ses fruits, mais un fruit ne peut l'être de son arbre.

Pourtant je suis certain que si tu cherches en toi, tu trouveras des raisons d'être fier de ton père. Je les vois dans ta sagesse, dans tes expressions, dans ton éducation. (P394)
Commenter  J’apprécie          280
Witchblade   30 juin 2018
Le lecteur de cadavres de Antonio Garrido
Depuis qu’il était petit, il avait vu la mort comme un fait naturel et inévitable, quelque chose de familier qui survenait constamment autour de lui : les femmes mouraient en couches ; les enfants venaient au monde mort-nés ou étaient noyés quand leurs parents n’avaient pas les moyens de les nourrir ; les vieux mouraient dans les champs, épuisés, malades ou abandonnés ; les inondations emportaient des villages entiers ; les typhons et les vents de tempête s’acharnaient sur les imprudents ; les mines prenaient leur dû ; les fleuves et les mers réclamaient le leur ; les famines, les maladies, les assassinats… La mort était aussi évidente que la vie, mais beaucoup plus cruelle et plus inattendue.
Commenter  J’apprécie          260
Witchblade   05 juillet 2018
Le lecteur de cadavres de Antonio Garrido
La connaissance ignore les murailles, les limites ou les compartiments. Elle n’entend rien non plus aux préjugés.
Commenter  J’apprécie          252
Witchblade   10 juillet 2018
Le lecteur de cadavres de Antonio Garrido
Anniversaire : Les Chinois ne comptent pas l’âge des personnes de la même façon que les Occidentaux. En Occident, une personne a un an de plus le jour de l’anniversaire de sa naissance, alors que tous les Chinois ont un an de plus le même jour, qui coïncide avec l’entrée dans la nouvelle année célébrée à la première lune du mois de février. Ainsi, un enfant chinois né en novembre a-t-il un an au début de février alors que trois mois seulement se sont écoulés depuis sa naissance. c’est la raison pour laquelle la date de naissance n’était enregistrée que pour le calcul de l’horoscope, mais pas pour celui de l’âge.



(issu du Glossaire en fin de volume).
Commenter  J’apprécie          230
Witchblade   06 juillet 2018
Le lecteur de cadavres de Antonio Garrido
Un arbre est toujours responsable de ses fruits, mais un fruit ne peut l’être de son arbre. Pourtant, je suis certain que si tu cherches en toi, tu trouveras des raisons d’être fier de ton père.
Commenter  J’apprécie          240
Witchblade   09 juillet 2018
Le lecteur de cadavres de Antonio Garrido
- Aimer serait-il un délit ?

- Non. Je ne crois pas. L’amour est un dévouement inconditionnel, sans rien demander en échange, n’est-ce pas ?
Commenter  J’apprécie          240
bilodoh   04 août 2016
Le lecteur de cadavres de Antonio Garrido
Le cercueil de son père était prêt depuis longtemps, ainsi que le stipule le Livre des rites, le Li Ji. À partir de soixante ans, le cercueil et les objets nécessaires à un enterrement décent devaient être révisés chaque année ; passé soixante-dix ans, une fois par saison ; après quatre-vingts ans, une fois par mois, et après quatre-vingt-dix ans, il fallait veiller chaque jour à leur bon état.

(Grasset, p. 82)

Commenter  J’apprécie          210
Witchblade   03 juillet 2018
Le lecteur de cadavres de Antonio Garrido
L’enfant hurla, mais le vieux n’en fut pas troublé et demanda au père s’il était vraiment décidé. La question était obligatoire, car non seulement l’émasculation ferait de l’enfant un « non-homme » pour le reste de ses jours, mais conformément aux enseignements confucianistes, elle l’accompagnerait au-delà de la tombe, l’empêchant de reposer en paix.
Commenter  J’apprécie          210
Mimeko   28 mai 2016
Le lecteur de cadavres de Antonio Garrido
Il était habituel et connu que les eunuques étaient les candidats parfaits pour administrer le patrimoine du palais, car, étant dépourvus de descendance, ils n'avaient pas la tentation de détourner des ressources à leur propre bénéfice.
Commenter  J’apprécie          210
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Trouvez l'intrus dans les séries policières !

Agatha Christie : les enquêteurs

Miss Marple
Irène Adler
Tuppence Beresford
Hercule Poirot

13 questions
32 lecteurs ont répondu
Thèmes : polar noir , policier français , policier anglaisCréer un quiz sur cet auteur
.. ..