AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2362311937
Éditeur : Castelmore (05/10/2016)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 394 notes)
Résumé :
A l'aube de la Grande Guerre...

Hadrien et Adrien, deux garçons de 13 ans, habitent à quelques kilomètres l'un de l'autre en Picardie. Tous deux connaissent des problèmes à l'école, des troubles sentimentaux, des litiges avec leurs parents. Une seule chose les sépare : un siècle. Leurs destins vont se mêler et une faille temporelle leur permet d'échanger du courrier...

Le centenaire de la Première Guerre Mondiale
1914 - 2014
>Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (232) Voir plus Ajouter une critique
gouelan
13 décembre 2016
Imaginez deux boites aux lettres magiques, deux messagères un peu sorcières, plantées dans le temps, l'une dans le passé, l'autre dans le présent. Une lettre écrite élégamment à la plume Sergent-Major, par un écolier, en 1914, dans un village de Picardie, se retrouve dans les mains d'un collégien, en 2014, dans une petite ville de Picardie. Et pourtant, il ne s'agit pas de courrier égaré. Les boites aux lettres vont avaler beaucoup de courriers, sans que les deux garçons, L'Hadrien du passé et l'Adrien du présent, ne soupçonnent, au début de leur correspondance, l'étrangeté de leur relation, malgré le décalage du langage et certaines incompréhensions sur leurs modes de vie.
Les liens se tissent entre ces deux adolescents. Ils y puisent réconfort et conseils. Cent ans les séparent et pourtant les peines se ressemblent, alors que leurs conditions de vie sont tellement différentes. L'enfant paysan vit à l'aube de la première guerre mondiale, avec ses rêves d'études, sa misère, et l'enfant d'un pays en paix, vit dans le confort, dégoûté de l'école, en perte de repères.
Comment faire comprendre à Hadrien qu'il court un grand danger, lui qui vit sur le Chemin des Dames où se déroulera une bataille sanglante ? Comment aider Adrien à prendre confiance en lui, à ne pas baisser les bras ? Les enjeux ne sont pas les mêmes évidemment, mais pour chacun d'eux les tourments pèsent lourd.
Une touche de magie pour aborder une page d'Histoire. L'histoire d'une guerre mais aussi l'histoire d'un monde qui a évolué. Un monde qui tourne tellement vite qu'il ne prend guère la plume pour écrire des cartes de vœux et encore moins prendre des nouvelles.
Deux garçons, deux vies qui se croisent à cent ans d'intervalle. Le temps passe mais n'a pas d'emprises sur les rêves d'enfants, sur leurs questionnements, quelque soit le cadre. Comme un fil qui court sans jamais s'interrompre, et qui, si on veut croire un instant à la magie, sans vouloir toujours tout expliquer, fait une boucle et sauve des vies.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          525
Davalian
28 avril 2014
Si Babelio pouvait permettre de décerner des labels, il est assuré de voir 14-14 en remporter quelques-uns : découverte, originalité, prix spécial... les motivations ne manquent pas.
La magie sert ici de prétexte pour donner une couleur fantasy, une touche de mystère à un roman qui se lit d'une traite et qui se révèle d'une agréable profondeur. Certes, le fait de correspondre de manière mystérieuse à cent ans de distance, la présence de deux personnages pour le moins intrigants sont autant de prétextes qui risquent de rebuter les plus obtus à ce genre romanesque déjà habitué à être déconsidéré. Ces quelques entorses à la vraisemblance ne servent pourtant qu'à susciter l'attention et oser un pari ambitieux.
Et ce pari est gagnant ! Hadrien et Adrien sont tous deux attachants (le premier plus que le second sans doute). Tous deux partagent néanmoins certains stéréotypes (d'un côté le jeune respectueux de l'autorité paternelle même injuste de l'autre la mère aimante face à l'ado en crise, le couple de divorcé avec un père aux abonnés absents...). de même peut-on reprocher à l'intrigue un manque de consistance et une fin prévisible. Mais il s'agit des seuls défauts que l'on peut lister... et encore, en oubliant que le public-cible est celui des adolescents.
Ceux-ci vont trouver ici un moyen original pour s'intéresser à la Grande Guerre, d'autant que le tandem d'auteurs opte pour une démarche originale : non pas la guerre mais la vie quotidienne de l'avant-guerre.
Les rapports ados-parents encouragent une lecture commune. Celle-ci est rendue d'autant plus agréable et intéressante qu'elle fait appel aux mécanismes d'un livre bien connu (Le tour de France par deux enfants) et d'un culture sans cesse rappelée sans tomber dans le piège de la nostalgie (les passage sur la médecine du début du siècle en disent long). La combinaison originale entre genre épistolaire et narration est également une agréable surprise.
Pour toutes ces raisons et tant d'autres, l'ouvrage est à découvrir en famille. Voir même entre adultes mais à condition de pardonner quelques choix malheureux (ainsi l'épisode de la sortie scolaire).
Ce roman se révèle être une agréable surprise, une nouveauté pour un prix et contre un investissement modique. A lire ! A découvrir ! A partager !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          465
canel
07 février 2015
Adrien est né en 2001, il vit à Laon en Picardie avec sa mère et sa petite soeur.
Hadrien est né en 1901, il vit dans le village de Corbeny à la ferme parentale.
Vingt kilomètres séparent ces deux garçons de treize ans, c'est rien, mais un siècle, aussi, et ça c'est énorme et infranchissable. Quoique... Grâce à une boîte à lettres magique, une correspondance s'instaure entre eux, ils s'écrivent et se racontent leur quotidien, leurs difficultés, chacun tente d'aider l'autre avec ses conseils. En bref, ils deviennent amis et confidents.
Le fantastique me rebute en général, j'ai laissé mes réticences de côté ici pour apprécier les atouts de cet ouvrage qui met en parallèle la vie de jeunes garçons nés à un siècle d'écart. D'un côté, on découvre les conditions matérielles difficiles dans les campagnes au début du XXe siècle, lorsque laisser son enfant poursuivre l'école après douze ans était un gâchis de main d'oeuvre. D'un autre côté, on prend conscience de maux modernes : la solitude affective d'un adolescent du XXIe siècle qui ne voit plus son père, qui n'est guère motivé par l'école, à une époque et dans une région où "un élève sur deux a des parents au chômage".
La confrontation de ces deux univers est intéressante et m'a bien plu. J'ai moins adhéré à l'intrigue elle-même, la faute à quelques situations spectaculaires et aux rebondissements manichéens sur la fin.
Roman instructif, abordable dès 9-10 ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          341
murielan
04 juillet 2014
Hadrien vit à Coberny, en 1914 alors qu'Adrien vit à Laon en 2014. Cent ans les sépare et pourtant une correspondance s'établit entre ces deux garçons de 13 ans...
J'ai beaucoup aimé ce roman dont j'ai trouvé le procédé d'écriture très original : grâce aux lettres qu'il échangent, on découvre la vie d'un garçon à la campagne à l'aube de la Première Guerre Mondiale et celle d'un ado de notre temps. Leurs préoccupations ne sont finalement pas si différentes : les relations avec leurs parents, leurs premiers amours, l'école... Et en même temps, leurs incompréhensions sur leurs modes de vie, leurs façons de s'exprimer montrent l'évolution de notre société.
Un coup de coeur pour ce roman !
Commenter  J’apprécie          340
Lagagne
29 mai 2014
Une très belle découverte.
L'échange de correspondance entre ces deux garçons qu'un siècle sépare n'est pas forcément révolutionnaire, mais elle est particulièrement prenante et émouvante. On suit les vies parallèles des H/Adrien avec impatience, leurs élans amoureux, leurs amitiés, leur vie quotidienne, la relation avec leurs parents... Finalement leurs vies ne sont pas si éloignées l'une de l'autre. on s'attache à ces caractères opposés. le parallèle ainsi créé est vraiment intéressant et brillamment réussi. C'est une jolie peinture du monde rural du début du 20ème siècle qui nous est dessinée, et un portrait assez juste de l'ado d'aujourd'hui.
Commenter  J’apprécie          320

Les critiques presse (1)
Ricochet19 avril 2017
Un roman à découvrir donc et une initiative éditoriale à relayer !
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations & extraits (52) Voir plus Ajouter une citation
cdiprevertmasnierescdiprevertmasnieres22 mai 2017
On habite à 20 kilomètres l'un de l'autre, amis à 100 ans d'écart! Je sais tu vas penser que je suis tombé sur la tête. C'est du délire, ça n'a aucun sens . Mais il faut me croire, Hadrien, c'est la vérité

Une nouvelle boite aux lettres a été installée devant la maison. C'est bizarre, elle doit être toute neuve; en fait il aurait juré qu'elle n'était pas là toute à l'heure.
Commenter  J’apprécie          00
HistoireDeLectureHistoireDeLecture15 mai 2017
Ce cousin est étrange, parfois il lui semble qu'il vit dans un autre monde.
Commenter  J’apprécie          30
gouelangouelan12 décembre 2016
Le calcul lui semble simple aussi, mais la rédaction le prend de court : "Votre maître vous a dit d'aimer et de respecter les arbres. Pourquoi devons-nous les regarder comme des amis ? Quelle est leur utilité ?" Leur utilité, il la connaît bien, mais considérer un arbre comme son ami, c'est plus compliqué. Il pense alors à son seul véritable ami, Adrien, et il se l'imagine comme un chêne, une présence rassurante et solide, quoique chahuté par le vent ou les idiots gravant leurs initiales sur son tronc. Adrien reste lui-même, il étend, sans en avoir conscience, son ombre douce et patiente, offrant un sentiment de sécurité qu'Hadrien n'avait jamais connu. Finalement, en posant le point final à sa rédaction, le jeune homme est fier de lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
LavoleusedelivreLavoleusedelivre10 septembre 2014
Il frissonne, remonte son col et s'aperçoit, stupéfait, qu'une nouvelle boite aux lettres a été installée juste devant la maison. C'est bizarre, elle doit être toute neuve;en fait,il aurait juré qu'elle n'était pas là tout à l'heure. Ce qui est encore plus bizarre, c'est qu'elle a l'air vieillot et elle est déjà rouillée aux angles. Et puis elle est bleue au lieue d'être jaune...
Commenter  J’apprécie          200
gouelangouelan12 décembre 2016
Sa mère s'approche et, d'un geste hésitant, elle tend la main pour la passer dans les cheveux de son fils. Adrien écarte la tête.
- J'ai treize ans, maman !
Le ton de sa mère se durcit.
- Justement ! Tu es en quatrième, maintenant, c'est du sérieux !
Il lève les yeux au ciel.
- Tu as toujours dit ça tous les ans : même la petite section de maternelle, à t'écouter, c'était déjà l'année la plus importante de ma vie ! Elle est pour quand, l'année pas sérieuse où je pourrai faire ce que je veux ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
autres livres classés : première guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

14-14, centenaire de la Première Guerre mondiale: l'histoire d'une correspondance entre deux personnages de 1914 et 2014

Comment s'appelle la petite amie de Hadrien ?

Lucienne
Simeone

10 questions
90 lecteurs ont répondu
Thème : 14 - 14 de Paul BeornCréer un quiz sur ce livre
. .