AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782070368068
245 pages
Éditeur : Gallimard (08/02/1972)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Comme tu tiens à ta pureté, mon petit gars ! Comme tu as peur de te salir les mains. Eh bien, reste pur ! A quoi cela servira-t-il et pourquoi viens-tu parmi nous ? La pureté, c'est une idée de fakir et de moine. Vous autres, les intellectuels, les anarchistes bourgeois, vous en tirez prétexte pour ne rien l'aire. Ne rien faire, rester immobile, serre' les coudes contre le corps, porter des gants. Moi j'ai les mains sales. Jusqu'aux coudes. Je les ai plongées dans l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
JeannotZic
  21 octobre 2020
Le théâtre permet à Sartre de mettre en application son credo de l'homme d'action qui se définit à chaque pas de sa marche en avant, par rapport aux hésitations et scrupules de l'intellectuel qui pense plus qu'il ne fait. Mais, tout compte fait, chacun se définit autant. Il n'y a pas que l'action pour se définir ! Il pose également de question de savoir si la fin justifie les moyens ? La réponse à cette question va varier d'un homme à l'autre. Pour l'homme d'action, bien souvent oui, pour l'intellectuel, bien souvent non ! En 1958, Sartre reprochait à Jean-Daniel de l'Express de publier des textes contraires aux intérêts de la cause algérienne et il reprendra les idées d'Hoederer : « Il « faut » dissimuler quand on fait de la politique. La politique, il faut l'accepter, cela implique une contrainte de faire certaines choses. Autrement on est une belle âme et on ne fait pas de politique. » (Jacques Duquesne « Pour comprendre la guerre d'Algérie » page 133) Voilà ce que Camus n'acceptait pas et qui provoquera la rupture de leurs relations.Il arrive aussi à Sartre de contredire sa théorie existentialiste quand Hoederer dit à Hugo : « On est tueur de naissance. Toi tu réfléchis trop : tu ne pourrais pas. » Voilà qu'il souscrit soudain à une forme de déterminisme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
fabricelecoqfoto
  03 juillet 2020
Une pièce qui retrace le parcours d'Hugo, militant du parti révolutionnaire au cours de la seconde guerre mondiale qui souhaiterait prendre de l'importance au sein de ce parti politique. Pour cela il propose ses services afin d'accomplir une mission de la plus haute importance, l'assassinat d'un des chefs du parti prolétarien.
Cette pièce met en lumière l'opposition qui peut se créée entre les idéaux et les actes politiques, ainsi que sur le questionnement qui peut apparaitre lorsque l'on se trouve face à un choix ayant un caractère irréversible tel que donner la mort.
C'est un peu longuet dans le cheminement, mais replacé dans son contexte temporel, le travail de l'auteur paraît juste et précis.
J'ai passé un bon moment, les personnages sont attachants et les émotions contradictoires vécues par ceux-ci amènent un regard assez humaniste à cette oeuvre.
À lire.
Commenter  J’apprécie          40
pdoc1991
  29 mai 2020
Une pièce construite sur un flashback, qui nest pas facile à suivre et à comprendre. Pour lecteurs avertis en théâtre et qui ont déjà lu Sartre, dont l'engagement politique est extrêmement présent dans cette oeuvre.
Commenter  J’apprécie          10
Flocava1
  15 septembre 2020
Souvenir d'un huis clos oppressant et dont à l'époque Je n'avais Pas compris tous les enjeux. A relire
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
ChastoChasto   16 août 2020
Un acte ça va trop vite. Il sort de toi brusquement et tu ne sais pas si c'est parce que tu l'as voulu ou parce que tu n'as pas pu le retenir.
Commenter  J’apprécie          60
pdoc1991pdoc1991   28 mai 2020
Hoederer :
Un intellectuel, ça n'est pas un vrai révolutionnaire, c'est tout juste bon à faire un assassin.
Commenter  J’apprécie          10
ChastoChasto   19 août 2020
Toutes les armées en guerre, libératrices ou non, se ressemblent: elles vivent sur le pays occupé.
Commenter  J’apprécie          10
HanahokHanahok   25 août 2020
Quant aux hommes, ce n'est pas ce qu'ils sont qui m'intéresse mais ce qu'ils pourront devenir.
Commenter  J’apprécie          10
HanahokHanahok   25 août 2020
Supposez qu'on meure et qu'on découvre que les morts sont des vivants qui jouent à être morts !

Tu es à moitié victime, à moitié complice, comme tout le monde.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jean-Paul Sartre (196) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Paul Sartre
Rencontre avec "Un tout autre Sartre" (Gallimard, 15.10.2020) en compagnie du philosophe François Noudelmann. Empruntant des chemins de traverse, cette nouvelle biographie rend son épaisseur d'homme à celui qui fit de sa vie un manifeste existentialiste.
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/UCd5DKToXYTKAQ6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

L'oeuvre littéraire et théâtrale de Jean-Paul Sartre

Dans Huis Clos, l'enfer c'est...

Les oeufs
Les autres
La guerre
Les voisins

8 questions
311 lecteurs ont répondu
Thème : Jean-Paul SartreCréer un quiz sur ce livre