AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 4.1 /5 (sur 165 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Metz (Moselle, France) , le 8/07/1959
Biographie :

Thierry Lentz est un historien français, spécialisé dans l'histoire générale, diplomatique et des institutions ou administrations à l'époque de Napoléon.

Il a enseigné le droit public et l'histoire du droit à l'université de Nancy (Institut d'Etudes Administratives et Politiques), à l'Université de Metz et au CELSA à Paris-Sorbonne. Il a également occupé, pendant douze ans, les fonctions de directeur des relations extérieures d'un groupe français (Saur, à l'époque filiale de Bouygues).

Il est directeur de la Fondation Napoléon depuis juin 2000. Au sein de cette institution, il dirige la publication de la "Correspondance générale de Napoléon" (14 volumes prévus aux éditions Fayard).

Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur sur la promotion civile du 1er janvier 2015 et reçoit ses insignes le 30 mars au Palais de la Légion d'honneur, des mains de Jean Tulard.

+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Emission à découvrir sur : https://www.web-tv-culture.com/emission/thierry-lentz-bonaparte-n-est-plus-51343.html Rien ne prédisposait Thierry Lentz à devenir l?un des référents du Premier empire. Il est pourtant aujourd?hui directeur de la Fondation Napoléon où chercheurs, universitaires et historiens travaillent objectivement sur l?apport de Napoléon dans l?Histoire de France. On a tout dit, tout écrit ou presque sur Napoléon, le petit Corse devenu empereur des français. D?Austerlitz à Waterloo, Napoléon est devenu un mythe. Mais comment et quand cette légende est-elle née ? Que se passa-t-il à la mort du grand homme, le 5 mai 1821 ? Sa disparition provoqua-t-elle un séisme ou, au contraire, resta-t-elle une information sans importance. Voilà le sujet original sur lequel Thierry Lentz s?est penché dans cet ouvrage passionnant « Bonaparte n?est plus ». Passionnant car écrit presque comme un roman, quasiment au jour le jour, de façon chronologique sans anticiper sur les évènements à venir. de Londres à Paris, de Saint Pétersbourg à Montréal, des vieux grognards de la Grande armée à la noblesse de la Restauration en passant par l?enfant isolé de Vienne, l?Aiglon, comment chacun vécût-il ce moment ? Avec force détails, grâce à des recherches poussées, nous découvrons, fascinés, comment la mort de Napoléon sur son rocher de Sainte Hélène traversa les océans. « Bonaparte n?est plus » de Thierry Lentz aux éditions Perrin.
+ Lire la suite
Podcasts (2) Voir tous

Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
Aela   19 février 2016
La fin des Empires de Thierry Lentz
A son apogée en 1920, l'Empire britannique, encore agrandi par les traités de paix, dominait le quart de la population mondiale et le quart des terres émergées, soit 540 millions de sujets répartis sur 33,5 millions de kilomètres carrés.

Quel sujet d'Albion n'aurait alors souscrit à la fière affirmation inscrite dès 1898 par la Poste canadienne sur ses timbres de Noël: "Nous possédons le plus vaste Empire qu'il en fut jamais?"

Lequel aurait pu imaginer qu'à peine un quart de siècle plus tard l'Union Jack commencerait à être replié sur tous les continents et tous les océans?
Commenter  J’apprécie          200
talou61   30 août 2017
Mémoires de Napoléon : tome 2, la campagne d'Egypte, 1798-1799 de Thierry Lentz
Préparée dans le plus grand secret, mettant en œuvre des moyens militaires exceptionnels, soit près de 350 navires transportant environ 38 000 soldats, encore rehaussée par la présence de plus d'une centaine de savants, l'expédition d'Egypte nous étonne et nous fascine, comme elle a étonné et fasciné les contemporains.
Commenter  J’apprécie          80
lehibook   14 mai 2020
Napoléon, l'esclavage et les colonies de Thierry Lentz
"Le cri des prisonniers que dévoraient les dogues retentissaient dans les appartements du palis du gouvernement.Pour la plupart des indigènes qui se trouvaient dans les villes ,il n'existait plus ni justice, ni garantie aucune ;l'anathème prononcé contre leur race ,pesait sur eux."
Commenter  J’apprécie          10
Dionysos89   28 octobre 2012
Nouvelle histoire du Premier Empire, tome 3: La France et l'Europe de Napoléon (1804-1814) de Thierry Lentz
Orgueilleux et connaissant sa valeur, il était convaincu d’être le seul en France à savoir vraiment exercer le pouvoir. Il en jouait, disait-il, comme d’un violon.



Commenter  J’apprécie          80
brumaire   24 mai 2017
Napoléon, l'esclavage et les colonies de Thierry Lentz
....la guerre des couleurs était déclarée. Mais ce ne fut pas Leclerc qui la mena à son terme puisqu'il succomba de la fièvre jaune, le 22 octobre 1802. Le général Rochambeau le remplaça dans ses fonctions conformément aux instructions de Bonaparte. Celui-ci confirma la nomination en assurant Rochambeau de son entière confiance et de "son approbation des mesures de vigueur que les circonstances l'obligeaient de déployer". Il lui promit des renforts : quinze mille hommes prochainement, dix huit mille ensuite. Si le Premier Consul était conscient que, pour reprendre le contrôle de cette colonie, il lui fallait envoyer des moyens militaires importants , en revanche, cela faisait longtemps que les soldats français n'en étaient plus à de "simples mesures de vigueur" dans la conduite de leurs opérations. Bonaparte ne voyait dans la guerre qui se déroulait qu'une rébellion classique, alors qu'il s'agissait pour les Noirs d'une véritable lutte "patriotique" pour l'indépendance. Quant aux Français , ils essayaient tout simplement de ne pas succomber à la fièvre jaune ou aux combats.

De son côté Rochambeau n'avait pas attendu la confirmation de sa nomination pour multiplier les exactions. D'emblée sa haine des Noirs lui fit conduire les opérations militaires avec une sorte de rage. A côté de lui "son prédécesseur faisait figure d'ange de bonté". Le nouveau capitaine général fit preuve d'une cruauté sans bornes. Il fit acheter par le vicomte de Noailles deux cents dogues espagnols à Cuba pour traquer les Noirs (procédé courant dans l'armée anglaise), mais aussi pour les tuer. Très satisfait de ce procédé , il organisa des "spectacles" où des malheureux se firent dévorer vivants par ces animaux féroces. Les tortures, les noyades collectives et les exécutions sommaires marquèrent son commandement , sans amélioration de la situation militaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          52
PJN   02 mai 2020
L'assassinat de John F. Kennedy. Histoire d'un mystère d'Etat de Thierry Lentz
Pour réussir l'attentat du 22 novembre, Oswald a dû, en six secondes environ, toucher deux fois sur trois tirs l'épaule puis la tête de sa victime, avec un fusil peu précis et en mauvais état. P. 258
Commenter  J’apprécie          60
talou61   09 janvier 2018
Les ministres de Napoléon de Thierry Lentz
S'il est peu contestable que Napoléon Bonaparte gouverna avec autorité, rudoya les organes de contrôle et de conseil placés à ses côtés par les constitutions, baissa le législatif au rang d'organe technique, perdit à certains moments le sens des réalités (surtout en politique étrangère) et décida seul, il n'est pas exact de qualifier son régime de monarchie "absolue", ni même de "dictature" et encore moins de "dictature militaire".
Commenter  J’apprécie          50
talou61   25 octobre 2016
Joseph Bonaparte de Thierry Lentz
Le 18 brumaire an VIII (9 novembre 1799), vers 7 heures du matin, Joseph se présenta au domicile de Bernadotte qui avait accepté la veille de l'accompagner rue de la Victoire, pour un nouveau rendez-vous avec Napoléon. En arrivant sur place, l'ancien ministre se rendit compte qu'on essayait de le piéger : une foule d'officiers attendait les ordres, signe que le coup d'Etat commençait.
Commenter  J’apprécie          50
talou61   14 mai 2017
Le grand Consulat, 1799-1804 de Thierry Lentz
Le Consulat commence le 11 novembre 1799 au matin du troisième jour du coup d'Etat du "18 brumaire". Il s'achève formellement le 18 mai 1804, avec la proclamation de l'Empire.

Durant cette brève période, le cours de l'histoire de France et, à bien des égards, de l'Europe a été infléchi comme rarement il le fut.
Commenter  J’apprécie          50
talou61   11 mai 2017
Napoléon en 100 questions de Thierry Lentz
N'ayant le Napoléon ni infus, ni militant, ni honteux, j'essaierai dans cet ouvrage de l'avoir calme, rigoureux, historique et - lorsque cela s'y prêtera- joyeux.
Commenter  J’apprécie          50
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Monarchies

C’est un Béarnais qui ouvre le bal, monarque du trône de Suède, l’actuel Charles XVI Gustav en est le descendant ! Cocorico . . . Napoléon en serait vexé et furieux !

Aramis
Athos
Bernadotte
François Bayrou

13 questions
23 lecteurs ont répondu
Thèmes : histoire , rois , reinesCréer un quiz sur cet auteur
.. ..