AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2213627533
Éditeur : Fayard (04/01/2006)

Note moyenne : 3.15/5 (sur 81 notes)
Résumé :
Spartacus : ce nom a traversé les millénaires. Max Gallo le fait vivre à nouveau en suivant le destin de ce Thrace qui refuse la domination romaine. Elle le réduit en esclavage et fait de lui un gladiateur. Il s'enfuit avec quelques compagnons voués comme lui à la mort dans les arènes. Spartacus défait les légions envoyées à sa poursuite. Des milliers d'esclaves le rejoignent. un souffle de liberté embrase, du Vésuve au Pô, toute la péninsule italienne. La Républiqu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
nataly
  04 décembre 2013
Premier roman d'une série consacré aux grands acteurs du temps de la grandeur de Rome, celui-ci se concentre sur l'histoire de Spartacus. C'était avec beaucoup de plaisir que je me suis lancée car cette période me plait beaucoup. Et bien j'en sors déçue. J'attendais beaucoup mieux et plus intéressant de la part de l'auteur Max Gallo.
En effet, je sors de ce récit avec un gros manque dans l'histoire de ce gladiateur rebelle. Tout est survolé avec beaucoup trop de rapidité et l'on ne peut pas prendre le temps de connaitre et de s'attacher aux personnages. Tout semble bâclé jusqu'à la fin.
Quel dommage!!
Commenter  J’apprécie          100
Aethel_Lataniereauxlivres
  12 septembre 2017
Même si l'histoire de Spartacus m'intéresse depuis quelques années, c'est le tout premier livre que je lis sur le sujet et on peut dire que j'ai mal choisi !
Contrairement à ce qu'on pourrait attendre, ce livre ne revient pas sur l'époque où Spartacus était gladiateur mais démarre directement après sa fuite (accompagné par les autres combattants du ludus), quand la révolte des esclaves se met en place contre Rome...
Je ne vais pas y aller par quatre chemins, pour moi Max Gallo a transformé une histoire passionnante et épique en un truc chiant et répétitif, j'ai vraiment eu beaucoup de mal à avancer dans ma lecture parce que c'est très laborieux, c'est à la fois trop descriptif dans les passages pas vraiment essentiels et pas assez dans les moments plus importants du coup je me suis ennuyée les 3/4 du temps et quand, enfin, l'intrigue avait les moyens de me plaire l'auteur survole les événements et cela perd tout son intérêt.
Entre les batailles et les stratégies (du côté de Spartacus mais aussi de ses adversaires vu que la narration suit les deux camps), l'intensité pourrait se faire sentir mais c'est plat, limite soporifique, la manière dont c'est raconté plombe l'ensemble.
Et le style n'est pas le seul défaut du bouquin, niveau personnages c'est aussi bien médiocre, ils sont tellement peu développés que on ne ressent rien pour eux, ce sont juste des héros qu'on n'essaie pas de rendre humains, du coup je n'ai pas été touchée par eux et arrivée à certains moments clé je n'en avais rien à faire de leur sort. Et mon avis sur Spartacus est encore pire, vu qu'il fait un peu office de leader en carton, il donne l'impression de ne pas savoir ce qu'il fiche là, de suivre le troupeau, dans le genre chef charismatique et inspirant qu'on a envie de suivre on a vu beaucoup, beaucoup mieux ailleurs...
Mais niveau personnage foiré le pompon revient quand même à Appolonia, la femme de Spartacus (et le seul personnage féminin du bouquin en passant) qui n'est là que pour deux choses : répéter en boucle que Spartacus a été élu par les dieux (au bout de 50 fois, merci, mais on a compris) et pour les scènes de cul, super, sinon à par tes prophéties toutes pétées et offrir tes fesses toutes les cinq minutes t'as autre chose de prévu ?!
Bref, j'espère que mes prochaines lectures sur le sujet seront meilleures car ce titre de Max Gallo est une grosse déception et je n'ai évoqué aucune chose positive dans ma chronique mais en même temps je n'en vois aucune dans le livre et je ne suis pas sure de retenter un titre de l'auteur un jour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
tycos
  05 juin 2013
Déception MaxGallo-romaine !
Je m'étais dit que, pour en apprendre un peu plus sur la Rome antique, et faire le lien entre la très bonne série TV Rome et l'excellente BD Murena, de voir cela avec monsieur Gallo, qui semblait faire référence dans la chose historique. Pourtant, de suite le style m'a rebouté, aucune chaleur ou emphase, rien de passionnant. Je suis arrivé au bout du bouquin, et ai fait un croix sur (pas devant) le nom de Max Gallo. Moi qui m'étais mis au programme, après le quatuor romain, Napoléon : il faudra que je trouve quelqu'autre auteur !
Commenter  J’apprécie          60
barjabulette
  22 janvier 2017
Bienvenue dans l'arène, à l'époque des Romains.
Max Gallo est un conteur hors pair, il n'y a rien à redire. Il nous raconte ici, avec moult détails plus sanglants les uns que les autres, l'aventure de Spartacus.
Un livre à découvrir pour ceux qui aiment cette époque.
De là à dire si ce livre s'inscrit comme livre historique ou simplement comme roman, je ne possède pas suffisamment de connaissance sur cette période pour le dire. En tant que roman je l'ai trouvé fort intéressant.
Commenter  J’apprécie          50
Wyoming
  23 mars 2018
L'histoire de Spartacus est connue de tous. Max Gallo la conte à sa manière en insistant particulièrement sur le Spartacus chef de guerre qui ne pouvait lutter victorieusement contre l'empire romain. Son personnage est néanmoins campé de façon aimable qui le rend attachant même si des faiblesses du récit peuvent être déplorées.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
RouskaRouska   26 novembre 2009
Ce n'est pas la chaîne ni l'empreinte au fer rouge qui font l'esclave, mais ce qu'il pense.
Commenter  J’apprécie          210
RouskaRouska   26 novembre 2009
C'est facile de soigner la peau, le corps murmurait Jair. Mais pour guérir de ce qui ronge les pensées, il faut plusieurs saisons, et parfois une vie entière ne suffit pas;
Commenter  J’apprécie          60
raynald66raynald66   04 mai 2019
Oui, Rome a tremblé devant moi, le guerrier Thrace,
devant le moi, le déserteur de son armée,
moi, l'esclave
moi, Spartacus le destructeur,
devenu prince des esclaves
Commenter  J’apprécie          30
RouskaRouska   26 novembre 2009
Apprends à penser Spartacus!
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Max Gallo (44) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Max Gallo
Radioscopie : Max Gallo (1974)
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1890 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
.. ..