AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Norma (Adaptateur)
EAN : 9782848100562
47 pages
Éditeur : Emmanuel Proust (01/03/2005)

Note moyenne : 3.29/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Meurtre au presbytère ! Le Pasteur a déjà sa petite idée sur l'identité du meurtrier du colonel. Au fil de l'enquête, le portrait du militaire se dessine : un être odieux qui ne comptait que des ennemis... A l'heure du thé, les langues se délient. Miss Marple entre en scène pour dénouer les fils de l'intrigue. L'adaptation en bande dessinée du premier roman où apparaît Miss Marple, personnage le plus célèbre de l'écrivain Agatha Christie. Archétype de la vieille fil... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Derfuchs
  23 mars 2016
Mon avis :
- Chère Agatha...
- Arrête de m'appeler "chère", ça fait bijou fantaisie !
- Ch... euh, Agatha, ce village de St. Mary Mead, c'est une invention, un
souvenir, un lieu connu ou ressemblant à un lieu connu ?
- Cela pourrait bien, mais non, c'est le village typique de ce que l'on 
rencontre en Angleterre et c'est un village issu de mon imagination...
- Débordante.
- Flatteur !
- Non, réaliste. Il y a tous les ingrédients chers à la campagne anglaise
: Old Hall, le manoir et son hobereau imbu de lui même, une fille 
épouvantable et une épouse trop jeune et trop séduisante...
- Oui et non, Protheroe est un homme haut en couleurs mais je ne cherchais pas à 
en faire un monstre, juste mettre l'histoire dans un contexte véridique 
et vraisemblable. Les gens le haïssent plus parce qu'il est riche que 
parce qu'il est méprisable, d'ailleurs c'est du qu'en dira-t-on, il n'y a
guère de scène où il est acteur direct de l'intrigue.
- Jusqu'à Clement, le pasteur qui veut sa mort, pas très charitable le pasteur, si ?
-Un pasteur dans un contexte de village est un centre d'intérêt pour la 
communauté, il soulage les âmes de qui il a la charge et s'acquitte de 
tout un tas de choses dont il n'a pas la charge, mais, non il ne 
souhaite la mort de personne en fait, il met du piquant à l'histoire 
puisqu'il parle le premier de Protheroe. Un pasteur n'est pas 
charitable, ce n'est pas un papiste...
- Tu n'aimes pas les papistes ?
- La question n'est pas là, Clement est anglican dans un village typique,
je me répète, donc il agit comme il doit le faire. Il a cette charge 
centrale où il est le confident idéal de tous, sans exception et Len 
Clement s'en tire plutôt bien, non ?
- Plutôt oui, sauf pour l'enquête ou il crawle dans le potage..
- Qu'est ce que cette expression de sauvage !
- Euh, pardon, il est perdu voulais-je dire.
- Complètement.
- C'est voulu ?
- C'est voulu ! Tu ne vois pas son emploi du temps, débordé et déboussolé
et, entre un neveu adolescent, une femme jeune et jolie et une bonne 
qui loupe tout ce qu'elle entreprend, il surnage.
- La police, que tu adores, quoique Flem est plus désavantagé que Jap, est larguée...
- D'abord Flem, il va falloir qu'il s'habitue, ensuite, la police agit 
comme elle agit toujours avec circonspection en soupçonnant tout le 
monde, ce qui est son rôle, mais surtout avec hauteur, ce qui n'est pas 
son rôle, aussi et, c'est l'époque qui veut ça, la femme pensante est 
une vue de l'esprit et je ne me suis pas gênée pour leur clouer le bec à
ces diseurs de bonne aventure.
- La métaphore est audacieuse...
- Remets les choses dans leur contexte et tu verras si je n'ai pas raison !
- Ch..Agatha tu as toujours raison comme Jane Marple.
- Elle est réfléchi, remarque qu'à t-elle d'autre à faire et c'est 
l'important, c'est pour ça que les policiers se fourvoient, ils manquent
d'esprit de déduction, j'ajouterais de déduction élémentaire, mais je 
reprends ce que tu disais, je ne les aime pas vraiment...
- Comme Lestrade et Sherlock ?
- Non, Doyle faisait de Lestrade un complice un peu benêt, mais un 
complice bon enfant de Sherlock, d'ailleurs Sherlock se moque mais 
gentiment, élégamment. 
- Alors Marple, imagination ou réalité ? 
- Les deux et non je ne connais pas et ne fais pas de parallèle avec 
quiconque sauf avec ces vieilles pies que l'on rencontre dans chacune de
nos régions, qui n'ont d'autres raisons de vivre qu'épier et en épiant 
arrivent à définir la vie villageoise et remarquer, de ce fait, ce qui 
cloche, quand ça cloche. Imagination, oui et il me fallait un personnage
raisonnant, féminin, humble et réaliste, oui, j'aime bien Marple.
- Poirot en jupons ?
- Non, Poirot est un citadin, maniéré, Marple est une villageoise simple.
- D'autres Marple ?
- Si le public, mon lectorat l'accueille honorablement, pourquoi pas ?
- Fait divers réel ou roman pur produit Christie ?
- Bah, en cherchant bien on pourrait trouver quelque chose d'équivalent, mais comme ce ne fut pas mon cas, oui roman.
- Un roman écrit comme une tragédie.
- Sauf que l'unité de temps n'y est pas. Non c'est un roman policier et 
l'intrigue est telle qu'elle doit emmener le lecteur au bout sans qu'il 
puisse se subtiliser aux personnages.
- C'est le cas, rassure-toi, je m'y suis laissé prendre et j'ai plongé. J'étais à des lieux de la solution.
- Merci.
- L'écriture, ton écriture est remarquable, fine et juste, toujours dans 
le ton. le vocabulaire est riche et varié. La construction habile et 
entrainante dans ce sens où l'intrigue monte en puissance au fil des 
pages.
- J'aime le son de ta voix.
- le meilleur ?
- Roger Acroyd est un bon cru, mais avec Protheroe je ne suis pas mécontente.
- Tu peux, j'ai bien aimé et je ne pense pas être le seul.
- Tu reprendras un peu de thé ?
- Volontiers et un macaron, s'il te plait.
Dialogue purement imaginaire...
Derfuchs
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MissSherlock
  12 août 2017
Depuis que j'ai débuté la lecture de cette série des adaptations des romans d'Agatha Christie en BD, je vais de déception en déception. Pourtant, je m'accroche. J'espère toujours tomber sur la perle rare.
À certains égards, le tome 9, L'Affaire Protheroe est cette perle tant ce volume est réussi à côté des autres. Entendons-nous bien : en aucun cas cette BD ne vaut le roman, elle n'est qu'un simple résumé, mais les autres volumes sont tellement ratés que celui-ci en devient plus qu'honnête.
Le résumé du roman n'est pas trop mauvais, il y a des coupes mais l'histoire demeure lisible. Seule la fin apparaît vraiment bâclée.
Les dessins sont jolis, soignés et la colorisation est agréable. Cependant Miss Marple ne ressemble pas à la Miss Marple de mon imaginaire - le fait qu'elle soit maquillée me laisse perplexe. En plus, elle a des traits trop masculins.
Ce n'est qu'un petit bémol car le graphisme est un des plus jolis de toute la collection.
Commenter  J’apprécie          100
Cielvariable
  14 mars 2020
Adaptation décevante d'un roman d'Agatha Christie, ce n'est certes pas cette bande dessinée qui va donner envie à un lecteur de découvrir l'original! le récit est ennuyant, les textes ne sont pas tout à fait assez clairs pour qu'on comprenne parfaitement les motivations et les rôles de chacun à la fin de l'histoire, les dessins ne sont pas particulièrement attirants non plus. C'est dommage, car l'idée de faire revivre les classiques de la romancière en BD aurait pu attirer les plus jeunes et leur faire découvrir ensuite la célèbre Agatha Christie.
Commenter  J’apprécie          70
cyan
  30 janvier 2016
Nous sommes dans les années 1930 à Saint Mary Mead, un petit village anglais paisible où la vie est rythmée par les commérages et la messe du dimanche. Jusqu'au jour où le colonel Protheroe, un magistrat local, est retrouvé assassiné dans le bureau du pasteur, provoquant l'émoi dans les environs. La victime était détestée d'à peu près tout le monde, même le pasteur, qui nous raconte cette histoire, déclarait peu de temps avant le crime que le monde se porterait mieux sans cet antipathique personnage.
Avec ce roman, nous faisons la connaissance de Miss Marple et de ses voisins. Tout est raconté du point de vue du pasteur et donc avec les émotions et pensées du narrateur pour embrouiller encore cette affaire compliquée. Heureusement, celle qui nous est décrite ici comme une vieille commère avec le don agaçant d'avoir toujours raison saura faire preuve de plus de clairvoyance que la police locale, complètement à côté de la plaque.
En parallèle avec l'enquête, l'auteure fait ici la chronique d'un petit village anglais des années 30, avec ses secrets, ses querelles de voisinage et ses commérages. le pasteur se moque gentiment de ses ouailles et n'hésite pas à reconnaître chez lui-même les défauts qu'il constate chez ses contemporains. Quelques remarques sur la condition des femmes complètent l'ensemble.
Une enquête typique d'Agatha Christie, où chaque personnage fait figure de suspect jusqu'au dénouement inattendu. Encore une fois, j'avais misé sur le mauvais cheval et n'avais pas vu venir les révélations finales. le pourquoi du comment est un peu tiré par les cheveux, mais tout à fait plausible une fois les éléments décortiqués par Miss Marple.
Une lecture plaisante pour faire travailler nos petites cellules grises et découvrir comment Miss Marple a commencé sa carrière de détective amateur avec succès.
Lien : https://bienvenueducotedeche..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
eliasam
  05 mai 2013
Décidément, cette collection ne passe pas!
J'adore Agatha Christie, j'ai commencé la collection de ses romans à l'âge de 12ans.
Quand j'ai vue qu'on en avait adapté des bandes dessinés, je me suis dit qu'un nouveau support pourrait être l'occasion de faire découvrir cet auteur aux plus jeunes!
Que né-ni!!!! Des dessins bâclés et fades, des personnages aussi fades que les couleurs, des histoires raccourcies..... beurk beurk beurk! Ma plus grande déception littéraire! J'en ai pourtant lu plusieurs, je me suis accrochée mais non, je n'ai pas adhéré!!
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
MissSherlockMissSherlock   12 août 2017
- À propos de Miss Marple, accepteriez-vous de m'accompagner chez elle ?
- Volontiers.
- Face à la police ces vieilles filles sont souvent impressionnées...
- Oh, je ne pense pas que Miss Marple soit du genre impressionnable !
Commenter  J’apprécie          50
CielvariableCielvariable   07 mars 2020
Vous ne devez pas parler ainsi, Lettice.
— Eh bien, s’il ne veut pas que je souhaite sa mort, il ferait bien d’être moins odieux pour les questions d’argent. Rien d’étonnant à ce que ma mère l’ait quitté. Figurez-vous que pendant des années je l’ai crue morte ! Savez-vous comment était le jeune homme avec lequel elle est partie ? Était-il sympathique ?
— C’était avant que votre père ne vienne s’installer ici.
— Je me demande ce qu’elle est devenue. Anne ne tardera pas à avoir une aventure. Elle me déteste… Elle reste polie avec moi, mais elle me déteste. Elle vieillit et, cela, elle ne le supporte pas. Elle a atteint l’âge critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   07 mars 2020
Et pourtant, selon lui, vous l’aviez invité…
— C’est possible, en effet. Mais c’était vendredi. Et aujourd’hui, nous sommes mardi.
— Nous sommes mercredi.
— C’est affreux. C’est donc la troisième fois que j’oublie une invitation à déjeuner. Griselda est là ?
— Vous devriez la trouver au jardin, dans l’atelier… en train de poser pour Lawrence Redding.
— Mon père a fait toute une histoire au sujet du peintre. Père est terrible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   07 mars 2020
Miss Marple est une vieille demoiselle aux cheveux blancs et aux manières affables et distinguées, tandis que miss Wetherby est d’un tempérament à la fois aigre et fleur bleue. Miss Marple est de loin la plus dangereuse des deux.
— Nous étions en train de parler du Pr Stone et de miss Cram, dit Griselda d’une voix sucrée.
— Aucune jeune fille digne de ce nom ne se le permettrait.
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   07 mars 2020
— Si cela ne vous ennuie pas, ma chérie, je voudrais finir de préparer ma conférence pour le cercle paroissial.
— Vous ne me méritez pas. Voilà la vérité. Je vais avoir une aventure avec l’artiste. Je vous aurai prévenu, et alors quel scandale dans la paroisse !
— Je crois qu’il y en a déjà bien assez comme cela, murmurai-je d’un ton radouci.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : suspectsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3795 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre