AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Maryse Leynaud (Traducteur)
ISBN : 2081237466
Éditeur : Flammarion (03/11/2010)

Note moyenne : 3.53/5 (sur 193 notes)
Résumé :
Après un accident qui a bouleversé sa vie et détruit son mariage, Joyce Conway ne doit la vie qu'à une transfusion sanguine. Mais des phénomènes étranges commencent à se produire. Elle se souvient de choses qu'elle n'a pas vécues. Elle peut parler des heures durant des rues pavées et sinueuses de Paris, ville qu'elle n'a jamais visitée, ou disserter sur l'architecture baroque. Et, toutes les nuits, elle rêve d'une petite fille aux cheveux blonds. Dès lors, Joyce n'a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (45) Voir plus Ajouter une critique
DawnG
  25 janvier 2013
Pas un coup de coeur mais j'ai beaucoup aimé ! Si je dois lire la « romance » ou de la « littérature pour filles », c'est exactement ça que je veux lire !!!
J'avais hâte de relire un texte de Cecelia Ahern après avoir eu un coup de coeur à la lecture de PS : I Love You et j'ai donc sauté sur l'occasion de la lecture commune de Tête de Litote pour sortir ce roman de ma PAL. Et même si j'ai moins apprécié que PS : I Love You, j'ai quand même beaucoup apprécié ma lecture et j'ai passé un très bon moment en compagnie de Joyce, son père, Justin et sa famille.
On suit en parallèle deux « familles » liés parce qui arrive à l'héroïne Joyce. On a d'abord donc Joyce (à Dublin) qui vient d'avoir un accident aux conséquences bouleversantes, son retour chez son père Henri, on apprend qu'elle a perdu sa mère 10 ans plus tôt et découvre ses deux meilleurs amies Kate et Frankie. Puis on a Justin, un bel américain, expatrié à Londres pour vivre à côté de sa fille Bea qui vit pour le moment chez sa mère et son nouvel ami. Justin donne de temps en temps des conférences à Dublin, l'Art c'est son dada. On découvre des personnages qui gravitent autour de Justin : son frère al marié à Doris, son ex-femme, etc. J'ai trouvé les personnages attachants surtout Justin et Joyce mais on a aussi une belle palette de personnages secondaires avec des caractères, des physiques et des actions tous différents.
Je me suis attachée à Joyce très vite parce que c'est principalement elle qui s'exprime et on a tout ce qu'elle ressent au moment où les choses lui arrivent. Elle traverse une palette d'émotions tout le long du roman qu'on partage avec elle, la peur, le désespoir, le doute, la joie, l'appréhension, etc.
Quand à l'histoire même si elle est moins originale que ce que j'ai pu lire avant, je me suis laissée prendre au jeu de cette expérience que vit Joyce, quelque peu « paranormale', vivre avec des connaissances et des gouts, avec des souvenirs qui ne sont pas les siens. J'ai tout particulièrement apprécié qu'elle doute, se demande si elle ne deviendrait pas un peu folle, s'interroge sur la réaction des gens si elle devait se confier, … Quand elle va croiser par hasard Justin, quelque chose va se passer mais aucun n'imagine encore ce qui a pu les lier. Leurs rencontres inattendues, la reconnaissance que Joyce va avoir quand elle va comprendre, son envie d'aborder Justin, quelques quiproquos vont pimenter l'histoire et leurs vies.
J'ai retrouvé les thèmes que j'affectionne chez Cecelia Ahern et qu'elle arrive à retranscrire à merveille. le premier est la relation père/fille, j'avais déjà fortement apprécié ce point dans PS : I Love You c'est encore plus fort et important ici entre Joyce et Henri et dans une moindre mesure entre Justin et Béa. Cette affection que Joyce et Henri se portent est très forte, Henri est vieux maintenant mais il sera un soutien et un pilier pour sa fille. Cette relation m'a tout particulièrement touchée, sincère et vraie, décrite avec subtilité et finesse par Cecelia Ahern. le deuxième thème est « comment continuer à vivre quand un malheur vous frappe ». Dans Merci pour les Souvenirs, comme dans PS : I love You, l'héroïne doit apprendre à continuer d'avancer dans sa vie, et à chaque fois, tout se fait peu à peu sans qu'on s'en rend compte, grâce aux personnes et événements extérieurs. Ici l'amour et l'humour d'un père, le cadeau d'un lien entre elle et Justin, ses deux meilleurs amies qui vont l'épauler comme elles peuvent, et d'autres choses encore, vont permettre à Joyce d'aller mieux.
Je ne sais pas comment Cecelia Ahern fait, mais moi je suis conquise par sa manière de raconter ce type d'histoire, où j'oscille entre rire et larmes, les sentiments sont justes, quand c'est cruel, elle ne met pas de voile dessus, n'estompe pas la souffrance mais arrive à rendre ça plus léger mais pas moins fort. Elle arrive à insuffler dans ses histoires qui commencent par des drames, de l'optimisme, de la sincérité, un grain de folie, de l'humour, de la joie, tant de choses qui rendent le récit fort sans tomber dans le pathos ni la mièvrerie. J'aime beaucoup son style et la traduction est très bien faite. le GROS plus de ce roman : l'humour ! J'ai ri plus d'une fois au cours de ma lecture. Il y a des situations ou des répliques vraiment drôles, une sorte d'humour thérapie (mais là je vais loiiiin). Mon personnage préféré de ce roman, le père de Joyce, Henri, à la fois fort et fragile, utilisant le sarcasme, l'humour, ses anecdotes, ses réparties et sa façon de parler, il est excellent !
Ce roman pourrait être une romance banale mais non, il a ce petit quelque chose en plus, qui fait que ça marche, une comédie romantique « mais pas que ». Parce qu'on n'a pas seulement une histoire d'amour (d'ailleurs ce n'est pas vraiment traité en tant que tel), une grande place est réservée à la famille, à l'amitié, à la (re)découverte de l'autre, de soi,… Complètement le genre de livre « pour filles » (même si je n'aime pas ce terme) qui me fait du bien !
Je crois que je suis fan de Cecelia (ça se sent non ?), j'ai deux autres de ses romans dans ma PAL et je crois que j'achèterai ceux que je n'ai pas. En espérant que comme pour cette histoire (et la précédente lue), je sois à la fois conquise par son style et surprise par le traitement du sujet.
En me relisant, je me rends compte que c'est un peu décousu mais je ne sais pas comment expliquer ce que je ressens quand je lis Cecelia Ahern
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
bykiss
  26 août 2012
Un mois après avoir terminé ce livre, je n'en garde déjà plus que quelques souvenirs. Et pourtant… je sais que j'ai adoré. Je me souviens avoir été émue aux larmes par le désespoir de Joyce au début du livre et m'être marrée devant les blagues lourdingues de son papa, qui ferait tout pour rendre le sourire à sa petite fille. Par dessus tout dans ce livre, c'est la beauté de cette complicité entre Joyce et son vieux papa qui m'a le plus plu. Ce papa à la fois innocent et taquin, un brin toqué, désopilant, qui fume en cachette et qui s'étonne de tout comme un gamin, est plus qu'attendrissant. Je me suis rarement autant attachée à un personnage secondaire qu'à ce papa clopin-clopant, un personnage hors du commun, qui vaut à lui seul que l'on prête toute son attention à ce roman. Cecelia Ahern a créé des personnages très prometteurs, pleins de charisme, qui m'ont fait rire et sourire, tout du long.
Arrivée à la moitié du roman, j'en aurais bien fait un coup de coeur tellement j'étais happée par l'histoire et émerveillée devant la justesse des personnages. Et puis j'ai commencé à trouver ça long ; Joyce recherche son mystérieux inconnu et l'inconnu est à la recherche de Joyce. Il se croisent, s'évitent, se rencontrent, un vrai chassé-croisé qui dure plus de 400 pages (une bonne centaine de trop). Et c'est dommage car tout le contexte, l'écriture si attachante de l'auteure, les anecdotes et les réflexions sur la vie qu'il y a autour de cette intrigue romantique m'ont vraiment séduite. L'histoire d'amour reste courue d'avance et sans grand suspense, mais malgré les longueurs inutiles, j'ai réellement apprécié ma lecture.
C'est le quatrième roman de Cecelia Ahern que je lis, ce n'est pas le meilleur, mais jusqu'ici, elle ne m'a toujours pas déçue. Je trouve qu'elle a un réel talent pour faire d'une histoire banale et sans surprise une belle histoire avec des personnages forts et émouvants. Moi j'en redemande !
Lien : http://charabistouilles.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Srafina
  11 juillet 2015
Petit livre sans prétention qui aborde des thèmes variés : la relation de couple, la vie de famille, le deuil, les nouveaux départs, les dons du sang.. Les personnages sont sympathiques et le plus ce sont les deux relations pères-filles avec Joyce et son père, étourdi, fantasque et qui veut ramener le sourire sur le visage de sa fille ainsi que de Justin et Béa.
Mais je dois dire que je l'ai lu un peu en diagonale, je ne peux pas dire que je me sois vraiment attaché aux personnages et j'ai même trouvé qu'il y avait pas mal de longueur. Il m'attendait dans ma PAL, car j'avais déjà lu « Si tu me voyais maintenant » que j'avais bien aimé. le challenge Pioche dans ma Pal, me l'a fait sortir, et c'est très bien : merci Bislys, mais je dois dire que je ne suis pas une très grande fan de Cecelia Ahern… Mais je suis contente tu m'aies fais diminuer ma PAL, oups…...
Commenter  J’apprécie          101
Aethel_Lataniereauxlivres
  23 janvier 2013
L'an passé j'avais vraiment beaucoup aimé "PS : I love you", ce n'était pas un coup de coeur car certaines choses m'avaient gênée mais j'avais dévoré ce livre et depuis plusieurs titres de l'auteur ont rejoint ma PAL, "Merci pour les souvenirs" n'y aura pas traîné trop longtemps faisant l'objet d'une lecture commune, ce qui en fin de compte n'était pas une mauvaise idée car sans cela je ne suis pas sure que j'aurais réussi à finir ma lecture !
L'histoire ne possède ni charme ni magie, elle s'étire en longueur et tourne en rond, Joyce et Justin se rencontrent une fois puis se croisent sans se voir et n'est réuni qu'à la dernière page (je ne vous révèle rien, l'histoire étant très prévisible !), et je n'ai vraiment pas cru à leur romance, je veux bien croire à un lien entre eux mais ce n'est vraiment pas suffisant pour moi, s'ils avaient partagé plus de moments ensemble, j'aurais peut être adhéré mais là ce n'est pas le cas.
C'est un peu la même chose avec cette histoire de transfusion, lors des premiers pages Joyce est victime d'une fausse couche (la seule scène émouvante du livre) et reçoit ensuite le sang de Justin qui peu de temps après lui donnera des souvenirs de choses qu'elle n'a pas vécu, là je n'ai rien à reprocher j'aime bien l'idée, mais cela lui donnera aussi des connaissances qu'elle n'avait pas avant, elle sera incollable sur certains sujets, pourra parler le latin ou l'italien... et là je dois dire que l'auteure a perdu une bonne partie de mon intention, que Joyce ait accès à des souvenirs de Justin, pourquoi pas après tout, mais de là à ce qu'elle devienne polyglotte grâce à quelques goûtes de sang, c'est peut être un peu exagéré... A moins que ce soit possible et dans ce cas dès demain je demande à un espagnol un peu de son sang pour que je réussisse enfin à parler cette foutue langue !
Je ne suis pas non plus conquise par le reste, les scènes avec le père de Joyce m'ont d'abord amusée mais au fur et à mesure elles m'ont agacée, le père un brin sénile un brin extravagant m'a fait sourire au début mais plus on avançait et plus il me donnait l'impression d'être un boulet, et à la place de Joyce je pense que j'aurais fini par perdre patience et le placer dans un hospice où on martyrise les vieux !
A vrai dire, aucun personnage de ce récit ne m'a laissé une impression positive, Joyce est... en fait je ne saurais même pas la décrire, j'ai fini le livre il y a quelques jours à peine et je n'arrive même plus à me souvenir de son caractère, pareil pour Justin, les deux ne sont vraiment pas des figures marquantes, ou touchantes, et j'ai eu vite fait de les oublier.
Je suis donc bien déçue, ce n'est pas ce à quoi je m'attendais, c'est bien loin de "PS : I love you" qui m'avait attendrie, fait rire, et touchée aux larmes.
Maintenant il me reste encore "Un cadeau du ciel" et "La vie est un arc-en-ciel" dans ma pile à lire et j'espère que ces deux titres réussiront à me convaincre et à me faire oublier "Merci pour les souvenirs" !
Lien : http://au-fil--des-pages.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Solittletime
  21 août 2017
D'un côté, nous avons Joyce. Trop pressée par le temps, par la vie, Joyce perd son bébé suite à un stupide accident dans les escaliers de sa demeure. Suite à cela, elle doit subir une transfusion sanguine. Ce drame entrainera la dissolution de son mariage, déjà effiloché. le plus surprenant, c'est que Joyce ne sera plus jamais la même dans tous les sens du terme.
Elle se met alors en quête de réponses à ses questions. Les choses entrainant les autres, Joyce découvrira que l'amour peut traverser bien des choses.
De l'autre, nous avons Justin. Divorcé depuis quelques temps, il doit composer avec sa nouvelle vie, entre sa fille, son ex-femme, son frère et sa belle-soeur extravagante. Dans l'espoir de conquérir le coeur d'un médecin, il surmonte sa peur des aiguilles et donne son sang.
Tout d'abord, parlons de l'histoire. Des changements radicaux suite à une transfusion sanguine, une quête de vérité, une quête de soi. Même si on sait d'office le fil de l'histoire, elle est vraiment chouette et agréable à lire
Les personnages sont chouettes et attachants mais mon coup de coeur va pour le père de Joyce ainsi que les deux amies de Joyce. Grâce à eux, j'ai eu quelques fou-rire. le père de Joyce est extrêmement attachant. J'ai tout de suite pensé à mon grand-père : farceur, parfois à coté de la plaque, sensible sous sa carapace.
Joyce est une jeune femme combative malgré son drame, elle garde l'humour et la force. Malgré ses doutes et ses malheurs elle reste forte. Les passages où elle repense à l'accident ou au bébé m'ont émue.
le concept de la belle histoire d'amour est présent. Ce n'est pas toujours ma tasse de thé mais celle-ci m'a tenu en haleine.
'écriture est fluide et agréable.
Même si cela n'a rien d'un coup de coeur, je conseille vivement à celles et ceux qui veulent passer un chouette moment de détente.
J'avais adoré "P.S. I love you", je continuerai de garder un Cecelia Ahern sous la main pour les jours de blues
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (62) Voir plus Ajouter une citation
MelvaneMelvane   27 juillet 2012
Il a lu quelque part que le coeur d'un colibri effectue mille deux cent soixante battements par minute, et il s'était demandé comment on pouvait survivre à ça. Il comprend maintenant. A chaque battement, son coeur déverse le sang dans son corps. Il se sent palpiter tout entier, son cou, ses poignets, son coeur, son ventre.
Commenter  J’apprécie          110
PLUMAGILEPLUMAGILE   08 décembre 2010
*Parfois on a besoin de toute la colle qu’on peut trouver, juste pour ne pas tomber en morceaux.
Commenter  J’apprécie          300
PLUMAGILEPLUMAGILE   08 décembre 2010
*Il regarde les jeunes visages [de ses étudiants] qui l’observent. Leur esprit est un récipient vide, qui attend d’être rempli. Il y a tant à apprendre, et si peu de temps, si peu de passion en eux pour comprendre vraiment. C’est son travail de leur insuffler cette passion.
Commenter  J’apprécie          70
PLUMAGILEPLUMAGILE   08 décembre 2010
*Il a toujours l’aura que j’avais sentie le jour où je l’avais vu pour la première fois, (…) une présence qui propulse mon estomac sur l’échelle menant au plongeoir d’une finale des Jeux Olympiques.
Commenter  J’apprécie          90
Epoque-PharaoniqueEpoque-Pharaonique   22 mars 2013
Ce sentiment qu'une partie de lui est ailleurs. Une partie de lui, en fait, qu'il sent si proche, qu'il doit presque se retenir de partir en courant pour la rattraper.
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Cecelia Ahern (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cecelia Ahern
Découvrez trois sorties littéraires immanquables de novembre dans notre nouvelle vidéo !
---------------------- Les livres dont on vous parle dans cette vidéo : - L'année où je t'ai rencontré de Cecelia Ahern : http://bit.ly/2qwcWRM - Broadway limited T2 de Malika Ferdjoukh : http://bit.ly/2Ov3eJe - Corruption de Don Winslow : http://bit.ly/2qyH4vV
Rejoignez notre Bookclub Bookeen : http://bit.ly/2ASauI7 et ne manquez pas notre article sur les 10 immanquables de novembre : http://bit.ly/2JPp4q8
---------------------- Vous pouvez également venir parler littérature et lecture numérique avec nous sur : - Twitter : https://twitter.com/Bookeen - Facebook : https://www.facebook.com/Bookeen - Instagram : https://www.instagram.com/bookeen_cafe/
---------------------- Musique de fond : I Will Not Let You Let Me Down (Instrumental Version) by Josh Woodward (licence CC) http://bit.ly/2qSEksB
+ Lire la suite
autres livres classés : don du sangVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Merci pour les souvenirs de Cécélia Ahern

Quel accident bouleverse la vie et détruit le mariage de Joyce ?

La disparition de son mari
Une transfusion sanguine suite à la perte de son bébé lors d'une chute
La mort brutale de son père
La rencontre avec Justin

13 questions
22 lecteurs ont répondu
Thème : Merci pour les souvenirs de Cecelia AhernCréer un quiz sur ce livre
.. ..