AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 222124320X
Éditeur : Robert Laffont (09/01/2020)

Note moyenne : 2/5 (sur 2 notes)
Résumé :
" Ce dialogue inattendu avec un homme musulman, tolérant, et pourtant père de djihadiste, représentait une extraordinaire opportunité de montrer qu'il nous était possible de parler. Si un tel échange avait lieu entre nous, alors nous pouvions abattre les murs de méfiance, d'incompréhension, et parfois de haine, qui divisent nos sociétés. " Georges Salines.

" Aujourd'hui, c'est avant tout une histoire de confiance et d'amitié qui nous unit. Nous avons ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
theokapi314
  14 janvier 2020
Difficile de critiquer ce livre sans être dans le jugement de valeur. Il s'agit de propos recueillis et relatés ici tels quels. Un dialogue entre deux pères. Les deux premières parties se révèlent souvent ennuyantes, malgré quelques anecdotes intéressantes (le voyage du père en Syrie pour retrouver son fils par exemple). Malgré tout, je ressens parfois du jugement et du mépris face à quelqu'un qu'on oblige à justifier les actes de son fils. Pourtant, seul ce dernier en est responsable. Quelques grossiers clichés (sur les théories du complot, les juifs, la religion). Je ne trouve pas que ce recueil de propos soit à proprement parler une leçon de tolérance. Je le vois plutôt comme une vaine tentative d'essayer de ré-humaniser un homme, un père, que la vindicte populaire a déjà jugé coupable depuis le premier jour. Donc, avec un parti pris. Toutefois, des émotions transparaissent et l'idée principale, le message de fond, est fort louable. La lettre à Samy est belle et juste.
Commenter  J’apprécie          10
badbeuz
  16 janvier 2020
Pour que je me pose la question de savoir si je pardonne, encore faudrait-il que quelqu'un me demande pardon. (P.159)
Une fois mort, je perds le pouvoir de lui pardonner, mais aussi celui de lui refuser mon pardon. (P.160)
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
badbeuzbadbeuz   16 janvier 2020
Pour que je me pose la question de savoir si je pardonne, encore faudrait-il que quelqu’un me demande pardon. (P.159)
Commenter  J’apprécie          10
badbeuzbadbeuz   16 janvier 2020
Une fois mort, je perds le pouvoir de lui pardonner, mais aussi celui de lui refuser mon pardon. (P.160)
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Video de Azdyne Amimour (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Azdyne Amimour
"Il nous reste les mots", rencontre entre le père d'une victime du Bataclan et celui d'un terroriste
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
874 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre