AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791097125653
Éditeur : Black Ink Editions (01/10/2018)

Note moyenne : 4.15/5 (sur 13 notes)
Résumé :
La jeune Sanaé touche à son but ultime : intégrer la Savage Task, unité d'élite de Celestia, vouée à l'extermination des Sauvages. Ce peuple primitif sème la mort et la désolation, surgissant de la forêt pour décimer les Celestiens lors de raids sanglants. Sa croisade se heurte à un obstacle de taille : un guerrier, implacable, dangereux, qui ne tolère aucune distraction, pas même cette attirance aussi irrésistible qu'incompréhensible qui les lie. La haine, l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Marlene_lmedml
  01 octobre 2018
Voici un roman que je n'avais pas vraiment prévu de lire mais il s'est tout de même retrouvé entre mes mains…
Pour être honnête, ce n'est pas un genre que je lis habituellement, enfin en quelque sorte, car dans ce récit se cache une histoire qui mêle haine, désir et amour… Donc de la romance en somme, mais ce n'est pas ce qui prédomine dans ce premier opus, vous allez plonger dans un univers plein de mystère qui s'apparente à la fantasy. Au rendez-vous, deux univers qui s'affrontent, des secrets, des complots, une soif de vengeance intarissable et la naissance de sentiments en constante contradiction.
Cet avis va être le plus honnête possible, si vous nous suivez régulièrement, vous savez que nous ne cachons jamais ce que l'on ressent à la lecture d'un roman… Et celui-ci m'a particulièrement dérouté. Pour revenir sur les tenants et les aboutissants de l'histoire, le lecteur suit Sanaé, une héroïne qui voue sa vie à l'extermination des « Sauvages »… Un peuple primitif qui sème la mort et la désolation. Pour se faire, elle rêve d'intégrer la « Savage Task », cette armée vouée à combattre l'ennemi. Sanaé est déterminée, elle a un courage sans limite mais se laisse guider par son impulsivité. Elle est aveuglée par la haine qu'elle ressent pour les « Sauvages » et quand elle se heurte à un guerrier absolument implacable et ténébreux, elle ne sait plus où sont ses intérêts. Son destin est pourtant bien de les réduire à néant ? Pourquoi se sent-elle irrémédiablement attirée par cet homme qui l'envoûte au plus haut point ? Mettant à mal ses sombres desseins…
Ce premier opus nous immerge dans un monde en guerre… Les « Draoniens », appelés les « Sauvages » contre les « Celestiens ». La guerre fait rage depuis de nombreuses années, Sanaé est enfin prête à être confrontée à la mort, elle a toujours eu pour objectif d'intégrer la « Savage Task », cette unité d'élite qui est en charge de la protection de Celestia. Mais elle était loin d'imaginer la difficulté de l'apprentissage, surtout que Sanaé est trop impulsive, elle est vaillante et déterminée mais elle se laisse guider par ses démons. Sanaé est une héroïne qui donne du fil à retordre aux lecteurs et à tous ceux qu'elle croise dans le récit… elle est vraiment particulière, elle m'a parfois agacée malgré le fait qu'elle ait de bonnes raisons de prendre part à la guerre. Je dirais que c'est une héroïne qui est en constante évolution mais qui a du mal à apprendre de ses erreurs, son immaturité guide aussi un peu trop ses émotions, ce qui lui vaudrait moult aventure… Mais elle reste le pilier de cette histoire sans en être totalement consciente. le héros à proprement parler est impressionnant et très mystérieux, l'autrice a retardé le moment de nous dévoiler son véritable héros, et mon dieu je n'en pouvais plus d'attendre mais je vous avoue que j'ai été récompensée et Leith fut à la hauteur de mes attentes… Mais Leith reste un héros difficile à apprivoiser et une fois qu'il eut gagné toute ma confiance et bien le monde s'est écroulé… Farah Anah est une sorcière, une horrible diablesse… Si si, je vous assure que j'ai terminé le roman la gorge nouée avec une sensation de trouble flagrant. J'avais vraiment envie de pleurer, me disant que tout ce que j'ai vécu n'était que pure invention… Leith est un roc, un homme que rien n'effraie et c'est déroutant car il souffle le chaud et le froid, aux prises avec ses propres émotions. Leith n'est pas le genre d'homme que l'on oublie facilement, viril et charismatique. C'est le guerrier que toute femme rêve d'avoir dans son lit pour mener une guerre sans merci toute la nuit.
Mon avis sur l'ensemble de ce premier opus est partagé. Je vous explique de suite pourquoi. J'ai eu beaucoup de mal avec la première partie, Farah Anah pose les bases de son univers, je me suis retrouvé propulsée dans un monde de désolation qui oppose deux factions. J'ai eu du mal à me situer dans le récit, enfin plutôt à situer l'époque de l'histoire et cela a entraîné une gêne à la lecture car j'avais la sensation qu'il y avait des incohérence entre le récit et le vocabulaire utilisé par l'autrice. J'ai eu l'impression qu'il y avait un mélange d'époque, clairement je me suis située dans un monde d'antan avec des descriptions qui ne correspondaient pas à notre époque moderne mais le langage des personnages étaient bien trop actuels pour que je me sente pleinement à ma place dans l'histoire. A mes yeux, le récit à beaucoup d'authenticité et la plume de l'autrice a sa véritable identité, j'ai juste eu cette petite gêne dans son écriture. Maintenant, je vous avoue qu'une fois passé la première moitié du livre j'ai tout de suite été happée par les événements, les rebondissements étant très rythmés, ce qui a totalement gommé ces sensations. L'intrigue montrant enfin le bout de son nez, j'ai particulièrement aimé la suite de l'histoire, parce que le scénario se mettait vraiment en place avec des révélations de taille, avec des sentiments contradictoires qui ne cessaient de m'assaillir.
Ce fut le premier roman de l'autrice que je lisais, et je dois avouer que je ne savais pas vraiment où j'allais, je me suis laissée séduire par les personnages qui ne manquent pas de caractère. Ils sont terriblement irritants parfois mais aussi très intéressants et quand vous penser les avoir cernés… et bien l'autrice rebondit de manière insoupçonnée… Ce récit est imprévisible, c'est ce qui le rend si addictif, car il l'est. Farah Anah s'est attaqué à un genre difficile et je pense que son défi est relevé, malgré les petites gênes ressenties à la lecture, je dois dire qu'elle a su me convaincre de l'excellence de son histoire. le scénario suit un schéma que le lecteur ne peut pas anticiper, ce qui rend les rebondissements assez surprenants. Les petites imperfections de l'histoire rendent le dénouement plus trouble, elles entraînent de la réflexion et des suspicions. L'ambiance générale est assez sombre mais il y a aussi des nuances qui viennent rendre l'ensemble harmonieux, qui laisse le lecteur dans l'attente des indices et des révélations tant attendues. Par contre, qu'on se le dise, vous allez frissonner de peur et d'envie.
En ce qui concerne le développement des sentiments et de la « romance » qui n'en est pas vraiment une dans ce premier opus… Disons que ce n'est pas une romance classique, elle est propre à l'univers que l'autrice a créé, elle ne suit aucun code et en est d'autant plus originale. Entre la haine et l'amour, il n'y a qu'un pas mais que faire quand les secrets brouillent les pistes ? Vous serez prisonniers de vos propres émotions, j'ai voulu rager tellement j'étais prise dans les méandres de mes sentiments contradictoires, parfois je me dis que je n'aime pas être manipulée par mes émotions, je voudrais que la raison et mes convictions restent maîtresses de moi-même et pourtant… ce genre d'histoire me prouve que c'est impossible. Surtout que cette autrice est machiavélique et je la déteste, je peux vous dire que j'ai terminé ce premier opus la rage au ventre avec des envies de meurtres. Je n'en suis pas ressortie totalement indemne ^^
En bref, une lecture qui m'a sortie de ma zone de confort. Une lecture qui m'a demandé réflexion après coup pour bien analyser ce que j'ai aimé et ce qui a constitué une gêne dans ma lecture. Farah Anah a un don indéniable pour créer des univers originaux, ce début de saga m'a ouvert l'esprit, m'a montré que je peux apprécier des histoires qui me sortent de mes habitudes. Ce premier opus m'a convaincue de poursuivre l'aventure aux côtés de Sanaé, j'ai trouvé que les révélations et les rebondissements offraient une myriade d'émotions au fil des pages. Et même si je déteste l'autrice pour cette fin à s'arracher les cheveux, je ne peux qu'applaudir sa témérité et les risques qu'elle a pris avec cette histoire qui n'a pas fini de me faire palpiter.
Lien : http://www.lmedml.fr/2018/10..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lixia
  22 octobre 2018
Un premier opus captivant, intriguant, palpitant, exaltant qui nous emmène au coeur de ces Terres que ces deux peuples s'arrachent. Une première fantasy des plus réussies qui m'a transporté au gré des lignes dans le coeur de Sanaé et de ses multiples bouleversements.
Sanaé n'a que 7 ans lorsqu'elle perd tout. Elle n'a plus aucun repère ni épaule sur laquelle s'appuyer hormis Seon, son meilleur ami, et la famille de celui-ci. Habitée par la rancoeur et un sentiment de vengeance tenace, elle intègre l'école militaire de Celestia, sa ville natale, afin de gravir les échelons pour intégrer la Savage Task et exterminer ces Sauvages qui lui ont tout pris, et également protéger son peuple.
Elle mène sa barque, essuyant sexisme et machisme, et se bat pour obtenir et garder la place qu'elle convoite mais sa témérité et son impulsivité lui valent nombreux blâmes et altercations avec sa hiérarchie.
Elle sera alors provisoirement suspendue et se verra exiler en poste au Palais Royal, loin des combats.
Mais au cours de sa formation, et d'autant plus depuis son intégration à la S.T., son nom de famille suscite surprise, intérêt et suspicion de la part de ses supérieurs et même du Roi lui-même.
Qui est-elle ? Que représente-t-elle ?
Sa plus grande interrogation va avec son plus grand trouble qui n'est d'autre que sa rencontre avec Lui, ce sauvage aux yeux dorés, qu'elle hait de tout son coeur mais qui la trouble tout autant, Leith.
Son nom aussi le fait tiquer, qui est-il et que sait-il d'elle ? Une rencontre qui risque bien de provoquer un véritable cataclysme dans sa vie qu'elle avait déjà toute tracée.
Sanaé est tout juste une jeune femme qui a dû grandir trop vite face aux événements qu'elle a dû affronter. Elle est nourrie et boostée par la haine et la vengeance qu'elle compte mener à bien. C'est un personnage impulsif, caractériel, contradictoire qui suscite empathie, sourire, colère et admiration devant sa détermination, sa volonté et son inconscience face aux dangers et aux situations qu'elle ne connaît pas.
Leith est un de ces Sauvages, un haut gradé, qui n'a pas peur de se salir les mains. Un homme impressionnant de charisme, d'autorité et d'intelligence qui n'a de cesse d'éliminer les Celestiens pour enfin vivre en paix. Combattant émérite, chef respecté et admiré, il multiplie les raids au sein de la ville dans un seul et unique but mais lequel ?
Il est profondément honnête et se targue de se défendre uniquement face à la menace que ces colons se font un plaisir de mettre en pratique.
Puis sa rencontre avec une jeune recrue, novice, belle et fougueuse va bousculer sa détermination. Son mot d'ordre, aucun survivant, alors pourquoi n'arrive-t-il pas à l'exécuter ? Et quand il apprend son identité, c'est le coup de grâce, il doit l'emmener avec lui coûte que coûte.
Pourra-t-elle l'aider dans sa quête ? Que lui fait-elle faire qu'il rebute mais dont il ne peut s'empêcher ?
Un personnage extrêmement complexe. Un homme taciturne qu'on pourrait croire bipolaire à force de lutter contre lui-même. Rendu froid par la guerre dans laquelle il n'a pas le choix de s'impliquer, il garde au fond de lui un coeur capable d'empathie et de compassion qu'il cache précieusement.
Une attirance aussi malvenue qu'explosive dès le premier regard.
Une haine farouche indissociable d'un désir brûlant entre ces deux êtres que tout oppose à part peut-être des traumatismes communs.
Ils sont fais pour se comprendre mais programmer pour se détester.
Des émotions en pagaille nous entraînent de rebondissements en vérités, de stupéfactions à l'horreur, d'espoir en deuil, de la confiance à la manipulation.
Entre trahison, dissimulation, endoctrinement, sentiments et protection, cette lecture ne nous laisse pas sortir indemne des rangs de ces farouches combattants.
Mon coeur à tellement saigné pour Sanaé et toutes les épreuves qu'elle a enduré jusqu'à cette ultime découverte qui la brisera plus que toute autre chose dans l'incompréhension la plus totale de son entourage immédiat.
Ma colère et mon incompréhension a empli mon esprit face à ces moeurs et ce mode de vie aussi destructeur que douloureux auxquel Leith participe au nom du devoir.
Une douleur omniprésente dans cette histoire, du début à la fin, qui ne laisse aucun répit aussi bien aux personnages qu'au lecteur. Une constante à la fois dérangeante et salvatrice pour des réponses qui tardent à arriver.
Des questions et toujours plus de questions s'accumulent au fil de cette lecture qui noue les tripes et poignarde le coeur.
Assurément un coup de coeur de plus, on en redemande, on ne s'en remet pas totalement, on veut savoir et se jeter dans cette bataille, cette course à la vérité face à toutes ces dissimulations et ces désillusions qui nous portent.
Partez à la découverte de Celestia et ses alentours mais armez votre esprit et votre coeur face aux sentiments contradictoires que ces lignes susciteront indubitablement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Beli_LivreSaVie
  10 octobre 2018
Une couverture qui m'a intrigué, ce fut le premier élément qui a attiré mon attention ! J'ai eu envie de découvrir quel type de sauvagerie nous proposait l'auteure dans son roman, et l'attrait et la curiosité m'ont poussé à le découvrir. Je m'attendais à lire quelque chose de l'ordre de l'imaginaire, mais je ne pensais pas toutefois découvrir un univers si poussé et si passionnant.
Sanaé est notre jeune héroïne, nous faisons sa connaissance alors qu'elle est toute jeune et nous découvrons ainsi le monde dans lequel elle vit. Sa vie se déroule au coeur même d'une forteresse, entourée de murs pour les protéger des sauvages, ce peuple qui leur veut du mal et qui leur fait si peur. Sanaé malgré cette menace a une enfance heureuse auprès de ses parents, sa petite soeur et leurs amis et voisins, la famille de son meilleur ami. Et un jour, après une belle journée, en rentrant chez elle, la voilà confrontée à l'horreur de cette réalité qui la rattrape : les sauvages ont pénétré dans Celestia et sa famille va être la cible de trois d'entre eux. Ils tueront son père et emporteront sa mère et sa soeur loin d'elle. La vie de Sanaé prend alors une tournure dictée par ce besoin de vengeance, dès l'âge de dix ans, la voilà embrigadée dans la perspective d'intégrer la Savage Task (ST), cette unité d'élite prévue pour lutter contre les sauvages.
Dix ans plus tard, elle est sur le point d'atteindre son but mais il lui reste quelques obstacles à parcourir. Nous la suivons alors qu'elle intègre tant bien que mal les ST, elle fait la connaissance d'un certain nombre de personnages qui auront tous leur importance tout au long de ce récit. Des jeunes qui comme elle, sont tous animés par une raison ou une autre pour aller lutter de l'autre côté de cette muraille, dans la Forêt de la lune et ses dangers. Elle n'attire toutefois pas que de bons sentiments, la rivalité, les jugements dictent aussi certains comportements et rien n'est assuré qu'elle puisse rester là où elle est. Elle va aussi faire la connaissance de la famille Royale, qui gère leur ville, lui permettant de découvrir des personnages bien en dehors de ceux qu'elle a l'habitude de côtoyer. Nous permettant à nous aussi de nous faire une opinion sur chaque castre de cet univers, et cela nous rappelle aussi la place que chacun occupe dans ce monde régit par un nombre restreins et où les secrets sont bien gardés.
C'est alors qu'elle débute sa première année dans cette armée, qu'elle va vite être amenée à être en présence des Sauvages. Ce peuple sanguinaire et sans pitié, inhumains, qui viole, pie et tue les Celestiens, son peuple depuis tant d'années. Ceux qui ont tué son père, ceux qui lui ont tout enlevé. Sanaé est une jeune femme, à peine âgée de dix-sept ans, mais elle est animée par une rage qui lui a permis d'être là où elle est. Mais cette rage la pousse aussi à agir avec une certaine naïveté parfois, elle a tout à fait conscience du danger et pourtant elle se lance les yeux fermés, tête la première dans la bataille alors que sa formation est loin d'être terminée, seule l'esprit de vengeance l'anime. Il est important de noter que cette soif de vengeance est l'élément principal qui constitue ses choix, elle a beau être jeune, cela fait des années qu'elle a décidé de se venger et rien ne la fera changer d'avis.
Sanaé évolue dans un univers principalement masculin, à part quelques personnages féminins qui vont prendre de l'importance dans le récit, elle ne côtoie que des hommes. Des hommes animés par une fureur sans borne, des hommes qui n'hésitent à pas à tuer au nom d'une quelconque cause, ou encore des hommes qui savent user de violences sur les femmes, qui n'ont guère leur place dans cette société. Être une femme dans cette société, c'est être confrontée à cette brutalité, Sanaé a beau être une combattante, il est difficile d'échapper à cette fureur qui anime ces hommes, qui prennent ce qu'ils veulent et elle en fera les frais. Nous découvrons ceux qu'elle côtoie au sein des siens, ami, famille, proche, puis ceux de l'armée qui comme elle, veulent combattre. Elle côtoiera aussi la royauté mais elle aura surtout l'occasion de découvrir les sauvages, ces êtres qu'elle a appris à détester durant tant d'années.
L'un des sauvages va notamment la marquer dès leur première rencontre, Leith, un homme imposant, effrayant. Imaginez que ces "sauvages" sont des êtres qui vivent dans la nature, grands, imposants, barbus, torse nus, balafrés, ils vivent à l'état sauvage et ne sont pas civilisés. Leur barbarie fait leur réputation, leur haine du peuple les anime pour les détruire. La haine même de Sanaé envers eux, va être supplantée par la fascination que cet homme va exercer sur elle. Pourquoi le fascine-t-elle tant ? Il est tout aussi sauvage et dangereux que les autres, et pourtant auprès de lui, elle va ressentir autre chose, quelque chose de fort et de difficilement qualifiable. Un peuple qui n'est pas sans me rappeler les dothrakis dans Game of Thrones, qui sont fascinants et ont su captiver bien des fans du genre.
Un roman captivant, machiavélique, où l'auteure a su se jouer de nous pour nous plonger dans son monde. Un monde régit par la loi du plus fort et où on ne sait plus en qui avoir confiance. Sanaé va être confrontée à la brutalité des hommes, et à des vérités qu'il est parfois difficile d'accepter. Sa quête de vengeance va prendre une tournure différente de l'objectif qu'elle s'était fixée, elle va être contrainte de découvrir des vérités que l'on a caché à son peuple. Sa position va aussi faire d'elle une arme, elle va être convoitée sans trop savoir pourquoi, ce qu'elle découvrira au fil du temps qui passe, et au contact de bien des personnages.
Le sang des sauvages, pourrait s'inscrire dans bien des genre littéraires, il est difficile de le classer dans l'un ou l'autre. Tantôt de l'imaginaire, nous cheminons au coeur d'un univers dystopique, tandis que dans d'autres moments, c'est auprès de soldats et d'armées que nous appréhendons les combats, pour finir par fleurter avec la Dark-Romance. Tant de genres, utilisés à bon escient pour nous offrir un univers à part entière, où l'auteure a pu jouer avec ses différents personnages.
Le récit de ce premier tome fut fascinant, il m'a complètement happé ! J'ai plongé dans cet univers pour ne plus pouvoir en sortir avant la fin. Et là, imaginez ma frustration quand je me suis rendue compte que j'avais finit ce premier tome et qu'il fallait maintenant attendre la suite pour savoir ce qu'il va se passer. Ah frustration, surtout quand on est vraiment encré dans un univers bien défini, bien loin des codes de la réalité avec des personnages qui ont su éveiller un certain attachement. Les révélations faites sur les derniers chapitres sont de celles qui font exploser tout ce que en quoi vous croyiez jusque là et la position dans laquelle se retrouve Sanaé est loin d'être confortable. Sauvages ? Celestiens ? Son coeur et sa fidélité sont mis à rudes épreuves, vers qui sera-t-elle loyale ? J'ai hâte de découvrir la suite !
Lien : http://www.livresavie.com/le..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LesMissChocolatinebouquinent
  26 octobre 2018
De la dark fantasy, il en faillait de peu pour m'appâter et de plus, je n'avais qu'entendu du bien au sujet de Farah Anah. Alors zou, je me suis jetée tête la première dans une histoire qui s'avère dépoter bien plus que tu ne peux le penser. Un duo entre la romance et dark fantasy, merveilleusement maitrisé pour une histoire démentielle où le palpitant a bien des soucis à se faire.

Un univers saisissant !

En règle général dans la fantasy, l'univers proposé est crée de toute pièce. Un univers souvent étrange et contradictoire qui offre de multiples mises en scènes. Souvent divisé, en plusieurs régions où diffèrent chaque caractéristiques. Farah Anah ne fais pas fi aux règles et son univers a charmé la fan que je suis du genre. Les descriptions proposées sont judicieuses et rapides empêchant le lecteur de s'empêtrer dans tout un tas d'informations inutiles. Trois royaumes, un forêt occupée par des sauvages et des bêtes mystérieuses, une mer refermant de nombreuses légendes et monstres. Farah Anah offre de très belles balades dans des endroits tout aussi enchanteurs que romantiques et ose même te filer les frissons dans des décors digne d'Halloween. J'aime beaucoup toute cette palette que l'auteur explore, loin d'être figé dans un décor ce dernier évolue au rythme de l'histoire et au moment opportun.

Un melting pot surprenant de personnages !

Des rois, une princesse, des gardes royaux, des soldats, une garnison, des habitants, des chefs, des cochons sauvages comme moyen de transport, des enfants, des sauvages, de quoi te donner le tournis mais à ne pas te faire perdre la tête.
Parmi toute cette foule, une fille animée par une sentiment de vengeance. Sanae du haut de ses 17 ans avec ses rêves de devoirs et un besoin terrible d'assouvir sa rancoeur envers les sauvages qui ont lâchement assassiné sa famille. Sanae est têtue, tête en l'air, maladroite, revancharde, solitaire. Acharnée, diaboliquement acharnée, elle se fourre dans des situations pas possibles et inimaginables. Son caractère est exécrable. Elle n'a qu'en tête sa vengeance personnelle et fait fi de son entourage. Personnellement, c'est le genre de personnage que je trouve exécrable et fatiguant. Elle ne cesse de se changer d'avis, un coup c'est blanc un coup c'est noir. Elle fonce tête baissé. Elle m'insupporte. Son comportement est grrrr !!! Elle réfléchit trop, elle pense trop, se pose trop de question, prend des tas des chemins au lieu de se positionner sur le plus direct. Très attachiante mais pas trop attachante !
Heureusement, que Leith est là pour relever le tout. Leith, est le fameux sauvage en question. Pour te donner une image : tu prends un viking, tu prends un Highlander, tu shakes tout ça et le résultat est très surprenant : un sauvage ! Dans le genre bien bâti, cheveux longs, yeux noirs, une forte carrure (bien évidemment) et tu ne peux que tomber dénue devant la caricature parfaite du mâle alpha. La masculinité dans toute sa splendeur ! (hop, on essuie la petite goute de bave au coin de la bouche). Leith est le bras droit du roi des Sauvages. Il dirige beaucoup d'opérations visant le royaume de Celestia (là où vit Sanae). Leurs motifs semblent lier à la pire des cruautés, mais tu verras que autre chose se cache sous se comportement agressif. Leith est une figure à part de sa communauté : droit dans ses bottes, intransigeant, fin manipulateur, humaniste, loin d'être égoïste, toujours à aider son prochain et surtout il déteste plus que tout que ses comparses violent. Alors oui j'adore Leith, plus que de raisons surement. Mais voilà, son charisme et sa volonté farouche fait de lui une personne admirable.

Ces deux personnages sont aux antipodes, pourtant leur rencontre va changer la donne.

De la dark et encore de la dark !

Rien n'est tout beau dans cet univers. Les personnages se battent pour une cause noble, mais au fil des pages le lecteur se rend compte de beaucoup de chose. Une atmosphère sombre et glaçante. Frayeur et scène abominable, il y a très peu de moment romantique. Les personnages abattus mais plein d'espoir dans leurs causes sont accaparés par les mauvais choix qui s'imposent à eux. Tout est noir. La cruauté des hommes est mise dans toute sa splendeur : des scènes de viols ou de violence envers les femmes et les enfants sont présentes. du sang, des corps étêtés, des vers, des caves parfaits l'histoire.

En bref !

J'adore l'univers proposé par Farah Anah. Son histoire est aussi machiavélique que sensationnelle. Ses personnages sont à la hauteur de l'atmoshére crée. La trame de l'histoire relève un suspense haletant. de la dark fantasy comme je l'aime loin des licornes à paillettes et des bisounours tout rose.
Farah Anah a une écriture addictive et sans fioriture. Elle ne prend pas les chemins de traverse et ne pense même pas à épargner sa lectrice. du brut de décoffrage dans toute sa splendeur et sans concession. Elle a pris le risque que sa narration évolue uniquement auprès de Sanae. A mon sens, c'est le seul petit point négatif. J'aurais effectivement voulu que Leith ai sa voix. Ne serait ce qu'un chapitre pour effleurer ses pensées et que son personnage soit davantage approfondi.

De l'amour, de la haine, de la colère, du sang : un mélange explosif pour une histoire à dévorer !
Lien : https://lesmisschocolatinebo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Ilfioredelmale
  13 novembre 2018
Mon avis sera court. Contrairement à la migraine que ce livre m'a flanqué.
Je n'ai pas du tout apprécié cette histoire pour une seule et unique raison : Sanaé.
Le fond avait tout pour me faire vraiment aimer ce livre pourtant : de la fantasy, des luttes, des sauvageries et des escadrons d'élites pour protéger le peuple. Sur ce plan, l'auteur a bien bossé, je n'ai rien à reprocher. D'ailleurs, en discutant du livre, une amie m'a fait voir que ça ressemblait à l'Attaque des titans sur l'idée d'une ville concentrique se faisant attaquer par une menace extérieure.
Autre bémol, les ellipses et flash-back n'étaient pas très clairs, mais encore, ça, j'ai pu digérer.
Ce qui m'a mis hors de moi, c'est Sanaé. Ce personnage n'a aucune cohérence et logique ! Elle batifole à droite et à gauche pour peu que le gars soit beau. Elle dit haïr les Sauvages et qu'elle va les exterminer, mais n'est pas fichue de faire quoi que ce soit fasse à l'un d'eux ! Pire ! Elle met tout le monde dans les problèmes avec ses décisions irréfléchies. Et pire encore, elle se trémousse avec l'ennemi ! Si encore la dualité des émotions avaient bien pris place... Mais non, c'était purement physique, leur attirance.
Intrigue au fil prévisible (au départ, il y a eu des événements inattendus vers la fin), j'avais au moins espéré que la cohérence des personnages crée de beaux dilemmes et affrontements. Mais il n'y a rien de tout ça.
Plein de scènes de galipettes, par contre, ça, ça y est. Et, vu que c'est la guerre, il y a beaucoup de scènes dures dans le livre. Le viol est utilisé comme arme. Mais ça ne m'a pas plus fait réagir que ça. J'ai lu pire, sur ce sujet (Berserk). C'est le comportement de Sanaé à certains endroits, qui m'étaient insupportables. Vous voyez ? Tout revient à elle. Si elle n'avait pas été aussi illogique, j'aurai pu apprécié ce livre. Mais elle est un condensé de tout ce que je déteste. Ce personnage ne fait que parler, elle n'agit pas. Il ne sert à rien de monter sur ses grands chevaux quand on arrive à peine à mettre quelqu'un K.O.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   01 octobre 2018
– Tue-moi ou laisse-moi te tuer, imploré-je dans un murmure étranglé. Autrement, je ne pourrai pas vivre avec.

Ses billes claires s’injectent de souffrance comme si de m’entendre lui était insupportable. Son visage très humain, avec ces yeux irréels, devient presque beau dans cette expression suppliciée.

– Dans ce cas, je me délecterai de la croix que tu porteras, susurre-t-il presque dans mon oreille.

– Tu parles bien, pour un monstre, sifflé-je, rancunière.

Il expire contre le haut de ma nuque, déclenchant un frisson inattendu le long de mon échine. Mes mains remontent ses bras, ses muscles saillants, jusqu’à ses larges épaules, pour se regrouper autour de sa gorge. Elle est puissante, imposante, et s’il n’a pas bougé d’un iota, c’est parce qu’il est conscient que je suis physiquement incapable de lui faire du mal. Et pourtant je serre, je fais pénétrer mes doigts dans sa chair épaisse, entre les douces repousses de sa barbe, pendant que, de sa main qui ne me tient pas, il remet une mèche de cheveux derrière mon oreille. Il détaille chaque trait de mon visage, non pas avec pitié, mais avec, curieusement, la même haine que moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SissireadingbooksSissireadingbooks   02 juillet 2019
Il expire contre le haut de ma nuque, déclenchant un frisson inattendu le long de mon échine. Mes mains remontent ses bras, ses muscles saillants, jusqu’à ses larges épaules, pour se regrouper autour de sa gorge. Elle est puissante, imposante, et s’il n’a pas bougé d’un iota, c’est parce qu’il est conscient que je suis physiquement incapable de lui faire du mal. Et pourtant je serre, je fais pénétrer mes doigts dans sa chair épaisse, entre les douces repousses de sa barbe, pendant que, de sa main qui ne me tient pas, il remet une mèche de cheveux derrière mon oreille. Il détaille chaque trait de mon visage, non pas avec pitié, mais avec, curieusement, la même haine que moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1369 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre
.. ..