AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782302024366
52 pages
Éditeur : Soleil (13/03/2013)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 198 notes)
Résumé :
"Quand Fourmille prend son avion pour New York, elle est loin de s’imaginer que son voyage va prendre un tour étrange. Au milieu du vol, elle est abordée par une étrange créature qui lui demande si elle accepte l’héritage d’une tante disparue depuis 20 ans. Et après qu’un éclair ait touché le 747, c’est à bord d’un dragon qu’elle atterrit à New York. Elle découvre alors un monde complètement décalé, où tout est semblable à la Terre, mais tellement différent. Ici, pa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (52) Voir plus Ajouter une critique
cicou45
  22 novembre 2013
Premier tome de cette série qui est sortie il y a quelques mois, "Ekhö, monde miroir", les réalisateurs (auteur et dessinateur) mettent ici en place le décor et nous présentent les personnages principaux.
Bien que le titre de ce tome soit "New-York", il faut d'abord vous dire que tout commence dans un avion long courrier en partance de Paris et, effectivement à destination de New-York mais je dirais presque que cet avion est le lieu le plus important des trois.
Fourmille Gratule, une belle jeune femme blonde, notre héroïne, voyage seule à bord de cette avion. Tout se passe pour le mieux jusqu'à ce qu'une très violente perturbation vienne interrompre nos passagers durant leur voyage. Effrayée, Fourmille agrippe violemment le bras de son voisin, un certain Yuri Podrov, et ce faisant, elle noue indubitablement son destin avec lui. de quelle manière ? Cela, je ne risque pas de vous le dévoiler car cela vous gâcherait le suspense mais sachez seulement qu'avant cette perturbation, Fourmille a fait la connaissance d'une étrange bestiole qu'elle est la seule à voir, une sorte d'écureuil (ces animaux s'appellent en réalité des proshauns) qui lui a demandé si elle acceptait l'héritage de sa tante, Odelalie Gratule qui vivait- et cela tombe bien, vous me direz-...à New-York !
Attendez-vous, en ouvrant cette bande-dessinée à vous aventurer dans le monde de l'étrange, du fantastique avec des dragons, des monstres, des animaux étranges dotés de parole avec, en arrière-fond, une petite allusion à une forme de vie après la mort. Enfin, chacun l'interprétera probablement à sa manière mais les habitants de ce monde-là, eux, sont, en tout cas, persuadés d'être dans la vie réelle puisqu'ils savent qu'il y en a deux. Quelle sera donc votre avis sur le sujet ? Croirez-vous, tout comme les personnages, qu'ils sont en plein rêve ou, au contraire, vous serez-vous prêt à envisager l'inimaginable ?
Un premier tome assez prometteur avec des graphismes extrêmement bien travaillés et des personnages très attachants, ce à quoi il faut rajouter une once de suspense (qu'une fois de plus, je ne vous dévoilerai pas ici) qui donne envie de lire la suite ! A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
Mariloup
  13 décembre 2015
Avec un ami, on se cherchait une lecture commune à faire et ce, dans le genre steampunk. Et en cherchant sur Internet, je suis tombée sur cette BD qui m'attirait beaucoup de par sa magnifique couverture et son résumé attrayant. Et j'ai bien aimé, bonne surprise!
#Spoilers
Fourmille _ jeune étudiante plantureuse blonde _ et Yuri _ presque la quarantaine, style intello _ ne se connaissent absolument pas et sont voisins de siège lors d'un vol long courrier. Elle seule arrive à voir une petite créature poilue, du genre écureuil qui parle, un Preshaun en fait et elle se croit bien folle évidemment. Elle doit accepter l'héritage de sa défunte tante (qui étrangement est morte lorsqu'elle était jeune, mais qui n'est morte que depuis peu dans un monde parallèle). Un violent orage éclate, Fourmille et Yuri (bien malgré lui) vont alors être envoyés dans une dimension parallèle: Ekhö, un monde miroir du nôtre mais très différent. Ils vont se retrouver non pas dans leur avion mais à bord d'un dragon long courrier! Et Fourmille est quelque peu soulagée de voir qu'elle n'est pas si folle que ça puisque Yuri voit les mêmes choses qu'elle! Ils sont donc dans le même bateau tous les deux, euh dragon je veux dire! Ils débarquent à New York mais une New York qui n'a rien à voir avec celle que l'on connaît. Les moyens de transport sont des créatures plus ou moins étranges (dragons, dinosaures, lézards...), pas d'avions, de voitures (des bateaux normaux existent); l'électricité n'existe pas non plus, tout marche à la vapeur; la langue n'est pas la même et pourtant, ils la comprennent facilement; c'est insalubre; les espèces sont variées, il y a de drôles de créatures et des humains cohabitant ensemble; et ce monde est régit par les Preshauns, les minuscules écureuils intelligents, rien que ça!
Les deux protagonistes ont bien du mal à croire ce qu'ils voient, ce qu'ils vivent, se croyant dans un foutu rêve/cauchemar, sauf que ce n'est pas très cohérent, cela voudrait dire qu'ils feraient le même rêve. Et ils sont bien décidés à rentrer chez eux, malheureusement, ce n'est pas possible. C'est très tendu entre les deux mais ils n'ont pas le choix, ils doivent s'entraider et pourtant, par fierté, ils vont prendre des chemins différents.
Fourmille a donc hérité d'une sorte d'agence artistique qui promouvoie des chanteurs, des acteurs, des artistes en tout genre quoi. Elle découvre l'univers de sa défunte tante et Yuri les affres de la pauvreté dans les bas-fonds.
Fourmille va être souvent victime de possession par l'âme de sa tante Oldélalie et cela va lui permettre de comprendre que cette dernière n'est pas morte de mort naturelle! Et tant qu'elle n'aura pas démasqué le meurtrier, elle ne sera jamais tranquille mentalement.
Yuri, lui, va vivre une nuit terrifiante et éprouvante dans Central Park, attaqué par un monstre et réveillé par Sigisbert le Preshaun du début qui l'exhorte à retourner auprès de son acolyte blonde car il est sous sa responsabilité tant que les papiers administratifs/statuts ne seront pas régularisés.
Après des retrouvailles et que Fourmille soit à nouveau possédée par tatie, elle démasque la tueuse, une employée strip-teaseuse qui va être rapidement arrêtée.
Fourmille et Yuri décident ensuite de suivre Sigisbert, qui leur cache manifestement quelque chose. Et Yuri va vite se rendre compte que la créature monstrueuse qui l'avait attaqué n'était autre que le Preshaun instable! Selon les Preshauns, les humains ont vu quelque chose qu'ils n'auraient jamais dû voir (ce ne serait pas bon pour leurs petites affaires, évidemment) et cette partie va être effacée de leur mémoire. Et nos deux charmantes personnes vont se réveiller dans le même lit, de quoi les faire... péter les plombs! :D A suivre!
L'univers est bien riche et foisonnant, tellement fascinant que j'ai peu de mots pour le décrire avec précision.
Les personnages sont vraiment tops, surtout les deux principaux et quelque chose me dit qu'ils vont finir ensemble à un moment ou à un autre et ce malgré leur différence d'âge. :D
J'ai trouvé que le côté steampunk était un tout petit peu léger, je m'attendais sûrement à plus mais le côté fantasy est très présent, avec aussi de l'érotisme et de la science-fiction. Un très bon mélange, le tout bien dosé quand même.
Les dessins sont absolument fabuleux. Je suis tombée aussitôt sous le charme et puis les couleurs choisies (dans les tons plutôt orangés majoritairement)... un régal pour les yeux!
C'est vraiment une chouette BD, très originale aux magnifiques graphismes. Un vent frais qui me change beaucoup de ce que je peux lire. J'ai maintenant deux BD à aimer maintenant (Sillage et Ekhö)! ^^
J'ai tellement bien aimé que je pense à lire la suite dès que possible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Aelinel
  07 juin 2016
Cela faisait déjà un moment que j'avais repéré la bande dessinée Ekhö, notamment à cause de son auteur, Arleston à qui l'on doit entre autres, Lanfeust et Trolls de Troy. Alors quand j'ai vu qu'un de mes amis se l'était procuré, il ne m'a pas fallu longtemps pour lui demander si je pouvais lui emprunter les quatre premiers tomes.
Bienvenue dans le monde Ekhö, univers alternatif au nôtre et dans lequel les dragons servent de long courrier et des mille-pattes géants de rames de métro. C'est dans ce monde totalement farfelu que l'étudiante Fourmille Gratule et son voisin de siège, l'informaticien Yuri Podrov atterrissent. En effet, alors que tous deux étaient dans l'avion de Paris qui devait les déposer à l'aéroport JFK de New York, un drôle d'écureuil annonce à la jeune fille qu'elle vient d'hériter de sa tante. En acceptant les termes du contrat, elle se retrouve ainsi catapulter à la manière d'Alice, au Pays des Merveilles dans lequel tout retour s'avère impossible...
Je ne sais pas comment Christophe Arleston fait pour autant fourmiller d'idées et d'imagination à chaque fois qu'il écrit le scénario d'une nouvelle bande dessinée. Je me laisse émerveiller par ses mondes toujours aussi inventifs les uns que les autres! Et dans Ekhö, je dois dire que je n'ai pas été déçue : en effet, le lecteur n'a pas vraiment le temps de s'ennuyer puisqu'il suit les deux héros dans des aventures menées à tambour battant. L'humour et les scènes un peu coquines qui ont fait le succès des diverses séries du monde de Troy, sont également bien présents. le tout est parfaitement bien illustré par Alessandro Barbucci et rend cette ville de New York alternative très onirique.
Seul petit bémol pour moi : je n'ai pas vraiment su trancher quelques scènes dans la bande dessinée comme le comportement peu délicat du chauffeur de taxi envers notre héroïne ou le policier qui palpe "consciencieusement" sa prévenue. En effet, l'auteur a-t'il voulu dénoncer ces comportements sexistes ou a-t-il voulu faire de l'humour en émoustillant le lectorat masculin? Si la réponse est la seconde, pour ma part, je ne vois pas comment un sujet aussi grave que le harcèlement sexuel puisse faire l'objet d'un traitement humoristique. Bref, laissons donc à l'auteur, le bénéfice du doute...
Lien : https://labibliothequedaelin..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          261
belette2911
  10 mars 2013
J'ai bien aimé cette nouvelle série du très prolifique Arleston ! Nous sommes dans un New-York totalement décalé ou le métro est posé sur une créature style mille-patte et ou l'électricité n'existe pas. C'est comme sur terre, mais c'est pas sur terre !
Fourmille se trouvait dans un avion, en direction de New-york, le vol 747 n'avait aucun problème... et n'allait pas à Sydney !
Au milieu du vol, elle est abordée par une étrange créature qui lui demande si elle accepte l'héritage d'une tante disparue depuis 20 ans.
Et après qu'un éclair ait touché le 747, c'est à bord d'un dragon qu'elle atterrit à New-York, en compagnie du pauvre gars qui se trouvait sur le siège à côté d'elle.
Le Manhattan qu'ils découvrent est un Manhattan digne d'heroic fantasy qu'ils se trouvent plongés.
Au coeur de l'iintrigue, une race étrange, les Preshauns, qui semblent dominer cet univers parallèle.
La tante d'Ekhö est décédée et elle hérite de ses possessions. Tiens, en parlant de possession, lorsqu'elle se fâche, Ekhö est possédée par l'esprit de sa tante qui s'exprime par sa bouche.
C'est drôle, aéré, amusant et la découverte de ce monde parallèle et étrange est très vivifiant.
Les personnages sont bien travaillés et on sent bien qu'il y a une intrigue en plus sous tout cela. La tante est-elle bien morte d'un accident ?
Et les Preshauns, sont-ils aussi clean qu'ils le laissent voir ?
PS : Petit clin d'oeil au leprechaun (irlandais : leipreachán) qui est une créature humanoïde imaginaire issue du folklore irlandais.
Une histoire à suivre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
meygisan
  06 août 2019
J'ai eu de plutôt bonnes premières impressions à la lecture de ce premier tome d'Ekhö. Sympathique, léger et aventureux sont les qualificatifs qui me viennent à l'esprit pour définir celui ci.
Le contexte promet à lui seul de chouettes aventures ( une jeune fille se retrouve dans un monde miroir, reflet du véritable monde, à quelques différences près) et l'on prend plaisir à suivre les pas de Fourmille Gratule, l'héroïne bien en forme de cette série. le ton y est plutôt badin et enjoué, et verse dans un humour de situation qui prête bien à sourire ou dans les quelques sentences amusantes prononcées par l'un des deux personnages principaux. Gratule partage l'affiche avec Yuri Podrov, qui s'est retrouvé lui aussi dans le monde d'Ekhö accidentellement. Dans la suite de l'histoire, on verra que cet accident ne sera pas sans conséquences, qui s'étaleront très certainement sur plusieurs tomes. On découvre ainsi le monde d'Ekhö, décalé, reflet amusant de notre société, mais surtout l'histoire liée à la tante de Fourmille, assassinée depuis peu dans ce monde, mais bien décédée depuis belle lurette dans la réalité.
Le récit s'oriente presque sur une enquête, même si celle ci se résout pratiquement d'elle même et de manière inattendue, alors que les Prechauns, des créatures minuscules, certainement des proches parents du Leprechaun, semblent plus ou moins diriger Ekhö, et dont la nature cache de bien mystérieuses choses.
Tout un panel de personnages plus loufoques les uns que les autres, un sujet accrocheur, un début d'intrigue et un contexte intéressant qui ne demande qu'à être développé, tout y est pour que ce premier tome accroche le lecteur.
On finira avec les graphismes, lesquels, si l'on n'oublie la tendance de leur auteur à accentuer exagérément les formes de ses personnages féminins, sont absolument magnifiques, rehaussés d'autant plus par les sublimes couleurs de Nolwenn Lebreton. C'est très coloré et très lumineux et les scènes de nuit ou d'obscurité sont très lisibles, et dotées de détails et d'une finesse qui donnerait presque l'impression d'une profondeur dans l'image. En témoigne la case 2 de la page 23. Je trouve également que les visages dessinés par Alessandro Barbucci sont très expressifs comme j'avais déjà pu apprécié son travail sur une autre série Skydoll, que je vous recommande...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90


critiques presse (2)
Elbakin.net   02 mai 2013
L’aventure nous entraîne, à la suite d’une héroïne à la plastique avantageuse (comme nous le montre bien la couverture et dont le scénariste est friand depuis toujours), dans un univers collé au nôtre.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Bedeo   28 mars 2013
De bonnes idées, de l’humour, de la nouveauté et des dessins expressifs. Certaines cases se passent même de texte tellement les scènes sont bien représentées. Le meilleur moyen c’est de vous en assurer par vous-même. Il doit bien y avoir un revendeur Soleil non loin de chez vous.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
MariloupMariloup   29 novembre 2015
Fourmille: Vous... vous n'en avez pas profité, hein? Je veux dire, on n'a pas...
Yuri: Euh, non, pas pour autant que je me souvienne!
Fourmille: Parfait! De toute façon, si ça avait été le cas, vous n'auriez pas pu l'oublier! L'amour avec moi, on s'en souvient toute la vie! Et puis, j'ai pas l'habitude de me taper des vieux beaux.
Yuri: Comment ça, vieux?! J'ai même pas encore quarante ans!
Commenter  J’apprécie          90
ZirkawiccaZirkawicca   02 juin 2016
- Discrets, hein!
- Ben oui!
- Yo! T'es charmonte, mam'zelle!
- Discrets, hein!
- Ah ben, le métro, c'est le métro! J'y peux rien si je suis une fille!
- Discrets, hein!
- Ah ben, Harlem, c'est Harlem! J' y peux rien si on est blancs!
Commenter  J’apprécie          133
mcd30mcd30   02 mars 2018
Cléomandre de Motafiume _ C'est l'heure du thé. Les ascens eurs sont arrêtés. Il ne vous reste que les escaliers extérieurs.
Gratule _ Moi, je commence à trouver ça long.
Yuri _ Pour un rêve à la c.., c'est un rêve à la c... !
Commenter  J’apprécie          100
MariloupMariloup   29 novembre 2015
Sigisbert: Ces choses sont trop complexes pour votre compréhension. Montez coucher ensemble.
Yuri: Coucher ensemble?!
Sigisbert: Je voulais dire: ne vous séparez pas et allez dormir!
Fourmille: Couchez ensemble! N'y songez même pas! De toute façon, vous me trouvez trop grosse, vous l'avez dit!
Yuri: Mais pas du tout!
Fourmille: Vous avez envie de coucher avec moi, alors?
Yuri: Mais non! Enfin si! Mais je veux dire... c'est pas la question.
Fourmille: Pff! Vous ne savez même pas ce que vous voulez!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
PavlikPavlik   15 juin 2015
-Si on est morts, on est au paradis ou en enfer ?
-Si c'est bien New York, c'est juste le parfait mélange des deux.
Commenter  J’apprécie          150

Lire un extrait
Videos de Christophe Arleston (44) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe Arleston
Les Artilleuses ont signé le top départ des publications Drakoo de 2020. Notre cher Directeur de collection, Christophe Arleston, vous présente en vidéo ce qui vous attend en librairie avec moult images et détails inédits. Attachez vos ceintures !
autres livres classés : univers parallèlesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1568 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

.. ..