AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782070613595
128 pages
Gallimard (22/01/2009)
3.62/5   16 notes
Résumé :
Kiev, 1911. Le Premier ministre du Tsar est assassiné. Tué par balle par un certain Dimitri Bogrov, jeune héritier promis à un brillant avenir d'avocat. Mais pourquoi un homme de sa condition a-t-il commis un tel crime ? Pour comprendre ce geste, il faut remonter au jour où Dimitri a rencontré la belle Loulia. Loulia, rousse, envoûtante, flamboyante, et... bolchevik. Loulia qui vit avec son cousin, terroriste notoire...
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
visages
  30 mai 2022
Marion Festraët nous raconte l'histoire tragique du frère de son arrière grand père. Jeune homme juif né dans une famille bourgeoise,il s'est intéressé comme beaucoup d'autres jeunes intellectuels aux idées révolutionnaires émergentes en Russie en 1910 sans d'engager dans une action militante. C'est la rencontre fortuite avec Loumia lors d'un voyage en train qui va le conduire à commettre l'assassinat de Piotr Stolypine dans un acte d'amour désespéré et non par conviction politique. Cette histoire d'amour hors du commun et la richesse de cette époque sur le plan social et politique méritaient à mon avis un développement bien plus important ! C'est dommage car en un seul petit album,il était en effet impossible de rendre hommage à une telle histoire. Pour autant j'ai découvert avec plaisir cet épisode historique qui m'était entièrement inconnu. le graphisme et les couleurs de Benjamin Bachelier sont une vraie réussite,il crée une ambiance qui m'a tout de suite plongée dans le récit.
Commenter  J’apprécie          250
Erik_
  06 novembre 2020
J'avoue que ce récit ne m'a pas été inconnu mais sans que je puisse le resituer. L'ais-je déjà lu dans une autre bd ou est-ce un film que j'avais vu ? Bref, cela m'a un peu titillé car la fin est très surprenante.
Par amour pour une femme, on peut faire les choses les plus insensées au nom de la Révolution. Effectivement, cela fait peur. C'est sans doute le pouvoir attribué aux femmes qui peuvent nous enlever ce libre-arbitre. Sur le fond, c'est très immoral quand on pourra y voir du romantisme.
Le graphisme est correct avec une bonne lisibilité sur les cases et un jeu de couleurs qui ne laisse pas indifférent. L'auteur parvient à nous faire ressentir l'atmosphère pré-révolutionnaire de l'époque.
Une pensée également pour ce malheureux qui a été assassiné alors qu'il menait son pays sur la voie des réformes. Mais bon, ce n'est pas le point de vue de cette oeuvre qui magnifie les gestes anarchistes. On aura même droit à la fin de l'ouvrage par un mot de la descendante de notre héros, un jeune avocat bourgeois qui va faire appliquer sa justice et à sa manière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Thyuig
  27 avril 2012
Une heureuse surprise chez Bayou signée par deux inconnus (on me souffle que Marion Festraëts signerait quelques chroniques bd dans un grand hebdomadaire français et que Benjamin Bachelier aurait repris le Leg de l'alchimiste abandonné par Tanquerelle), je dis bravo ! Dimitri Bogrov raconte une histoire d'amour entre deux jeunes gens brillants. L'action se passe à Kiev en 1911 dans le milieu bourgeois d'une part et les milieux d'extrème-gauche de l'autre, la rencontre de Dimitri Bogrov et Vera Raskovitch aboutira forcémment de façon tragique, mais qu'importe, l'amour semble seul guide ici.
En fait, ce qui frappe surtout dans cette histoire c'est l'absolue absence de fausse note. Tout est bon dans ce Dimitri Bogrov, des dialogues fins et bien rythmés aux couleurs changeantes et magnifiques de Benjamin Bachelier. Un vrai coup de coeur cet album, réellement.
Et si je n'en dis pas plus, c'est surtout pour ne gacher en rien l'univers qui se crée machinalement à la lecture de cet album, à vous de le découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Yvan_T
  12 novembre 2020
Pour son premier album, Marion Festraëts livre un one-shot inspiré de son histoire familiale et de l'Histoire de la Russie.
Dimitri Bogrov n'est pas seulement le frère du grand-père de Marion Festraëts (chef de rubrique à L Express), c'est également celui qui assassina le ministre Piotr Stolypine lors d'une représentation à l'opéra de Kiev. En suivant les pas de Dimitri Bogrov dans une Russie du début du XXème siècle, l'auteur propose l'histoire d'une rencontre amoureuse qui va écarter un jeune avocat d'une voie toute tracée, troquant un avenir prometteur pour une aventure riche en sentiments et à la fin tragique dévoilée d'entrée.
Tout en restituant admirablement le contexte politique et social de cette période trouble, l'auteure livre une tragédie romantique parfaitement rythmée et pourvue d'une narration diablement maîtrisée pour une néophyte.
Graphiquement, Benjamin Bachelier ("Le legs de l'alchimiste") offre de superbes planches en couleurs directes et varie parfaitement les tons et les ambiances tout au long de ce one-shot.
Encore une belle surprise de la collection Bayou !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Nephthais
  16 mai 2011
Nous sommes en Russie, au début du XXème siècle. Dimitri Bogrov est un jeune homme de bonne famille. Au début de l'ouvrage, on le voit abattre froidement un homme dont il dit qu'il restera de lui sûrement quelques traces dans les manuels d'histoire : c'est donc un homme illustre...
On fait ensuite un saut en arrière pour assister à la rencontre dans un train de Dimitri, qui vient d'obtenir son diplôme d'avocat, et de Loulia, une jeune femme mystérieuse qui fume énormément et lit des livres rébarbatifs... le voyage suffit à Dimitri pour devenir amoureux.
De retour parmi les siens, qui le félicitent pour la carrière qui s'offre à lui, Dimitri n'a pas d'autre envie que de retrouver cette Loulia. Aidé par son ami Fédor, qui travaille pour la police, il retrouve son adresse et découvre en même temps que la famille de Loulia baigne dans des affaires politiques révolutionnaires. Et pas des moindres : ils posent des bombes, et prévoient un attentat contre le tsar dans les jours à venir.
Dimitri décide alors de faire tout ce qui est en son pouvoir pour épargner Loulia des ennuis qui l'attendent...

Le moins que l'on puisse dire, c'est que la chute est saisissante et particulièrement bien racontée. Et puis j'étais tellement absorbée par la relation de Dimitri et de Loulia que j'avais oublié l'épisode du début, encore mieux (des fois, jvous jure...) !
Ce qui m'a gênée au départ, c'est le dessin un peu brouillon : jamais je n'aurais choisi cette BD en librairie. Pourtant, très vite, j'ai accroché avec le style et je me suis surprise à étudier le dessin de plus près, à remarquer les détails... J'ai vite changé d'opinion à propos du dessin. le jeu des couleurs a achevé de me convaincre : passant du bleu le plus pâle aux rouges vifs, du gris au rose, chaque nouveau décor a sa (ses) couleur(s), ce qui est un vrai outil dans le décryptage des atmosphères et des ambiances.
Enfin, l'ouvrage s'achève par un petit mot de Marion Festraëts qui évoque le "vrai" Dimitri : son histoire est en effet inspirée par le véritable destin du membre de sa famille éponyme ; c'est touchant et ça fait réfléchir...
Lien : http://chez-neph.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
Lecturejeune   17 février 2012
Lecture Jeune, n°131 - septembre 2009 - Dès la première planche, on sait que cela finira mal : les yeux du mort fixent le visage de son meurtrier dans le décor pourpre d'une salle de théâtre. C'est donc à une tragédie que nous allons assister, jusqu'à la dernière page, jusqu'au baisser du rideau rouge, quand Dimitri Bogrov tire sur sa victime.
Pourquoi ce jeune avocat a-t-il assassiné le premier ministre russe à Kiev en 1911 ? Mystère. Son geste n'a pas été expliqué lors de son expéditif procès - car l'histoire est authentique, comme on le découvre avec surprise en fin de volume, dans d'intéressantes notes historiques sur la Russie tsariste et les cercles révolutionnaires - mais Marion Festraëts, dont il fut l'arrière-grand-oncle, nous entraîne avec talent dans une tumultueuse histoire d'amour sur fond de conspiration anarchiste, confiée aux pinceaux de Benjamin Bachelier.
De la neige, du sang, des rues obscures, un voyage en train, une héroïne rousse et exaltée, quelques notes de Rachmaninov, la folie de Raspoutine, tous les ingrédients sont réunis pour une histoire romanesque à souhait, qui ne manque ni d'humour ni de souffle. Charlotte Plat
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Erik_Erik_   06 novembre 2020
La sagesse de la vie est toujours plus profonde et plus large que la sagesse des hommes.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Benjamin Bachelier (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Benjamin Bachelier
Le Clan des Otori, le silence du Rossignol, d'après l'oeuvre de Lian Hearn (éditions Gallimard Jeunesse). Stéphane Melchior - narration Benjamin Bachelier - dessins Frédéric Deville - musique originale, violoncelle et scie musicale
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2571667/stephane-melchior-le-clan-des-otori-vol-2-le-silence-du-rossignol-vol-2
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : passéVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2671 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre