AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Rosie Pinhas-Delpuech (Traducteur)
ISBN : 2742771077
Éditeur : Actes Sud (30/11/-1)

Note moyenne : 3.37/5 (sur 65 notes)
Résumé :
Israël sur fond d'attentats kamikazes. Drôle d'endroit pour une rencontre.
Drôle de rencontre entre Koby, le modeste chauffeur de taxi et Numi, jeune fille de la bonne société de Tel Aviv. Drôle de fille que cette Numi que tous à la caserne, où elle fait son service militaire, surnomment la girafe et qui surgit dans la vie de Koby pour lui apprendre que son père a sans doute été la victime non identifiée d'un attentat.
À travers la quête incertaine mai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
gl622
  21 juin 2018
Rutu Modan a un style vraiment particulier, avec des dessins qui peuvent paraître étranges, voire un peu froids, mais qui en fait en disent beaucoup avec une certaine économie de traits. le scénario a aussi un côté un peu décalé, avec des petites scènes qui peuvent sembler anodines mais qui sont très parlantes.
Cette BD est l'histoire d'une rencontre, d'une quête : un jeune chauffeur de taxi est sollicitée par la petite amie de son père (qu'il a complètement perdu de vue)pour tenter de le retrouver. Il a disparu et elle pense qu'il est l'une des victimes encore non identifiées d'un récent attentat. Ils partent à la recherche de ce personnage, qui semble perpétuellement leur échapper. En toile de fond du très beau portrait de ces deux personnages, il y a aussi le quotidien d'un pays, Israël, qui vit au rythme des attentats et des tensions religieuses. Bref, il y a beaucoup de choses dans cette passionnante BD.
Commenter  J’apprécie          10
7269
  16 mars 2014
Roman graphique déroutant car il décrit la tension permanente que les israéliens vivent au quotidien avec les attentats. Nomi (jeune fille de bonne famille faisant son service militaire) est persuadée que le père de Kobi (chauffeur de taxi) a été tué récement. Ils enquêtent et leur cheminement permettra à Kobi de découvrir que son père multiplie les conquêtes feminines mais reste introuvable. Les personnages rencontrés aident à se représenter différentes facettes de la vie en Israël.
Le dessin est simple, les couleurs plutôt douces et le cadrage apporte du rythme dans le récit, parfois un peu tordu.
Commenter  J’apprécie          20
Lilou789
  02 janvier 2016
J'ai bien aimé ce roman graphique épuré, moderne et plus que jamais d'actualité. Il est rythmé, et se lit d'une traite. Nous suivons deux personnages à la recherche d'un être cher, l'un a probablement perdu son père dans un attentat kamikaze, l'autre un amant.
Tous les deux paraissent blessés parla vie et leur relation avec cet homme, qui décidément est entouré de bien des secrets.
Sur fond de guerre civile, d'attentats, de terreur, cet ouvrage aux pages bien épaisses dresse un portrait d'Israël aujourd'hui, et montre comment, malheureusement, les attentats suicides font partie de leur quotidien, quelle que soit la classe sociale des personnes concernées.
A découvrir.
Commenter  J’apprécie          00
ennapapillon
  14 septembre 2011
Cette BD se déroule en Israel et c'est très important dans l'hitoire puisque tout commence par une rencontre entre une jeune femme et un homme à la suite d'un attentat dans lequel une victime n'a pas pu être identifiée. Cette jeune femme pense que cela pourrait être le père de cet homme.
La jeune femme d'une famille aisée n'est pas très féminine et finit par avouer qu'elle avait une relation avec le père. L'homme, lui, n'avait aucune relation avec son père depuis que ce dernier l'avait mis à la porte.
On découvre un père qui n'a jamais été quelqu'un sur qui compter et cela se confirme au fil de l'histoire. C'est un homme qui utilise les autres.
L'histoire se présente un peu comme une enquête à la recherche du père peut-être victime mais va en fait surtout indirectement creuser la personnalité de celui-ci. Les personnages de la jeune femme et du fils ne sont pas vraiment approfondis, à mon avis ils auraient pu être plus développés.
Les dessins sont un peu plats mais les couleurs acidulées sont intéressantes car elles contrastent avec le propos.
Ce qui m'a le plus intéressée c'est le fait que les attentats fassent tellement partie de la vie des gens et que les problèmes plus personnels se mêlent à ceux-ci.
Même si j'ai trouvé la lecture plaisante, ce n'est pas un coup de coeur.

Lien : http://ennalit.canalblog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ennapapillon
  14 septembre 2011
Cette BD se déroule en Israel et c'est très important dans l'hitoire puisque tout commence par une rencontre entre une jeune femme et un homme à la suite d'un attentat dans lequel une victime n'a pas pu être identifiée. Cette jeune femme pense que cela pourrait être le père de cet homme.
La jeune femme d'une famille aisée n'est pas très féminine et finit par avouer qu'elle avait une relation avec le père. L'homme, lui, n'avait aucune relation avec son père depuis que ce dernier l'avait mis à la porte.
On découvre un père qui n'a jamais été quelqu'un sur qui compter et cela se confirme au fil de l'histoire. C'est un homme qui utilise les autres.
L'histoire se présente un peu comme une enquête à la recherche du père peut-être victime mais va en fait surtout indirectement creuser la personnalité de celui-ci. Les personnages de la jeune femme et du fils ne sont pas vraiment approfondis, à mon avis ils auraient pu être plus développés.
Les dessins sont un peu plats mais les couleurs acidulées sont intéressantes car elles contrastent avec le propos.
Ce qui m'a le plus intéressée c'est le fait que les attentats fassent tellement partie de la vie des gens et que les problèmes plus personnels se mêlent à ceux-ci.
Même si j'ai trouvé la lecture plaisante, ce n'est pas un coup de coeur.

Lien : http://ennalit.canalblog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Lecturejeune   01 septembre 2008
Lecture jeune, n°127 - Israël, 2002. La terreur au quotidien, jusqu’à l’indifférence. À la morgue, on se réjouit de ne pas manquer de cadavres. L’expression exit wounds, qui signifie « orifice de sortie d’une blessure », désigne ici à la fois l’explosion meurtrière qui frappe aveuglément dans un restaurant de Hadera et les ravages intimes qu’elle entraîne des mois durant chez les héros de Rutu Modan.

Chauffeur de taxi, Kobi mène une vie tranquille à Tel-Aviv, quand surgit Nomi, une jeune femme soldat, persuadée que le père de Kobi a péri dans un attentat. C’est, dit-elle, le dernier corps non identifié que seul l’A.D.N. de Kobi permettrait de reconnaître. D’abord réticent – il est brouillé avec son père depuis la mort de sa mère et ne trouve pas Nomi « la girafe » très attirante –, Kobi se laisse convaincre par la jeune femme, dont la vision amoureuse lui renvoie une image déconcertante de son père et l’attendrit. Commence alors une quête vouée à l’échec, la poursuite d’un père (et d’un amant) absent qui déçoit toujours, parce qu’on ne saura de lui que ce qu’en disent les femmes qui ont croisé sa trajectoire de fuite ; parce qu’il n’est pas mort, qu’il n’est jamais là où on l’attend et qu’on l’attendra en vain, comme s’il refusait de permettre à Kobi d’« en finir avec [leur] vieille querelle ».

Mais le voyage à deux a permis aux jeunes gens de tourner la page : dans la dernière image, Kobi saute dans le vide pour rejoindre Nomi. C’est la chute tendre et cocasse d’un album toujours juste et pudique. La finesse des dialogues, l’expressivité de la ligne claire focalisent la lecture sur les émotions des personnages, comme l’utilisation originale des couleurs : puisque la vie continue et qu’on oublie vite ce qui ne nous touche pas personnellement, Rutu Modan estompe tous les fonds et réserve aux personnages seuls les teintes plus soutenues, pour nous inviter à partager leurs sentiments. Un récit qui ne manquera pas de susciter l’empathie du lecteur.

Charlotte Plat
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
GregorGregor   21 août 2011
- Combien de temps faut-il attendre dans le noir ? Combien faut-il attendre dans la vie pour que les problèmes en suspens se règlent ?
Commenter  J’apprécie          20
GregorGregor   23 septembre 2012
Un des corps était si grièvement brûlé qu'il n'a toujours pas pu être identifié.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Rutu Modan (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rutu Modan
Payot - Marque Page - Rutu Modan - Nina chez la reine d'Angleterre.
autres livres classés : israëlVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3373 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre
.. ..