AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782889154999
120 pages
EDITIONS 41 (20/10/2022)
4/5   2 notes
Résumé :
Nos relations aux animaux sont multiples, surprenantes et souvent insoupçonnées. Elles sont aussi principalement à sens unique: pour nous, le vivant non humain n'est digne que de peu d'égards (sauf s'il est source de profit), et encore moins de droits.

Notre comportement doit en réalité beaucoup à l'ignorance. Sans doute suffirait-il de montrer ce qui est, pour suggérer ce qui pourrait être. C'est du moins le pari que s'est lancé Marcel Barelli avec c... >Voir plus
Que lire après Bestiaire désenchanté : 50 dessins pour interroger notre relation aux animauxVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Acidification des océans ; Agriculture intensive ; Pollution et bétonisation des sols ; Destruction des habitats naturels et de la biodiversité ; Zoonose ; Chasse, braconnage et surpêche ; Cirques, zoos, corridas et delphinariums.

Tous ces sujets font froid dans le dos, surtout dans celui des bêtes que l'humain massacre pour ses divertissements cruels, son alimentation carniste et sa conviction profonde d'être l'espèce vivante la plus évoluée. « Il n'y a rien de sportif dans toute activité impliquant un animal sans son consentement. Aucun animal ne mérite d'être maltraité ou tué pour s'amuser. » (p. 66) Pour moi qui suis végétarienne depuis des années, qui tends progressivement vers le véganisme et qui considère ma petite chatte comme une compagne de vie et non comme une possession, ce livre est un état des lieux terrifiant, mais nullement inédit. Les associations de défense de la cause animale et les écologistes alertent depuis des années sur ces situations qui ne menacent pas les animaux uniquement en tant qu'espèces, mais bien toute la biodiversité, et donc l'être humain. « Même si l'on se prend pour les rois et reines du monde, on a besoin de cette Terre. On a besoin des vers de terre. » (p. 16) Il y a urgence à changer nos comportements, nos consommations et notre regard sur le règne animal.

L'indifférence naît souvent de la méconnaissance. Une fois que l'on a parcouru les quelque 100 pages de cet ouvrage, comment rester de marbre devant le tourment animal et l'injustice dont pâtit le vivant non humain ? « Ce que ce livre cherche à mettre en lumière, c'est l'immense souffrance que notre espèce cause aux animaux non humains et la vaste diversité des rapports d'exploitation qu'elle entretient avec eux. » (p. 7) Confronté·e aux sévices très imaginatifs que l'humain inflige aux espèces qu'il juge inférieures, comment ne pas tendre vers le végétarisme, le végétalisme ou le véganisme ? « Diverses études s'intéressent aujourd'hui à l'intersectionnalité entre causes animale et féministe et mettent à jour des liens entre société patriarcale et soumission animale. » (p. 32) Comment ne pas être convaincu·e que l'antispécisme est la seule façon d'être une femme ou un homme respectueux·se de la nature ? Nous avons tant perdu le lien avec le vivant que nous ne voyons en l'animal qu'un produit de consommation. « Ironiquement, c'est au moment des repas que nous avons le plus de contact avec les animaux aujourd'hui. » (p. 78)

Si cette lecture ou ce sujet vous intéressent, lisez aussi Insolente veggie : une végétalienne très très méchante de Rosa B. ou encore Éloge de la baleine de Camille Brunel.
Commenter  J’apprécie          100
Une approche de notre relation aux animaux à travers le dessin qui fait écho au texte qui le complète.
On apprend beaucoup avec ces portraits d'animaux : anecdotes, légendes mais on réfléchit aussi beaucoup.
J'aime le style des textes, assez familier, en prise avec notre quotidien.
C'est à la fois un très bon ouvrage de vulgarisation qui intéressera tous les curieux et qui permet à tous de nous interroger sur notre rapport aux animaux.
On est invités à décentrer notre regard et à laisser tomber nos préjugés sur des sujets assez divers : alimentation, cirque, zoos, corrida, laine...
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
« Ironiquement, c’est au moment des repas que nous avons le plus de contact avec les animaux aujourd’hui. » (p. 78)
Commenter  J’apprécie          20
« Ce que ce livre cherche à mettre en lumière, c’est l’immense souffrance que notre espèce cause aux animaux non humains et la vaste diversité des rapports d’exploitation qu’elle entretient avec eux. » (p. 7)
Commenter  J’apprécie          00
« Diverses études s’intéressent aujourd’hui à l’intersectionnalité entre causes animale et féministe et mettent à jour des liens entre société patriarcale et soumission animale. » (p. 32)
Commenter  J’apprécie          00
« Il n’y a rien de sportif dans toute activité impliquant un animal sans son consentement. Aucun animal ne mérite d’être maltraité ou tué pour s’amuser. » (p. 66)
Commenter  J’apprécie          00
« Même si l’on se prend pour les rois et reines du monde, on a besoin de cette Terre. On a besoin des vers de terre. » (p. 16)
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Marcel Barelli (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marcel Barelli
Nos relations aux animaux sont multiples, surprenantes et souvent insoupçonnées. Elles sont aussi principalement à sens unique: pour nous, le vivant non humain n'est digne que de peu d'égards (sauf s'il est source de profit), et encore moins de droits.
Notre comportement doit en réalité beaucoup à l'ignorance. Sans doute suffirait-il de montrer ce qui est, pour suggérer ce qui pourrait être. C'est du moins le pari que s'est lancé Marcel Barelli avec ce Bestiaire désenchanté.
Il a pour cela réalisé 50 portraits d'animaux, tour à tour ironiques, drôles ou dramatiques, tous accompagnés d'une courte mise en contexte. Chacun est emblématique d'un type de relation que nous entretenons envers nos congénères à plumes, à poils ou à écailles. Tous se posent comme une invitation à réfléchir, à reconsidérer nos préjugés et à transformer notre rapport au vivant.
https://www.epflpress.org/produit/1063/9782889154999/bestiaire-desenchante
+ Lire la suite
autres livres classés : exploitation animaleVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus

Autres livres de Marcel Barelli (1) Voir plus

Lecteurs (8) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
827 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre

{* *}