AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Annabelle Blangier (Traducteur)
EAN : 978B08WPXKHSG
328 pages
Éditeur : Juno Publishing (25/03/2021)
4.6/5   10 notes
Résumé :
Et si un matin en regardant dans le miroir tu ne reconnaissais plus la personne dans le reflet ?

Quand Leelo ne peut plus s’identifier dans les rôles qui auparavant la définissaient, c’est à la fois terrifiant et libérateur. Oh, elle ressent la peine, le deuil, et ensuite la colère, mais lorsqu’elle hérite d’une propriété dans le Nord, elle saute sur l’occasion et sa promesse de liberté et d’indépendance.

Pourtant, les apparences sont t... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
gabrielleviszs
  10 avril 2021
Je remercie Maïwenn ainsi que la maison d'éditions Juno Publishing pour avoir accepté ma demande de lecture dans le cadre de notre partenariat.
J'avais beaucoup apprécié la lecture du premier tome et c'est donc naturellement que j'avais envie de découvrir d'autres personnages, qui ne sont pas dans le premier. En fait, chaque tome est indépendant, donc vous pouvez commencer par celui-ci ou l'autre, peu importe. La couverture est du même gabarit que la première avec le personnage masculin principal en première ligne. J'aime beaucoup le fond par ailleurs.

Lilith Talbot a 46 ans et vient d'hériter de son oncle. Un motel qui aurait besoin d'être rasé pour être reconstruit à neuf. Divorcée depuis quelques temps, deux grands enfants Matt et Gwen qui lui en veulent de cette famille éclatée, elle a besoin de reprendre possession d'elle-même et de reconstruire tout à zéro. Ce motel c'est une chance de reprendre confiance en soi. Enfin cette confiance qui s'est fait la malle depuis si longtemps qu'elle est dure à revenir. Qu'à cela ne tienne, Leelo (alias Lilith) va remonter ses manches et réparer tout ce qu'elle peut dans ce motel. C'est sa nouvelle maison et le trou dans le toit, elle le réparera, coute que coute. Quitte à se retrouver dessus, en pleine tempête, essayant de recouvrir ce fichu trou avec une bâche plus large et plus lourde qu'elle.

Roar, 45 ans vit ici depuis toujours. Son chalet, ou plutôt ses chalets, bateaux de pêche et moments de détente pour ses clients. Il a fait la guerre et est revenu avec de très mauvais souvenirs. Jackson's Point est son endroit, le seul où il se sent chez lui, même si sa mère Charlie habite à côté. Enfin à côté est un bien grand mot, mais dans ces contrées, être à 15 minutes les uns des autres, voire un peu plus signifie être voisins. Alors lorsqu'il passe devant le motel par curiosité histoire de voir qui a repris le motel et tombe sur une femme tatouée aux cheveux bleu, forcément cela ne va pas, mais alors pas du tout. Qu'est-ce qu'elle fout là cette citadine ? Nous entendons facilement les rouages de son cerveau tourner et fusionner dans tout un tas de mots peu recommandable. Pourtant, alors que la tempête fait rage, il n'hésite pas à la descendre de ce toit pour le lui réparer sous une pluie du tonnerre. C'est un homme bon qui aide ses voisins même s'il ne les aime pas. Il cherche à faire le bien et lorsqu'il explique à Leelo de ne pas dépenser plus qu'il ne faut parce qu'il a les outils et le matériel nécessaire, cela ne lui plait pas, mais elle va être obligée de s'y faire.

La rencontre entre voisin n'est pas un coup de foudre, chacun à ses bagages, son passé chargé de chagrin et un présent incertain. le besoin d'indépendance de Leelo est un frein à ce qui pourrait se passer entre eux. Pas de coup de foudre et c'est très bien surtout que la femme a des ennuis depuis qu'elle a posé le pied sur ce terrain. Ours qui vient manger dans les poubelles alors que la porte de derrière est ouverte, un ponton qui disparait comme par magie, des ennuis domestiques, un véritable carnage sur des véhicules et ce n'est que le début des ennuis. le motel a besoin d'être rénové avant de pouvoir ouvrir au public. L'apparence est un frein aux clients au début et puis tout se passe au mieux, enfin entre deux problèmes à résoudre. Il faut croire qu'elle porte la poisse.

Chaque chapitre est à leurs deux voies, à la première personne du singulier, une petite phrase, une pensée, un instant en titre. Ce dernier est "l'explication" d'un point. Je ne peux dire qu'il est sur Roar, vous n'en saurez pas plus à ce sujet, il faudra lire l'histoire. Les personnages dans cette tranche d'âge, je ne pense pas en avoir déjà lu et il n'y a qu'une chose qui m'a gênée : le fait que Leelo pleure souvent. J'ai deux ans de moins qu'elle et j'ai eu l'impression de me retrouver en elle, sauf sur ce détail. Tatouée : je plaide coupable ! Cheveux bleu ? Que nenni, les miens sont violet et bientôt je passe au rouge ! Oui, probablement un manque crucial de confiance en soi et pour de nombreuses raisons, certes, sans oublier que sa vie apporte de nombreux détails significatifs à mes yeux. Une envie d'être quelqu'un d'autre, de modifier son apparence pour camoufler énormément de choses.

Le suspense rend la lecture beaucoup plus intéressante que le côté romance entre les deux qui met du temps à se placer, ce dont je remercie l'auteur. Les divers événements et mauvaises surprises nous font penser à un certain personnage dans le coup. Si ce n'était que cela, le récit serait trop facile. Entre les mauvais coups et la tension entre les deux personnages principaux, nous avons Matt et Gwen et l'autre débile d'ex-mari qui est capable de ne jamais se remettre en question et de tout mettre sur le dos de Leelo. Pour ce dernier, vous l'avez compris il ne sert à rien, quand à Matt et Gwen, leurs deux enfants, c'est autre chose. Matt revient vers sa mère lorsqu'il a compris que ce qui se passe entre ses deux parents et se dit que sa mère n'a pas forcément tort. Il va découvrir une nouvelle région, une petite ville perdue, mais ô combien idéale pour lui surtout s'il y a à manger ! C'est un véritable gouffre, il me fait penser à mon fils, c'est que cela grandit vite ! Quant à Gwen, elle est réticente et en veux à mort à sa mère.

C'est un récit où les enfants même adultes ont des oeillères par moment et ne comprennent pas les réactions de leurs parents. c'est l'amour maternelle qui est en jeu et Leelo ne changera jamais : elle les aime malgré tout ce qu'ils peuvent dire. Cet amour qui va l'aider à les retrouver d'une manière ou d'une autre. de nombreux personnages font leur apparition et je dois dire que Charlie est ma préférée. La mère de Roar qui n'est plus toute jeune, mais terriblement prête à tout pour le bonheur de ceux qu'elle aime, de sa famille, quitte à se mettre en danger. Elle est admirable et une véritable cachottière, emportant avec elle Matt pour laisser de la place à son fils et Leelo. C'est amusant à souhait ! Patti est un personnage qui n'a pas de chance et qui n'a pas encore tourné la page. le passé est toujours en elle et elle n'arrive pas à avancer comme Roar. Et puis il y a les autres ceux qui regardent de travers ceux qui sont différents, les empêcheurs de tourner en rond, les bagarreurs, les médisants. Il y en a peu, mais cela suffit amplement à bloquer Leelo dans ses affaires. Et puis il y a ce feu...


Dans ce récit, de nombreuses émotions tourbillonnent. L'entraide est crucial dans ces lieux aussi isolés. L'amour sous toutes ses formes, qu'elle soit maternelle ou non, l'amitié, la passion, le travail. Ce dernier est dur, mais rien de tel que la joie de voir ce que nous sommes capable de faire de nos dix doigts. Pas de personnages plus beaux les uns que les autres, mais des hommes et des femmes ordinaires qui ont des passions, des douleurs, des mauvais moments, des crises de liberté, des peurs panique, un passé qui traine de nombreuses casseroles. Ils sont humains, vivants, réalistes. Les moments d'humour allègent les moments de stress, nous sommes capable de souffrir pour eux comme de rire avec eux.

En conclusion, j'ai beaucoup apprécié ma lecture, j'ai même eu du mal à le lâcher tellement je voulais savoir qui était derrière les ennuis de Leelo et la fin sur certains points m'a montré à quel point les gens peuvent être cruels. de nombreux thèmes sont abordés, le mariage, le divorce, recommencer à zéro, la famille, les enfants, l'entraide, bref ces pages sont une véritable bouffée d'oxygène. En plus les décors font rêver ! J'ai hâte de découvrir ce que sera le prochain tome.
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/aurores-boreales-tome-2-changement-de-vue-freya-barker-a207312840
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Solysbooks
  16 mai 2021
Je n'ai pas lu le premier tome de la trilogie "Aurores Boréales" de Freya Barker "Changement de marée" mais ce n'est visiblement pas un problème puisque chaque tome est indépendant mais pas comme on le voit habituellement puisque cette fois, ce sont des personnages différents mais les lieux le sont aussi. Je regrette toutefois de ne pas l'avoir lu et je l'envisage sérieusement tant j'ai aimé cette histoire qui met en scène, pour une fois, des adultes et pas des new adults et franchement, ça change! ça donne une autre dimension à l'histoire car on n'a pas les histoires ou "clichés" habituels. de plus, il y a une touche de suspense puisque notre héroïne va être victime d'incidents malsains, comme si on voulait qu'elle reparte là d'où elle vient. Vous rajoutez une romance entre deux héros écorchés par la vie, une relation entre une mère et ses enfants qui est à reconstruire et des personnages secondaires attachants : bref, on ne s'ennuie pas un instant et c'est vraiment une auteure à découvrir car les lieux qu'elle décrit semblent enchanteurs.
Mon avis : je vous l'ai dit, j'ai passé un vrai bon moment de lecture parce que justement ça m'a changée de d'habitude : les héros ne sont pas de jeunes gens mais des quadras qui ont donc un vécu et une vie avant qu'ils ne se rencontrent et forcément, cela joue. Tous deux ont eu des expériences difficiles et ils n'avaient pas prévu une histoire mais la vie va les faire se rencontrer et ils vont construire quelque chose, tout en affrontant les difficultés de la vie, dans un lieu superbe mais retiré un peu de tout et surtout, ils vont devoir faire face à la fois à leur passé mais aussi leur futur (oui, oui, je sais, c'est mystérieux mais c'est volontaire)
Leelo est une femme divorcée, mère de deux grands enfants ( elle a moins de 50 ans) et son divorce aurait pu la laisser abattue, amère tant son ex (un connard fini) l'a mise plus bas que terre et que ses enfants n'ont pas été d'un grand soutien. Pourtant, quand elle hérite de l'ancien motel, elle décide de se rendre sur place et de s'installer là-bas (bien que ses enfants désapprouvent et je vous passe son ex) mais quand elle arrive, celui-ci est dans un état plus déplorable qu'elle ne le pensait. Elle aurait pu céder à la facilité et le revendre au promoteur du coin qui, en plus, lui fait des avances plus ou moins subtiles mais la jeune femme ne veut pas. Elle veut une nouvelle vie, elle va retrousser ses manches, se rendre à la quincaillerie du coin et acheter de quoi commencer ses travaux (et pourtant l'employé est tout sauf sympa mais fort heureusement, une "vieille" dame va lui venir en aide, Charlotte, et on l'aime déjà) Mais un soir, alors que l'orage fait rage, elle monte sur le toit pour essayer de le bâcher (alors que le vent souffle fort) et c'est là que Roar va l'apercevoir alors qu'il rentre chez lui : évidemment, il va lui venir en aide, sans pour autant mâcher ses mots devant son inconscience. Mais si Leelo a été humiliée par son ex-mari, cette époque est révolue et elle ne se laisse pas faire, même si elle a tort. Elle va donc répondre à Roar et ainsi susciter son intérêt. Même s'il pense ne pas la revoir, la dénommée Charlotte va s'en mêler et c'est ainsi que tous deux vont être amenés à se revoir et... mais Leelo va bientôt être victime d'intimidations et le soldat en Roar va se réveiller. Vous rajoutez l'arrivée de Matt, le fils de la jeune femme qui va venir la voir et trouver en cet endroit un autre futur que celui auquel il était promis, l'ex de Roar qui travaille partiellement pour lui et qui ne voit pas d'un bon oeil cette nouvelle relation et je vous l'ai dit, l'on ne s'ennuie pas. Qui a intérêt à ce que Leelo ne reste pas? la jeune femme se réconciliera-t-elle avec ses enfants? construira-t-elle une histoire avec cet homme qui se plait dans sa vie un peu rude et solitaire? eh bien vous le saurez en lisant ce roman. Je suis sûre que comme moi vous aimerez cette petite bonne femme qui a décidé de repartir de zéro et qui fait preuve d'une volonté à tout épreuve, a du répondant et en même temps est aimante et attachante.
J'ai aimé Roar, c'est un homme vrai : il ne joue aucun jeu et même si la femme tatouée aux cheveux bleus est loin de ce qu'il apprécie habituellement, sa volonté et sa franchise vont le séduire progressivement. C'est un homme de valeurs qui se bat pour ceux qui comptent pour lui et sur qui l'on peut compter en toutes circonstances : il incarne aussi l'entraide qu'on trouve dans ces petits villages reculés. Il est viril, sexy et l'on comprend pourquoi elle ne peut que craquer. C'est un héros vrai et ça j'ai aimé : j'entends par là un homme qui n'hésite pas mettre la main à la patte, qui travaille pour vivre décemment et qui n'a rien d'un bad boy ou d'un milliardaire comme c'est la mode actuellement en romance.
J'ai aussi beaucoup aimé Matt le fils de Leelo : il va redécouvrir sa mère et se révéler au contact de Roal qui va lui offrir ce que son père ne pourra jamais : la confiance en lui et lui permettre de montrer qui il est et que comme cet homme rugueux, si on lui en laisse l'occasion, on peut compter sur lui : j'ai adoré sa relation avec sa mère aussi et la manière dont il ouvre enfin les yeux. Gwenn sa soeur, arrive plus tard mais là encore, c'est une jeune femme qu'on aimerait découvrir davantage : bon, là encore, elle est pétrie de ce que son père a dit et sa mère a fait et il lui faudra découvrir la femme que Leelo est devenue.
Autre personnage vraiment intéressant, c'est Charlotte aka Charlie : j'ai adoré cette femme qui m'a rappelé Poupette dans la Boum, même si elle est sans doute moins vieille : c'est la grand-mère idéale et elle accueille Leelo comme une fille et Matt avec. Elle est maligne et drôle : bref, un personnage moderne et délicieux.
Enfin, outre la romance parfois hot (ne croyez pas vous ennuyer) le côté romantic suspense avec ce qui lui arrive, il y a les relations familiales et amicales qui sont montrées et qui sonnent justes. On pourrait facilement trouver notre place au sein de cette communauté.
Dernier point positif, moi qui ne suis pas très nature (comprenez par là qu'aller me balader en forêt ne me fait pas bouger, je suis bien chez moi ^^ et je ne suis pas pour autant une citadine lol) là, j'aurais bien été louer un chalet de Roal (bon, pas pour pêcher, hein? ^^ ) mais juste pour bouquiner, me reposer et voir ces étoiles ou les fameuses aurores boréales :)
Bref, à découvrir urgemment si vous avez envie de changer un peu :) et bravo à Juno pour nous avoir proposé cette trilogie.
Lien : https://solysbooks.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Audreyjgn
  19 mai 2021
Freya Barker est en passe de devenir l'une de mes autrices préférée ! Après avoir eu un coup de coeur pour le premier de tome de cette série, je peux affirmer que ce deuxième tome est encore meilleur.
Nous sommes de retour dans un décor magnifique que seul le Canada peut nous offrir, à défaut de pouvoir voyager je peux vous certifier que vous aurez l'impression d'y être. Les mots de Freya nous transporte à des milliers kilomètres de chez nous et ça fait bien bien fou.
Mais le plus de cette histoire c'est sans conteste le réalisme de cette histoire, Leelo et Roar sont des personnages criant de réalisme. Quadragénaires, divorcés, ils sont comme vous et moi et c'est assez rare pour le souligner.
Leelo a décidé de retaper l'ancien motel de son oncle, c'est en quelque sorte un nouveau départ pour elle que de refaire sa vie dans ce coin isolé.
Roar quant à lui est un natif de Wawa, ancien militaire il a ce côté bourru et ours que j'adore ! Leur rencontre va s'avérer explosive ^^
Ajoutez à cela une intrigue qui a su me tenir en haleine tout du long de ma lecture avec de nombreux rebondissements en prime, je vous assure que vous ne vous ennuirez pas une minute !
Ce serait dommage de passer à côté alors laissez-vous tenter et partez faire un tour au Canada.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
llyza
  09 mai 2021
Comme avec le premier tome, nous avons une romance avec des quarantenaires ayant un vécu et des situations complexes, la vie ne les a pas épargnés mais on ne tombe pas dans le pathos pour autant. C'est une romance douce et sensuelle.
Roar est vraiment l'ours qu'on s'attend à découvrir dans ce paysage du Grand Nord alors que Leelo est là nana ultra sensible qui a quand même souffert d'un ex mari qui n'a eu de cesse que de la dévaloriser, provocant ainsi un malaise avec ses enfants. Suite au décès de son oncle, elle hérite de son motel et elle s'est mise en tête de le restaurer.
Leur rencontre sera explosive et commencera sur de mauvaises bases mais très vite Leelo pourra compter sur son voisin pour l'aider dans ce projet un peu fou. Evidemment tout ne sera pas aussi simple et quelques incidents viendront renforcer son envie de parvenir à quelque chose pour elle.
J'ai beaucoup aimé Roar, il est charismatique. Leelo j'ai eu du mal car je n'arrivais pas à m'attacher à elle, 45 ans ce n'est pas si vieux mais j'avais l'impression qu'elle en avait 5-10 de plus... aussi étrange que ça puisse l'être. Elle a les cheveux bleu, elle est tatouée mais son look est tellement viellot, ou le fait qu'elle aborde déjà la ménopause. Même si c'était hyper drôle par moment !
J'aime bien cette série, elle fait la part belle aux quarantenaires car l'amour n'a pas d'âge. Il n'y a pas assez de prise de risque avec cette tranche d'âge alors que l'amour n'est pas que pour tous ces gamins de 20 ans qu'on nous fait croire qu'ils ont de l'expérience... alors que concrètement, ils viennent à peine de quitter le monde de l'adolescence. Freya Barker sait donner ces moments amoureux réalistes et fantasmés à la fois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LaPtiteVieLivresqueDeNini
  29 mars 2021
Que dire?
J'avoue avoir eu un p'tit bug en début de lecture quand j'ai découvert l'âge de l'héroïne de cette histoire. Ma réaction a peut-être été stupide mais en lisant le résumé je m'étais imaginée une personne plus jeune mais tout compte fait ici l'héroïne à 45 ans. du coup j'ai été surprise et ça m'a perturbé. Je n'arrivais pas à me mettre dans l'histoire. Alors je l'ai posé et repris plus tard. Je ne voulais pas abandonner direct.
J'ai bien fait car ensuite j'ai apprécié ma lecture. Hélas pour moi je ne me suis pas attachée autant aux personnages que je le voulais. Je n'ai pas accroché à la romance mais j'ai apprécié le reste.
J'ai aimé l'intrigue. Les péripéties, les mésaventures que vont vivre les personnages. Ça met une bonne dose d'action à l'histoire et on a hâte de savoir si nos suppositions sont bonnes. J'ai été plus intéressée par ce côté de l'histoire.
Je ne vais pas pourvoir en dire plus je ne suis pas là pour critiquer ou rabaisser, je sais que cette histoire trouvera des lecteurs qui kifferont ce couple mais moi je suis passée à côté. Je pense vraiment que c' est mon bug qui est la conséquence de ce blocage et ne m'a pas permis d'apprécier comme il se devait ce livre. Ça craint mais bon c'est comme ça.
Conclusion : à lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   10 avril 2021
Et pourtant j’ai été tout sauf polie avec mon voisin qui m’a non seulement sauvée du toit au beau milieu d’une tempête, mais qui est aussi revenu hier pour réparer le toit en question. La culpabilité émousse la satisfaction du nectar noir qui commence à peine à affluer dans mes veines.
— Qu’est-ce qui vous amène ? demandé-je.
Je me dirige vers la table de pique-nique solitaire que j’ai découverte à l’arrière et que j’ai traînée jusqu’ici pour pouvoir m’asseoir au soleil durant mes pauses.
Kyle me suit, et j’éclate presque de rire quand il sort un mouchoir de sa poche pour essayer d’essuyer la saleté sur le banc avant de s’asseoir en face de moi.
— Je rends simplement visite à ma nouvelle voisine, Lilith.
Encore cette histoire de voisin. Apparemment, une fois arrivée au nord de Sudbury, toute personne dans un rayon de cinquante kilomètres devient votre voisin.
— Je voulais m’assurer que vous n’avez besoin de rien… vous n’avez pas besoin d’aide ?
J’étudie son apparence : pantalon habillé, chaussures brillantes, chemise boutonnée, le tout arrosé d’un nuage d’après-rasage qui n’atteint mes narines qu’à cet instant, mais semble conserver...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LiliMatolineLiliMatoline   27 mars 2021
Chapitre 2 :
Dans le ciel bleu infini de ses yeux, je vois une tempête se déchaîner
Roar
«… Un éclat bleu sur ma gauche attire mon regard, et je manque de quitter la route en voyant ce que je suppose être mon idiote de voisine, en train de se débattre avec une bâche sur le toit du motel. Au beau milieu d’une foutue tempête. Comme pour souligner cela, un craquement sonore accompagne l’éclat aveuglant d’un éclair, et je vois la femme s’aplatir contre le toit. Putain de merde.
Je tourne le volant du pick-up et me précipite vers le bâtiment, claquant des dents quand je heurte le fichu nid-de-poule
au milieu de l’allée. Adieu mes suspensions.
Une échelle est étendue sur le gravier, et je la redresse, l’appuie contre la gouttière et grimpe. Je ne sais pas trop ce que je vais trouver, si elle est blessée ou quoi que ce soit. Tout ce que je vois, c’est un pied dans une basket rose qui dépasse du bord.
— Descendez vos fesses de là, espèce de bonne femme cinglée ! lancé-je.
Je tire sur le pied, qui s’écarte vivement, avant d’être violemment projeté vers moi.
— Ne me touchez pas ! s’écrie-t-elle d’une voix haut perchée et paniquée.
— Calmez-vous, hurlé-je, par-dessus le vacarme de la tempête.
J’attrape sa cheville lorsque son pied manque de très peu de me casser le nez. Ce ne serait pas la première fois que ça arriverait ; mon nez a déjà connu pas mal de conflits.
— Lâchez la bâche et glissez vers moi.
— Je ne peux pas, répond-elle, et je l’entends sangloter. Il y a un trou dans le toit, la pluie va entrer.
Je prends une profonde inspiration et lève les yeux vers le ciel sombre, priant pour qu’on me donne la patience de faire face à cette situation alors qu’un autre éclair éclate dans l’air ... »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LiliMatolineLiliMatoline   27 mars 2021
Chapitre 2 :
Dans le ciel bleu infini de ses yeux, je vois une tempête se déchaîner
Roar
«… Je ne vois pas ses yeux, mais je sais qu’ils sont bleu vif. La couleur d’un ciel matinal.
Bon sang, exactement ce dont j’avais besoin ; elle est jolie.
Sans la réveiller, je tourne les talons et ressors directement, avant de grimper dans mon pick-up ... »
Commenter  J’apprécie          00
les-lectures-de-titoules-lectures-de-titou   10 avril 2021
Elle est mon fantasme, ma bonne fortune, mon destin et mon futur.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : rêvesVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4186 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre