AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782368260210
164 pages
Éditeur : Les Artistes Fous Associés (01/12/2020)
3.7/5   5 notes
Résumé :
Une anthologie de 13 nouvelles pulp inspirées de l'Âge d'Or des littératures de genre où des couvertures colorées et racoleuses qui cachaient des héros aux aventures rocambolesques, des cauchemars indicibles et des monstres de toutes origines.
Des confins de la galaxie aux recoins oubliés de notre Terre, suivez-nous dans un voyage composé de 13 décors dépaysants.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Le_chien_critique
  25 février 2021
Les nostalgiques du pulp vont retrouver la recette originale.
Tandis que les nouveaux consommateurs vont découvrir une formule vieillotte.
Mais si on secoue bien, l'oranginalité se fait jour...
C'est quoi le Pulp ? Si on écarte les magazines des années 40-50, reste pour moi de la littérature populaire, avec du très mauvais et du très bon, balançant dans les genres de l'imaginaire. Ce qui est vrai ici. Pas de mensonges sur la came que l'on va y trouver. Seul bémol pour moi, publier du Pulp en 2020 est synonyme de se réapproprier ce style de publications et de le transcender ou du moins le moderniser. Ce que je n'ai malheureusement pas toujours ressenti lors de ma lecture. Mais peut-être aussi était-ce la demande de l'anthologiste, retrouver le bon goût de jadis ?
Côté positif, la magnifique couverture de Christophe Huet, avec son côté vieilli et un rosé que je n'aurai oser imaginer et qui magnifié l'ensemble. Cerise sur le gâteau, cette anthologie comporte quelques illustrations intérieures de belles factures (Maniak, Cham, Stef W et Christophe Huet), rappelant les couvertures de ces pulps d'antan. En point d'orgue, ce faux bon de commande permettant d'acquérir des objets divers et variés, très second degré. Ou à l'humour parfois hard, ma préférée.
Côté texte, c'est l'anthologiste, Southeast Jones, qui remporte de très loin la palme du meilleur texte. Je ne peux que vous conseiller de lire cet auteur qui n'est jamais aussi bon que lorsqu'il pond des récits à l'atmosphère mélancolique et légèrement sombre.
Je ne peux aussi que t'encourager à aller trainer sur leur site voir leurs autres livres, dont une bonne partie est téléchargeable gratuitement. L'antho Mort(s) est de très bonne qualité.
Rapide tour d'horizon des différents textes :
Opération Nectar, de Nicolas Pagès
Une chasseuse de primes s'envole vers un astéroïde en compagnie d'un militaire burné qui n'est pas insensible à ses charmes. Objectif de sa mission ?
Voilà une nouvelle pulpée, ou plutôt stuprée : c'est rempli de sexe et de stupre. La seule chose que je n'ai pu voir venir est la chute, le reste étant un texte assez bateau qui ne fait renverser les rôles hommes femmes. J'en attendais un plus de l'auteur.
L'appendice à l'air vont les S'morrrrrr, de Herr Mad Doktor
Une réunion diplomatique galactique doit statuer sur le sort des S'morrrrr, une race exubérante et invasive.
Un texte marrant, dans la veine pulp comme il se doit mais dont j'aurai aimé une chute différente.
Rare sont les textes sur les peuples nomades, gens du voyage, Rroms et autres, c'est ce qui me restera en mémoire.
Le destin des Nornes, de Denis Labbé
De nos jours, un militaire se retrouve au valhalla...
Un texte qui associe légendes nordiques et musique métal. Ne connaissant ni les unes, ni l'autre, je suis passé à côté.
Pour un baiser, de Nicholas et Séverine Maire
Un aventurier atterrit sur une planète censée être désertique depuis longtemps...
J'ai bien aimé ce texte à l'ambiance old school mais calme et sereine. On découvre la particularité de ce monde étrange peu à peu pour finir dans une sorte d'utopie biaisée.
Le cimetière des innocentes, de Jean-Pierre Favard
On débute par une scène sacrificielle pour ensuite dévier sur une enquête menée par deux olibrius.
Un petit air anar se dégage de l'ensemble et l'humour permet de passer un bon moment de lecture, en dépit des incohérences.
Tempête stellaire, de Jean Christophe Gapdy
Espace, un duo de pilotes est appelé à la rescousse suite à une embuscade faite par des pirates.
Toujours dans l'univers de SysDol, le pilote bourru et la jeune fille apprentie vont aller de péripéties en péripéties. Connaissant (et appréciant) nombre des écrits de l'auteur, je reste ici sur ma faim, seul le petit twist vers le final a éveillé mon intérêt.
Djinn Djihad, de Bruno Pochesci
Texte qui s'ouvre sur un avertissement de l'auteur : comme certains textes sont en hébreux et arabe, ils risquent de ne pas d'afficher selon la liseuse. En tout cas, chez moi, ça merde... Liseuse raciste ?
Pourquoi ne pas avoir mis ces passages en image ? L'epub n'étant pas encore sortie, gageons que le problème sera réglé d'ici là.
Mais revenons en au texte : Les Maures envahissent le monde et sont aux portes du Vatican dont le seul occupant est le pape.
Une pochade - une pochesci ? - anar donc antireligieuse qui en fait des tonnes sur l'envahisseur musulman. J'ai bien aimé la "petite" machine bras droit de l'islam radical. le twist final m'a surpris agréablement. Pas inoubliable mais cela m'a fait me marrer et c'est suffisant pour moi. A déconseiller cependant à Gilles Dumay...
Les souveraines de Bal-Shima, de Henri Bé
Un explorateur s'en va chercher sur une planète des fleurs hallucinogènes, il découvre alors une société traditionnelle.
Un texte plus introspectif, autour de l'addiction et de ce qui peut en coûter. J'aurais aimé une fin un peu plus brute de décoffrage mais j'ai bien aimé ce glissement progressif du village oublié vers une utopie. Beau rebrousse poil.
Les orphelins de l'hôpital Saint-Jude, de Gwen Geddes
Nouvelle fantastique, deux couples se réfugient dans un hôpital psy lors d'une nuit d'orage. Ce qui devait arriver arrive ...
Une écriture qui retranscrit l'ambiance oppressante du lieu. Juste un bémol, le texte aurait mérité quelques pages supplémentaires pour augmenter le réalisme qui en prend un coup lors des évènements dramatiques dont les réactions des personnages semblent particulièrement bancales.

Léviathan, de Yoann PS Anderson
Les combats font rage entre l'humanité et une race alien. Les hommes pensent remporter une victoire décisive en abattant un des vaisseaux. Mais ...
Une histoire classique avec un peu d'horreur cosmique, qui se lit très bien mais dont la chute aurait pu être plus marquante.
Zombie love, de Frédéric Lyvins
Un homme est en deuil depuis le décès de sa femme et de son enfant. Il va chaque soir se recueillir sur leurs tombes.
C'est fluide, voir un peu trop, j'aurai aimé être plus surpris. En outre, je connais l'auteur par ouïe dire et son nom se résume souvent à qualité mais horreur bien horrifique, je suis donc déçu dans mes attentes.
Droit dans le mur, de Jean-Marc de Vos
Un homme entend des voix en provenance d'un des murs de sa maison.
Voilà une bonne blague, certes un peu longue pour la raconter lors d'un repas familial, dommage.
Sur un départ con, le reste l'est tout autant mais on a plaisir à vouloir connaître le twist final. Qui arrive à surprendre.
Con et drôle, what else ?
Nous n'irons pas dans les étoiles, de Southeast Jones
Rien que le titre donne vie de lire cette nouvelle qui m'a fait penser par son ton mélancolique à la nouvelle Comment c'est là-haut ? de Edmond Hamilton .
Un scientifique doit annoncer à ses collègues une triste nouvelle : nous n'irons pas dans les étoiles.
A la manière d'un journal, nous allons être peu à peu éclairer. L'auteur arrive à nous faire poser des questions et se rapproche de RC Wilson et de sa disparition des étoiles, rien que ça !
Seul envie après lecture, qu'un roman sorte pour approfondir le contexte et l'ambiance. Voilà le plus beau texte de cette anthologie, et de loin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
kanux
  28 février 2021
Mon barème nouvelles :
* Je n'ai pas du tout accroché
** J'ai moyennement accroché
*** Bon texte.
**** Excellent.
Une petite anthologie, sympathique, au format pulp. Les points forts : une couverture attrayante et des illustrations intérieures de belle facture, qui collent parfaitement à l'esprit pulp. L'esprit amateur, plutôt revendiqué, si j'ai bien compris, j'aime aussi. Mon côté fanzineux a apprécié en tout cas. Les textes, à mon sens, sont aussi dans cet esprit. Je suis très dur sur les nouvelles, car j'adore cela, d'où mes notations qui peuvent paraître rudes. C'est juste mon curseur personnel qui est élevé.
Hors catégorie : la nouvelle de Gaëlle Dupille, annoncée en couverture, introuvable au sommaire. Introuvable sur la couverture, Gwen Geddes a quant à elle une nouvelle dans l'anthologie. Je suppose qu'il s'agit d'un pseudo de l'autrice absente au sommaire, mais je suppose seulement :)
Passons le sommaire en revue, dans l'ordre puisque j'ai lu les textes dans l'ordre :
* "Allison Howlett : Opération Nectar", de Nicolas Pagès. Mission confuse sur une planète avec un duo improbable.
*** L'appendice à l'air vont les S'morrrrrr de Herr Mad Doktor. Petit complot diplomatique intergalctique assez astucieux et rigolo. Très pulp en effet. Selon moi le meilleur texte de l'anthologie avec l'avant-dernier.
* "Le destin des Nornes", de Denis Labbé. C'est le Valhalla 2.0 pour un soldat qui le découvre... non conforme. Pas du tout accroché.
** Pour un baiser. Nicolas et Séverine Maire. Un explorateur découvre une planète où a vécu une autre humanité. Un texte plein de promesses pour ce duo d'auteurs, plutôt bien écrit, mais une fin que j'ai trouvé confuse et assez plate.
* le cimetière des innocents, de Jean-Pierre Favard. Une enquête grandguignolesque qui m'a laissé plus que circonspect.
** Tempête Stellaire de Jean-Christophe Gapdy. Starbuck Jr dégomme du pirate de l'espace, pour résumer façon Battlestar Galactica. L'auteur a une très bonne plume, mais j'ai trouvé le texte un peu trop facile, et la fin décevante. Peut-être appartient-il a un cycle d'histoires plus vaste et peut-être ai-je manqué de clés, car le texte fait très "chapitre" ou "épisode" de quelque chose d'autre.
*** Djinn Djihad, de Bruno Pochesci. Plutôt bien aimé cette apocalypse religieuse, un peu foutraque et parfois drôle.
** Les souveraines de Bal-Shima, d'Henri Bé. On dirait un épisode de Star Trek. Un peu à la façon du pilote refusé de la série (La cage) avec le capitaine Pike. Bref, une SF très rétro, très pulp pour le coup, mais, même s'il y a des qualités dont ce côté pulp, je n'ai accroché ni totalement à l'histoire ni vraiment à l'écriture, hélas.
** Les orphelins de l'hôpital Saint-Jude de Gwen Geddes. Des qualités dans ce thriller fantastique, mais j'ai l'impression d'avoir vu ou lu cette histoire un million de fois.
** Léviathan, de Yoann Bruni. Il y a de l'idée dans ce space-opera, mais je suis passé complètement à côté de l'histoire et de la narration, plus globalement.
** Zombie Love, Frédéric Lyvins. Cette histoire de vengeance zombiesque m'a paru un peu trop vite emballée et décevante au final. Mais j'ai bien aimé l'écriture de Lyvins (premier texte que je lis de cet auteur), et j'irai probablement découvrir d'autres de ses nouvelles fantastiques.
*** Droit dans le mur de Jean-Marc de Vos. La perle de cette anthologie si vous me le permettez, qui frôle mon **** étoiles. J'ai retrouvé la drôlerie sarcastique d'un Sternberg ou d'un Sheckley. Et de ma part, c'est un beau compliment. Cela donne donc envie d'en lire plus de cet auteur que je découvrais aussi.
** Nous n'irons plus dans les étoiles de Southeast Jones. Une qualité de plume indéniable, mais l'histoire m'a laissé un goût de trop peu. La conclusion de cette histoire trop classique est à mon avis un peu plate, tout comme l'exécution globale du texte. Mais ce n'est pas si mal.
La note globale de *** étoiles est moyenne sans doute, mais j'ai tout de même apprécié l'objet, et la découverte de quelques plumes que je suivrais bien à l'avenir. Merci donc aux Artistes Fous.



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Sagweste
  12 janvier 2021
Ce n'est pas la première fois que je lis des recueils des AFA's et encore une fois je me suis régalée. Bon déjà j'adore la plupart des auteurs qui ont contribué, mais également les thèmes abordés.

Ici 13 nouvelles regroupant plusieurs thèmes qui va de la SF, à la fantasy et bien d'autres.

Elles sont toutes illustrées à l'ancienne, par Cham, Christophe Floatinf Fantask Huet, Maniak, Stef-W: elles sont justes magnifiques!

Je ne vous les raconterai pas, elles sont à déguster. Certaines vous feront sourire, d'autres halluciner, d'autres vous laisseront perplexe, d'autres carrément rire, ou encore feront monter l'angoisse. Mais soyez certains que toutes feront émerger un ressenti différent.
Lien : http://saginlibrio.over-blog..
Commenter  J’apprécie          20


autres livres classés : utopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2124 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre