AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.07/5 (sur 99 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Clamecy , le 21/03/1970
Biographie :

Jean-Pierre Favard est l'auteur de polars ésotériques, dont la trilogie de La Commission des 25 (débutée chez Petite Nuit en 2003 et achevée aux éditions du Panier d'Orties en 2007) qui voit la résurgence de l'énigme templière au coeur du Clamecy contemporain, ou La seconde mort de Camille Millien (Le Panier d'Orties, 2008) qui mêle phénomènes de hantise et traditions celtiques dans une combe reculée du massif du Morvan. Désormais jurassien, Jean-Pierre Favard explore les mystères de la Franche-Comté.

Son roman La Nuit de la Vouivre a reçu le prix Masterton en 2018. Il préside les éditions la Clef d'Argent.

Ajouter des informations
Bibliographie de Jean-Pierre Favard   (25)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Bonjour à tous ! Une petite vidéo BookHaul ça vous tente ? Toutes mes vidéos : http://goo.gl/DHfwxl Editions Denoël : http://www.denoel.fr Editons Favre : http://www.editionsfavre.com Editions Clé d'Argent : http://clefargent.free.fr/catalogue.php Editions : http://www.hugoetcie.fr Livres cités: ? Coraline - Neil Gaiman ? le dernier apprenti sorcier #1 les rivières de Londres - Ben Aaronovitch ? La poupée de porcelaine - Maxence Fermine ? Conversion - Katherine Howe ? Nous les menteurs - E. Lockhart ? le fantôme du mur - Jean-Pierre Favard ? Les lieux qu'il faut avoir vus en Suisse Romande ? Lotions magiques et secrets de beauté - Véronique Desarzens ? Désolation - Stephen King ? Sac d'os - Stephen King ? Coeurs perdus en Altantide - Stephen King ? Dust - Sonja Delzongle ? le Fossoyeur - Adam Sternbergh ? After #2 - Anna Todd Je veux signaler que si je ne réponds pas à votre commentaire c'est peut-être parce que tu n'as pas activé les commentaire Google + , activez-les pour que je puisse répondre. N'hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez. Si vous avez des questions ou des commentaires, laissez les en commentaire pour que je puisse vous répondre. Je monte mes vidéos avec IMovie ? Wishlist Amazon: http://www.amazon.fr/gp/registry/wishlist/ref=nav_gno_listpop_wi?ie=UTF8&requiresSignIn=1 ? Suivez-moi sur : Mon blog : http://www.le-livre-ouvert.blogspot.com Facebook : https://www.facebook.com/bloglelivreouvert Twitter : https://twitter.com/LeLivreOuvertTw Goodreads: https://www.goodreads.com/user/show/32529193-mikaela Instagram: http://instagram.com/lelivreouvert/ Livraddict : http://www.livraddict.com/profil/le-livre-ouvertWishlist Amazon: http://www.amazon.fr/gp/registry/wishlist/ref=nav_gno_listpop_wi?ie=UTF8&requiresSignIn=1

+ Lire la suite

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
Selon les historiographes sunnites, les chroniqueurs chrétiens tels Odéric de Pordenone ou Marco Polo, le Vieux de la Montagne avait découvert une manière atroce de rendre des chevaliers fidèles jusqu'à la mort. Il les emportait, encore endormis, au sommet du roc fortifié , les enivrait de vin, de femmes, de fabuleux banquets et surtout de haschisch - d'où leur nom, les hachichins, devenu ensuite assassins par déformation.
Commenter  J’apprécie          320
Jean-Pierre Favard
Si l'alchimie avait pour berceau les rives du Nil, elle s'était propagée par les invasions barbares et la civilisation arabe. Et il lui semblait maintenant plus que probable que lorsque ceux-ci s'étaient rendus maîtres de l'Egypte, au VIIème siècle, ils ne s'étaient pas seulement emparés d'un pays, mais avaient fait main basse sur l'ensemble de son savoir.
Savoir dont l'alchimie était l'une des pièces maîtresses.
Les Arabes se mirent en devoir de poursuivre les travaux débutés par les Egyptiens et les Grecs et répandirent l'hermétisme là où ils avaient quelques possessions et notamment au sein d'un royaume proche de celui de France, l'Espagne.
L'Espagne que les troupes arabes avaient conquise au VIII ème siècle, soit un siècle seulement après avoir annexé l'Egypte.
Commenter  J’apprécie          150
-Si, si Poitou, j'insiste, vous êtes un grand malade.
-Personnellement, je ne dirais pas cela.
-Ah bon, et que diriez-vous alors ?
-Que ce n'est pas moi, sergent-chef, qui suis malade, c'est le monde dans lequel nous vivons.
Commenter  J’apprécie          130
Nous étions dans une sorte de fort inexpugnable. À bord d'un navire cinglant vers le grand large. Héroïques aventuriers aux panaches multicolores. Vies rêvées d'enfants au quotidien si bien protégé. Mais tu avais grandi. Je t'avais vue m'échapper. Devenir une femme alors que moi je demeurais un enfant, à mille lieues de tes nouvelles préoccupations. De tes désirs. De tes amours.
Commenter  J’apprécie          80
À force d’aider son père dans son activité de relieur, elle avait appris à reconnaître les plus beaux volumes, à les goûter, à les apprécier. Comme autant de vins millésimés, ils se livraient à elle par leurs fragrances, leur robe et leur aspect.
Commenter  J’apprécie          80
Le serpent, par sa mue, leur donnait en outre le secret de la transformation - ici la référence à la transformation des métaux lui semblait, pour la première fois évidente - et se posait en véritable révélateur de la connaissance. Ainsi, les deux buts annoncés de l'alchimie, à savoir la vie éternelle et la transformation des métaux, se trouvaient-ils symbolisés par un animal, celui-là même qui, selon la Bible, avait poussé Eve à manger le fruit défendu de la connaissance.
Commenter  J’apprécie          50
Le lieutenant esquissa un nouveau sourire.
C'était le second depuis le début de la matinée.
Pas de doute, il couvait quelque chose.

La Vénus décapitée.
Commenter  J’apprécie          50
A cette heure de la nuit, la rue était déserte, les lampadaires étaient tous éteints. Aucune lumière ne brillait chez aucun de nos voisins. J'étais comme seul au monde. Cette pensée me bouleversa bien plus qu'elle ne l'aurait dû. Le monde était endormi et moi, j'étais éveillé, réveillé. Je veillais sur le monde à la manière d'une...
Sentinelle.
Commenter  J’apprécie          10
" Souvent Edie songeait que si elle était née plusieurs siècles auparavant elle serait sans doute devenue sorcière. Mais qu'étant née à l'age de la télévision, elle n'avait eu d'autre choix que de devenir chanteuse dans un groupe de rock. Tout était une simple question d’époque. D’époque et de contexte."
Commenter  J’apprécie          10
-Où est passé Grangin? demanda-t-elle. Qu'en avez-vous fait?
William passa la main dans ses cheveux, les caressa longuement.
-On l'a remis aux gendarmes, répondit-il enfin. que voulais-tu qu'on en fasse? On n'allait quand même pas l'adopter.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Jean-Pierre Favard (143)Voir plus

Quiz Voir plus

Portraits d'écrivains par des peintres

Bien avant de devenir Premier peintre du roi, et de réaliser les décors de la galerie des Glaces à Versailles, Charles Le Brun fut élève de Simon Vouet. De quel tragédien fit-il le portrait en 1642 ?

Corneille
Desmarets de Saint-Sorlin
Molière
Racine

12 questions
22 lecteurs ont répondu
Thèmes : portraits d'écrivains , Peinture française , peinture anglaiseCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..