AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Syros (29/08/2019)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Connor, Dan, Axl, Jade, Nathan. YouTubers débutants, ils ont déjà quelques milliers de followers. Chacun sa spécialité : humour trash, musique, drague, jeux vidéo…
Leur ambition ? Remporter un concours pour devenir les influenceurs de demain.
À la clé : salaire mirobolant, voyages, avantages en nature…
Ils ont un mois pour faire le buzz.
Et tous les coups sont permis.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Jangelis
  13 juillet 2019
Waouh, quel roman époustouflant !
J'avoue que j'ai hésité à le demander (Merci Nancy !) puis hésité à le commencer. Et même une fois commencé, je me suis dit que ce n'était pas forcément un livre pour moi, très ado, un monde de Youtubers qui m'est totalement étranger. (En plus, je déteste en général regarder de vidéos, donc tout ça est très loin de moi).
Et puis, j'ai lu quelques chapitres (ils sont courts !) et j'ai été totalement happée par l'histoire, je n'aurais plus quitté ces jeunes gens pour rien au monde !
Tous différents, mais tous des enfants paumés dans un monde trop dur pour eux.
Il y a bien sûr ces jeunes qui vivent dans ces campements de pauvres bungalows, sans avenir, l'Amérique de la misère. Mais pas uniquement. La jolie poupée que les parents exhibent à plaisir sans s'intéresser pour autant à elle. le garçon qui se demande si seulement sa famille sait qu'il existe ou presque.
Chacun a ses raisons profondes de vouloir se faire remarquer, pour se sortir de sa situation presque sans issue.
Que quelqu'un d'assez puissant se joue de leur mal être et de leur volonté, et le drame couve très vite.

Cependant, tout n'est pas noir dans cette histoire, ça ne saute pas aux yeux dès le début, mais il y a un bel amour maternel et filial, et une belle amitié aussi.

On s'attache à quelques personnages, tandis qu'on a plaisir à détester beaucoup d'autres.

Après la présentation des différents personnages, on va voir l'escalade pour parvenir à avoir plus de vues que les autres, puisque tel est le sujet. Et ça fait vraiment très peur.
Mais l'histoire ne s'arrête pas là, et on va ensuite aller de rebondissement en rebondissement.

Sans vouloir trop en dévoiler, (ne divulgâchons pas !!!) j'ai un peu regretté sur la fin, d'une part que le sort réservé à l'instigateur de tout ça soit presque trop "gentil" à mes yeux. Et à la toute fin, je trouve que Connor, après tout ce qu'il a fait voir sa mère, pourrait un peu penser à elle avant de réagir comme il le fait.
Mais ce sont deux points de détail, et pour le reste, j'ai vraiment été emportée par cette spirale de folie.
L'auteur, que je ne connaissais pas, (et pourtant, quand on me le présente comme "le petit-fils de ..." ça ne me donne pas trop envie d'aller plus loin !!) a su nous plonger dans le quotidien de ces jeunes gens. Se battre pour être non pas le meilleur, mais le "plus vu". Et pour cela, aller largement au-delà des limites du raisonnable, au-delà de ses propres possibilités, ne même plus être en mesure de réfléchir.

Je précise pour ceux qui me suivent (non je ne compte pas mes followers ;-) ) parce que mes lectures sont plutôt "light" que ça se lit très bien, rien d'horrible dans les descriptions, même si le thème est dur et les expériences ahurissantes, pas de quoi faire des cauchemars.
J'ai l'impression d'avoir oublié de dire plein de choses importantes !
Qu'il y a plein de musique et de poésie dans ces pages.
Que j'ai apprécié entre autre retrouver ce qui pour moi est vraiment l'Amérique profonde, ces familles qui vivent dans des caravanes, dans la promiscuité de ces campings qui n'ont rien de vacances.
...

À la fois roman intimiste et suspens haletant, un livre que vous n'oublierez pas de sitôt !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
lirado
  03 novembre 2019
Les ados d'aujourd'hui passe une grande partie de leur temps libre à regarder des vidéos sur Youtube. Certains d'entre eux rêvent même d'en faire leur métier et d'être, comme leurs idoles, suivis par des milliers de fans. Il faut dire que le rêve semble accessible, si tant est qu'on est quelque chose à dire ou à faire, car réaliser et poster des vidéos sur la plateforme est un jeu d'enfants. Se faire connaître est plus dur, mais la machine peut s'emballer du jour au lendemain si une vidéo sort du lot.
Les personnages d'1 million de vues ne sont pas vraiment différents de tous ces jeunes qui se rêvent en haut du top des vues sur Youtube. Lorsqu'ils sont contactés par l'étrange Cameron Eon pour participer à un concours qui permettra de désigner l'influenceur de demain, Connor, Dan, Axl, Jade et Nathan sont très motivés. Jérémy Behm va raconter avec toute la noirceur de son écriture, comment le piège de cette course aux vues va se refermer peu à peu sur les jeunes youtubeurs.
J'ai beaucoup aimé la manière dont Jérémy Behm nous dépeint les coulisses de la création de vidéos sur Youtube et les différents personnages qu'il imagine. Connor, le chanteur romantique, Dan le gonflé et fou de défis, Axl le ténébreux casse-cou, Jade la séductrice impitoyable et Nathan, le gamer. Ce sont des personnages stéréotypés par excellence, un choix bien évidemment volontaire de la part de Jérémy Behm qui cherche avant tout à mettre en lumière les aspects les moins reluisants de Youtube, des influenceurs et évidemment le côté très superficiel et construit de tout ce monde là.
Jérémy Behm est plutôt un écrivain qui fait dans l'obscur / le trash et 1 million de vues ne déroge pas à cette règle. Axl, Dan, Jade, Connor et Nathan sont prêts à tout pour récolter le maximum de vues et ils vont aller de plus en plus loin dans leurs vidéos, jusqu'à mettre en jeu leur santé. L'histoire finit par nous donner la nausée devant tant de perversité et de manipulations de la part de chaque personnage. Un style qui ne plaira donc pas à tout le monde, mais qui devrait notamment faire mouche auprès des amateurs de Youtube.
Un dernier conseil : gardez l'estomac bien accroché !
Lien : http://www.lirado.fr/1-milli..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
orbe
  21 septembre 2019
De jeunes adolescents sont repérés par une nouvelle agence pour poster des vidéos en ligne. Celui qui aura le plus de vues au bout d'un mois signera un contrat avec la boîte.
Chacun est dans un domaine particulier : Connor publie des chansons qu'il met en scène, Jade humilie des hommes après avoir fait semblant de céder à leur charme, Nathan est un gamer, Axl utilise une GoPro pour filmer ses parcours et Dan sème la panique.
Ils ont seulement un mois pour se démarquer et remporter la mise. Chacun veut absolument gagner, pour être célèbre ou encore pour sortir de la pauvreté.
Dès que le défi est lancé, chacun semble prêt à tout pour aller le plus loin possible dans ses vidéos. Mais à quel prix ?
Un roman qui évoque le plaisir des jeunes à partager en ligne leurs vidéos. le nombre de vues et les commentaires peuvent parfois devenir une sorte d'accoutumance et il n'est pas toujours évident de se fixer des limites.
Il y a aussi la soudaine notoriété qu'il fait apprendre à gérer et la relative absence de valeur de cette vie par procuration.
Un livre qui pourra être utilisé pour parler avec les jeunes des conséquences possibles d'un trop forte exposition et des risques inhérents aux publications sur internet.
À découvrir !

Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
EternelAdo
  30 août 2019
Même si on sait, dès les premières pages qu'avec Jérémy BEHM, il faut s'attendre au pire, ce thriller est terriblement efficace! En tant que spectateurs, chaque nouvelle vidéo nous fait craindre le drame, la tension grimpe en même temps que les inhibitions cèdent la place au désir de remporter le gros lot, à n'importe quel prix. Tous les cinq comprennent vite que ceux qui sont derrière cette proposition alléchante ne cherchent que du sensationnel sans se soucier des conséquences et pourtant ils décident de prendre le risque, de jouer le tout pour le tout...
Car c'est un peu un jeu pour eux, un jeu de rôle surtout, tous endossent une identité, parfois loin de la leur, toujours celles que veulent les followers, qui rapportera un clic, un partage. Avant de trouver l'idée du siècle qui fera le buzz, il faut se créer un personnage qui fera sensation! le plus effrayant dans tout ça, c'est que c'est un constat plus qu'une fiction. le réalisme de ce roman est tout simplement glaçant et on ne compte plus aujourd'hui les nombreuses anecdotes dramatiques dont le but était de faire le buzz...
Un thriller intelligent, qui fait réfléchir en pointant aussi du doigt une société qui formate ces jeunes qui se verraient déjà sous le feu des projecteurs, influenceurs de demain, faiseurs de likes comme s'il en pleuvait. Une société qui a sa part de responsabilité dans cette folie. Regardez ces parents prêts à dépenser plus que de raison en matériel, formations ou autre pour que leurs rejetons ait une chance de percer sur le net... En nous présentant ces cinq concurrents, autant de profils différents et intéressants, Jérémy BEHM nous montre bien que le problème n'est pas qu'environnemental, que son origine est bien plus profonde. A lire et à faire lire à partir de 14/15 ans et +++. 👍💗
Votre avis m'intéresse...

https://www.facebook.com/eternelAdo/
https://www.instagram.com/eternelado/
https://journalduneternelado.blogspot.fr/
Lien : https://journalduneternelado..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Minimouthlit
  18 septembre 2019
J'avoue que j'étais un peu sceptique en me lançant dans ce nouveau roman. J'avais peur de découvrir un titre trop pédagogique ayant pour unique but de montrer à quel point internet, Youtube, les réseaux sociaux peuvent être dangereux. Fort heureusement, même si le message y est, 1 million de vues est avant tout un très bon thriller malsain et tordu comme je les aime. On est très vite accroché à nos pages, curieux de découvrir jusqu'où ces cinq jeunes vont aller pour devenir célèbres. Croyez-moi : les choses dérapent d'ailleurs très rapidement, car un mois seulement pour réaliser le plus de vues, c'est court et ça inclue donc très vite de la prise de risque. Chaque jeune est à la recherche du concept de vidéo qui le démarquera des autres et face à ce temps limité, chacun perd conscience des dangers et franchit des limites qu'il n'aurait jamais pensé franchir.
L'ambiance générale du roman est ainsi particulièrement tendue, dérangeante par moments. Les différents tournages, tous plus malsains et dangereux les uns que les autres, sont extrêmement bien détaillés et décrits. Ne vous étonnez d'ailleurs pas d'avoir la nausée en découvrant les extrémités auxquelles certains des participants sont prêts à aller. Ce n'est pas la sensation la plus agréable du monde, mais c'est bien la preuve que Jérémy Behm a bien fait son travail en réussissant à nous plonger complètement dans l'horreur de son roman. Une petite remarque négative néanmoins : le roman est assez long et dense pour ce qui s'y passe. Je pense qu'il aurait, en effet, gagné en intensité et en rythme avec une cinquantaine de pages de moins. Ça m'a un peu posé problème sur la fin, mais ça n'enlève rien à son très bon scénario qui fait froid dans le dos.
1 million de vues, c'est le mélange parfait entre Need de Joelle Charbonneau et Nerve de Jeanne Ryan, deux romans que j'avais d'ailleurs énormément appréciés. Néanmoins, Jérémy Behm se démarque en prenant le pari risqué de s'attaquer cette fois-ci à une plateforme existante. À une époque où Youtube est omniprésent et où on voit des ados de plus en plus jeunes se lancer sur la plateforme, sortir un titre qui s'attaque directement aux dérives de ce monde ne pouvait être que judicieux. En effet, sous ses attraits de thriller, 1 million de vues met en évidence cette recherche du buzz constant, du like et du partage, qui peut obséder ces jeunes créateurs de contenus et les amener à se mettre en danger. Un thriller dérangeant, addictif, mais surtout nécessaire.
Lien : https://minimouthlit.com/201..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Ricochet   14 octobre 2019
Avant tout une histoire prenante, le livre ne prétend pas forcément donner de leçons de morale. Mais on ne peut s’empêcher d’apprécier Connor découvrant le pouvoir des relations humaines.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
SioSio   16 août 2019
J’ai tout de suite craqué sur lui. Physiquement, il était beau gosse, et… oui, c’est vrai, il était tout ce que je recherchais chez un mec, à l’opposé de ces petits minets sans personnalité de l’école privée où m’avaient inscrite mes parents. Il avait déjà sa chaîne Youtube et, quand je lui ai dit que j’aimerais bien en ouvrir une moi aussi, il m’a proposé qu’on se rencontre pour qu’il m’aide à la monter. Dès notre premier rendez-vous, il m’a embrassée. Il avait même apporté un bouquet de roses avec lui, tu imagines ?
- Non, pas vraiment, fit Connor. C’est un peu comme imaginer Pablo Escobar jouant à la marelle ou le Predator en train de siroter du thé à la bergamote.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
JangelisJangelis   13 juillet 2019
Ce gamin avait une joie de vivre qui ne manquait pas de la sidérer à chaque fois.
Est-ce qu'il y avait un moment où ça passait ? Où on arrêtait de voir le monde avec les yeux de l'enfance pour se rendre compte de ce qu'il était vraiment ?
Commenter  J’apprécie          40
JangelisJangelis   13 juillet 2019
C'était le problème, avec Facebook, Twitter et toutes ces conneries ; on devenait incontinents, incapables de s'empêcher de raconter son existence dans les moindres détails.
Commenter  J’apprécie          20
TakalirsaTakalirsa   14 août 2019
A sa façon, il pouvait être le porte-parole des rêveurs, que ce monde hyper-compétitif, obnubilé par la réussite, abandonnait sur l'autoroute de la vie.
Commenter  J’apprécie          20
SioSio   16 août 2019
« Jade secoua la tête sans dire un mot et elle salua Connor avec un regard compatissant, en agitant sa main aux ongles vernis. Ces yeux, mon Dieu, ces yeux… Il en aurait bien fait une chanson, là, tout de suite.
Il soupira et se dirigea vers la sortie en se demandant pourquoi, dans les films, les mecs bien finissaient par emballer la fille, alors que dans la vraie vie, elles choisissaient toujours de se mettre avec les pires enfoirés de la terre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : youtubeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1756 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre