AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782374252001
Éditeur : Rue de l'échiquier (30/06/2020)

Note moyenne : 4.22/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Dans un contexte de surconsommation des ressources et d’explosion de la quantité de nos déchets, le recyclage apparaît telle la panacée face à l’hérésie de la mise en décharge ou de l’incinération. Nous voudrions croire aux vertus d’un système qui nous permettrait de continuer à consommer « comme si de rien n’était », en faisant juste l’effort de trier. Les campagnes de communication émanant d’acteurs publics ou privés entretiennent ce mirage, en faisant l’impasse s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
EmmanuelleCarpenter
  01 août 2020
"Recyclage: le grand enfumage", Flore Berlingen, 2020, Rue de l'échiquier
Le sous-titre de cet essai est "Comment l'économie circulaire est devenue l'alibi du jetable".
Flore Berlingen fait la lumière sur le rôle que l'industriel doit jouer en matière de recyclage, sans culpabiliser le consommateur, mais en l'informant.
Quelques exemples de cet enfumage:
- "emballage recyclable" sur un produit ne veut pas dire qu'il existe une filière de recyclage de ce produit. Il est souvent recyclable en théorie, mais finira enfoui ou incinéré.
- les eco-organismes qui collectent les fonds pour organiser le tri et le recyclage ont pour adhérents les industriels eux-mêmes: les malus qui leur sont imposés sont ridiculement bas, les campagnes à destination du grand public servent à faire de la publicité aux grands groupes.
- au lieu de réfléchir à une réduction des déchets et des emballages, toute la recherche s'oriente vers toujours plus d'emballages, mais "verts". Encore faut-il que les collectivités territoriales puissent suivre derrière. Les actions plus locales en faveur du compostage ou du non-emballage ne ramassent que les miettes du financement.
- les textiles sont de mauvaise qualité intentionnellement, obligeant le consommateur à le renouveler chaque mi-saison.
- les produits que nous trions feront souvent des milliers de kilomètres vers l'Asie pour être recyclés, avec des normes environnementales bien médiocres comparées à celles de l'Europe.
- un produit recyclé perd en matière et de la matière première est forcément réinjectée pour fabriquer de nouveaux produits, puisant encore plus dans les ressources naturelles de la Terre.
- la multiplicité des emballages, des couleurs, des formes, des matières… complique considérablement la tâche des centres de tri et les collectivités territoriales ne peuvent pas suivre la cadence imposée par les industriels.
Voilà 120 pages extrêmement denses et documentées, très bien écrites. J'étais déjà très concernée par le sujet choisissant mes produits en fonction de leur (non) emballage; je le suis encore plus maintenant. C'est à nos politiques de prendre le problème à bras le corps, sans se laisser "enfumer" par les lobbys de la grande distribution, du textile et de l'emballage. Une chose est sure, l'industrie du plastique n'est pas prête à lâcher l'énorme part du gâteau qu'elle possède; l'objectif étant "toujours plus de croissance".
Si vous vous sentez un tant soit peu concernés par notre planète et votre consommation, lisez cet essai et changez votre regard sur le recyclage. N'oubliez pas que ce sont nos impôts qui payent ce recyclage dont nous pourrions nous passer.
Pour ma part, je suis en route vers le zéro déchet, mais en attendant, il n'est pas question d'abandonner le tri.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          52
Haulle
  24 juillet 2020
Pour qui ne connait pas l'univers du recyclage en France et plus largement en Europe ou dans le monde, ce livre pointe et apporte les clés d'une réalité peu satisfaisante. Depuis son émergence en 1975 et jusqu'à la toute récente loi de lutte contre le gaspillage pour une économie circulaire, les efforts déployés n'ont jamais permis d'endiguer ou de rattraper le flot incessant et toujours croisant de produits jetables ou de courte vie mis sur le marché. L'obsolescence programmée poussée à son extrême et les comportements d'achats et de consommations nous poussent vers une situation où le recyclage, même idéalement optimisé à son meilleur qu'il puisse être n'y suffira pas. Même en recyclant 100% des matières que nous utilisons quotidiennement, les ressources continuerons de s'épuiser et les impacts environnementaux, sociologiques et économiques d'augmenter.
Bien documentées, les critiques apportées par ce livre nous invitent à réaliser que l'on ne peut chacun(e) se satisfaire de trier, mais tout en continuant à le faire, qu'il nous faut aussi revoir dans notre manière de vivre et de consommer car ce ne sont pas les acteurs économiques qui nous y inviterons, trop enfermés dans une logique de croissance courtermisme.
Pour autant j'ai trouvé dommage de laisser entendre dans cette ouvrage qu'une économie circulaire se réduisait au recyclage, car au contraire, la définition d'une économie circulaire place le recyclage en dernier, avant l'approvisionnement durable, l'écoconception, l'écologie industrielle et territoriale, l'économie de la fonctionnalité, la consommation responsable et l'allongement de la durée d'usage, 6 étapes préalables indispensables avant de parler du recyclage.
Les propositions évoquées en fin d'ouvrage en parlent certes bien en pointant tout particulièrement la nécessité d'harmoniser beaucoup de nos emballages pour permettre l'émergence de consignes à des fins de réutilisation, traduisant concrètement des exemples d'actions de ces différentes étapes préalables au recyclable. Mais la critique supplante largement les perspectives et il nous faut des horizons accessibles pour ne pas être tenté de baisser les bras.
Une lecture instructive, mais il convient de de se garder d'y attendre toutes les réponses qu'il reste à construire, car oui, nous pouvons faire bien mieux, et chacun(e) aura un rôle à jouer.
Merci à Babelio pour ce livre découvert à l'occasion d'une opération "Masse critique".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
murielB34
  05 août 2020
Mer I à Babelio et aux éditions de m'avoir adressé cet essai qui m'intéressait tout particulièrement.
Certains, des éléments et sujets présentés m'étaient déjà connus, mais il m'a permis d'approfondir pas mal d'informations.
Il est en effet étayé par beaucoup de chiffres et surtout par des sources précises et systématiquement réfèrencees.
Qu'il soit question des limites techniques du recyclage ( liées à la complexification des méthodes de production de contenants ultra marketes) , des failles des filières, de la quasi absence de sanction des producteurs de futurs déchets ( le principe "pollueur payeur" est bien plus, un voeu pieux qu'une réalité), l'auteur démontre et dénonce une réalité : le recyclage est aujourd'hui du domaine du greenwashing...
Un constat d'autant plus inquietant que le nombre de déchets soit disant recyclables ne fait que croître... Pourtant des solutions existent, souvent faites de bon sens, mais qui vont à l'encontre du "business as usual"!
Je sors de cette lecture avec des convictions renforcées (le meilleur des déchets est celui qu'on ne produit pas !), et cet essai devrait être mis entre les mains d'un maximum de personnes afin d'apprendre, de comprendre, et d'agir auieux ensuite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
HaulleHaulle   03 juillet 2020
L'entrée dans l'ère du jetable est étroitement liée au déploiement d'une innovation révolutionnaire de l'industrie chimique : le plastique. p17
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Flore Berlingen (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Flore Berlingen
Flore Berlingen nous présente son livre « Recyclage le grand enfumage » dans lequel elle déconstruit le « mythe du recyclage à l'infini ».
Pour en savoir plus : https://www.ruedelechiquier.net/essais/277-recyclage-le-grand-enfumage.html?search_query=recyclage&results=8
autres livres classés : RecyclageVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
139 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre