AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782280419338
288 pages
Éditeur : Harlequin (03/04/2019)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Les vacances en famille, c’est toujours un grand moment d’angoisse. L’heure du bilan, des crises de foie, des vexations et des sourires forcés.
Cette année, chez les Stradavine, la fête de Pâques est pimentée par la venue de deux invitées. Il y a d’abord Léo, 25 ans, ravie de fuir ses parents qui la persécutent pour qu’elle trouve un « vrai travail » (depuis quand se déguiser en Simba n’est pas un vrai travail ?) et un « gentil garçon ». Et il y a Renat... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Pois0n
  06 avril 2020
Moins romance que comédie, C'était pas censé se passer comme ça réserve quelques bonnes tranches de rire et une dose élevée de situations complètement rocambolesques, pour la plupart trop pour être crédibles (quoique...), mais dont l'absurde fait, généralement, mouche.
Il faut dire que les différents membres de la famille Stradavine justifient à eux seuls l'invention de l'expression « hauts en couleur » : entre Alice, la créative survoltée au caractère de cochon et langage fleuri, son opposé parfait Henri, névrosé à la vie réglée comme du papier à musique, et entre les deux l'insaisissable Camille, il y a déjà de quoi faire, mais c'est sans compter sur celle qui est véritablement au centre de l'histoire, Sveta, la babulya russe dans toute sa splendeur, qui malgré ses rides semble parfois se moquer d'avoir atteint l'âge de raison.
C'est indéniable, cette famille complètement loufoque et, finalement, assez crédible, avec sa complicité, ses traditions mais aussi ses blessures, s'avère particulièrement attachante vue par les yeux des deux narratrices : la première, Léo, en froid avec ses grands bourgeois de parents, coloc d'Alice et grande fan de Disney ; la seconde, Renata, compagne d'Henri et psy encore plus à l'ouest que certains de ses patients. Une amitié immédiate naît entre ces deux femmes, nouvelles venues dans le foyer ô combien déroutant des Stradavine. On navigue d'une péripétie porte-nawakesque (voire d'une catastrophe) à l'autre au gré des citations Disney de Léo, et tant pis si, parfois, le récit sonne trop exagéré : l'on rit certes rarement, mais on sourit souvent de bon cœur. Sans oublier le charme de Camille qui ne manque pas d'opérer, même si, jusqu'au bout, comme Léo, on ne sait pas trop sur quel pied danser avec lui. Le moins qu'on puisse dire, c'est que l'autrice joue savamment avec nos nerfs ; ange ou démon, comme celui de Léo, notre cœur balance.
Malheureusement, s'il n'y a pas grand-chose à reprocher à la forme, dans le fond, il y a tout de même quelques éléments assez dérangeants qui viennent gâcher le tableau.
Le premier concerne Renata, qui passe toute la première moitié du bouquin à se demander comment annoncer à son mec qu'elle ne veut pas d'enfants. Voilà qui fait un peu plaisir, dans un monde où l'injonction à se reproduire est omniprésente, de tomber sur une héroïne qui sait clairement ce qu'elle veut, ou plutôt ce qu'elle ne veut pas. Et puis paf, en l'espace d'un dialogue, la voilà qui vire de bord. Sérieusement ? Pour toutes ces personnes qui galèrent à convaincre leurs familles que non, ce n'est pas « temporaire » ni une question d'âge et que non, elles ne changeront pas d'avis, c'est limite irrespectueux. Et ça ne fait que conforter dans l'idée que tout le monde se *doit* d'y passer un jour... Non, juste non. D'autant que Renata ne décide pas de se reproduire parce qu'elle a envie d'enfants, non, mais parce que *son mari* en désire et qu'elle craint de le perdre si elle le lui refuse. Ambiance...
L'autre concerne le dénouement de l'une des intrigues secondaires, où l'on nous présente comme « sexy »... le fait que l'un des personnages en ait harcelé un autre ! Pardon ?! C'est juste ultra, méga creepy. Alors certes il n'y a pas mort d'homme, mais que ce comportement soit pardonné *à la minute* sous prétexte qu'il ait été motivé par des sentiments amoureux n'excuse absolument rien. C'est juste glauque, et la résolution ultra-express de l'histoire n'arrange rien.
Car oui, à la petite liste des petits trucs qui clochent, il faut rajouter une fin assez précipitée, où toutes les intrigues se résolvent de façon moyennement convaincante et finalement assez convenue, loin du grain de folie en vadrouille dans tout le reste du récit. Il en va de même pour l'épilogue, en mode « que sont-ils devenus » mal bricolé, mais qui a au moins le mérite d'exister et de conclure honorablement l'histoire.
En fin de compte, le côté décalé des personnages et des situations ne parvient pas tout à fait à masquer l'amertume laissée par les couacs, et c'est franchement dommage, tant l'on aimerait passer davantage de temps aux côtés des Stradavine !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
TheLovelyTeacherAddictions
  01 avril 2019
Si vous me suivez depuis quelques temps, vous savez que j'ai lu tous les romans d'Eve Borelli sans exception et que je suis fan absolue de sa plume car je sais que je vais découvrir un univers , des personnages loufoques ou atypiques mais tellement attachants. C'est une nouvelle fois le cas avec C'était pas censé se passer comme ça car je suis passée par le rire , les larmes, et tant d'émotions que la magie Borelli a de nouveau fait des merveilles.

Léonore de la Borée est un jeune femme de 24 ans que j'ai adoré découvrir. Elle travaille chez The Child King et est une fan inconditionnelle de Disney. D'ailleurs , j'ai adoré le fait que les chapitres écrits de son point de vue s'ouvrent sur une citation d'un des personnages Disney. Les références pop fusent et c'est un vrai régal. Elle incarne donc un des personnages fun du Roi Lion et pour échapper à sa mère et à ses remarques très déplacées, elle va partir avec son amie et colocataire Alice dans la famille de cette dernière pour passer des vacances de Pâques uniques en leur genre. Il faut dire qu'elle est victime de sa maladresse légendaire et elle va tomber dans un famille extraordinaire dans tous les sens du terme. Elle qui ne peut pas compter sur sa propre famille pour passer des moments de détentes, là elle sera servie en divertissement en tout genre.

Son amitié avec Alice est géniale car elles savent qu'elles peuvent compter l'une sur l'autre en toutes circonstances . Quand Alice est en colère , elle utilise un langage et des insultes qui lui sont propres et cela ne peut que nous faire rire. En arrivant chez sa grand mère Sveta, elle va offrir une facette plus dure et même plus odieuse et on va se demander pourquoi on arrive à ce point là. Léo est aussi quelqu'un qui est très à l'écoute mais qui ne veut plus se lancer dans des relations amoureuses car un abruti s'est bien fichu d'elle. Quand elle va tomber sur Camille, il se pourrait qu'elle revienne sur sa décision car ce bel homme a le don de l'exaspérer autant qu'elle le séduit. Leur complicité est une évidence dès le départ mais certains comportements pourraient laisser le doute planer . Pourra t-elle prendre le risque d'aimer et d'être aimée à nouveau?

Renata Sierra est une psychologue qui doit affronter ses propres problèmes personnels et qui va aussi nous donner à réfléchir. Si de prime abord , nous pouvons la trouver très forte et très difficile à comprendre, elle est sans aucun doute celle qui m'a le plus émue dans son discours et dans le déroulé de sa vie. Elle refuse de rencontrer la famille de son mari Henri qui est pourtant d'une patience inouïe. Il l'aime et le lui prouve à maintes reprises mais Renata ne parvient pas à être heureuse. Elle n'arrive pas non plus à communiquer sur ses désirs les plus profonds et cela pourrait signer la fin de sa vie amoureuse. Par la force des choses, elle va rencontrer Sveta , la grand mère d'Henri et ce sera un saut dans le vide pour elle. Dès son arrivée, les choses vont aller de pire en pire mais heureusement que Sveta est là pour transmettre sa sagesse.

Sveta est LE personnage qu'on rêve d'avoir dans nos vies. Elle est tout simplement géniale et elle saura donner une impulsion inattendue à l'intrigue et cela aura un impact sur tous les personnages. D'origine russe, elle respecte les traditions et je pense qu'elle dégage une part de magie ne serait ce qu'avec ses cocottes en papier qui sont tellement adaptées aux personnages à qui elle va les offrir. Il y a tant de sagesse mais aussi de malice qui se dégage d'elle qu'on a juste envie de la prendre dans ses bras. Elle a élevé Camille, Henri et Alice à un moment tragique de leur vie et leur a permis de devenir ceux qu'ils sont aujourd'hui. J'ai également adoré sa bienveillance vis à vis de Renata car elle va trouver les mots pour qu'elle exprime ses maux.

Bref, j'ai passé un excellent moment de lecture avec ce roman qui nous emporte dans un univers que vous allez adorer. C'était pas censé se passer comme ça est le roman qui vous colle un sourire aux lèvres et qui vous fait vivre de sublimes émotions grâce à la plume talentueuse d'Eve Borelli. Une sortie à ne pas manquer.

Lien : https://thelovelyteacheraddi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
PandoLivresavie
  08 mai 2019
Je ne sais pas pourquoi mais je n'arrive pas à parler de ce livre, pas que je ne l'ai pas aimé mais je ne trouve pas mes mots pour le décrire. J'avais besoin d'une lecture qui me change les idées, je venais d'enchainer les lectures poignantes, des livres qui m'avaient miné et je voulais passer à autre chose. C'est donc dans un roman feel good et avec la plume de Eve Borelli que je me suis lancée, persuadée de passer un bon moment et surtout bien sur de bien rigoler. Cela n'a pas loupé, cette lecture m'a fait beaucoup de bien, j'ai vraiment passé du bon temps en compagnie de personnages attachants, drôles et touchants. Dans ce roman, nous serons face à deux héroïnes, deux personnes attachantes et qui vont beaucoup apprendre sur elles tout au long de l'histoire. C'est avec Renata et Léonore que nous allons vivre ces moments aussi beaux qu'émouvants.
Comment décrire le travail de Léo en lui rendant justice, et bien cette jeune femme travaille dans l'évènementiel si on peut dire. Son travail consiste à se déguiser et à chanter lors des anniversaires, c'est en Timon qu'elle évolue et qu'elle se produit devant un public d'enfants gavés de sucre et de jugement. Sa dernière représentation s'étant plutôt mal terminée, elle sera forcée par son patron de prendre quelques jours de congés et elle décidera de partir avec Alice, sa meilleure amie et colocataire dans la famille de celle-ci afin d'en plus éviter sa mère qui la persécute.
Renata est psychologue, toujours plein de bons conseils pour aider les autres et les sortir de leur angoisse, sans jamais avoir réussi à se sortir des siennes. L'expression « les cordonniers sont les plus mal chaussés » colle parfaitement à Renata, son métier et sa vie. En couple depuis quelques années avec Henry qu'elle aime plus que tout, elle s'apprête enfin à faire la connaissance de sa belle-famille qu'elle a réussi a éviter jusqu'à aujourd'hui. La grand-mère de celui-ci a joué le rôle de mère pour lui mais aussi pour son frère et sa soeur après le décès prématuré de leurs parents. Cette soeur qui n'est autre que Alice et frère que nous découvrirons avec plaisir et envie tout au long de la lecture. C'est de cette façon que Léonore et Renata vont se connaitre et qu'elles vont le temps d'un weekend voir leurs habitudes, leurs peurs, leurs complexes mais aussi leurs vies qui vont être complètement chamboulés.
Que dire mis à part que j'ai vraiment adoré ma lecture, j'ai vraiment passé un moment formidable en compagnie de ces deux héroïnes et d'une famille complètement décalée et vraiment attachante. C'est avec beaucoup de justesse mais aussi une bonne dose d'humour que Eve Borelli va nous faire vivre des moments intenses et touchants, évoquant des sujets sensibles et émouvants. Je me suis reconnue dans ces personnages, sans pour autant avoir vécu ce qu'elles ont vécut, c'est rafraichissant de pouvoir lire ce genre de livre ou les sujets abordés sont difficiles mais traités avec douceur et de l'autodérision, ne pouvant donner que le sourire et ce malgré la douleur que l'on perce derrière ces passages teintés de plaisanterie et d'ironie. Il se dégage beaucoup d'émotion dans ce livre, c'est plongée dans une romance ou plutôt des romances impromptues, imprévues et improbables que j'ai aimé évoluer et que j'ai complètement accroché à la famille Stradavine & Cie.
C'était pas censé se passer comme ça vous plonge dans un roman feel good, ou psychologie, amitié, famille et romance ne vont faire plus qu'un et vous donne le sourire. Certains passages m'ont surprise, fait douter mais aussi donner quelques fous rire. L'auteure signe encore une fois un roman que l'on prend plaisir à lire et à découvrir au fil des pages. J'aime beaucoup la plume de Eve Borelli, elle fait partie de ces auteures que je lis avec envie.
Lien : https://www.livresavie.com/c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
penepuce
  30 juillet 2020
Chouette feel Good. On passe un bon moment. Une fratrie élevée par leur grand-mère russe, une psychologue phobique des réunions familiales et une jeune femme complexée par son nez et fan de Disney. Voilà, les personnages. Ajoutez-y, de l'humour, de la tendresse et vous voici partis pour quelques petites heures de bien-être.
Commenter  J’apprécie          20
AlouquaLecture
  25 décembre 2019
Voilà le genre de livre que j'adore lire et relire, il vous donne une pêche d'enfer, il vous envoie de la bonne humeur, il vous fait rire, il vous fait hausser les yeux au ciel (dans le sens positif), il vous empêchera de le lacher avant la fin. C'est un moment de bonheur que vous n'aurez pas envie de partager, mais de garder jalousement. Oui, les livres se partagent, mais pas tous, il y en a certains que l'on veut garder pour soi, pour pouvoir nous replonger dedans dès que l'envie nous prend !
Eve Borelli nous offre ici un livre complètement déjanté, mais oh combien succulent !
Tout comme moi, vous ne pourrez qu'aimer tout les personnages, oui, j'ai bien dit tout les personnages ! Chose assez rare que pour le souligner ! Et puis cette couverture ! Sur une simple image, comme ici, cela ne se voit pas, mais elle est toute pailletée et elle nous met directement dans l'ambiance.
Dès le début, vous allez vous sentir complètement absorbé dans le récit, c'est carrément magique, mais c'est la réalité. J'avais lu à peine une dizaine de pages, que j'étais prise au piège et je n'ai pu lacher avant la fin. C'est l'effet Eve Borelli, effet garanti sans effets secondaires néfastes !
FONCEZ !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
KimysmileKimysmile   11 décembre 2019
Il n’y a rien qui ne s’arrange en discutant. Je vous le jure ! Prenez cette imbécile d’Elsa, dans La Reine des neiges ! Si elle avait communiqué avec sa sœur au lieu de s’enfermer dans l’une des pièces du château pour jouer les indifférentes, ça ne se serait pas fini en tempête de magnitude 90 193 !
Commenter  J’apprécie          30
Pois0nPois0n   06 avril 2020
Je n'aime pas mon nez, mais j'ai fait la paix avec lui. Ce qui me blesse, c'est la façon dont ma mère insiste pour que je me le fasse raboter. Comme si elle me trouvait si laide qu'il fallait me déconstruire, puis me reconstruire.
Commenter  J’apprécie          10
bbpoussybbpoussy   24 juin 2019
Puisque tu aimes les plantes, je t'ai trouvé un métier qui n'implique pas que tu les fumes mais que tu en prennes soin.
Commenter  J’apprécie          20
bbpoussybbpoussy   24 juin 2019
Ca me paraissait si futile de trimer alors qu'on peut mourir du jour au lendemain.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Eve Borelli (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eve Borelli
?? Et si nous vous disions que nous avons la sélection IDEALE pour cet été ? A découvrir dès maintenant ?
Au programme : - La librairie des rêves suspendus, de Emily Blaine - Petites confidences et grandes confessions à Martha's Vineyard, de Sarah Morgan - Tu ne m'oublieras pas deux fois, de Mhairi McFarlane - C'était pas censé se passer comme ça, de Eve Borelli, - Fais-moi taire si tu peux, de Sophie Jomain - Ce crétin de prince charmant, de Agathe Colombier-Hochberg - La guerre des papilles, de Lucie Castel - Mes amies, mes amours, mais encore ? de Agathe Colombier-Hochberg - Avant, j'étais un salaud, de Louisa Méonis - Mais sinon, tout va bien, de Max Deloy
A retrouver sur https://www.harlequin.fr/collection/eth
+ Lire la suite
autres livres classés : feel good bookVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3781 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..