AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Le roman de monsieur de Molière (22)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
palamede
  11 novembre 2015

Boulgakov aimait le théâtre, il a écrit des pièces et adapté pour la scène plusieurs romans, notamment de Tolstoï, Gogol, Dickens et Maupassant. Mais victime la plupart du temps de la censure, il a dû occuper des emplois obscurs d'assistant au Théâtre d'art et au Bolchoï en attendant de voir ses oeuvres jouées.

C'est cette passion théâtrale qui l'a conduit naturellement à écrire ce roman sur la vie sur Molière, un homme qu'il admirait. Un portrait où, de sa naissance à son éveil au théâtre initié par son grand-père, de ses difficultés de jeune comédien à sa consécration avec la protection de Philippe d'Orléans puis de Louis XIV, Boulgakov, avec son ironie coutumière, imagine ce qu'il ne peut pas savoir.

Une oeuvre vivante et pleine de fantaisie où l'on retrouve toute l'affection et le respect de Boulgakov pour le comédien et dramaturge français, un homme qui comme lui avait la passion et le génie du théâtre.
Commenter  J’apprécie          490
missmolko1
  08 octobre 2012
Tout le monde connait Molière et a au moins lu une de ses nombreuses pièces de théâtre pendant sa scolarité. Je n'ai pas échappé à la règle et je me souviens qu'a chaque fois je prenais beaucoup de plaisir a étudier les écrits de Molière. Malgré ça, je connaissais peu de choses sur sa vie et cette biographie m'a beaucoup plu.
L'auteur l'a rendue très vivante, à mi chemin entre le roman car on n'a vraiment l'impression d'y être et seuls les éléments biographique, historique et les célèbres tirades issus des pièces de théâtre nous rappelle qu'il s'agit bien d'une biographie. Un bel hommage à cet artiste qui a dédié sa vie au théâtre et qui nous laisse de très belles pièces.
Commenter  J’apprécie          310
lecottageauxlivresFanny
  17 août 2015
Assis face à une feuille de papier dans sa maison russe, Mikhaïl Boulgakov imagine en 1932 la naissance de Jean-Baptiste Poquelin et donne des conseils à l'accoucheuse pour qu'elle mette au monde sans maux cet enfant qui sera un génie. L'auteur russe, amateur de théâtre et adorateur de Molière, nous raconte l'enfance du comédien, ses journées passées dans les théâtres parisiens avec son grand-père, ses disputes avec son père tapissier du roi et son envol hors de la maison lorsqu'il décide de monter sa troupe de comédiens au grand désespoir de son père. Les ennuis débutent alors pour Molière qui forme un couple passionné par le théâtre avec Béjart et prêt à tout pour se faire un nom sur les planches. Les honneurs, la protection de Louis XIV, la gloire et les haines des hommes d'Eglise, des médecins, des Précieuses, des auteurs et comédiens jalousant son succès inspirées par ses oeuvres Tartuffe, Les Précieuses ridicules et Dom Juan.

Mikhaïl Boulgakov retrace la vie du comédien avec passion et brio. L'auteur russe aime profondément le dramaturge français et cet attachement rend ce livre très touchant. Ce n'est pas une biographie froide et neutre mais une ode au théâtre et une déclaration d'amour à Molière. le roman de Monsieur Molière est passionnant. J'ai eu envie de le lire parce que j'aime cet auteur mais je pense que des lecteurs n'appréciant pas forcément ses pièces peuvent lire avec plaisir ce roman. Au collège, je n'aimais pas particulièrement Molière lorsqu'on l'étudiait en classe mais en le lisant en prépa et à la fac j'ai appris à aimer Molière et à comprendre son immense génie et sa modernité. Boulgakov ne raconte pas que la vie de Molière mais il narre également les aventures et déboires des comédiens et auteurs de l'époque et la vie à Versailles. J'ai beaucoup aimé l'écriture de Mikhaïl Boulgakov empreinte d'ironie et qui écorche les médecins de l'époque, les catholiques et leurs représentants et les ennemis de la culture et du rire. le roman de monsieur Molière est un monument à la gloire du comédien érigé avec amour et admiration.
Lien : http://lecottageauxlivres.ha..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
euphemie
  08 novembre 2014
Presque rien n'a changé depuis ce 17eme siècle, courir le cachet et les faveurs des "grands" pour les artistes en tout genre. Une plongée dans ce siècle qui a vu tant de nos classiques scolaires éclore et se débattre dans les affres de la survie artistique, mais aussi alimentaire.
L'amour des comédiens et des "saltimbanques", a du inspirer et motiver Mikhaïl Boulgakov pour entreprendre les recherches nécessaires pour nous restituer la vie de Molière et de ses contemporains. L'amour du théâtre pour nous rendre si vivants les affres de l'auteur et du comédien.
Je ne sais si ce roman à inspiré la série des années 80, il me semble, avec Philippe Caubére, sur la vie de Molière, mais en tous les cas, les images et l'intensité du jeu, m'ont accompagné tout le long de la lecture de ce roman, qui bien "qu'historique" semblait contemporain par bien des aspects.
Jean Baptiste, un génie, qui comme tous les génies, était "décalé" par rapport à son époque.
Intemporel donc immortel.
Commenter  J’apprécie          150
cecilit
  10 novembre 2016
Mickaël Boulgakov, auteur de romans, de nouvelles, de livrets d'opéra et de pièces de théâtre, persécuté par Staline et censuré, ayant connu les affres de la création et la difficile relation avec le pouvoir, ne pouvait qu'être le seul à rendre un si vibrant hommage à Molière. Certes un temps le protégé du roi Louis XIV, Molière connut aussi la censure et les rebuffades que son impétuosité et sa liberté de penser provoquaient. Boulgakov nous montre ici un Molière que les délicates relations avec la cour et ses sbires, les amours malheureuses, le travail acharné, les nuits blanches, la dépression puis la maladie ont fini par faire sombrer. le dernier acte de la vie de Molière est écrit par Boulgakov d'une façon extrêmement belle et tragique, très cinématographique ; ainsi, nous le voyons le regard perdu, sa femme infidèle enfin touchée, les valets courant en tout sens pour essayer en vain de trouver un médecin, la mort qui s'approche inexorablement et enfin le cortège funèbre, improvisé par ses quelques amis fidèles admirateurs (dont La Fontaine, le peintre Mignard ou encore Boileau) pour l'emmener en terre , cheminer le soir tombé, flambeaux à la main, sous le regard désabusé de quelques badauds qui ne savent pas alors quel génie disparait.
Ne vous attendez pas, en ouvrant ce livre, à une biographie linéaire , il est surtout là question de la création et de ses doutes. Cela donne envie de relire Molière et , pour ma part, de découvrir Boulgakov.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122
LydiaB
  14 juillet 2011
Dès le titre, le ton est donné. En effet, il ne s'agit pas là d'une simple biographie. Boulgakov, que je ne connaissais pas (honte à moi ! Oui, oh, ça va, je sais bien que c'est celui qui a écrit le Maître et Marguerite.... On ne peut pas avoir tout lu non plus, hein ?! ), met en scène la vie du sieur Molière, la romançant pour le plus grand bonheur des lecteurs qui dévorent ce livre à la vitesse de la lumière. Car s'il s'est basé sur des éléments réels - et je puis vous assurer que j'ai appris des choses - il ne pouvait pas rentrer à un tel point dans la peau et les pensées du personnage. Et pour que ce texte soit fluide, rien de tel que d'ajouter de-ci de-là quelques touches personnelles, fictives. Tiens, mais voilà qui me rappelle quelqu'un que j'aime beaucoup: Jean Teulé. Attention, je ne parle pas du style bien sûr, les deux étant radicalement différents. Mais le procédé est bel et bien le même. de ce fait, je suis allée faire des recherches pour démêler le vrai du faux. Et moi qui croyais connaître Molière.... je me trompais lourdement ! Vous découvrirez la vie de cet homme qui, finalement, s'est toujours battu, ou plutôt débattu, tant dans sa vie privée, avec les soeurs Béjart (et l'accusation d'inceste), que dans sa vie professionnelle, notamment avec les comédiens de l'Hôtel de Bourgogne.

Je vous conseille vivement ce livre qui se lit vraiment très facilement. Il permet également une immersion dans ce monde du XVIIe siècle où pouvoir et culture ne faisaient pas forcément bon ménage.


Lien : http://www.lydiabonnaventure..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
jazz_woman
  09 juin 2013
Encore un chef d'oeuvre! Que peut-on demander de plus? Vous avez l'histoire de la vie d'un homme qui a boulversé la littérature, symbole universel de la langue française et de la comédie, racontée par un génie de la littérature russe.
A lire d'urgence!
Commenter  J’apprécie          70
chapochapi
  28 février 2013
Voici donc la vie de Molière, bigrement romancée par un fabuleux amateur, lui-même fabuliste russe éperdu d'admiration devant le dramaturge français. Si les informations factuelles sont- semblent – exactes, l'ensemble est pris dans le roman d'un véritable personnage de fiction. En effet, les dates, les noms correspondent, mais qu'en est-il réellement ? Boulgakhov s'amuse à inventer ce qu'il n'a pas pu entendre : réunion d'ivrognes (Boileau, Charrette, etc) qui décident d'en finir avec la vie, avant de se rendormir docilement sur les conseils de Jean-Baptiste ; petites discussions entre amis avec le roi ; conciliabules avec Madeleine. L'auteur rapporte aussi les rumeurs contre le dramaturge, dissensions dans la troupe, crée un faux suspense autour d'un faux scandale : le mariage de Molière avec Armande, fille de Madeleine (et peut-être de Molière ?) Mais l'auteur ne croit pas à ces fausses rumeurs et défend bec et ongles pièces moyennes et dramaturge moqué. Il en fait un véritable héros picaresque qui, parti de rien, s'envole vers les sommets de l'art et de la société. Il souligne bien les erreurs et limites de Molière (son jeu de tragédien notamment), mais ce n'est que pour rendre le personnage plus humain, pour que le lecteur s'apitoie ou s'identifie et qu'il s'inquiète finalement de cet aveuglement qui peut conduire à la ruine le célèbre comédien.
Boulgakhov écrit avec élégance, fluidité et légèreté. Quel plaisir de lire une telle biographie ! On s'amuse, on tremble, on rit pour un auteur trop connu qui s'use avec les années d'école. Mais toute cette lassitude s'envole dès les premières pages et fait tenir en haleine le lecteur jusqu'à la fin, presque un happy end. Une vraie découverte !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Olivrier
  23 avril 2017
Formidable biographie de Molière !!

J'ai découvert cet ouvrage après avoir lu le célèbre 'Maitre et Marguerite'. On y retrouve l'humour de Boulgakov, conteur passionné de la vie mouvementée de Molière ! Pour les amoureux de théâtre et de littérature... à dévorer !
Commenter  J’apprécie          50
Florence94
  13 août 2012
Ce livre est un véritable voyage que l'on entreprend aux côtés de Boulgakov à travers la vie de Molière. Grâce à Boulgakov, on est le témoin de la vie du comédien dramaturge comme si l'on était dans les coulisses d'un théâtre et que Molière jouait sa propre vie sur scène. L'écriture de l'auteur est légère, dynamique, incisive. Molière n'est pas idéalisé, loin s'en faut. Il n'hésite pas à dire que c'était un très mauvais acteur de pièces dramatiques. Mais il montre la grande admiration qu'il a pour cet homme, ce génie de la comédie, qui a pris tous les risques pour faire ce qu'il aimait, le théâtre. C'est un livre excellent, bien écrit et pétillant. On ne s'ennuie jamais et à la fin, j'ai eu énormément de peine au récit de la mort de Molière.
Commenter  J’apprécie          50


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La littérature russe

Lequel de ses écrivains est mort lors d'un duel ?

Tolstoï
Pouchkine
Dostoïevski

10 questions
281 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature russeCréer un quiz sur ce livre