AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2352877040
Éditeur : Archipoche (07/01/2015)

Note moyenne : 3.28/5 (sur 16 notes)
Résumé :

Irlande, début des années 1970… Nuala a 16 ans. Un jour, son père décide de la marier à l’un de ses riches clients : un veuf de 65 ans. Prix convenu : £2500 et une voiture.

Bien que tout le monde réprouve cette union, nul n’ose affronter le patriarche. Malgré un arrangement prénuptial stipulant qu’il n’y aurait aucune relation sexuelle, son mari la violera et la battra.

Elle essaie alors de demander de l’aide, mais à cette époqu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
majero
  13 janvier 2019
Irlande années 70, Nuala, 16 ans, pour fuir un père alcoolique et violent, accepte d'épouser un vieux fermier de 65 ans, croyant naïvement à la promesse qu'il ne la toucherait pas.
22 ans plus tard elle racontera et bien que retranscrit par une journaliste, j'ai trouvé le style assez plat.
Commenter  J’apprécie          190
p-maude
  28 juillet 2013
Nuala, irlandaise de seize dans les années 1970 est comme toutes les adolescentes elle à une idole, David Esstex des copines et va à l'école. A la maison, c'est son père Dan qui fait la loi. Livreur de charbon, gros joueur, marieur à ses heures perdues... Il est surtout alcoolique et violent, sa femme et ses enfants vivent dans la terreur de ses explosions de colère. Un jour alors que Dan livrait du charbon, il entra par hasard dans une ferme cossue où il espérait écouler son stock. Son propriétaire Paddy, un veuf de 65 ans, regardait avec admiration la jeune femme soulever les sacs avec la même aisance qu'un homme. Quand le déchargement fut terminé Paddy invita Dan à boire un verre, bien sûr Nuala n'y était pas conviée. Les discutions se passent entre hommes. Elle ne le savait pas qu'elle venait d'être vendue par son père contre la somme de 2500 livres. Pendant le trajet du retour son père était souriant. Que tramait-il encore ? Surement un pari juteux… le jour où Dan annonce officiellement que Nuala va vraiment se marier Josey sa mère proteste, Nuala hurle son indignation ! Pour toute réponse, elle reçoit une raclée et est séquestrée dans sa chambre. Lorsque le mariage a été conclu, le contrat stipulait que Paddy ne devait pas toucher sa femme. Elle avait donc sa propre chambre, et portait les derniers vêtements à la mode Maigre consolation qui éclairait quelques instants son existence avec un vieux chnoque pour qui elle n'avait aucune affection…. Une nuit Paddy entra dans son lit nu, Nuala pleurait de terreur, il repartit frustré et mécontent. Un autre soir animé d'une détermination féroce, il la pousse sur le lit et l'attache pour mieux la soumettre à ses bas instincts… Ce fût le premier d'une longue série de viols et de coups doubles… En effet à chaque colère de paddy, qui ne manquait bien sûr pas de se plaindre à Dan des incartades de sa femme aussi futiles soient-elles… Son père reprenait son pouvoir dissuasif de rébellion en la battant de plus belle. Alors elle se réfugie dans l'alcool et la drogue. Nuala tentera aussi de mettre fin à ses jours à plusieurs reprises. La voilà enceinte, à la naissance de son bébé elle le laissera à la protection de sa mère bien qu'elle sache pertinemment que son fils Ronan n'est en rien responsable de son malheur. A la mort de Dan, libérée des menaces constantes, Nuala fuit en Angleterre où elle tente de se reconstruire en vivant de petits boulots. Aujourd'hui mère de plusieurs enfants et en couple elle a renoué les liens avec Ronan mais elle garde de sévères traumatismes. En racontant son histoire elle espère avancer sur le chemin de la vie.
Ce livre est raconté à la troisième personne, tous les faits sont décousus et raconté d'un ton froid et sans attache. Quand les événements heureux arrivent, ils sont brossés en trois lignes bref, l'écriture n'est pas accrocheuse. C'est peut-être à cause du ton utilisé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Marussiya
  25 septembre 2018
Une histoire vraie qui raconte le calvaire cauchemardesque de la jeune Nuala dans l'Irlande des pas très lointaines années 70. l'histoire : Village irlandais verdoyant, chaumières paisibles du moins de l'extérieur. Nuala, jeune adolescente comme les autres aimant ses amies , les sorties au pub et la musique se voit marié à son insu à un riche et vieux fermier. Nuala ne connaît cet homme que vaguement, elle en a même peur. Ce mariage , concocté par son père, le cupide Dan n'est autre qu'un sordide contrat de vente: la jeune fille sera vendue sans pitié et sans son consentement à son futur mari contre une forte somme d'argent. Dès qu'elle s'installe dans sa nouvelle maison , Nuala experimentera la violence physique et morale sous tous ses aspects , se mettra très tôt à boire puis se droguer en secret dans un huit-clos terrifiant et étouffant où planent les ombres menaçantes de son vieux mari et son père Dan. Elle finira par s'enfuir et gagner l'Angleterre.
Comment imaginer que ces rites barbares puissent subsister dans une société dite civilisée? L'auteur le souligne d'ailleurs par :"Comment imaginer que la paisible campagne irlandaise cachait autant de misère sexuelle , de frustration et de solitude."
Maintes fois au cours de ma lecture, j'avais envie de tordre le cou à Dan , le père de Nuala , tyran domestique et incestueux, inhumain, alcoolique, marieur (bookmaker) à ses heures perdues.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lailasamburu
  07 juin 2015
Un mariage forcé entre une adolescente et un homme de plus de 60 ans, résultat d'une transaction financière en faveur du père de la jeune fille… impensable au 20ème siècle!!! Voilà la triste histoire vécue racontée dans ce livre. Choquant et révoltant, d'autant plus que cette union est marquée de violences physiques et sexuelles.
Néanmoins, cette publication aurait eu plus d'impact si elle avait été écrite à la première personne, comme autobiographie, plutôt qu'à la troisième personne, ce qui lui ôte une grande part de sensibilité, et de ce fait, m'a nettement moins touchée malgré la dureté du sujet.
Un avis mitige donc après cette lecture, teintée d'une certaine déception… Cette expérience de vie aurait pu en faire un ouvrage beaucoup plus percutant.
Commenter  J’apprécie          30
Christelle0682
  13 septembre 2017
Honteux
Quelle famille peut se permettre de vendre son enfant ?!? C'est horrible. Une mère indignait qui n'agit pas vraiment face à un mari violent...
Je n'indique que trois étoiles, car c'est un roman froid, sans profondeur, ni attache, du fait qu'il ne soit pas raconté à la première personne du singulier de surcroit par un journaliste. Un sujet qu'il traite avec banalité, sans réelle conclusion.
Le lecteur suit bien les évènements grâce aux chapitres traités au fur et à mesure, trop survolé.
Le livre est pas mal mais il manque quelque chose pour 4 ou 5 étoiles.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   16 novembre 2016
Dans certains cas, ils étaient même prêts à payer une fortune pour que le marieur leur trouve une jeune femme séduisante. On ne comptait plus alors en dizaines, mais en centaines, voire en milliers de livres. De nombreux célibataires vieillissants habitaient la région. Souvent, ces fermiers avaient attendu d’hériter de la ferme familiale des années avant d’envisager de se marier, et il leur devenait très difficile de rencontrer quelqu’un. Et plus ils vieillissaient, plus ils désespéraient. Beaucoup d’entre eux cherchaient une femme assez jeune pour leur donner un fils – et si en plus elle était belle, c’était la cerise sur le gâteau. Les plus économes pouvaient se contenter d’une épouse moins jeune et plus banale si elle avait quelques terres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   16 novembre 2016
En tant que marieur, il suivait un certain rituel. D’abord, il allait chercher l’homme pour le présenter à la femme, en général dans un pub, parfois dans l’arrière-salle. Si le courant passait bien et qu’un mariage était envisageable, ils mettaient cinquante livres sur la table – vingt-cinq chacun, à situation financière équivalente. On confiait l’argent à un tiers de confiance, en général le patron du pub, puis on trinquait à la rencontre. Le couple commençait alors à se fréquenter et, si le mariage avait bien lieu, Dan touchait les cinquante livres le jour de la cérémonie, moins une petite commission pour le « banquier ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   16 novembre 2016
Si un homme ou une femme avait du mal à trouver un conjoint, ils faisaient appel au marieur qui jouait le rôle d’intermédiaire. Il était à lui seul une version rurale de l’agence matrimoniale. Il n’avait pas de bureau, évitait le téléphone et ne faisait jamais de publicité. Le bouche-à-oreille assurait sa réputation, et il ne gardait nulle trace de son activité : on faisait affaire sur un coin de table autour d’une bouteille de whisky, dans la cuisine ou l’arrière-salle d’un pub.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   16 novembre 2016
Petite, Nuala redoutait les soirs où son père rentrait ivre et venait les sortir du lit, elle et ses frères et sœurs. Ils savaient à quoi s’attendre. Leur père allait battre leur mère. À cette époque, Dan ne se contentait pas de frapper sa pauvre femme en privé – il préférait la rouer de coups devant leurs enfants éplorés. C’était une façon de montrer son pouvoir dans son propre foyer.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   16 novembre 2016
Outre la vente de charbon et de bois et les mariages arrangés, Dan avait encore une autre activité : les antiquités. Tout ce qui pouvait lui rapporter de l’argent l’intéressait.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : mariage forcéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

L'Irlande

Le pays est divisé en deux : l'Irlande du Nord et...

La République d'Irlande
Le Royaume d'Irlande
La Principauté d'Irlande

11 questions
108 lecteurs ont répondu
Thèmes : irlande , paysCréer un quiz sur ce livre