AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2842284674
Éditeur : Le Pré aux Clercs (11/10/2012)

Note moyenne : 4.6/5 (sur 24 notes)
Résumé :
A travers l'Histoire, les légendes, les mythologies : celtique, gréco-romaine, germanique ou nordique, à travers les créations littéraires ou cinématographiques, Édouard Brasey a collecté tout le savoir des Hommes sur les peuplades féeriques, elfes, lutins, sirènes ou nains, les bêtes terrifiantes comme les dragons, les licornes, les griffons, les gargouilles, mais aussi les créatures de la nuit, les loups-garous, les vampires, les trolls, les cyclopes, les géants, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
fichetoux
  16 décembre 2012
Il est tard et tout est calme.
Le délicat diadème lunaire et le firmament ont soupoudré de brillants le paysage nocturne.
Je suis confortablement installé dans mon divan, Farouche-mon chat- somnole à mes pieds, le thé infuse et le feu crépite joyeusement dans l'âtre…j'ai envie de calme, de « cocooning », de m'accorder une pause, une parenthèse enchantée…
Entre mes mains, la Grande Encyclopédie du Merveilleux, livre imposant par la taille et l'épaisseur mais paradoxalement léger, presque'aérien.Mes doigts effleurent la sublime couverture, délicatement, lentement. Je souhaite me laisser imprégner par la magie.
Je l'ouvre, le feuillète, lis au gré de mon inspiration quelques passages, me laisse envouter par les superbes illustrations, passe des pages, m'arrête, reviens en arrière…La chaleur ambiante et l'heure tardive commencent à agir, une douce torpeur m'envahit, je ferme les yeux, j'entends le ronflement du feu, le sifflement du bois libérant ses résines parfumées avant d'exploser en mini feux d'artifice.
Mon esprit vagabonde, rebondis d'associations d'idées en associations d'idées;Tolkien, Merlin, Fantasia et Fantasia 2000, une nuit sur le mont chauve, la pastorale, Salamander, ancien jeu vidéo, Salamandres, esprits du feu…
Le ronflement des flammes devient de plus en plus hypnotique, je me projette dans cette fournaise pour y rejoindre la bergamasque endiablée des salamandres, je danse avec elle, virevolte dans les volutes, m'élève à travers la cheminée…
Je suis à l'air libre, vaporeux, le paysage brille d'une douce phosphorescence, vibrante, vivante…
Les salamandres filent devant moi et s'en vont rejoindre les représentants du Petit Peuple, réunis pour une bacchanale effrénée, lutins, elfes, sylphes, fées, ondins, satyres…il y sont tous, sous le couvert bienveillant du petit bois de pins, ils y célèbrent la vie et la nature,
Je me tiens en retrait, je n'ai pas envie de briser le charme, de les effrayer, de les troubler mais je ne suis pas dupe-et eux non plus- ils savent que je suis là, preuve en est les sourires que parfois ils lancent en ma direction, sourires qui deviennent invitations.
Je franchis le pas ( tout immatériel que je sois) pour me joindre à eux, l'accueil est chaleureux, je rentre dans la ronde, la farandole semble durer une éternité mais je ne suis pas fatigué, je me sens pousser des ailes, la musique s'accélère, devient syncopée, paroxystique.
Tout tourne à une vitesse vertigineuse, un prodigieux maelstrom.
Et soudain, une note diaphane résonne dans l'air cristallin, il est temps pour le Petit Peuple de rentrer dans son univers, nos mondes ont cessés momentanément de se chevaucher…je perds ma légèreté, me sens lourd,seul, emprisonné dans un corps, un frisson me parcourt.
J'ouvre les yeux, Farouche dort toujours, le thé est froid et seules quelques braises rougeoient encore dans l'âtre, parfois ravivées par un invisible courant d'air, ou un facétieux élémentaire en retard se dépêchant de rejoindre son monde.
Je referme le livre- en ayant au préalable pris le soin d'y glisser comme marque page un papier d'Arménie- me lève, range l'ouvrage dans la bibliothèque, au coté de la Grande Bible Des Fées,
Ai-je rêvé ? Dans le doute, vais mettre un peu de lait, de miel et de pain dans une soucoupe à l'entrée du jardin, on ne sait jamais…
Fred-Fichetoux-Beg mode la fée activé
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
kllouche
  26 décembre 2012
Cette grande encyclopédie du merveilleux est destinée à 'tout ceux qui, quel que soit leur âge, ont été nourris par la lecture ou la vision au cinéma du Seigneur des Anneaux, de Harry Potter, et de Dracula'. Avec une accroche comme celle-ci, difficile de ne pas se plonger plus amplement dans cette lecture. J'ai littéralement été enchantée par cet ouvrage, écrit par un passionné pour les passionnés, instructif, complet et bien illustré.
L'ouvrage débute sur une définition du merveilleux, un genre qui tient pour acquit l'existence de la magie, qui constitue la base de sa trame narrative. Avec le développement de la pensée rationnelle occidentale au fil du temps, ce qui était considéré comme authentique au Moyen Age est finalement passé dans une tradition de légende et de folklore. Cette partie fait référence à des sources fiables et élevées, comme tout le reste de l'ouvrage d'ailleurs. Des citations d'André Malraux aussi bien que des références précises à la Bible ou aux textes antiques sont pour moi un gage de fiabilité convaincant.
Dans une première partie, on suit une description de chaque créatures merveilleuses, spatialement catégorisées (peuples de l'air, de la forêt, de l'eau, de la terre, des collines, ...). L'auteur explore toutes les possibilités de sources pour nous proposer un panorama riche et varié.
Dans la seconde partie, l'auteur nous offre un bestiaire du reste des créatures merveilleuses pas encore présentées. Je n'ai pas bien compris de quelle façon il a choisi de les classer, j'avais l'impression d'un fourre-tout de toutes celles qu'ils n'avaient pas réussi à caser avant. Néanmoins, les créatures évoquées (vampires, sirènes, nains,...) sont tout aussi bien détaillées que dans la partie précédente. Vu que les créatures citées ont été particulièrement utilisées dans la littérature et le cinéma contemporain, j'ai regretté que l'auteur ne fasse pas de références plus nombreuses à la culture récente. J'aurais aimé un comparatif entre les différentes façons dont elles sont exploitées par l'imaginaire de chacun.
Il aurait été intéressant de découvrir la version historique de ces créatures et la façon dont elles ont été déclinées au fil du temps, ce que les auteurs et réalisateurs ont fait des anges de la Bible, des dieux des légendes nordiques.
J'ai découvert bon nombre de bêtes fantastiques dont j'ignorais totalement l'existence. C'est pourquoi j'ai trouvé ce livre très instructif.
La mise en page et la texture du papier donnent vraiment l'impression d'un vieux livre, d'un grimoire, ce qui rend incroyablement bien. Les illustrations sont cohérentes, révélatrices et variées. On a des vitraux, des peintures, des gravures et des dessins plus modernes. L'objet-livre est incroyablement beau.
> En bref, même si j'aurai aimé plus de références à la littérature et aux films contemporains, cette encyclopédie est une vraie réussite. A la fin de ma lecture, j'étais plus convaincue que jamais que le merveilleux est 'une indispensable nourriture de l'âme'!

Lien : http://mariae-bibliothecula...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Phooka
  17 décembre 2012
C'est juste un énorme plaisir que de feuilleter ce livre, d'y découvrir les superbes illustrations qui accompagnent le texte d'Edouard Brasey. On en lit quelques pages, on le repose, puis on y revient un peu plus tard. Quelques minutes de lecture, quelques mystères éclaircis. du plaisir ...

Il m'est très difficile de parler d'une telle encyclopédie. Oui elle est belle et même plus que ça, elle est carrément superbe. Les textes sont passionnants, mais restent accésibles à tous, les illustrations magiques. Mais que dire de plus? Je sais que si j'en avais lu une chronique, je ne saurais pas plus me décider.
Et pour vois les photos il faut aller sur le blog à l'adresse ci-dessous:
Lien : http://bookenstock.blogspot...
Commenter  J’apprécie          90
nymeria
  05 mai 2013
Pour tous les fans de folkore et de créatures fantastiques, "La grande encyclopédie du Merveilleux" d'Edouard Brasey fait figure d'authentique Bible. Bourrée de références en tous genres, celle-ci reprend par ordre alphabétique et par thèmes, toutes les figures féériques ou monstrueuses que l'on retrouve régulièrement dans les univers de l'imaginaire. On y retrouve donc les figures archi-connues que sont les anges, elfes, zombies, etc. mais aussi les monstres plus intimes de nos régions (garaches, hupeurs) et du monde entier (lucrotes, trows, fiannas). le bestiaire fantastique n'aura plus de secrets pour vous, une fois la lecture de cette épaisse encyclopédie finie. Chaque entrée est présentée de façon claire et ludique, on ne tombe jamais dans le côté "scolaire" ou "verbeux", c'est un plaisir de compulser ses pages. L'oeuvre est, de plus, jalonnée de représentations joliment rendues desdites créatures, ce qui enrichit l'ensemble et apporte un côté agréable à l'oeil. On feuillette avec plaisir les pages, la présentation alphabétique permettant de naviguer au gré des curiosités et de pouvoir se référer à l'encyclopédie quand l'envie nous en prend. le papier, agréable au toucher, et la couverture décorée avec soin, font de cette encyclopédie un bel objet, qui intègre une place de choix dans la bibliothèque. Un beau livre à posséder sans conteste si l'on est fan de mythes et de légendes et que l'on veut enrichir ses connaissances sur le sujet.
Lien : http://avideslectures.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MahaultMots
  23 juillet 2016
Un ouvrage magnifique, avec des pages épaisses et parcheminés comme un vrai recueil magique, ou du moins, l'idée que l'on s'en fait. Les illustrations sont superbes et les explications très complètes. Un must-have pour tous les amateurs de littérature de l'imaginaire, et même les autres !
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
MahaultMotsMahaultMots   11 juillet 2016
Dans la mythologie scandinave rapportée par l'Edda, le géant primordial, nommé Ymir, naquit des gouttes de condensations produites par la rencontre du feu et de la glace. Durant son sommeil, il se mit à transpirer, donnant naissance, sous son bras gauche, à un homme et une femme, et de ses jambes, à des fils nommés les Thyrses, ou Hrimthursar, "géants de givre". Ymir fut nourri par la vache Audumla, née également de la fonte du givre. Odin et les dieux d'Asgardr, craignant la rivalité des géants, sacrifièrent Ymir, dans le sang duquel furent noyés les géants du givre. Puis le corps d'Ymir fut dépecé, donnant naissance au monde tel qu'il est : ses os devinrent les montagnes, ses dents les pierres, sa chair la terre, son sang les océans, sa cervelle les nuages et son crâne la voute céleste, soutenues par quatre nains. Les cils du géant terrassé servirent à construire Midgardr, le monde des hommes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Edouard Brasey (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Edouard Brasey
Foire du livre 2016 – Terres de France Cette émission s’intitule « Terres de France », présentée par Patrick Bouthet qui reçoit : - Edouard Brasey pour son ouvrage « Le domaine des Oliviers », aux éditions Calman Lévy - Catherine École-Boivin pour sa publication « Enfuir l’hiver », aux éditions Presses de la Cité
autres livres classés : folkloreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Culture générale en bleu

A quelle discipline fait référence le film de Luc Besson "Le grand bleu" ?

ski nautique
natation
plongée en apnée
sauvetage en mer

12 questions
495 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , chanson , cinema , poésie , art , nature , culture généraleCréer un quiz sur ce livre