AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070614433
Éditeur : Gallimard (13/03/2008)

Note moyenne : 3.12/5 (sur 12 notes)
Résumé :

Québec, 13 mai 1915, Dans l'infirmerie ou camp de détention de Spirit Lake. Peter Gaganoyitch agonise sur un lit de camp. Il n'a que quatorze ans. Comment en est-il arrivé là ? Trois mois plus tôt, il débarquait au Canada, avec Iwan, son frère, et sa grand-mère adorée fuyant la guerre et l'Autriche-Hongrie. Ils pensaient atteindre un nouveau paradis... Comment un jeune garçon, interné au milieu d'un n... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
cannelle124
  18 septembre 2012
Spirit Lake de Sylvie Brien
Un petit coup de coeur pour ce livre destiné aux jeunes ados (d'après le conseil de la bibliothèque), à l'écriture aisée, pour son intrigue et son contexte.
Un jeune garçon de 14 ans fuit l'Ukraine avec son frère et sa grand-mère dès le début de la première guerre mondiale. Parlant français, ils partent pour se réfugier au Canada où ils se retrouvent considérés comme des espions, des ennemis et envoyés dans un camp de travail dans un no man's land de glace appelé Spirit Lake. le récit alterne entre leur vie au camp et des flashs back aussi bien sur leur passé en Europe que sur des événements s'étant déroulés au camp... en fait il semble que les fils du temps s'entremêlent mais cela donne au récit un suspense inhabituel... Il n'y a que très peu d'action, mais une sorte d'ambiance feutrée où l'on voit les personnages évolués un peu en mi-teinte parfois ... entre réalité et rêve .... à la recherche de l'espoir malgrè l'horreur de leur condition ...
Un coup de coeur car le dénouement est inattendu et on comprend alors mieux ce choix d'écriture qui laisse le suspense jusqu'à la fin ... et ce livre m'a fait découvrir un pan de l'Histoire totalement inconnu pour moi, celui des camps de travail et d'internement du Canada, avec leurs baraques en bois sans chauffage dans un froid polaire, "abritant" des réfugiés des pays de l'Est européen ... le camp de Spirit Lake a hélas bien existé ... et cela pendant la Première Guerre Mondiale ... un triste avant-goût d'événements qui se répéteront 30 ans plus tard ....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Follepicarde
  18 avril 2017
Ce roman traite d'un sujet peu connu : les camps de détention canadiens où on retenait prisonniers les ressortissants d'Autriche Hongrie, d'Allemagne et de Bulgarie, se trouvant sur le sol américain, considérés comme « ennemis de l'état » dès lors que le Canada s'est engagé au coté de l'Angleterre au coté du Royaume-Uni. On comptait 24 camps de ce type dans le pays dans lequel les prisonniers travaillaient dasn des étendues désertes et isolées ( défrichement, culture..)
Le récit commence en 1915, dans un camp de détention " Spirit Lake" au Canada. C'est Peter, un jeune garçon de 14 ans qui fait le récit. On comprend au fil des pages qu'il est retenu avec son frère et d'autres ukrainiens/ russes ou estoniens dans ce camp depuis leur descente du bateau qui les a amené au Canada. Ce voyage loin de l'Autriche Hongrie secoué par la première guerre mondiale devait être le synonyme d'une vie meilleure. Faute de quoi ils se retrouvent parqués dans un camp, dans le froid, séparé de leur grand-mère et en but au racisme et à la crise d'autorité d'un militaire. de puis son lit d'infirmerie, Peter revient sur leur arrivée au camp et sur les premiers mois à Spirit lake, où la culture slave s'entremêle aux croyances amérindienne.
Mon avis : Ce roman a le mérite de nous faire découvrir un moment de l'histoire fort méconnu. le récit est délicat et émouvant. la couverture est très belle, très poétique, comme le récit. Malgré tout j'ai des réserve pour la sélection de ce roman. La narration en flashback, le contexte historique et l'onirisme de certains passages pourraient déroutés les lecteurs peu aguerri.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Fifibrinda
  27 février 2014
Au cours de la Première Guerre Mondiale, Peter, son frère Iwan et leur grand-mère débarquent d'Europe Centrale au Canada. Séparés de la vieille dame, les garçons sont aussitôt affectés au camp de Spirit Lake où les conditions de vie sont extrêmes. Peter apprend alors qu'il est un enfant trouvé, qu'ils formaient tous trois une famille entièrement due au hasard, et cherche à en savoir plus sur sa propre histoire. Il se heurte à la cruauté des circonstances, mais aussi à celle des hommes et, bientôt, échappe à tout cela en dialoguant avec sa grand-mère disparue.
Le récit glisse ainsi vers l'irrationnel, alternant des passages très durs sur la misère en Europe ou la vie au camp et des moments plus oniriques où interviennent aussi bien les personnages disparus ou à venir que des épisodes fantasmés. La lecture de ce roman très riche en émotions s'en trouve parfois compliquée, mais on est porté par l'intensité du récit.
Commenter  J’apprécie          10
TiaRosam
  14 septembre 2016
Spirit Lake nous propose ici un pan de l'histoire qu'on ne connait pas, ou peu. Quand on parle de la guerre 14-18, on pense surtout aux conflits européens, les actions des Allemands, Français et Russes. Ici on assiste à un exemple, parmi de nombreux autres, d'immigration d'Ukrainiens qui fuient au Canada, se font prendre et enfermer dans un camp de détention-travail. Très intéressant. Ca nous fait prendre du recul sur les seuls conflits qui nous ont touchés.
Par contre, les personnages ne m'ont pas beaucoup touchée et la lecture m'a paru fort ardue.
Tous les chapitres commencent par un repère géographique identique : le camp de Spirit Lake au Canada, et un repère chronologique. Jusqu'au 13è chapitre, il s'agit de la nuit du 13 mai1915, les deux derniers mentionnent l'aube du 14 mai 1915. Au sein de chaque chapitre, par une technique de flash back, le narrateur remonte quelques mois dans le temps et au fil des chapitres, on avancera dans les mois jusqu'à cette nuit du 13 mai.
J'ai perdu le fil à plus d'une reprise.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Bookinista
  05 novembre 2017
Une très belle découverte. A l'origine, "Spirit Lake" est un roman publié en littérature jeunesse, mais il est capital d'élargir son public aux adultes également. On découvre grâce à ce roman une page peu connue de l'histoire du Canada : l'ouverture entre 1914 et 1920 de 24 camps de détention dont 4 au Québec, pour y interner des immigrants de "nationalité ennemie" (dont une majorité d'origine ukrainienne).
Comme Sylvie Brien l'explique en post-scriptum, dans le camp de Spirit Lake, le seul considéré comme un camp de concentration, les prisonniers défrichèrent et essouchèrent 500 acres de terre pour implanter une ferme expérimentale.
Le roman narre les espoirs anéantis de Peter (14 ans), son grand frère Iwan et leur grand-mère arrivés en bateau depuis l'Autriche-Hongrie, et aussitôt arrêtés en tant qu'ennemis et traîtres. Les deux frères sont embarqués en plein hiver dans un train bondé de prisonniers, tous conduits au camp de Spirit Lake, au milieu de nulle part et par moins 40. L'optimisme du frère aîné et les dictons du jeune leur permettent de s'évader mentalement par petites touches, mais la répression brutale et l'acharnement de certains soldats sont terribles.
La structure du roman est intéressante, les chapitres alternant avec trois mois d'écart, seulement trois mois se dit-on pour un revers du temps aussi dramatique. Cela maintient tout du long un certain suspense, et je dois reconnaître que je ne pouvais lâcher le livre. Un coup de coeur.
Lien : https://coquelicoquillages.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
BookinistaBookinista   05 novembre 2017
Le lundi qui suivit apporta enfin un redoux. Le soleil d'avril tapait si fort que la meringue croûtée de Spirit Lake fondait à vue d'oeil, happée et bue à grandes lampées par la terre d'argile. Un vent d'est nous apportait de capiteux parfums d'humus et d'excréments, annonciateurs du printemps.
Commenter  J’apprécie          00
BookinistaBookinista   05 novembre 2017
Soudain, frémissant, je reconnus la courbe, le rocher et ses trois épinettes.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : camps de concentrationVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1125 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre