AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2892612527
Éditeur : Xyz (20/09/2005)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Mariandre
  28 juin 2014
«À lire Saint-Denys Garneau, il arrive ce qui ne se produit jamais quand on lit Nelligan ou d'autres poètes qui l'ont précédé : on oublie tout à coup les conventions de la poésie.»
(Histoire de la littérature québécoise, Boréal)
André Brochu met en scène Saint-Denys Garneau, poète québécois. de l'adolescent de 14 ans se rendant timidement au mauvais endroit pour réclamer le prix qu'il a remporté suite à un concours de poésie au solitaire de 31 ans terrassé par une crise cardiaque, le lecteur suit le parcours sinueux des pensées d'un artiste en proie à une quête spirituelle. Saint-Denys cherche à réconcilier l'âme et la chair, la foi et le doute, l'idéal et le réel dans un Québec encore soumis aux interdits du catholicisme. Asservi à son époque et doutant constamment de lui, c'est par son style que Saint-Denys se permet des élans libertaires. Il fut effectivement le premier poète québécois à écrire des vers libres. Bien que sa mère ait encouragé son fils à écrire et qu'elle ait financé la publication d'un premier recueil de poésie, sa part d'ombre a fini par happer le poète qui s'est retiré dans le manoir familial, à Sainte-Catherine-de-Fossambault, évitant désormais ses amis. Il n'aura jamais su qu'un jour, sa poésie occuperait une place importante dans l'espace littéraire québécois.
J'avais rangé les mots du poète, un peu froids à mes yeux alors, un peu dépossédés, dans un coin de ma mémoire étudiante…
C'est sur le deuxième versant de ma vie que je découvre leur limpidité poignante. le récit d'André Brochu m'a appris le combat intérieur de Saint-Denys Garneau et si j'ai trouvé la langue des dialogues un peu empruntée, la narration exposait bien le combat intérieur et la démarche du poète.
« Je songe à la désolation de l'hiver
Aux longues journées de solitude
Dans la maison morte -
Car la maison meurt où rien n'est ouvert-
Dans la maison close, cernée de forêts
Forêts noires pleines
De vent dur
Dans la maison pressée de froid
Dans la désolation de l'hiver qui dure
Seul à conserver un petit feu dans le grand âtre
L'alimentant de branches sèches
Petit à petit
Que cela dure
Pour empêcher la mort totale du feu
Seul avec l'ennui qui ne peut plus sortir
Qu'on enferme avec soi
Et qui se propage dans la chambre
Comme la fumée d'un mauvais âtre
Qui tire mal vers en haut
Quand le vent s'abat sur le toit
Et rabroue la fumée dans la chambre
Jusqu'à ce qu'on étouffe dans la maison fermée
Seul avec l'ennui
Que secoue à peine la vaine épouvante
Qui nous prend tout à coup
Quand le froid casse les clous dans les planches
Et que le vent fait craquer la charpente
Les longues nuits à s'empêcher de geler
Puis au matin vient la lumière
Plus glaciale que la nuit.
Ainsi les longs mois à attendre
La fin de l'âpre hiver.
Je songe à la désolation de l'hiver
Seul
Dans une maison fermée. »
(Hector de Saint-Denys Garneau)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MariandreMariandre   28 juin 2014
«Les enfants ont l'âme tellement plus grande que le corps, qu'ils pèsent à peine sur la terre. Leurs pas les emportent vers les troupeaux d'étoiles. »
Commenter  J’apprécie          20
MariandreMariandre   28 juin 2014
«Le doute a constamment marqué la relation de Garneau avec son œuvre, mais c'est aussi par le doute qu'il est moderne, et nous rejoint.»
Commenter  J’apprécie          00
Videos de André Brochu (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de André Brochu
Je t'aime, je t'écris, André Brochu lu par André Brochu
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
764 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre