AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 978B08V16C5VX
Hugo Publishing (25/03/2021)
3.96/5   170 notes
Résumé :
Comme ses sœurs, Dekker Kincade est toujours prête à recruter de nouveaux clients pour l'agence de sportifs, montée par sa famille mais qui bat de l'aile. Toutefois, quand son père lui confie la responsabilité de signer le joueur vedette de la NHL, Hunter Maddox, elle hésite. Voilà trois ans, ils ont vécu une relation sans attache et Dekker a pris la tangente sitôt qu'elle a commencé à ressentir des sentiments pour lui. Elle sait que signer Hunter pourra probablemen... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (52) Voir plus Ajouter une critique
3,96

sur 170 notes
5
20 avis
4
19 avis
3
5 avis
2
3 avis
1
0 avis

Beli_LivreSaVie
  03 avril 2021
J'ai mi un peu de temps en entrer dedans, j'ai bien saisi dès le départ l'histoire et la personnalité des personnages mais j'ai eu du mal à m'y installer, je ne sais pas mais j'ai trouvé le début long. C'est assez étonnant car en général, je suis dedans assez rapidement avec les romans de K. Bromberg. Je me suis donc accrochée parce que je savais que j'allais apprécié ma lecture car il y avait quelque chose qui m'a plu de suite dans le roman, c'est l'histoire personnelle de Hunter, qui m'intriguait.
Cette nouvelle série que nous débutons avec ce tome, se compose de quatre volumes, chacun d'eux sera consacré à une soeur Kincade, elles sont toutes quatre agentes sportives, et elles travaillent pour l'agence de leur père. Cette agence familiale a toutefois besoin d'un renouveau et de pêcher quelques gros poissons pour la redorer un peu, c'est ainsi que leur père va leur donner une mission à chacune : recruter le sportif en vogue du moment et ce dans différentes disciplines. Nous débutons cette série, avec l'ainée : Derrek, qui va se voir confier la périlleuse mission de conquérir Hunter Maddox, un hockeyeur qui fait beaucoup parler de lui pour son talent, mais aussi pour ses frasques. L'affaire s'annonce périlleuse car Derrek et Hunter ont eu une aventure il y a quelques années et qu'elle s'est finie assez abruptement mais dans l'optique de se protéger des sentiments.
Hunter est un homme en perdition, on le sent complètement paumé vis à vis de la vie qu'il mène. Il ne semble vivre que pour le sport, il lui a tout donné mais sa vie familiale à côté de cela semble être semée de conflits et d'inquiétudes. Son histoire m'a tout de suite intéressée, car j'ai voulu savoir pourquoi il était si en colère et sans se confier sur ce qu'il vivait, mettant ainsi en péril toutes ces années consacrées à sa carrière. Les excès et les changements d'attitude de cet homme sont liés aux rapports qu'il entretient avec ses proches : une mauvaise entente avec un père qui ne cesse de le harceler avec ses critiques constantes, des rapports tendues avec sa mère et un lien particulier que nous découvrirons avec son frère. Hunter a des amis proches mais il semble tout vouloir garder pour lui, alors qu'eux tentent de lui faire comprendre qu'il va trop loin et que ses attitudes peuvent engendrer bien des conséquences sur lui, sur eux et sur l'équipe. Derrek quand à elle a bien l'intention de comprendre ce qui se passe dans sa vie pour le perturber ainsi et cela même avant de penser à sa mission de le recruter.
Derrek est une jeune femme, qui tient une position importante au sein de sa famille. Elle est l'ainée et leur mère les ayant quittée très tôt, elle a du endosser le rôle de mère de substitution plus que de raison en la remplaçant auprès de ses soeurs. Elle a donc vécu ce deuil seule, sans réellement pouvoir s'épancher dessus. Avec ses soeurs, elle a des rapports à la fois fusionnels mais aussi très distants, car elle a toujours été considérée comme la chouchoute de leur père, sa place lui conférant une reconnaissance que l'on semble lui reprocher. La mission que lui confit son père, la met en position délicate car elle va être confrontée à quelque chose qu'elle a fuit : l'idée même d'éprouver des sentiments et de s'engager au risque de souffrir. Elle était tombée amoureuse de Hunter lors de leur relation et quand elle s'en est rendue compte, elle a préféré rompre, en espérant secrètement qu'il la retienne, ce qu'il n'a pas fait. Elle se retrouve donc confrontée à ses émotions et à des sentiments qu'elle n'a jamais su taire, ce qui la place dans une position délicate car elle ne peut pas avoir de rapports intimes avec un client.
J'ai donc trouvé toute la première partie un peu longue, le texte est parfois un peu lourd et pas forcément très fluide. Nous savions dans quel univers nous oeuvrions, quels étaient les enjeux de chacun, mais il m'a fallu du temps pour bien y être installée. Une fois dedans par contre, finit cette impression de longueurs, les choses évoluent et on est en plein dedans et là je me suis régalée. La suite est en effet plein de belles promesses et j'ai adoré lire cette romance et cette histoire. K. Bromberg arrive à véhiculer de très beaux sentiments, et elle nous présente des personnages qui ont été confrontés à la perte d'un être cher, de bien des façons. Chacun d'entre eux a du rebondir pour mieux continuer, mais souvent au détriment d'eux-même pour se plier à ce que les autres attendent d'eux. On aborde des émotions intenses et de très beaux sentiments et de découvrir leur vécu et ce qu'ils doivent affronter leur permettra d'aller de l'avant et de construire enfin quelque chose pour eux.
Bon j'ai complètement craqué sur l'histoire du personnage masculin, il est très émouvant et son vécu m'a énormément touché. Cela se décèle dès le départ, on comprend que l'on ne peut pas avoir ce genre d'attitude sans une bonne raison, et lorsque l'on la découvre, on se sent alors tant ému par toutes ces années qu'il a vécu avec un poids sur les épaules monstrueux. A contrario, j'ai trouvé qu'en fin de compte, on garde une certaine distance avec l'héroïne, j'aurai aimé en savoir plus encore sur elle mais pour cela il faut vraiment attendre la toute fin, c'est dommage il aura fallu plus de temps. On apprend bien des choses, je ne dis pas le contraire, mais je n'ai pas réussi à me rapprocher d'elle, comme je l'ai fait avec Hunter. Si je l'ai pourtant bien apprécié, c'est justement pour sa façon d'être avec lui, on sait qu'elle est amoureuse mais j'ai beaucoup aimé constater la façon dont elle l'a approché de nouveau et comment elle a voulu l'aider tout simplement et ce sans arrière pensées.
Les personnages de K. Bromberg sont très intéressants et ici cette introduction dans le monde sportif, à travers deux positions différentes : celle du sportif et celle de celui qui le représente, est assez intéressante. Cela nous permet aussi de voir de quelles façons ce monde est géré, et de constater qu'il faut être bien accompagné pour réussir. Chacun des personnages a des objectifs et des enjeux qui pèsent lourds dans la balance, et cela dictera une bonne partie de leurs actions. Mais on n'oublie pas qu'entre eux, c'est explosif et s'ils tentent de résister, ils finiront par craquer, nous offrant ainsi de bons moments à deux uniquement, loin de tous leurs tracas… même s'ils refont très vite surface.
Ce qui est intéressant, c'est de voir que nous évoluons dans des mondes exclusivement masculins mais que se soit des femmes qui vont gérer les carrières de ces hommes. Elles ont donc des personnalités plutôt affirmées et elles ne s'en laissent pas découdre, nous promettant ainsi la découverte de femmes de caractère, qui devront se confronter à des sportifs pas toujours faciles non plus ! Je suis curieuse de découvrir toutes les soeurs, d'apprendre à les connaitre elles aussi et de découvrir qui sera leur sportif. La perspective de toutes les découvrir, ces femmes qui ont l'air d'avoir un sacré caractère est plutôt enthousiasmante. J'espère juste que les schémas narratifs ne seront pas les mêmes pour toutes les histoires.
En conclusion, le roman fait tout de même 469 pages et si j'ai mis du temps à m'y sentir bien, je savais d'emblée que l'histoire allait me plaire, c'est important de le souligner. K. Bromberg nous offre un héros qui a subit beaucoup de pression et je trouve très appréciable de pouvoir découvrir de quelles façons il gère tout cela. Il ne lui manquait plus qu'une personne pour qu'il puisse se sentir écouter et soutenue, et c'est Derrek qui jouera ce rôle, celle pour qui il a lui aussi éprouver des sentiments.
Lien : http://www.livresavie.com/pl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LesJoliesLecturesdePapier
  01 avril 2021
Je remercie les éditions Hugo New Romance pour l'envoi de ce roman.
Quand on me dit qu'une nouvelle saga de K. Bromberg est sur le point de sortir en France, je ne cours pas; je fonce. Et c'est exactement ce qui s'est passé avec Play Hard. Après avoir eu un énorme coup de coeur pour sa dernière trilogie Everyday Heroes, vous comprendrez que je ne pouvais pas passer à côté. de plus, le fait qu'elle se déroule dans l'univers du sport et qu'elle mette en plus un groupe de soeurs à l'honneur, n'a fait qu'accroître mon envie de la découvrir.
Ce premier tome est centré sur les personnages de Dekker et d'Hunter. Dekker Kincade, tout comme ses soeurs, travaille au sein de l'agence de sportifs créée par ses parents. Elle-même agente sportive, Dekker se charge de recruter les meilleurs joueurs qui se trouvent sur le marché du sport. Très professionnelle et toujours partante pour partir à la recherche de nouveaux clients, la jeune femme déchante rapidement lorsque son père lui demande de recruter Hunter Maddox. Il y a trois ans, ils ont vécu une relation et dès que c'est devenu un peu trop sérieux, Dekker y a coupé court. Toutefois, la jeune femme va devoir mettre ses sentiments de côté car l'entreprise familiale est au bord de la faillite et un contrat avec un joueur vedette pourrait bien changer la donne. Dekker pense être assez futée pour ne s'en tenir qu'à une simple relation professionnelle, mais Hunter est loin d'être de cet avis…
Contrairement aux autres romans de l'autrice, j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire de Dekker et Hunter. Je ne sais pas si c'était dû à la fatigue ou autre chose, mais je n'arrivais pas à accrocher. Il m'a bien fallu attendre d'avoir passé les dix premiers chapitres pour commencer à aimer l'histoire. Pourtant, l'écriture de K. Bromberg est toujours aussi fluide et j'étais vraiment heureuse de la retrouver. C'est une lecture agréable, sans prise de tête et encore une fois, l'auteure aborde de très beaux thèmes.
Cependant, et je pense que le problème vient principalement de là, j'ai eu quelques difficultés avec la romance. En général, en ce qui concerne les romances où les personnages ont un passé en commun, c'est souvent délicat. Ce genre de scénario rend souvent les romances beaucoup trop rapides et ça peut également manquer de profondeur. Ça peut paraître un peu nunuche, mais ce que j'aime dans les romances c'est la première rencontre. Cette première rencontre qui va faire qu'on adhère de suite ou non à la romance. Or, lorsque les deux personnages ont déjà un passé, nous n'avons pas cette première rencontre. Pour le coup, avec Dekker et Hunter, j'aurais nettement préféré qu'ils ne se connaissent pas lorsque débute ce premier tome.
Alors, je ne dis pas que je n'ai pas aimé la romance entre Dekker et Hunter, mais le fait que je n'ai pas eu droit à leur première rencontre n'a pas facilité ma lecture. J'ai donc mis un peu plus de temps pour les apprécier en tant que couple. de plus, pour tout vous dire, j'ai davantage eu l'impression que leur relation reposait exclusivement sur l'attirance physique. Leur couple n'est pas tellement parvenu à me faire susciter les émotions que j'espérais. Comme je le redoutais, ça manquait légèrement de profondeur et c'était à mon goût un peu rapide. Malgré tout, leur duo fonctionne plutôt pas mal, ils se complètent bien. Même si la romance n'est pas le principal élément que je retiendrais dans ce récit, elle était tout de même sympa à suivre.
Pour ce qui est des personnages, j'ai bien accroché avec Hunter. Au départ, j'avais peur que ça ne soit pas le cas car là aussi, avec Hunter, ça passe ou ça casse. C'est quelqu'un de très sûr de lui, avec un langage assez cru. Bien souvent, j'ai du mal à apprécier ce genre de personnage, mais le passé d'Hunter ainsi que les raisons de son burn-out ont rendu son personnage très intéressant à suivre. Je dois l'avouer, c'est surtout le mystère qui l'entoure qui m'a tenue en haleine jusqu'à la fin. Il me tardait vraiment de découvrir ce qui se cachait derrière son agressivité. Ainsi, Hunter se dévoile davantage au fil du récit, on en apprend également un peu plus sur sa famille. J'étais loin de me douter que son histoire soit aussi bouleversante.
Du côté de Dekker, je suis un peu plus perplexe. J'ai bien aimé sa détermination à faire ses preuves dans un monde presque exclusivement masculin, mais j'ai quand même eu du mal à la cerner et à m'attacher. Elle fait froide, inaccessible et en tant que lectrice, c'est frustrant de ne pas parvenir à comprendre un personnage. Comme Hunter, Dekker a eu un passé compliqué, elle a énormément souffert. Maintenant, après avoir refermé le livre, je n'ai pas la sensation de la connaître davantage. C'est comme si j'étais restée en surface et que le personnage de Dekker n'avait été là que pour la forme. du coup, je ne sais pas trop quoi penser d'elle et c'est bien dommage car son personnage aurait pu se montrer bien plus intéressant. Bien évidemment, il y a tout de même des aspects de sa personnalité que j'ai bien aimé, notamment sa douceur et sa bienveillance, du moins quand elle les laisse transparaître.
En fin de compte, je crois que ce qui a permis à ce roman d'être une bonne lecture malgré un petit désappointement pour la romance et le personnage de Dekker, c'est le fait que l'intrigue tourne principalement autour du personnage d'Hunter. L'envie de découvrir le fin mot de son histoire m'a vraiment poussée à tourner les pages et d'en vouloir toujours plus. Deux autres points positifs, l'univers du sport et le côté famille. Contrairement à Everyday Heroes qui concernait une fratrie de trois garçons, Play Hard met au coeur de ses récits quatre soeurs. C'est super agréable de suivre une fratrie à travers une saga et j'aime toujours autant le concept. J'ai hâte de découvrir le reste des soeurs, d'autant qu'elles ont l'air d'avoir différentes personnalités.
En conclusion, ce premier tome a été une bonne lecture. Certes, j'ai été un peu déçue par la romance et le personnage féminin, mais cela ne m'a pas empêchée d'apprécier ma lecture. Play Hard reste une lecture légère, sans prise de tête et la plume de K. Bromberg est comme d'habitude un régal, rien à redire là-dessus. Je suis donc satisfaite par ce début de saga qui s'annonce très prometteuse !
Lien : http://lesjolieslecturesdepa..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Hollischenbooks
  22 avril 2021
Un immense merci aux éditions Hugo Roman pour l'envoi de ce roman.
J'avoue que j'avais autant de hâte que d'appréhension vis à vis de ce roman. K. Bromberg fait partie des auteurs que soit j'adore et je vis à fond l'histoire soit j'ai du mal à entrer dedans. Un peu comme un couple qui a des difficultés à s'accorder.
Je trouvais le fait que cette saga axée sur des soeurs était intéressante, bien que le milieu du sport n'est pas vraiment mon dada, j'étais impatiente de découvrir cette histoire. Et je dois dire que je ressors plutôt mitigée.
Ici, nous allons suivre Dekker et Hunter, qui ont, par le passé, eut une histoire sans lendemain. Malgré cela aucun des deux n'a pu oublier l'autre. Un début de romance aurait pu voir le jour mais ni Hunter ni Dekker n'étaient prêts pour ça. Alors quand Hunter star du Hockey déconne un peu et que son agent ne le soutient plus vraiment, le père de Dekker lui confie la mission de s'approcher du sportif et le faire intégrer leur agence.
Cette histoire se scinde en deux, et je dois dire que j'ai eu du mal avec la première partie. Déjà parce que le sport est vraiment trop présent pour moi. Bon, okay, en même temps c'est pas surprenant parce que ça se passe dans le milieu sportif mais j'avoue que je m'attendais à autre chose. Ensuite j'ai trouvé le rythme un peu lourd, la romance trop rapide même si les personnages ont un passé commun.
Avec le temps, je deviens de plus en plus friande des romances qui prennent le temps, qui s'installe tranquillement. Ici tout va très vite. Dès la deuxième rencontres, ils arrivent pas à contenir leurs pulsions. J'apprécie quand l'attraction physique est palpable entre les personnages, mais j'aime aussi quand il y a une tension entre eux et qu'ils réfrènent leurs ardeurs.
Du coup je dois vous avouer que je n'ai pas spécialement accroché à leur idylle, j'ai trouvé qu'elle manquait de profondeur. Leur relation est basée surtout sur l'aspect physique et du coup ça manquait un peu trop d'émotions pour moi. Peut être que je suis trop romantique ou fleurs bleue mais j'ai besoin de sentir les sentiments et les émotions des personnages et là, ça n'a pas été spécialement le cas pour moi.
Au niveau des personnages j'ai eu du mal avec Hunter, les chapitres se son point de vue sont essentiellement centrés sur le sexe. J'ai pas spécialement accroché à cette aspect de sa personnalité. Il sait qu'il est beau et il en profite car il pense qu'aucune femme ne lui résiste. C'est cliché à souhait et c'est dommage car Hunter est un personnage que j'ai apprécié.
Pour Dekker, je l'ai bien aimé. J'ai apprécié le fait qu'elle veuille se faire une place dans ce milieu essentiellement masculin, et qu'elle souhaite aider Hunter. Mais j'ai pas trouvé spécialement son attitude professionnelle. Mais après j'ai vraiment aimé sa personnalité.
Ce que j'ai beaucoup aimé en revanche c'est que l'on ne sait pas grand chose sur Hunter et qu'on le découvre petit à petit au fil des chapitres. Dans la deuxième partie de cette histoire et j'ai drôlement plus accroché. J'ai trouvé Hunter plus attachant. J'ai découvert un petit côté fragile que je ne soupçonnais pas chez lui.
J'ai adoré les liens familiaux de Dekker avec ses soeurs et son papa, ce qui est dommage c'est que cet aspect est vraiment approfondir vers la fin. J'ai été heureuse de faire réellement la connaissance de ses soeurs qui ont vraiment l'air intéressantes. Ce qui a éveillé ma curiosité pour la suite.
Pour conclure, je ressors mitigée de cette lecture, en soit l'histoire et surtout la deuxième partie est vraiment intéressante. Peut être que j'avais trop d'attente, et que je m'étais imaginer totalement autre chose. Mais même si je n'ai pas spécialement accroché je pense que cette histoire portée par la plume fluide et déliée de K. Bromberg en séduira plus d'un.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Carole94p
  27 mars 2021
K. Bromberg fait partie des auteurs sur lesquels je ne me pose pas de question, je fonce à chaque sortie. J'avais donc vraiment hâte de découvrir cette nouvelle saga, dans le monde du sport et surtout, avec des soeurs. C'est d'ailleurs ce point qui me plaisait le plus.

Dans le premier tome, Hard to handle, nous suivons Dekker et Hunter. Ils ont eu une histoire par le passé, uniquement physique et très brève. Pourtant, même après quelques temps, aucun d'eux n'a oublié l'autre. Dekker a fui Hunter lorsqu'elle a senti qu'elle tombait amoureuse et Hunter l'a laissé partir. Aujourd'hui, alors qu'Hunter est sur le devant de la scène avec son équipe de Hockey, plus rien ne va. Il semble tout prendre mal, se bagarre souvent et plus si investi dans ses matchs. Quant à son agent, il ne semble pas apte à le soutenir et le défendre. de son côté, Dekker et ses soeurs sont missionnées par leur père pour décrocher des contrats juteux avec des athlètes. Pour Dekker, c'est Hunter qui est dans le viseur... mais va t-elle pouvoir faire abstraction de leur passé commun ?

Autant être clair, ce premier tome de la série Play Hard se découpe en deux pour moi. La première partie ne m'a vraiment pas plu. A vrai dire, lorsqu'il est question de mélanger boulot et romance, c'est à double tranchant avec moi. Et généralement, je n'accroche pas. Pour la simple et bonne raison que celles-ci sont souvent trop rapides et clairement, les personnages n'ont aucune notion de professionnalisme. Alors certes, ils ont souvent des passifs communs mais alors delà à ne pas savoir résister à leurs pulsions dès la première ou deuxième rencontre, c'est quand même un peu trop. Et malheureusement, Dekker et Hunter n'échappent pas à ce cliché.

Je partais donc plutôt du mauvais pied concernant la romance entre eux. Concrètement, je ne l'ai pas trouvé très profonde. Cela manquait de développement, d'approfondissement et surtout d'émotions. Je trouve ça dommage que leur relation soit essentiellement physique. D'autant plus qu'il y avait vraiment matière à faire quelque chose de plus avec le passé d'Hunter et son burn-out.

En parlant d'Hunter, honnêtement, je dois vous avouer que je n'ai là non plus, je n'ai pas accroché à lui. J'ai la sensation qu'avec les récents personnages masculins de l'autrice j'ai du mal. Je les trouve souvent trop superficiels, un langage trop cru et puis franchement, ils sont assez clichés, le sportif qui se sait beau gosse et va faire fondre toutes les filles en un claquement de doigts. Personnellement, je trouve ça lourd. de son côté, Dekker se veut professionnelle (comme je vous le disais plus haut, pour moi, elle ne l'est pas), elle a envie de faire ses preuves dans un monde "d'homme" et souhaite également venir en aide à Hunter qui traverse une passe difficile. Je reste assez perplexe la concernant, ne savant pas trop quoi en penser.

L'intrigue principale de ce premier tome réside dans le fait qu'on ne sache pas grand chose du passé d'Hunter et se qui l'a poussé à envoyer tout valser actuellement. Au fil des pages, on va découvrir ce qu'il cache derrière cette façade de mauvais garçon. C'est d'ailleurs dans la seconde partie qu'on va vraiment en savoir plus et c'est la partie qui m'a le plus intéressé. J'ai trouvé que le personnage d'Hunter devenait un peu plus intriguant et se dévoilait vraiment.

Le second point positif de cette série, du moins avec ce premier tome se trouve également dans le côté famille, avec Dekker, ses soeurs et le père de famille. Si celui-ci est rapidement survolé dans la première moitié, une fois encore, c'est vers la fin que celle-ci prend un peu plus de place dans l'histoire et je dois dire que les quelques dialogues finaux entre les soeurs sont bien plus intéressants et profonds. Je suis vraiment curieuse de faire plus ample connaissance avec elles.

Globalement, si la seconde moitié du roman était plus intéressante et moins centrée sur l'attirance physique qu'ils ont l'un pour l'autre, je reste tout de même assez mitigée sur ma lecture. Je n'ai pas retrouvé ce qui m'avait tant plu avec Sweetheart et ses personnages. Play Hard se lit malgré tout très rapidement, le style de K. Bromberg est toujours fluide et sans prise de tête. Je reste vraiment sur ma faim concernant la romance et les émotions que j'attendais. J'ai quelques doutes sur le second tome, sortit en simultanément, qui m'attend. Affaire à suivre donc.
Lien : https://my-bo0ks.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lespetitsdetailsdejess1
  02 mars 2022
Je n'ai pas hésité une seconde à découvrir cette saga dont j'entends beaucoup parler depuis sa sortie et j'ai eu raison de me lancer puisque ce premier tome a frôlé le coup de coeur. Nous découvrons Dekker et Hunter dans un cadre de hockey intriguant et agréable à suivre. Je n'avais pas encore eu l'occasion de croiser ce sport dans une romance mais maintenant que c'est chose faite, j'ai envie d'en lire beaucoup plus. Principalement car l'autrice a su intégrer les détails fondamentaux pour que l'on suive avec aisance les matches, les entraînements et les différents éléments liés au hockey.
Je n'avais pas encore eu l'occasion de découvrir la plume fluide, prenante et addictive de l'autrice et je dois dire que ce fut une agréable surprise. Je me suis plongée avec une grande facilité dans le récit qui nous offrait une alternance des points de vue permettant de comprendre et cerner les protagonistes au passé sombre et touchant. En effet, K. Bromberg a su ajouter de l'originalité par des aspects très psychologiques. Par ce biais, nous abordons le deuil, la culpabilité, la peur, l'abandon et d'autres sujets tout aussi sensibles. Pour tout vous dire, je me suis sentie extrêmement proche de Hunter puisque chaque sentiment, chaque ressenti, faisait écho en moi. Il m'a tellement touché, qu'il n'y aurai pas de mot assez fort pour décrire ce que je ressens vis-à-vis de son histoire.
D'un autre côté, nous découvrons Dekker qui a également sa part d'ombre et qui essaye d'avancer malgré un passif complexe. Selon moi, il aurait fallu creuser un peu plus dans la psychologie de ce protagoniste pour que ce roman soit un total coup de coeur. En effet, nous en découvrons une partie au début puis à la fin mais sans pour autant entrevoir une évolution marquante. Selon moi, il y aurait dû y avoir une construction similaire entre les personnages mais, bien évidemment, ce n'est que mon avis.
À travers ce tome, nous rencontrons les soeurs de Dekker que l'on va découvrir dans les prochains tomes. Même si c'était pendant un laps de temps, on s'attache à chacune d'elle et cela donne envie d'en savoir plus. K. Bromberg a réussi à créer un univers fascinant et intriguant où l'on est touché et ému par la romance poignante intégrée. Je ne vous cacherais pas que c'était vraiment difficile de ne pas dévorer d'une traite ce tome… j'avais tendance à faire durer ma lecture jusqu'au moment où je ne pouvais plus rester éloigné de cette histoire. C'est pour vous dire à quel point je me suis sentie concernée par ce récit !
Bien évidemment, je vous recommande de découvrir ce premier tome, surtout si vous aimez la romance mêlée au sport avec des protagonistes touchants, au passé sombre. Je suis infiniment reconnaissante d'avoir découvert ce début de saga et je compte bien continuer avec la suite qui attend patiemment dans ma bibliothèque !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (37) Voir plus Ajouter une citation
amelinebooksamelinebooks   04 avril 2021
On ne prévoit jamais de tomber amoureuse. Un beau matin, on se réveille et c'est là, en haute définition. On réalise alors que, contre toute attente, on a des papillons dans le ventre quand on le voit, qu'on passe des soirées frustrantes à ruminer et suranalyser chaque échange, sans oublier ces sourires spontanées mais sincères au premier sms de lui... Tous ces éléments s'emboîtent jusqu'à devenir de l'amour. Il est fait de ces petits riens qui s'additionnent. De l'invisible qui émeut ton âme. L'inattendu qui fait tomber amoureuse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
amelinebooksamelinebooks   04 avril 2021
Les frères et sœurs se détestent autant qu'ils s'aiment. Cela ne signifie pas que tu lui souhaitais malheur. La rivalité est une chose normale. L'espace d'une minute, il y a de la jalousie, celle d'après, on fait les fous. On moucharde une seconde auprès des parents, la suivante on se glisse dans le lit de son frère ou de sa sœur pour glousser et se raconter des histoires de fantômes au lieu de dormir. C'est un yin et yang que personne d'autre ne peut comprendre à moins d'être frères et sœurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker   12 avril 2021
A la glace sous mes lames.
A la sensation de la crosse dans ma main.
A la fraîcheur de la patinoire sur mes joues.
Exactement comme avec Jonah quand nous étions petits.
Je suis avec toi, frère.
Je n'ai jamais cessé d'être là.
Commenter  J’apprécie          20
FiftyShadesDarkerFiftyShadesDarker   12 avril 2021
Cette fois, quand je frappe à sa porte à une heure du matin, le besoin qui m'anime n'est plus le même.
Cette fois, je viens pour partager quelque chose avec quelqu'un.
Cette fois, je la veux près de moi.
Commenter  J’apprécie          20
booksftcambooksftcam   24 mars 2021
Et précisément quand tout s’envenime, elle réapparaît. À la fois pécheresse et sainte, si bien que je pourrais choisir dans quelle partie de sa personne j’aimerais me noyer.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de K. Bromberg (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de K. Bromberg
Le quatrième et dernier tome de la saga Play Hard de K. Bromberg est enfin disponible dans toutes les librairies ! https://www.hugonewromance.fr/playhard4/
autres livres classés : hockeyVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Flirting with 40

Comment s'appellent les personnages principaux ?

Brookline et Simon
Beverly et Sam
Blakely et Slade
Lizzy et Slim

7 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Flirting with 40 de K. BrombergCréer un quiz sur ce livre