AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2755637595
Éditeur : Hugo et Compagnie (03/05/2018)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 33 notes)
Résumé :
Tout a commencé par une invitation. Au mariage de mon ex-fiancé. J’aurais du l’ignorer. La brûler. Mais je ne l’ai pas fait. J’ai répondu. Je viendrais accompagnée. C’est là qu’apparait Hayes Whitley, méga-star de cinéma. L’homme qui a ravi le coeur de millions de fans. Mais moi, je lui avais donné le mien neuf ans auparavant. C’était mon premier amour. Il était mon tout. Jusqu’au moment où il a pris la tangente pour poursuivre ses rêves sans le moindre au revoir Lo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
Luxnbooks
  02 mai 2018
Il y a trois ans, j'ai eu un coup de foudre pour la série Driven. Après avoir vécu chaque tome avec intensité, rencontré des personnages tous plus attachants les uns que les autres, cette série n'a jamais vraiment réussi à quitter mon esprit et à l'annonce du casting de Driven le film, le timing n'aurait pas pu être meilleur pour renouer avec la plume de K. Bromberg. Ces retrouvailles j'y pense depuis que j'ai reposé l'ultime tome de la série, ce désir de retrouver une auteure que j'apprécie ne m'a jamais quitté. Sweet Heart a beau être une nouvelle histoire, tous les ingrédients sont réunis pour procurer un sentiment de bonheur dès les premières pages.
Le point de départ de cette histoire se résume à une simple invitation. Seulement peu de personnes peuvent se vanter d'avoir reçu une invitation au mariage de son ex-fiancé. Plusieurs émotions peuvent traverser l'esprit, dans un premier temps l'égo en prend un coup et ce qui paraît normal c'est la colère, car personne n'a envie d'assister à ce qui aurait pu être son mariage. Sur un coup de tête Saylor complète son carton avec pourtant aucune intention de s'y rendre, bien évidemment il est impératif de cocher la case accompagnée pour sauver les apparences et ce même si personne ne peut y prétendre. La situation va virer à la panique lorsque son assistante a accidentellement renvoyé sa réponse. Décidée à ne pas s'y rendre, la jeune femme va néanmoins y voir une opportunité professionnelle, permettant ainsi à sa boutique de cupcake de décoller et il est humain de souhaiter sauver les apparences avec un homme plus beau, plus riche et qui suscite des jalousies.
Cet homme idéal c'est Hayes Whitley un acteur célèbre, qui a su rallier des millions de fans. le problème, c'est que c'est également l'homme qui a brisé le coeur de Saylor dix ans plus tôt. Un premier amour ça ne s'oublie pas, d'autant plus quand celui qui était son monde s'est enfui sans aucune explication pour vivre de sa passion, sans un regard en arrière. Hormis ses qualités physiques notre héros partait avec un sérieux handicap, car sa fuite c'est un élément qui fait qu'on lui en veut. Alors son retour pour sauver la mise de Saylor, ça provoque immédiatement des warning de mise en garde. Dans un décor paradisiaque, notre héros va raviver des souvenirs et laisser entendre que le temps d'un week-end, le pardon est de rigueur et une seconde chance est possible.
Saylor est dans une position compliquée, sa rupture avec son ex-fiancé à laissé des séquelles dans sa jeune entreprise et les chiffres peine à décoller. Bien qu'elle n'est besoin de personne pour s'en sortir, ce mariage c'est l'occasion de montrer qu'elle n'est pas affecté par cette solitude forcée et pour la jeune femme il est très important de montrer qu'elle est parfaitement heureuse dans ses choix. le bonus pas forcément au programme c'est Hayes et même si elle n'avait pas l'intention d'accepter sa proposition, il n'y a pas meilleur revanche. Saylor est rafraîchissante, j'ai découvert une jeune femme qui s'évade complètement lorsqu'elle s'occupe de sa pâtisserie, plus rien n'existe que cette passion qui la rend vivante et même si son frère juge les résultats décevants, c'est le rêve de sa vie. Alors si assister au mariage de son ex-fiancé peut lui permettre de prolonger son rêve, Saylor est prête à mettre sa fierté de côté et se rendre accompagné de son amour d'enfance au mariage de son ex.
Hayes est la meilleure personne susceptible de comprendre cette passion qui habite Saylor, il y a dix ans il a pris ce qu'il semblait être la meilleure décision pour pouvoir vivre son rêve hollywoodien et bien qu'il est continué sa vie, la simple mention de Saylor le replonge dans son adolescence. Lorsqu'il apprend qu'il peut aider celle qu'il a laissée derrière lui, il n'hésite pas et c'est principalement ces décisions sincères qui ont rendu le pardon facile. Il est tellement simple de les regarder retomber amoureux, malgré quelques résistances Hayes va briser les barrières et aider Saylor à se reconstruire. le potentiel de cet homme est indéfinissable, mais ses actions vont vous faire succomber. Tant de mignonnerie ce n'est pas permis, sexy, drôle et romantique, que demander de plus ?
En bref, Sweet heart est une douceur à mettre entre toutes les mains. N'étant pas toujours une grande fan des histoires de seconde chance, j'ai été conquise du début à la fin. J'ai apprécié suivre un couple de héros qui se redécouvre après plusieurs années, laissant l'impression de ne s'être jamais quitté. de nombreuses scènes m'ont ravie tant le romantisme est adorable et personnellement, c'est le genre d'acte qui a raison de moi. Une romance drôle, authentique et qui ravira vos coeurs, ce fut un plaisir de retrouver la plume de K. Bromberg.
Lien : https://wp.me/p4u7Dl-44l
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Cielvariable
  18 février 2019
Ce n'est évidemment pas le roman de l'année, mais ce n'est pas mauvais non plus si nos attentes sont de passer un bon moment et de lire un belle histoire d'amour (pas non plus extraordinaire en soi). Contrairement à d'autres romans de cette catégorie (romance, chick lit), celui-ci est somme toute dépourvu de vulgarité, de syntaxe boiteuse et de valeurs douteuses (comme dans After où une relation toxique est magnifiée et qu'on la fait passer pour de l'amour véritable); néanmoins, il n'est pas exempt de clichés et de fin prévisible pour autant. Ça ressemble à une bonne comédie romantique d'Hollywood, qu'on regarde un vendredi soir avec pop-corn au caramel et boisson gazeuse et qu'on termine le coeur léger et joyeux.
En résumé, il s'agit de l'histoire de Saylor, qui a récemment largué son ex-fiancé (en découvrant à une semaine du mariage qu'elle ne l'aimait pas assez pour l'épouser) et ouvert sa propre pâtisserie de cupcakes. Pourtant, lorsqu'elle reçoit une invitation au mariage de son ex moins d'un an après la séparation, un je-ne-sais-quoi la pousse à accepter l'invitation (a-t-elle besoin de vérifier qu'elle ne s'est pas trompée? veut-elle prouver à son ex qu'elle s'en sort sans lui?). Pour compléter le tableau, son frère s'organise pour que son amour de jeunesse réapparaisse dans le décor et s'offre de l'accompagner au mariage de son ex (amour de jeunesse qui est maintenant une grande vedette très médiatisée d'Hollywood).
Les personnages sont attachants (sauf l'ex et la famille de l'ex qui, eux, sont plus que détestables), l'histoire et la fin sont prévisibles (mais sinon le lecteur serait un peu déçu).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Lectrice-Lambda
  18 mai 2018
« Sweetheart » est une histoire pas comme les autres, celle d'un premier amour qui brise le coeur et qui guérit à la fois.
Après avoir rompu ses fiançailles quelques jours avant son mariage, Saylor se plonge corps et âme dans sa pâtisserie « Sweet Cupcakes ». Son affaire ne marche pas aussi bien qu'elle le voudrait et pour elle, son ex-fiancé Mitch n'y est pas pour rien.
Alors quand elle reçoit un beau jour un faire-part pour le mariage de son ex, faire-part qui ressemble étrangement à celui qu'elle avait fait, Saylor voit rouge. Comment ose-t-il ?
Avec son frère, une idée germe dans leur tête : y aller et montrer à tout le monde qu'elle va bien et qu'elle a refait sa vie avec un plus beau parti que Mitch.
C'est alors qu'arrive Hayes. La star de cinéma. L'acteur que toutes les filles veulent épouser. le premier amour de Saylor. Celui qui, du jour au lendemain dix années plus tôt, est parti sans dire au revoir, sans donner de nouvelles, pour tenter sa chance à Hollywood.
Et si c'était lui qui l'accompagnait au mariage de son ex ?
K. BROMBERG est un auteur qu'on ne présente plus. Elle a fait un carton avec sa série « Driven » et que vous l'ayez lu ou non, vous en avez déjà entendu parler.
Pour ma part, c'est le premier livre de cet auteur que je lis ( même si les premiers tomes de « Driven » m'attendent sagement dans ma PAL). J'étais curieuse de découvrir l'univers de K. BROMBERG qui fait plutôt l'unanimité chez mes copines blogueuses.
L'histoire est belle, tendre et l'on plonge avec facilité dans le quotidien de Saylor et Hayes.
Qu'est-ce que ça nous ferait de revoir notre premier amour dix années après l'avoir quitté ? C'est un peu ce qu'il arrive à nos deux personnages. Dix années, c'est long, on change, nous ne sommes plus les mêmes. Certains traits de caractères restent, on retrouve des similitudes avec le souvenir que l'on a de la personne, mais au final, on ne se connaît plus autant qu'avant.
Cette seconde chance qui s'offre à Hayes et Saylor va être le fil conducteur du récit. L'attraction entre eux est présente dès qu'ils se revoient. Ils ne peuvent faire autrement. Doivent-ils succomber à la tentation, même s'ils n'habitent plus dans la même ville et ont des vies complètement différentes ? Est-ce le souvenir qu'ils ont l'un de l'autre qui accentue cette attraction ?
Autant dire que la tension entre eux est palpable et j'ai apprécié cette douce romance, même si pour être honnête, il me manquait un petit quelque chose pour que j'accroche vraiment. le déroulé de l'histoire était trop facile, trop prévisible à mon goût. Je ne sais pas si c'est parce que je lis beaucoup plus de romances qu'avant et donc que je retrouve plus ou moins les mêmes éléments dans chaque histoire, que je recherche plus l'originalité.. Je ne saurais dire.
Le style d'écriture de l'auteur m'a un peu perturbé au début également, rajoutant un élément pour m'empêcher de vraiment apprécier cette histoire.
Les phrases sont très longues et plus d'une fois j'étais perdue. Pourtant, croyez-moi, cela ne me gêne habituellement pas. Surtout que c'est quand même plutôt bien écrit.
La fin est certainement la partie que je préfère de cette histoire.
C'est drôle, fun et l'auteur joue vraiment la carte de l'émotion dans ce final qui ne laissera personne indifférent. Même si l'on sait comment tout va se terminer, j'ai trouvé que sa façon de l'emmener était atypique. Dommage que cette originalité n'apparaisse qu'à la fin.

En conclusion, « Sweetheart » est une histoire qui m'a plu, mais qui ne m'a pas surprise. K. BROMBERG a un style mature, tant autant dans sa façon d'écrire que dans sa façon de narrer ses histoires, et cela fait un bien fou de plonger dans des romances de qualité, plus recherchées et travaillées.
Cependant, il manquait un peu d'originalité à l'histoire pour qu'elle soit vraiment prenante. Heureusement, la fin vient relever le tout et nous fait terminer le livre avec un sourire aux lèvres et des étoiles plein les yeux.
Lien : https://lectrice-lambda.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
FiftyShadesDarker
  13 mai 2018
Un roman que j'avais envie de découvrir dès sa sortie, car j'avais adoré l'autre Saga de l'auteure 'Driven'. Et en refermant ce roman, je suis plus que satisfaite...
L'histoire est celle de Saylor, qui est invitée au mariage de son ex-fiancé. Mais pour y aller, elle est accompagnée par Hayes, une Mégastar de cinéma, qui vient de faire son réapparition dans sa vie alors qu'il s'était enfuit, sans raison, neuf ans plutôt. Elle aurait dû le rejeter, il aurait dû l'oublier, mais tout ne va pas se passer comme prévu entre ces deux amis d'enfance...
Je dois dire que, comme pour 'Driven', j'ai été plongée dans l'histoire très rapidement. J'ai adoré le dérouler de cette histoire entre Saylor et Hayes. En effet, ils se connaissent déjà, donc tout va très vite entre eux, car ils retrouvent ensembles ses sensations et ses sentiments qu'ils ont eu à l'époque et qu'ils n'ont jamais oublié. Malgré tout, ils réapprennent à se connaitre avec leurs désirs d'aujourd'hui. Je trouve que cela est plaisant et addictif comme histoire. J'ai pris beaucoup de plaisir à la lire ce roman. Et j'ai hâte de pouvoir en lire d'autres de l'auteure.
La fin est fermée. Toute mignonne et plutôt prévisible, mais cela fait du bien d'avoir une fin comme ça. Une note de l'auteure nous laisse penser à un second tome, mais centré sur un autre personnage : Ryder.
Saylor est une jeune femme passionnée de cupcakes avec une affaire qui survit à peine. Mais elle reste malheureuse en amour après avoir refusé d'épouser son ex-fiance. Mais elle va quand même être invitée au mariage de celui-ci. Au même moment, Hayes, son amoureux d'enfance, refait son apparition. Elle ne sait pas quoi faire avec lui, mais va lui proposer d'aller à ce mariage avec elle. Mais leur attirance de l'époque va refaire son apparition. Elle va devoir faire un choix difficile. Saylor est un personnage assez déterminé, qui veut vivre ses rêves sans qu'on lui interdise. Elle se rend compte que Hayes serait parfait pour partager sa vie, mais son boulot à lui va s'immiscer entre eux et cela ne va pas être facile pour elle. Saylor m'a beaucoup touchée et je me suis rapidement attachée à elle. Je la trouve trop mignonne, attachante, déterminée, même si parfois elle manque un peu de caractère.
Hayes est un star du cinéma. Acteur, c'est ce qu'il est devenu en neuf ans après avoir quitté Saylor sans raison pour Los Angeles. Quand il revient, il ne sait pas comment se comporter avec elle, mais il veut retrouver cette amie d'enfance qui le hante toujours. Mais entre ces engagements et la réticence de Saylor, rien ne va être facile pour Hayes. Cependant, il va se montrer plus déterminé que jamais pour récupérer celle qu'il aime depuis toujours. Je dois dire que je l'ai trouvé à la fois attachant et très gentleman. Il avait vraiment tout pour me charmer et c'est ce qui s'est passé. Il m'a vraiment touché et je me suis attachée à lui comme je me suis attachée à Saylor. Leur histoire, mais surtout leur relation est touchante comme rarement.
Le style d'écriture n'y est pas pour rien dans le fait que j'ai adoré ce roman. En effet, je crois que Kay Bromberg a encore fait des merveilles et je suis ravie de la retrouver dans un autre roman que la Saga 'Driven'. J'ai hâte d'en découvrir plus d'elle.
En général, un quasi coup de coeur pour cette lecture addictive en compagnie de Saylor et Hayes entre l'univers des cupcakes et celui du cinéma.
Lien : http://www.fifty-shades-dark..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
theannashaw
  07 mai 2019
Parce que dans certains genres littéraires, notamment en romance, j'ai pris le train en marche, j'ai encore certaines lacunes à combler concernant la lecture des ouvrages d'auteurs incontournables du genre. C'est notamment le cas avec K. Bromberg, dont je n'avais jamais lu aucun livre jusqu'à ce que je me plonge, il y a quelques mois de cela, dans la lecture de Sweet heart, et que je ne fasse la connaissance de Saylor et Hayes.
Alors que Saylor tente bon gré mal gré de maintenir sa vie à flot après avoir quitté son presque mari et ouvert dans la foulée sa propre boutique de cupcakes, voilà que le précité « presque mari » lui envoie une invitation à son mariage. Saylor avait prévu de jeter cette invitation, mais elle se retrouve dans une situation impossible en se rendant compte qu'elle a accidentellement renvoyé une réponse positive. L'affaire pourrait bien passer au cataclysme lorsque débarque dans sa boutique un fantôme du passé, Hayes, ex-meilleur ami de son grand frère, ex-petit copain, et actuelle vedette de Hollywood, qui lui propose de lui servir de cavalier pour assister à la noce.
Question à moi même : « qu'est ce que tu as trafiqué, ma vieille, pour passer tout ce temps sans découvrir la plume géniale de K Bromberg ? » Notons que je n'ai pas de réponse à cette question, et que je suis ravie, mieux vaut tard que jamais, d'avoir enfin ouvert un ouvrage de celle qui compte parmi les plus grands noms de la romance à l'américaine, et cela pour de très nombreuses raisons. A commencer par les personnages.
J'ai instantanément adoré Saylor. Parce que Saylor est courageuse, déterminée, forte et têtue, mais
aussi parce que Saylor est un peu dingue et impulsive, ce qui crée des situations à la fois hilarantes et improbables. Et bien évidemment, j'ai fondu devant Hayes, son humour, sa manière d'enquiquiner Saylor comme seuls les amis d'enfances savent le faire, son côté prévenant, romantique et un peu fou.
Et puis j'ai adoré les personnages secondaires ; Ryder, le grand frère protecteur de Saylor, et Deedee, son employée un tantinet midinette mais d'une loyauté à toute épreuve. Sans compter le panel d'autres personnages plus ou moins secondaires qui gravitent autour des héros.
Ensuite, j'ai aimé l'histoire parce que c'est typiquement mon genre favorit de romance, qui implique des retrouvailles, des complicités qui renaissent, l'évocation de souvenirs lointains et des passions que l'on ravive à grand renfort de références au passé, de petites moqueries, de private joke et de grandes déclarations. J'ai aimé aussi la manière dont K. Bromberg évite l'écueil d'un scénario trop prévisible sur fond de drame, de quiproquos et de réconciliations spectaculaires pour nous offrir une histoire aussi palpitante mais moins dramatique.
Mais la vraie force du roman de K Bromberg, ce sont les dialogues très réalistes et pleins de répliques épiques, aussi mignonnes qu'hilarantes, qui émaillent le roman et rendent certaines scènes particulièrement drôles ou totalement touchantes. Sans oublier la capacité de l'autrice à nous donner chaud, très chaud, mais également à faire fondre notre coeur de tendresse et d'amour par moment. Humour, amour et érotisme sont donc parfaitement dosés.
Enfin, j'ai aimé les messages que K Bromberg fait passer dans son roman, à commencer par le fait que rien ni personne ne peut vous interdire de poursuivre votre rêve, et tout l'argent ou la notoriété du monde ne valent pas la peine que vous cachiez la personne que vous êtes vraiment pour les acquérir. J'ai aimé également l'idée de seconde chance qui plane tout au long de l'oeuvre, et celle selon laquelle l'amour n'a pas besoin de disputes mémorables et de réconciliations ardentes pour être fort, car la tendresse, les attentions, la simplicité et le rire suffisent à construire une relation.
En bref, j'ai passé un très bon moment avec cette romance qui m'a fait rire et sourire à de nombreuses reprises, mais a su également transformer mon petite coeur romantique en une grosse flaque d'amour par moment. Nul doute: je vais donc me plonger dans les autres romans de l'autrice, à commencer par le second tome de cette série, dédié cette fois-ci au grand frère de Saylor, et à paraître très bientôt.
Lien : http://mabibliothequerose.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   16 février 2019
Il y a tellement de choses que je voudrais lui dire, à propos de ce qui s’est passé il y a quelques instants et il y a plus de dix ans, et en même temps je pense que j’en ai déjà assez dit.

Il appuie ses avant-bras sur le toit de sa voiture, les yeux toujours rivés sur ses clefs qu’il tripote entre ses doigts.
– Tu as toujours été soupe au lait, Saylor. Cela t’a causé pas mal de problèmes, dans le temps. On dirait que ça continue.

Il lève la tête, mais avec ses lunettes de soleil je ne vois pas ses yeux.
– Merci pour les cupcakes. À un de ces quatre.
Sans ajouter un mot, il monte dans sa voiture. Le moteur démarre en ronronnant, résonnant dans ma poitrine, et il sort du parking en me laissant plantée là, à le regarder partir.
La différence, cette fois, c’est que je sais qu’il part.
Et qu’au moins je sais pourquoi
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CielvariableCielvariable   16 février 2019
Il retrousse les lèvres. Serre la mâchoire. Tend la main et la pose sur le cote de mon cou, passe son puce sur ma clavicule. Le bout de ses doigts s’enfonce dans mon épaule.

- Tout

Il se lèche les lèvres. Pose les yeux sur ma bouche. Puis me regarde dans les yeux de nouveau.

- Et rien.

- Oh.

Ma tête tourne. Mon corps me tourmente. Tout en moi n’est que désir.

- C’est une mauvaise idée.

Il se penche sur moi et effleure mes lèvres des siennes. Ma raison lâche prise. Mon cœur fait des culbutes. Je me liquéfie. Une simple ébauche de baiser avant qu’il ne s’écarte, ses doigts se raidissent dans un effort tangible pour se retenir.

- Une terrible idée, je murmure-t-il en se conformant à la profondeur de mon baiser avant d’y ajouter sa note.

- Son autre main vient se poser sur la côte de mon visage, le pouce juste sous menton pour prendre le contrôle.

- Atroce

Nos corps s’entrelacent en même temps que nos langues. Son corps est encore chaud d’avoir couru. Encore tendu. Encore luisant de sueur.

- Stupide, chuchote-t-il.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   16 février 2019
Les années lui ont été douces. La chemise sombre et le jean de marque qui a l'air usé mais qui a probablement coûté plus cher que la nouvelle vitrine que j'aimerais acheté. Il a toujours cette beauté farouche, ce côté mystérieux qui m'a attirée adolescente, mais son visage a plus de caractère aujourd'hui. Plus de rides, plus d'angles, ce qui me pousse à me demander ce que ces yeux ont vu. L'ombre sur ses joues, une certaine maturité dans ses traits, des petites rides à la commissure des lèvres. Il est plus grand, plus large d'épaules, moins fluet que l'adolescent que j'ai connu, et pourtant ce sont ces yeux qui me fascinent. Ils sont toujours du même brun chaleureux, avec les mêmes cils sombres, mais ils possèdent une intensité nouvelle. La façon dont il me regarde - grave et scrutateur - bloque chez moi toute velléité de parler.

- J'ai eu Ryder au téléphone, la semaine dernière. Il m'a parlé de ta pâtisserie alors je me suis dit que je profiterais de mon passage en ville pour venir faire un tour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   16 février 2019
On dirait une gamine capricieuse. En ce moment j’ai l’impression que mes bras croisés sur ma poitrine ne font pas que me protéger de la fraîcheur de l’air. J’ai l’impression qu’ils protègent mon cœur parce qu’il y a quelque chose chez Hayes Whitley qui me touche. Qui touche ces parties de moi que je voudrais défendre et dont je sais pourtant qu’il parvient à s’y faufiler sans même le faire exprès.

Et c’est pour ça que je dois contrôler mon humeur. Utiliser ma colère comme un bouclier contre cet homme charmant, ce mélange parfait de beauté farouche et de joli garçon. L’homme qui sait par expérience exactement sur quels boutons appuyer avec moi.

Parce qu’il transpire l’embrouille à un kilomètre à la ronde, dans tous les sens du terme, et surtout pour mon cœur, parce qu’il ne restera jamais. Parce que c’est Hayes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   16 février 2019
Le doute en moi grandit à chaque pas dans l'aéroport quand je me rends à l'arrivée des bagages. J'imagine des scénarios tous plus horribles les uns que les autres. Dans l'un, je n'ai pas le cran d'assister à la cérémonie en plein air, je tourne les talons pour fuir juste avant que Sarah le Rebond n'avance vers l'autel et je rentre littéralement dans Mitch. Du genre corps contre corps et nous tombons tous les deux à la renverse, je me retrouve couchée sur lui, ma robe remontée par-dessus la tête, le cul moulé dans ma culotte gainante, exposé aux regards de tous les invités.

Un autre où j'entre dans la réception, je trébuche et je tombe tête la première dans la pièce montée. Tous les invités se retournent et me voient me relever le visage couvert de chantilly.

Ironique. Mais au moins on ne me reconnaîtrait pas...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de K. Bromberg (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de K. Bromberg
K. Bromberg : ses conseils d'écriture
autres livres classés : seconde chanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5457 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre
.. ..