AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2809711712
Éditeur : Editions Philippe Picquier (03/03/2016)

Note moyenne : 3.49/5 (sur 43 notes)
Résumé :
Voici un chat errant, qui doit affronter les difficultés de la vie après la disparition de sa mère.

Voici une adolescente solitaire et renfermée qui vit seule avec sa grand-mère.

Tous deux se rencontrent dans un parc, et aussitôt, le chat croît reconnaître en elle un des ces êtres de légende qui comprennent le langage des chats.

C'est sûr, ils sont faits l'un pour l'autre !
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
sabine59
  25 mars 2016
Après " La vie rêvée des plantes", c'est le deuxième livre coréen que je lis.C'est le premier roman d'une jeune femme.
Quelle jolie histoire ! Je l'ai trouvée pleine de fraîcheur, de tendresse, d'émotion.Minyeong est une adolescente assez solitaire et sauvage, blessée dans son coeur,qui vit avec sa grand-mère, dans un quartier pauvre de Séoul.Elle nous est présentée par le narrateur de l'histoire, Minet, eh oui, c'est un chat...
Ils se sont rencontrés dans un parc et Minet a tout de suite senti qu'elle était , comme il l'appelle, " un homme-chat", c'est-à-dire un humain capable de comprendre le langage des chats.Lui, c'est un chat de la rue, qui tente de trouver sa nourriture dans les poubelles. Un adorable chat noir, qu'elle va prendre chez elle.Pour un temps seulement, car elle le revend ensuite à Han, un autre adolescent, en souffrance lui aussi, et qui va s'attacher à elle , cette drôle de fille.
On comprendra par la suite pourquoi Minyeong fait un "commerce" de chats et ce qui la rend souvent triste, à travers surtout un voyage en train qu'elle effectuera , en compagnie de Minet et de Han.
J'ai beaucoup aimé que le récit soit fait par le chat: on découvre le monde extérieur, les rues de la ville, les maisons, à travers son regard et son odorat.Notamment des aliments typiquement coréens, qui attirent beaucoup le chat, comme les fameux " kimbap", ces rouleaux de riz et de légumes entourés d'algues noires, que la grand-mère vend dans la rue.Je trouve que l'auteur a bien su rendre cet univers félin.et lorsque le chat s'exprime , les paroles sont en italiques pour les démarquer des échanges humains.Les réflexions qu'il livre sont amusantes mais souvent aussi profondes et justes.Par exemple, il constate:" Cela ne faisait pas longtemps que je vivais parmi les humains, mais j'avais appris une chose:leurs paroles et leurs actions n'ont souvent rien à voir avec ce qu'ils pensent réellement."
Le lien très fort entre le chat et l'adolescente est vraiment touchant.Vers la fin du livre, lorsque Minet comprend qu'il pourra vivre à côté d'elle, il est dit :" J'étais désormais le chat de Minyeong.Rien au monde ne m'aurait fait plus plaisir.Cela me rendait plus heureux que tous les saumons grillés,les blancs de poulet et les tranches de thon séché de la Terre."
La délicate photo de couverture illustre bien le thème du livre et s'accorde parfaitement avec l'aspect fusionnel et instinctif d'une belle rencontre et d'une amitié sincère entre un être humain et un animal.
Une lecture très agréable !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          256
experyoshi
  02 janvier 2013
Féline est un roman que j'ai emprunté à la médiathèque au rayon jeunesse (oui je n'ai pas honte de le dire j'ai passé l'âge !) J'avais envie d'une lecture détente. Pour le coup, j'ai beaucoup aimé cette jolie histoire d'amitié entre un chat errant et Minyeong, une adolescente rebelle. Ce récit est un conte initiatique destiné avant tout aux ados et l'histoire est assez optimiste et tendre. J'ai apprécié de découvrir le mode de vie des coréens.
La couverture m'a tout de suite interpellée : une gamine est allongée à l'ombre à côté d'un chat. Je n'ai pas pu résister, les chats sont ma passion et m'inspirent.
Ce récit est original car le narrateur est un chat qui donne son point de vue sur le monde des humains. Les personnages de Minyeong et de Han sont attachants.
Je n'ai pas été déçue car ce récit est loin d'être naïf et m'a fait passer un très bon moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          261
charlitdeslivres
  19 mai 2016
Je sors de cette lecture un peu déçue par le texte. En effet je m'étais jetée dessus lors du salon du livre. Dans la sélection coréenne, je trouvais qu'il en ressortait de ce petit roman, une douceur et une poésie intense. Autant sur la couverture que dans la quatrième de couverture. Ce fut donc avec plaisir que je me suis prêtée au jeu de la Lecture Commune avec Claire et Laure pour découvrir ce très court récit.
Il est vrai que je ne savais pas trop à quoi m'attendre en débutant ce roman. J'ai découvert un texte simple avec un manque évident de profondeur pour ma part. Sa lecture est certes agréable et les péripéties d'un chat sont un petit bonheur. Surtout quand le protagoniste principal et narrateur de l'histoire est le chat lui-même. Vous vous surprendrez à ne plus regarder votre chat de la même manière après coup !
Le récit n'est autre que celui donc d'un chat sauvage. Il vient juste de perdre sa famille et se retrouve à errer dans les rues pour pouvoir manger, dormir, vivre tout simplement. Très vite il va tomber sur une jeune adolescente qui récupère ces chats errants pour pouvoir les revendre. le texte nous présente donc les pensées de ce chat, renommé Minet, qui va tomber en amour avec cette jeune fille. Comme deux solitaires qui s'apprivoisent et se découvrent. Deux êtres qui tentent de se fuir pour finir par réaliser qu'ils ne peuvent plus se quitter.
Mais là où ces relations auraient pu amener à quelque chose d'extraordinaire, j'ai trouvé un manque de puissance dans le récit, mais également dans la construction de ce roman. L'auteur tente de nous balader dans un monde doux et soyeux. Dans un univers poétique. Là où certains textes asiatiques puisent dans cette poésie la force pour faire de leur récit de véritable merveille, ici j'ai eu le sentiment d'un manque d'approfondissement … de tout. On tente la douceur sans réellement y parvenir. On parle de moments de vie sans aller au fond des choses. Je n'y ai décidément pas trouvé mon compte. Avec une histoire un peu trop facile et une construction bateau, cette lecture commune ne se termine pas sous les meilleurs augures. J'ai ressenti un roman fragile et peu à même de créer quelque chose de fort, c'est dommage.
Avec une idée de base très intéressante et un chat qui fait réfléchir, je sais que ce texte ne me marquera pas bien longtemps. Par contre, je n'arrête pas d'essayer de communiquer avec mon chat maintenant …. Et c'est vraiment drôle à voir !
Lien : https://charlitdeslivres.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152
Myriam3
  27 octobre 2017
Que peut ressentir un chat de gouttière abandonné par sa mère une fois sevré, et qui a un coup de foudre pour une jeune fille, au point de braver toute méfiance? Dans ce court roman, qui aurait plutôt dû se trouver au rayon jeunesse de ma bibliothèque, on vit quelques jours de la vie de Minet, un jeune chat noir u caractère bien trempé, un chat quoi.
Ce n'est pas humoristique ni léger, c'est à la fois un peu violent mais doux aussi, et ça aborde le thème douloureux de l'abandon et de la solitude.
C'est une jolie histoire un peu triste, un peu trop simple à mon goût, mais je n'étais sûrement pas le public ciblé. Ca ferait d'ailleurs un beau manga.
Commenter  J’apprécie          161
jovidalens
  22 février 2013
C'est la rencontre de trois adolescents : Minyeong, jeune fille au caractère bien tempé, Han un peu timide, replié sur lui-même qui rêve de réaliser un film et Minet qui doit avoir dans les six mois et commence sa vie de chat libre, indépendant et fier de l'être.
La communiction, et bien, il y a un peu de "friture" sur la ligne ... mais, en éteignant les portables, en laissant les ordinateurs en veille, en allant à la rencontre qui d'une mère éloignée, d'une amie ou d'une soeur sur-protectrice, et puis en faisant confiance à leurs sensations, émotions ils vont se rapprocher, apprendre à affronter la vie.
C'est grâce aux lecteurs de Babelio que j'ai eu envie de lire cet ouvrage ; merci à vous ! Tout à fait d'accord avec ce que vous avez exprimé dans vos critiques. Vous en avez très bien parlé.
Très belle couverture qui illustre parfaitement ce texte limpide, riche et lumineux.
Bien sûr, Hui-ryong BU n'est pas Maurice Genevoix et Minet n'est pas Rrou...mais, mieux adapté à un public jeune.
Sans oublier les quelques citations à la fin de l'ouvrage, dont une qui me ravit :"Un chat ne recherche pas l'affection de tout le monde ; seulement de ceux qu'il a choisi d'aimer" Helen Thomson.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
experyoshiexperyoshi   02 janvier 2013
Le chat :
Longtemps, j'ai hésité. Allais-je continuer à mener une vie errante et vagabonder dans les rues à la recherche de ma mère, ou bien devais-je apprivoiser un humain pour me faire nourrir et héberger en toute sécurité ?
Et puis j'ai rencontré cette fille, et toute mon indécision a fondu comme neige au soleil.
Commenter  J’apprécie          131
jovidalensjovidalens   22 février 2013
Il arrive parfois que les humains se montrent plus sages que nous, mais pas toujours. Sur deux points, ils sont particulièrement bêtes. Tout d'abord, ils sont incapables d'oublier le passé. Ensuite, ils s'inquiètent à l'avance de l'avenir. Du coup, ils ratent le plus important : le présent. Ils ignorent la valeur de ce qu'ils possèdent. Ils désirent toujours ce qu'ils ne peuvent pas obtenir. Quelle bêtise !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
OmeganeOmegane   12 février 2013
Han comprend rarement ce que je lui dis. Mais nous, les chats, savons écouter les humains, avec bien plus d'attention qu'ils ne s'écoutent entre eux. C'est peut-être pour cette raison qu'ils nous ouvrent facilement leur coeur.
Commenter  J’apprécie          90
Myriam3Myriam3   27 octobre 2017
Les chats sont plus intelligents que les chiens; vous ne trouverez jamais huit chats pour tirer un traîneau sur la neige.

Jeff Valdez
Commenter  J’apprécie          110
blondesNlitterairesblondesNlitteraires   11 janvier 2017
Quand on aime quelqu'un, c'est normal d'avoir envie de rester près de lui. J'étais sûr qu'elle avait de l'affection pour moi. Alors pourquoi avait-elle fait ça ? Cela voulait-il dire que chez les humains le cœur et la tête ne fonctionnaient pas en harmonie?
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : chatsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
64 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre
. .