AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2809711402
Éditeur : Editions Philippe Picquier (07/01/2016)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 69 notes)
Résumé :
Tout a commencé avec la rencontre d’un chaton égaré. Une boule de poils vaporeuse accrochée de toutes ses griffes au grillage d’un jardin. Une chatte friande de sardines et de bonite aigre-douce, qui va s’introduire dans la vie de cette habitante de Tokyo (qui ressemble beaucoup à l’auteur) pour très longtemps. Mî va partager avec elle quatre-vingts saisons, la rendre sensible à l’odeur du vent, aux signes de la nature, à la température de la lumière, et accompagner... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
sabine59
  05 février 2019

Quelle jolie découverte! Un moment doux, lumineux, dans le gris humide de Février...
Il n'est pas besoin d'aimer les chats pour apprécier ce livre, même si les fans de ces félins irrésistibles se sentiront certainement plus attirés...
Je dis récit parce que ce texte me semble très autobiographique. Il n'est pas juste un témoignage d'une vie en compagnie d'un chat , il est bien plus que cela. En effet, c'est aussi le parcours d'une femme japonaise, son cheminement vers l'écriture, ses hésitations, sa vie intime, avec ses échecs sentimentaux et ses espoirs, son quotidien, notamment à Tokyo.
La tendre petite chatte, Mî, sera un peu comme sa muse ( de très beaux poèmes jalonnent le livre et ont souvent Mî pour thème ), son accompagnatrice, son apaisement, son bonheur...
" le corps s'ouvre au bruit de l'hiver
L'an prochain je sais ne viendra pas
Une tristesse inconnue tombe sur moi en cette fin d'après-midi
Et le vert des feuilles brille aussi dans les douces prunelles du chat."
Ces mots font transparaitre son désarroi , elle qui sait sa chatte gravement malade.
La fin est fort émouvante mais la narratrice se console en se disant que " les âmes voltigent dans la lumière". L'âme de Mî aussi, soyons-en sûrs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          450
book-en-stock
  02 juillet 2016
194 pages d'amour pour un chat trouvé un jour par hasard alors qu'il venait de naître.
INABA Mayumi nous offre toute sa sensibilité de femme qui sacrifie énormément à ce petit bout de poil tendre. Je ne tiens pas à révéler le contenu de ce livre, ce serait dommage pour le futur lecteur. On suit ces deux êtres pendant 20 ans et parallèlement à leur histoire, on profite du Japon au quotidien : la description de la nature et des paysages, les habitations et les us et coutumes pour se loger, quelques fêtes traditionnelles.
J'ai aimé la sorte de naïveté avec laquelle l'auteur nous livre ses sentiments, son ressenti et ses choix dans sa vie privée.
Un petit livre pour ceux qui aiment les animaux de compagnie ou encore ceux qui ne les connaissent pas et voudraient en savoir un peu plus à travers une expérience personnelle précise.
Un très beau texte!
Commenter  J’apprécie          373
fgremaud
  06 mars 2016
Il doit y avoir au Japon, un air quelque peu différent qui rend certains romans d'une pureté et d'une fraicheur incomparable. J'ai acheté "20 ans avec mon chat" sans vraiment savoir à quoi m'attendre et l'auteure m'a embarqué avec elle dans un quotidien scandé par les apparitions et les jeux de son petit chat Mii. On pourrait s'amuser de l'ingénuité d'un tel propos, de sa simplicité même. On pourrait penser qu'un roman autobiographique sur la relation entre une femme et son chat ne va pas nous emmener bien loin. On ne pourrait être plus dans le faux. C'est une réflexion sur la disparition des êtres et du temps que nous livre ici Inaba Mayumi avec une sobriété extrême. Les saisons passent avec les appartements et le petit chat, compagnon de l'écrivain, devient un maître de vie. L'immuabilité de l'être cher qui accompagne sa vie pendant 20 ans se transforme en leçon d'impermanence et en célébration de la lumière et de la vie.
On ressort de ce livre avec un sentiment de bonheur diaphane dans le coeur et une petite larme qui perle aux coins des yeux. On ressort de ce livre définitivement différent, avec l'impression d'avoir vécu cette belle relation, avec l'envie, peut-être, de trouver un chaton au bord de notre porte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          143
sandrine68
  26 décembre 2014
un livre qu'on m'a offert, connaissant ma passion pour les chats. Et je crois qu'il faut les aimer plus que bien pour apprécier ce petit roman, car comment comprendre autrement que l'héroïne délaisse son mari pour se consacrer à sa chatte, qu'elle soignera jusqu'à sa mort... d'abord le cadre du Japon est important, on est dans la poésie du haiku, le lien avec la nature, et dans une dure réalité où trouver une location quand on a un chat relève de la mission impossible. Ensuite, l'héroïne va devenir écrivain un peu grâce à ce contact avec l'animal. Beaucoup de poésie dans cette manière de parler de la nature et même du paysage urbain de l'appartement en hauteur. Deux passages touchants: la "rencontre" avec le chat, petite chose que quelqu'un a accrochée à un grillage, et la fin, après la mort du chat, qui au lieu de conduire au désespoir et une sorte de renvoi vers la vie et la lumière.
Commenter  J’apprécie          110
polarjazz
  14 mai 2016
"20 ans avec mon chat" est avec "Oscar et la dame en rose" d'E.E. Schmitt le seul roman dont j'ai fini la lecture une boîte de mouchoirs sur l'accoudoir de mon fauteuil.
Il est curieux que le chat soit associé aux écrivains : Françoise Sagan, Pierre Loti, Ernest Hemingway...
Dans ce petit roman, Inaba Mayumi relate sa rencontre avec un chaton abandonné qu'elle baptisera Mî. Un chat 3 couleurs. Elle narre avec justesse les découvertes, les habitudes, les séparations, la vie qui se déroule avec pour toile de fond la ville de Tokyo.
Grâce à une écriture à la fois pleine et resserrée , j'ai ressenti la densité humaine vivant dans cette mégalopole.
Commenter  J’apprécie          101
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
LightandSmellLightandSmell   25 mai 2016
Le chat
minuscule
Les griffes
transparentes et nacrées
Les oreilles
mobiles il écoute ma voix
Les yeux
humides et clairs
Un soir où le quartier avait une légère odeur mentholée
Tu es venu de loin
Viens ! Bonjour !
Je suis un être humain et toi tu es un chat
Commenter  J’apprécie          160
OlivinloveOlivinlove   28 février 2016
Je voulais rendre au plus vite le corps de Mî au lieu qu'elle avait aimé. [...] J'ai creusé la terre. Ici et là, le long du chemin d'autrefois, j'ai déposé les petits os tout blancs. J'en ai disposé partout, pour que, si l'envie lui en venait, Mî puisse retrouver le chemin de sa promenade de prédilection.
Commenter  J’apprécie          80
grandcaffegrandcaffe   13 mars 2015
Je repoussais la voix qui me demandait pourquoi quelque chose faisait que je ne pouvais pas rester sans écrire, et après que mon mari s'était endormi, j'allumais la lampe de mon bureau et je restais des heures devant le papier. Alors un autre monde naissait, ailleurs que celui de la vie de tous les jours, et il me semblait que les mots détenaient un pouvoir illimité.
Commenter  J’apprécie          60
LightandSmellLightandSmell   25 mai 2016
Quant à moi, sans rien comprendre à la nature des chats, je trouvais bien mystérieux des êtres humains qui passent leur vie à se laisser mener le bout du nez par cet animal qu’on désigne sous le nom de chat.
Commenter  J’apprécie          100
polarjazzpolarjazz   14 mai 2016
Tout avait commencé avec la rencontre d'un chaton. Sans Mî, je ne me serais sans doute pas installée dans ce quartier. Je n'aurais pas déambulé dans tous ses recoins, je n'aurais pas contemplé la couleur de l'eau de la rivière au lit tortueux, particulière à chaque saison. Je n'aurais pas prêté une oreille passionnée au pouls de la ville entière qui battait au rythme de sa propre métamorphose.
Commenter  J’apprécie          40
Video de Mayumi Inaba (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mayumi Inaba

MP 2014-04-10-171-003048BDD2D9.mp4
Payot - Marque Page - Mayumi Inaba - Vingt ans avec mon chat.
autres livres classés : chatsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
816 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..