AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782020252317
438 pages
Éditeur : Seuil (14/06/1996)
4.5/5   4 notes
Résumé :
"La légende des Hassidim [ ...
] a grandi dans d'étroites ruelles et de sombres réduits, passant de lèvres malhabiles dans des oreilles anxieusement attentives; c'est en bégayant qu'elle est née et s'est propagée de génération en génération. Des livres populaires, des cahiers et des feuilles volantes me l'ont transmise, mais je l'ai entendue aussi de lèvres vivantes, de ces lèvres qui en avaient elles-mêmes reçu le bégayant message.
[ ... ] Je porte en... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Henri-l-oiseleur
  26 avril 2019
Martin Buber fait précéder son anthologie de récits hassidiques d'une longue introduction de 80 pages où il situe pour le profane ce mouvement piétiste juif et la tradition qu'il a créée. Buber, dans cet ouvrage, n'est peut-être pas l'auteur de référence pour la question, mais il fournit des informations utiles. Le premier volume de son anthologie est consacré aux figures fondatrices du Hassidisme, ayant vécu au XVIII°s et au début du XIX°s en Ukraine, Pologne et dans la zone occidentale de la Russie où les Juifs étaient autorisés à résider. Il classe les paroles, anecdotes et brèves nouvelles par écoles et "cours" hassidiques (le maître, Tsaddik, réunissant en un lieu ses disciples, Hassidim, à savoir le Juste entouré de ses "Pieux"). Par là, Buber donne à son anthologie une inflexion historique, chronologique, et il centre tout le propos autour de la figure individuelle du Tsaddik (souvent auréolé de légende et doté de pouvoirs mystiques, voire magiques). Ce n'est pas ainsi que procèdent les auteurs véritablement immergés dans la démarche juive, la pensée juive, la religion juive : en général, ils classent paroles, anecdotes et enseignements dans les marges du texte de la Torah, puisqu'il ne s'agit que d'elle, et que c'est à elle que tout l'effort du Juif est consacré. C'est le verset de la Torah qui confère son autorité, sa valeur, sa grandeur propres à la parole du Rabbi qui le cite. Mais en classant cette tradition selon les individus et non selon le Texte, Martin Buber avoue involontairement sa dette envers la tradition chrétienne de la Philocalie et des hagiographies orthodoxes ou catholiques, où la personne et la pensée du saint l'emportent sur la référence au Livre. C'est que le christianisme n'est pas une religion du Livre, à la différence du judaïsme : c'est une religion d'individus exceptionnels partis à la suite d'un autre individu fondateur hors du commun, Jésus. Jésus n'est pas un livre, c'est une singularité individuelle, rebelle et revendiquée à longueur de page d'évangiles. Ainsi, Martin Buber, dans cette merveilleuse anthologie, montre à quel point il est éloigné du judaïsme vivant et traditionnel qu'il prétend servir. Ceci porte un nom : assimilation. Ce n'est pas moi qui le dis, c'est Guershom Scholem, qui l'avait bien connu et bien jugé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Danieljean
  18 janvier 2016
Le premier tome d'un livre qui nous plonge dans un monde souvent oublié.Ce sont de forts beaux textes, porteurs d'Éthique, de Respect et de Dignité. Ce livre permet de mieux saisir la réalité des gens vivant dans l'hassidisme
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   14 mai 2020
La légende raconte : Il y avait une fois un disciple du Baal-Shem qui prenait par écrit, en cachette, les enseignements du Maître. Mais il advint que le Baal-Shem, ayant vu un démon qui courait à travers la maison avec un livre sous le bras, lui demanda : "Quel livre as-tu donc là, sous le bras ?" Et le démon répondit : "C'est le volume dont tu es l'auteur !" Le Baal-Shem apprit ainsi qu'il y avait quelqu'un, en secret, qui couchait par écrit ses paroles. Il réunit ses disciples et leur dit : "Quel est celui d'entre vous qui prend copie de mes leçons ?" Le copiste aussitôt se déclara et apporta au Maître ce qu'il avait consigné. Lentement, longuement, page après page, le Baal-Shem en prit connaissance. Et quand il eut fini : "Il n'y a pas un traître mot, là, que j'aie prononcé ! dit-il. Comme ce n'était pas pour l'amour du ciel que tu écoutais, les puissances du mal se sont emparées de toi ; et tu as entendu autre chose que ce que je disais."

p. 120
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   26 avril 2019
Comment raconter une histoire.

Un jour qu'on demandait à un Rabbi (dont le grand-père avait été le disciple du Baal-Shem) de raconter une histoire, il répondit :
"Une histoire, il faut qu'on la raconte de telle sorte qu'elle agisse et soit un secours en elle-même".
Puis il fit ce récit :
"Mon grand-père était paralysé. Comme on lui avait demandé de raconter quelque chose de son Maître, il se prit à relater comment le Baal-Shem, lorsqu'il priait, sautillait et dansait sur place. Et pour bien montrer comment le Maître le faisait, mon grand-père, tout en racontant, se mit debout, sautillant et dansant lui-même. A dater de cette heure, il fut guéri. Eh bien, c'est de cette manière qu'il faut raconter."

p. 4
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   10 mai 2019
[Le Dieu caché] R. Raphaël de Bershad, le disciple bien-aimé de R. Pinhas, raconte : " Au jour premier des solennités de Hanoucca, je me plaignais une fois à mon maître de la grande difficulté que l'on trouve au sein de l'adversité, à tenir intacte sa foi en la divine Providence qui garde chacun de nous lorsque l'adversité est là. On dirait alors véritablement, que Dieu se retire et cache sa Face de devant le persécuté. " Que faire, lui demandai-je, afin de fortifier sa foi ? -- Quand on sait que quelqu'un se cache, répondit le Rabbi, il n'est plus tout à fait caché."

p. 191
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Henri-l-oiseleurHenri-l-oiseleur   10 mai 2019
"Autant le Mauvais Penchant cherche à nous séduire pour nous entraîner à pécher, autant aussi il cherche à nous séduire pour nous entraîner à être trop parfaits." Ce sont là des paroles de R. Mikhal.

p.228
Commenter  J’apprécie          160
DanieljeanDanieljean   29 octobre 2015
Paroles de Baal-Shem-Tov :
"Hélas! Hélas! Le monde est tout entier plein de mystères grandioses et de lumières formidables, que l'homme se cache à soi-même avec sa petite main.
Commenter  J’apprécie          100

Videos de Martin Buber (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Martin Buber
Martin Buber Itinéraire d'un humaniste.
>Religion comparée. Autres religions>Judaïsme>Sectes et mouvements religieux (8)
autres livres classés : traditions juivesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1437 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre