AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B005TPYCJG
Éditeur : ÉLP éditeur (02/06/2011)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Thierry Cabot, La Blessure des Mots, poèmes. ÉLP éditeur (www.elpediteur.com), 2011

Voici, serein, blafard et fier, un puissant recueil de cent trente poèmes versifiés, armaturés, ciselés. La Blessure des Mots est un exercice solidement formulé et indubitablement généreux dans la forme, tout en s’avérant empreint d’une cuisante tristesse intimiste dans le fond. Vieillissement, mort, amours racornis, perte de la foi, futilité du fond des choses, moder... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Magenta
  21 juin 2012
Je ne suis qu'à la moitié du livre et déjà, je ne peux m'empêcher de venir mettre un petit mot.
J'ai toujours pensé que les poètes ont un don pour mettre des mots sur leurs souffrances, sur les aléas de la vie sans la "romance" que l'on trouve en général dans les biographies. Thierry Cabot y arrive sublimement, ses mots touchent le coeur...
Et on y retrouve le style des grands poètes, ce qui est, selon moi, rare à notre époque.
Je ne peux que recommander ce livre à tous les amateurs de poésie.
Commenter  J’apprécie          150
Camille5sens
  16 avril 2013
la lecture en cours de ce recueil m'a donné envie de partager un des poèmes qui vous interpellent par sa justesse et qui correspondait à mon humeur du moment .Il s'intitule "Impressions" je l'ai copié en citation si vous souhaitez le lire (avec l'autorisation de l'auteur)
une jolie découverte que ce recueil de poèmes ......et j'y retourne car je ne l'ai pas encore terminé
Commenter  J’apprécie          60
stienan@gmail.com
  26 octobre 2012
Je découvre votre poésie mais je l'avais effleurée ailleurs, je la retrouve intacte !
Commenter  J’apprécie          20
Gcottel
  20 septembre 2013
« On ne peut être poète sans quelque folie. Démocrite
Belle poésie !
Commenter  J’apprécie          20
Gcottel
  20 septembre 2013
« On ne peut être poète sans quelque folie. Démocrite
Belle poésie !
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
MagentaMagenta   21 juin 2012
Pressez-vous de m'aimer. J'avais froid tout à l'heure.
Le vent du soir gémit comme enfant glacé.
D'infatigables maux pleuvent sur ma demeure,
Et mes élans d'hier ont pour toujours cessé.

Car hier est si loin...si loin que, terrassé,
Je sens de toutes parts le néant qui m'effleure ;
Le fantôme d'un songe à peine commencé
Où ma vie, un moment, apparaissait meilleure.

Oh ! Pressez-vous ! Je n'ai rien fait. Voilà demain.
Votre joue adorable et votre douce main
Seules peut-être ici, réchaufferont mes lèvres.

Pressez-vous. Le temps fuit. J'ai vécu par hasard ;
Mon cœur faible a sombré dans des jours las et mièvres.
Et je veux tant qu'on m'aime avant qu'il soit trop tard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          282
Camille5sensCamille5sens   16 avril 2013
Intimité amoureuse
De ta voix cajoleuse au frisson virginal,
Laisse flotter sur moi le désir qui m'enjôle,
Ce rêve qui chuchote au creux de mon épaule
Et qui me tient si chaud, parfois, que j'en ai mal.
Un soupir, une haleine, un délice amical
Te livrent chancelante à l'amour qui te frôle,
L'amour dont, comme toi, je pressens tout le rôle
Dans le souffle d'un voeu fragile et musical.
Fais naître, s'il te plaît, l'extase d'une étreinte ;
La douceur met sur nous une invisible empreinte
Avec des mots au loin caressant l'horizon ;
Un beau ciel alangui se drape de mystère ;
Et nos yeux fascinés par la même oraison,
Semblent depuis longtemps avoir quitté la terre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Camille5sensCamille5sens   16 avril 2013
Le riche
Je vis dans un palais costumé de féerie,
Où l'abondance règne en habits somptueux,
Tandis qu'autour de moi se prosternent les gueux ;
La richesse est ma loi, mon unique patrie.
L'artiste
Je me lève ébloui dans les vagues du monde,
Submergé de musique à l'envol frémissant,
Et de cent idéaux chaque fois renaissant,
Et me lavant d'émoi jusqu'au sortir de l'onde.
L'homme d'État
Je courtise les mots et j'aligne les sommes.
Aux jeux les plus subtils s'exerce mon pouvoir.
Ô chemin de conquête ! ô ruine d'un savoir
Qui me fait oublier le nom même des hommes !"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Camille5sensCamille5sens   11 mai 2013

Les vieilles personnes….
Les vieilles gens n'ont pour message
Que des lambeaux de rêve usés,
Dans un coeur devenu trop sage
Et dans des gestes épuisés.
Elles vont, riches d'une histoire
Effilochée au fil des ans,
A laquelle chacun veut croire
Pour attendrir les maux présents.
Commenter  J’apprécie          121
Camille5sensCamille5sens   11 mai 2013
Et si ….
Si goulue au soleil, l’enfance à pleines lèvres
Baisait le nid fleuri de la suavité,
Au point que l’homme hier éteint puis dévasté,
En elle tout à coup, sût rallumer ses fièvres.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Thierry Cabot (48) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thierry Cabot
Vidéo de Thierry Cabot
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
750 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre