AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782081238022
258 pages
Éditeur : Flammarion (03/03/2010)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
4° de couverture :
(Edition source : Flammarion - 03/2009)


Le 6 mai 2007, Nicolas Sarkozy était élu président de la République. Son programme promettait le changement à une France réputée réformable. Deux ans plus tard, des domaines aussi sensibles que les retraites, le contrat de travail, la représentativité syndicale ont fait l'objet de lois, ou de protocoles d'accord, sans anicroche notable. Nicolas Sarkozy serait-il en train de réus... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Latias
  01 juin 2017
En dépit du titre, il ne s'agit pas d'un pamphlet dont les critiques se focaliseraient sur la personne de Nicolas Sarkozy.
Publié en 2009, ce petit ouvrage aux analyses économiques fouillées a une grande portée politique et garde toute son actualité dans la mesure où les réformes passées en revue (modernisation du marché du travail, représentativité des syndicats, démantèlement de l'oligopole de la grande distribution,...) restent toujours à faire.
Pour les auteurs, il y a deux préalables à toute réforme d'envergure en France : modifier en profondeur le rôle et la responsabilité des syndicats et supprimer la possibilité de cumuler un mandat national et un mandat local.
Commenter  J’apprécie          00
Gromovar
  25 octobre 2010
Quand "Les réformes ratées du président Sarkozy" est sorti en 2009, je ne l'ai pas acheté, craignant un des innombrables pamphlets anti-sarkozystes qui font les choux gras de l'édition française, et dont l'apport culturel est très limité. Les récents troubles autour de la réforme des retraites ont ranimé mon intérêt pour cet ouvrage, d'autant que j'ai déjà eu l'occasion d'apprécier les travaux de Pierre Cahuc dans La société de défiance. Et tant mieux.
Lien : http://quoideneufsurmapile.b..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
LatiasLatias   01 juin 2017
En premier lieu, nous devons modifier en profondeur le rôle et la représentativité des syndicats. Seuls 8% des salariés sont syndiqués, principalement dans le secteur piblic. Les syndicats survivent grâce aux positions qu'ils occupent dans la gestion de certainsservices collectifs comme l'assurance chômage, la médecine du travail, les caisses de retraites ou encore les organismes de formation professionnelle. Ils survivent aussi grâce aux décharges syndicaleset aux mise à dispositionque leur octroient quelques grandes administrations ou entreprise du secteur public. Le contribuable et l'usager financent ainsi de manière opaque, et souvent à la limite de la légalité, l'équivalent d'au moins 40 000 postes à temps pleins mis à disposition des syndicats. Pour les organisations syndicales tout changement est d'abord apprécié à l'aune des conséquences sur l'appareil et non à celle des besoins du monde du travail.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Pierre Cahuc (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Cahuc
Les matins - La jeunesse française coupée en deux ? par franceculture Avec Pierre Cahuc Professeur d’économie à l’Ecole Polytechnique, il dirige le laboratoire de macroéconomie du Centre de Recherche en Economie et Statistique (CREST) de l’INSEE Co auteur avec Stéphane Carcillo, Olivier Galland et André Zylberberg de : Comment la France divise sa jeunesse, La machine à trier (Eyrolles) Stéphane Carcillo SR Maître de conférence à l’université Paris 1 Sorbonne et professeur associé au département d’économie de l’IEP de Paris
autres livres classés : nicolas sarkozyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox