AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811219358
Éditeur : Milady (17/03/2017)

Note moyenne : 3.52/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Après la pluie, le beau temps…
« Ces quelques jours m’avaient métamorphosée. Je n’étais plus la fille persuadée qu’elle finirait vieille et seule, mais celle qui croyait en l’amour fou. Chaque instant passé près de lui m’apaisait. Je ne comprenais pas comment il avait réussi à me guérir de la douleur d’être seule au monde, mais il l’avait fait. Pourtant, il ne m’avait rien promis. »
Quand Avelina tombe sous le charme d’un séduisant cowboy lors d’une ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
Loryane
  25 octobre 2017
Ce n'est pas seulement une romance, ce livre recèle autant de mélodrame que de profond message. Je n'ai pas pu me retenir de le dévorer, il fallait à tout prix que je le termine et que je sache comment le dénouement aller être. Je crois que toutes les tragédies que l'histoire raconte, détruisent l'idée de la « réalité ». On découvre en premier le passé et les débuts rudes de l'âge adulte, en passant par tout les stades de l'existence. Il faut reconnaître que le récit met avant tout les sentiments en avant, nous tenant le coeur et de temps en temps nous laissant aller aux larmes. Les possibilités de cette oeuvre sont infinies en vérité, puisqu'elle met en scène « la vie » quelle qu'elle soit ; triste, culpabilisante, honteuse, acharnée, joyeuse, solitaire, résignée, vide ou encore perdue. le sens d'« Après la pluie » est de savoir tourner la page sans tout oublier, d'aimer à l'équilibre et de donner une chance malgré toutes les peurs et toutes les erreurs. Je vais retenir cette phrase longtemps : « Aimer c'est vouloir avancer et grandir, aimer pousse vers l'avant et prête les armes pour se relever ». Dès le début on devine que l'histoire est sombre, cruelle et douloureuse, pleine de péripéties et de propos dur et vrai. En achevant cette lecture j'ai ressenti un certain néant, celui de ne pas avoir pris le temps ; l'éternité de cette synopsis est l'instant présent et celui-ci est bouleversant.
Avelina est déjà malmenée par le destin dès l'adolescence, le décès de son père fait repartir sa mère en Espagne. Mais au moment d'un team-roping, cette jeune femme rencontre Jake McCrea ; l'homme qu'elle va épouser au bout de trois mois de connaissance. Ils vont vivre une année et demi d'amour et tout va basculer sans aucune clémence. Rien n'épargne cette fille, difficile de croire en la possibilité de tant de drame en une seule et même vie. Elle doit se retrouver, essayer de reprendre confiance en elle et surtout recommencer à vivre. Son coeur s'est asséché, mais tourbillonne auprès d'elle la colère, la culpabilité et la souffrance. Je me suis beaucoup attachée à cette protagoniste pleine de peine, je n'ai pas ressenti de pitié pour elle ; au contraire, c'est l'admiration qui a frappée dans le mille, affrontant elle-même ses démons et rongeant sa tristesse. En plus, elle subit les jugements et les rumeurs du monde extérieur, sachant ce qui s'est produit sous ses yeux et connaissant sa profonde détresse. En effet, malgré ses doutes et ses craintes, elle tente de se laisser aller et elle y arrive au fil de l'histoire, parce que ça prend du temps de refaire confiance et de redonner autant d'amour. Je pense que c'est une héroïne d'espoir, nous donnant toute les cartes pour faire nos deuils personnels ou pour exprimer notre tristesse sans peur.
Nate Meyers est sur les traces de son père dans sa carrière, devenant le meilleur chirurgien cardiaque de Los Angeles. Sauf que sa profession le coupe totalement de vie personnelle, ce jeune homme de vingt-neuf est seul, depuis cinq ans aucune femme n'est rentrée dans son coeur. Bourreau de travail et n'ayant jamais rencontré celle qui le ferait vibrer. Depuis quelque temps, il devient trop confiant dans son métier et oublie le contact humain, réparant juste des coeurs sans penser réellement à la personne qui se trouve sur sa table d'opération. Une intervention tourne au cauchemar, il s'exile dans le Montana, au côté de son oncle. Il détient la plus belle des qualités au monde : c'est un homme à l'écoute des autres et compréhensif, il cherche rarement des excuses et n'hésite jamais à prendre les devants malgré l'inquiétude. Je l'ai trouvé séduisant et attentionné, riche en tendresse et sachant révéler sa passion en étant prévenant et galant. Il me titille un peu ce personnage puisque sa personnalité ressemble légèrement à celle de mon compagnon, alors je ne peux qu'aimer Nate, c'est l'homme idéal ; sérieux, drôle, vaillant et gentil. Toutefois ce héros doit opérer des changements dans sa vie pour progresser et apprendre de ses écarts. Au final son évolution se traduit par « donner plus » - « partager plus » et pour s'en rendre compte, il doit faire des sacrifices et être patient.
Ces deux solitudes fusionnent comme jamais, ils apprennent à se pardonner et à s'aimer l'un et l'autre. Tout n'est pas facile, les défauts et les blessures de chacun montrent un couple imparfait et authentique. Ils m'ont fait vivre à la fois un cauchemar et un rêve, c'est une union unique et pleine de puissance. Ensemble, ils découvrent ou réapprennent le mot « aimer ». La romance ne détourne aucunement leurs problèmes ; au contraire, l'histoire d'amour est un baume de guérison et une lumière dans la noirceur du destin. Ce roman ne contient pas vraiment de mystère, juste des fragments de non-dits ; les personnages gardant parfois pour eux-mêmes leurs rêves et envies et ce n'est pas un point négatif de la synopsis puisque cela émet encore plus de sincérité. le déroulement de la fin est étonnant, l'idée épistolaire m'a charmé ; c'est inédit pour moi. L'originalité est présente, surtout au début avec le récit sur le passé d'Avelina qui n'est pas totalement commun, après ça reste une romance où la reconstruction des héros emmène vers du déjà-vu. Au-delà des péripéties et de la métamorphose des « acteurs » du livre ; les émotions tourbillonnent comme une tornade. Ce roman est une bourrasque de vent qu'on prend en pleine tête et dans le coeur. Une averse de sentiment, ouvrant autant d'obscurité que d'illumination, forcément le rire et les pleurs m'ont nourri et comblé. Sincèrement, j'ai traversé chaque émotion avec effervescence, c'est plus qu'émouvant, se révélant être une histoire entière. Des moments d'innocences, un temps de patience, des instants où le foyer d'une famille est important ; de la pluie vers le beau temps, c'est ce que résume parfaitement cette synopsis.
Renée Carlino m'a embarqué dans sa plume, douce, fluide ; alors que le mauvais sort s'acharne sur l'héroïne. Son écriture est naturelle et simple ; en différence du récit, n'hésitant pas à montrer le pire de la vie. Ça respire de sentiment et d'un profond sujet, l'écrivain osant développer chaque petit détail à sa juste valeur. La plupart des phrases sont riches de beauté et de vérité, une merveille parmi le malheur. Renée ne néglige rien, que ce soit la tendresse ou la passion, avec des scènes adorables et des passages où l'amour charnel se glisse lentement et doucement. de plus, les deux points de vue entraînent et rythme sans réserve l'histoire au point de nous faire virevolter avec les personnages. C'est une autrice disposant du don de nous émouvoir avec les mots.
« Après la pluie » est une oeuvre poignante, difficile à juger par l'exagération des épreuves que rencontre l'héroïne. Je suis envoûtée, que ce soit par la plume de Renée ou les personnages, je suis tombée amoureuse de la synopsis et de ses sentiments débordant de désespoir et de colère. Sans mettre de côté le bonheur d'un amour naissant et d'une nouvelle vie après un destin fatidique. Il y a de l'apaisement dans cette histoire d'amour, autant de compréhension que de différence sociale ; un récit complètement ouvert, sans aucune restriction. Je me suis pris une réelle affection pour Nate et une grande admiration pour Avelina, deux protagonistes aux actes manqués ayant un coeur glacial dans les premiers temps, se laissant gagner éperdument par l'amour au fil des pages. le suspense n'a pas vraiment lieu d'être dans ce livre, les propos n'auraient aucun sens et ils seraient sans impact particuliers, le faible silence entre eux suffit amplement à nous tenir en haleine. Les émotions fusent encore et encore, à force je n'ai plus de vocabulaire pour décrire les sensations que cet ouvrage m'a fait éprouver et sillonner. Un coup de coeur sans aucun doute, malgré un excès de drame.
Lien : https://lesfaceslitteraires...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MissCroqBook
  19 mars 2017
Une jolie romance entrecoupée de moments difficiles et prenants. Moins léger que ses autres livres, Renée Carlino exploite ici la difficulté de surmonter un deuil et de croire à nouveau en l'amour.
Mariée très jeune, Ava est aujourd'hui veuve. Suite à un tragique accident, son mari, paralysé, a mis fin à ses jours quelques années plus tôt sous ses yeux. Depuis ce jour, la jeune fille innocente et pleine de vie qu'elle était a disparu. Traumatisée, elle ne réussit pas à faire son deuil. Elle se sent coupable et pense mériter la peine qui est sienne aujourd'hui.
Nate, lui est chirurgien cardiaque. Major de sa promotion et fils d'un des plus grand ponte de la chirurgie cardio-thoracique, Nate marche droit dans les traces de son paternel. Jusqu'au jour où il va trébucher. Une erreur de jugement et la perte d'une jeune patiente vont remettre en cause toutes ses certitudes. Sous la pression de son père, il va s'exiler quelques temps dans le Montana, dans le ranch de son oncle. A peine arrivé, il va faire la connaissance d'Ava et va rapidement tomber sous son charme. Mais Ava est une jeune femme brisée qui ne se laisse pas approcher facilement.
Bloqués par le poids du passé, sauront-ils ensemble trouver la voie vers le bonheur ? Deux âmes brisées peuvent-elles se reconstruire au contact l'une de l'autre ?
Nate et Ava sont deux personnages forts tourmentés par un passé difficile. Obsédé par son travail de chirurgien cardiaque, Nate en a oublié d'être humain. Fort de ses capacités et de son talent, il a perdu de vue que derrière chaque cas qu'il traite, se trouve une personne avec une famille, des rêves, des espoirs. Il est froid, distant et détaché. Rien ne compte pour lui jusqu'au jour où il va perdre l'une de ses patientes. Cette perte va agir sur lui comme un électrochoc. Après ce moment, on découvre un homme complètement différent. Enjoué et protecteur, le travail ne sera plus sa seule obsession. Sans le savoir, Ava va être en grande partie responsable de cette évolution.
Ava est une jeune femme solitaire, renfermée et peu avenante. Frappée par une tragédie quelques années plus tôt, elle n'a toujours pas fait son deuil. Elle se sent en partie responsable du suicide de son mari. Comme Nate, sa vie n'est centrée que sur son travail et ses chevaux. Mais au contact de Nate, elle va progressivement s'ouvrir. Elle va commencer à retrouver goût à la vie, va retrouver le sourire et l'envie d'être en contact avec les autres. Même si le chemin vers le bonheur est encore long, elle est sur la bonne voie.
Au final, chacun va agir comme un baume réparateur sur le coeur de l'autre. En douceur, ils vont réussir à faire le deuil de leur passé et envisager d'affronter l'avenir plutôt que de le subir.
Ce roman est à la fois doux et dur. Doux parce que l'histoire entre Nate et Ava évolue très lentement, par petites touches. Chacun a besoin de temps pour se pardonner et apprendre ou réapprendre à aimer. Dur parce que certaines scènes sont tragiques et poignantes. L'émotion des héros est parfaitement retranscrite et du coup on souffre avec eux. L'alternance des points de vue ajoute une dimension intime à l'histoire. Ainsi, on pénètre les pensées des héros et on vit et ressent avec eux chaque moment de joie, de peine, d'espoir.
Un roman riche, captivant et intense qui se base sur les secondes chances et les rencontres inattendues qui peuvent changer le cours d'une vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Beli_LivreSaVie
  15 janvier 2018
Avec ce roman, j'ai été dès les débuts transportés pour ensuite très vite un peu perdre de l'intérêt pour le récit. Si j'ai été ravie de découvrir le personnage d'Avelina lorsqu'elle a ce coup de foudre pour ce cowboy qui deviendra son mari, j'ai trouvé que la suite de l'aventure manque un peu de conviction pour suffisamment me plaire. Cela a été une lecture en dents de scie, certaines choses m'ont beaucoup plu tandis que d'autres moments se révélaient plutôt assez plats.
Avelina est une toute jeune femme lorsqu'elle rencontre son futur mari. Cette idylle et belle histoire d'amour qu'ils partagent tous deux les plonge dans une sorte de bulle dans laquelle ils vivent tous deux, sans vraiment réfléchir au lendemain. Mais un tragique accident va alors tout faire exploser et Avelina sombre, elle devient une personne alors totalement différente de celle qu'elle était avant. Ce qui est très marquant, c'est la façon dont elle a eu de se faire haïr des autres tellement elle se déteste elle même. Si elle attire la pitié de certains, c'est aussi beaucoup de rancoeur et de colère qu'elle engendre autour d'elle, un fait assez déroutant quand on sait ce qui lui est arrivé. C'est alors qu'elle va faire la connaissance de Nate, qui va venir se reposer un peu au ranch où elle travaille.
Nate est un homme de quelques années de plus qu'elle, très ambitieux. Il voue sa vie à sa profession : la médecine, chirurgien cardiaque, il ne se consacre qu'à cela, oubliant qu'à côté il y a une vie. C'est la perte d'une jeune patiente qui va alors le sortir de cette torpeur qui ne lui permettait pas de se rendre compte de ce qu'il se passait autour de lui. Lors de son séjour au ranch, il va être très intrigué par Avelina. Elle va d'abord l'attirer, fait qu'il n'a pas vécu, occultant tout plaisir depuis qu'il se consacre à sa profession. Alors qu'il est lui aussi dans un moment de sa vie transitoire, en "pause", il va alors vouloir la connaitre, passer au delà de ce que disent les autres d'elle. Nate est un personnage que nous découvrons au fil de la lecture, je pense même que lui se découvre aussi au fil du temps qu'il passe parmi ceux qui l'accueillent. Il voit ainsi la vie différemment et Avelina a allumé une étincelle de vie en lui qui était éteinte.
Seulement Avelina n'est plus que l'ombre d'elle même, elle est très abimée et rien ne semble pouvoir la ramener à la vie. Ce sont des moments partagés, quelques discussions sans toutefois évoquer ce qui perturbe de son passé, qu'ils vont apprendre à se connaitre. de doux moments, quelques notes d'humour, ce sont des passages que j'ai apprécié lire mais la noirceur de l'épreuve qu'a vécu Avelina reste très présente. C'est triste de la voir tant culpabiliser, mais cela met un frein certain à leur relation. Tandis que Nate se dévoile, s'épanouit, elle passe par différentes phases, beaucoup autodestructices, jusqu'à peut être un jour réussir à se reconstruire.
Si l'histoire reste belle, j'ai ressenti un manque d'intensité, assez relative à la situation des personnages mais cela manque alors d'entrain suffisant pour me transporter. Dit ainsi ça parait dur, mais cela n'englobe pas la totalité du récit, car certains passages m'ont transporté, mais je ne sais pas il m'aura manqué quelque chose pour que l'intensité de cette histoire et de ces deux personnalités m'aient vraiment plu. Une histoire de reconstruction belle malgré tout, elle est pleine d'espoir quand on constate que ces deux personnages ne se donnaient pas le droit au bonheur et qu'ils vont finir par le trouver ensemble, après bien des combats contre eux même.
L'auteure a su nous projeter dans ce monde des ranchs et des cowboys, la description des lieux est totalement dépaysante. Certaines scènes sont criantes de vérité, le lecteur peut ainsi parfaitement prendre en compte le danger de certains moments, ou encore l'exaltation ressentie par d'autres. Nous comprenons ainsi bien quel plaisir les personnages ont à passer du temps dans ce lieu, et pourquoi il est salvateur et bénéfique à Nate, qui vit à cent à l'heure sans même prendre du temps pour lui. Malgré le fait qu'Avelina vive cette vie depuis un moment, elle reste attachée à ces terres et ce qu'elles représentent pour elle ainsi que ce qu'elles tenaient comme place importante pour son défunt mari.
Je crois que ce qui a aussi pu jouer, c'est que j'ai adoré sa rencontre et sa vie avec son mari, je me suis alors attachée à cette image et je n'ai pas su ainsi offrir une autre chance à une autre histoire. Non pas qu'elle ne le mérite pas, mais moi même je n'ai pas accepté que sa relation prenne fin ainsi. Tellement que j'ai été déchirée quand cela a pris fin, peut être n'étais-je pas prête à voir un autre se présenter à Avelina. le traitement de la romance m'a semblé alors ne pas être celui auquel je m'attendais. J'ai du louper quelque chose car beaucoup ont adoré lire ce livre, mais c'est aussi l'état dans lequel les personnages se sont retrouvés après s'être oublié qui m'a dérangé. de voir le regard que les autres portent sur elle notamment est profondément dérangeant car chacun vit le deuil à sa façon, comme il le peut et je pense qu'elle n'a pas eu avant Nate, de personnes sachant comment la prendre pour la faire sortir de ce mutisme. L'auteure évoque des thèmes forts, qui percutent ses personnages, ils changent ainsi du tout au tout et c'est ce qui rend cette reconstruction encore plus importante.
Lien : http://www.livresavie.com/ap..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lysette
  13 mai 2018
Après la pluie... ben la pluie ?
Ce livre traîne dans ma PAL depuis des mois, acheté pour sa couverture, le résumé ne n'emballais pas vraiment... Finalement dans le but de ranger ce roman sur mes étagères, je me suis enfin décidé à plonger dans cette histoire.
Les premiers chapitres sont une réussites. Autant dire que Jake m'a tout bonnement arraché les tripes. Hélas cela ne dure pas, et très vite des incohérences, des coquilles et des clichés ont gâchés ma lecture.
Pour commencer, Avelina, censée être froide et distante, n'est en vérité pas plus froide que n'importe quelle femme qui flirte. Dés sa rencontre avec Nate, elle rit, elle sourit, elle flirte, et cela en total incohérence avec l'image que l'auteur voulait donner à Avelina.
Nate en revanche est plutôt une réussite. C'est un homme à l'ego surdimensionné qui se prends pour dieu et ne vie que pour la médecine. Sa remise en question est légitime même si son processus d'acceptation me semble quelque peu rapide, afin de faire de la place pour la romance.
Parlons en de cette romance, qui est aussi prévisible que cliché. Honnêtement il ne se passe pas grand chose... Cela m'a frustré énormément.
Question frustration, j'ai d'ailleurs été plus d'une fois frustré par ce roman. D'abord à cause des coquilles présentes dans le roman qui sont aussi agaçante que frustrante :
"On peut peut-être emmener les cheveux au ruisseau demain ? "
Frustrant non ?
Tout comme les incohérences de récits. Cette incohérence n'a pour but que de maltraiter le relation entre Jake et Avelina afin de légitimer celle qu'elle entretien avec Nate et je n'ai pas aimer du tout. A mes yeux Jake était un homme bien, qui effectivement, à fait ce qu'il a fait, et rongé par les remords, à finit par disparaître. Mais c'était tout de même un homme bien, et je n'ai pas apprécié qu'on tente de détruire son image...
En bref, une lecture qui ne m'a pas emballée, pas émue, pas totalement convaincue. Une lecture qui ne me marquera pas, mais un livre objet que je garderais quand même !
Bonne lecture à tous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Stef62
  16 mars 2017
Tout d'abord, je tiens à remercier les Editions Milady pour m'avoir donné l'opportunité de lire ce magnifique livre :) :)
J'ai été très emportée par la plume de l'auteure. J'ai trouvé qu'il se dégageait de l'écriture beaucoup d'émotions, et ce, dès les premières pages.
Dans le premier chapitre, on fait la rencontre d'Avelina, une jeune fille d'origine Espagnole passionnée par les chevaux et plus particulièrement par les courses de rodéo, qu'elle aime faire accompagner de son cheval de toujours : Dancer. On remarque d'ailleurs très vite qu'ils sont comme connectés. C'est d'ailleurs à une course qu'elle fait la rencontre d'un jeune garçon : Jake McCrea. Tout comme elle, il fait du rodéo et très vite, leur petite rencontre va se transformer en histoire d'amour. Cependant, malgré la vitesse de leur relation, je n'ai pas ressenti cette gêne où on a l'impression que tout va trop vite car l'auteure explique vraiment bien leur amour et leur évolution. Ils sont très jeunes et ils s'aiment avec beaucoup de passion. Ils se marient, se trouvent un travail dans un ranch du Montana et essaient de construire leur petite vie.
De plus, nous sommes face à un livre avec une alternance de point de vue à chaque chapitre.
C'est d'ailleurs à partir du second chapitre que nous faisons la rencontre de Nathaniel. Jeune docteur en cardiologie et fraichement diplômé, qui ne vit que pour son travail. Il ne pense d'ailleurs plus aux filles ni même à la décoration dans son appartement.
Ces deux personnages, totalement différents : que ce soit pour leur âge, leur métier ou leur localisation géographique, vont finir par se rencontrer.
Suite à un accident lors d'une escapade, Jake se blesse grièvement et devient paralysé. A partir de ce moment, son comportement change radicalement avec Avelina. Il devient méchant et caractériel. Il se sent tellement mal en point qu'il finit par se suicider. Avelina devient alors veuve et complétement désemparée malgré son jeune âge. Elle se sent fautive et maudite à tel point qu'elle en devient froide, distante avec les autres et silencieuse.
De son côté, à New York, Nathaniel doit faire face à une jeune patiente, fraichement décédée sur sa table d'opération, le coeur de celle-ci entre ses mains. Il se sent coupable… surtout après les paroles de son père et patron lui disant qu'il s'est trompé sur le diagnostic vitale de la jeune fille, qu'il n'aurait pas dû opérer… Travaillant énormément sans ne jamais se laisser de répit, son père prend alors la décision de lui donner du repos pendant l'enquête de la mort de la jeune fille. Il l'envoie alors dans le ranch de son oncle vétérinaire, dans la Montana…
Ranch dans lequel vit toujours Avelina. Très vite après leur rencontre, Nathaniel va se sentir attiré par cette belle jeune femme dévastée par la vie. Timidement, Avelina va s'ouvrir à lui et s'ouvrir de nouveau sur le monde. Malgré tout, ses doutes et ses remords sont toujours présents et elle ne veut pas se méprendre sur ses sentiments pour Nathaniel. Pour elle, elle est toujours mariée à Jake et le sera toujours. Et surtout, elle est maudite.
Mais l'amour pourrait-il guérir leur blessure commune ? Nathaniel, qui se sent coupable de la mort de la jeune fille de son côté…. Avelina qui se sent coupable de la mort de Jake de l'autre…
On ressent très fort les émotions d'Avelina dans les chapitres qui lui sont dédiés, de même que ceux de Nathaniel dans les autres chapitres. C'est une lecture très riche que j'ai trouvé très passionnante. Je ne lui attribue pas la note maximale car ce livre n'a pas été un coup de coeur mais je le conseille vraiment à toutes celles qui aiment les histoires d'amour teintées de solitude et d'histoires de la vie…. Car même si c'est une romance, tout n'est pas toujours tout rose… les épines sont belles et bien présentes et c'est ce qui rend cette histoire plus vraie !!

Lien : http://thereadinglistofninie..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
KateLineKateLine   05 août 2017
J’entrai dans le box, pris le gant, et l’enfilai jusqu’à l’épaule. Les filles observaient la scène en
essayant de se retenir de rire.
— Que se passe-t-il ?
— Allons, Nate. Tu n’es pourtant pas bête, dit mon père.
Dale se tourna vers lui.
— Tu vois, cette fac sophistiquée a abruti ton gamin !
Je me tournai vers les filles, en quête d’un indice. La petite riait dans ses mains, l’autre me dit :
— Vous allez devoir mettre votre main dans le cul du cheval et sortir le caca.
Elle éclata de rire puis elles détalèrent.
— Quoi ? Non. Non. Je ne peux pas. Tu sais combien valent ces mains ?
— Allons, Nate, à d’autres. Il ne va rien arriver à ta main, sois juste doux avec elle. Tu ne voudrais
pas te prendre un coup de sabot dans les parties. J’imagine que ça ne doit pas être très agréable d’avoir un bras osseux comme le tien dans les fesses.
Mon père s’amusait beaucoup.
— Pourquoi dois-je faire ça ?
— Parce qu’on a déjà fait nos preuves tous les deux.
— Bon sang.
Je m’approchai de l’arrière-train de la jument et levai les yeux vers Dale.
— Caresse-la gentiment, juste sur les fesses. Fais-lui savoir que tu viens en paix.
— Bordel de merde.
— C’est le cas de le dire.
— Arrête, papa !
Dale s’approcha avec un bidon rempli de gel transparent.
— Attends, mon garçon. Il faut la lubrifier d’abord.
— Tu te fiches de moi. Ça vous fait marrer, tous les deux.
— Immensément, confirma mon père.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KateLineKateLine   06 août 2017
Chaque fois que je regardais Nate dans les yeux, il m’embrassait. Je me demandai si ces instants seraient ceux dont on se souviendrait comme « les bons moments ». Si on oublie les naissances, les décès, les mariages, les réussites, les regrets, et tout ce qui constitue le cirque de nos vies, ce qui reste, et est le plus souvent ignoré, ce sont les instants où deux corps, faits l’un pour l’autre, s’unissent dans cette tempête qu’on appelle la vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Stef62Stef62   16 mars 2017
Je levais la main gauche et lui montrai l’alliance qui enserrait encore mon annulaire, que la culpabilité m’empêchait de retirer.
- Je suis mariée.
Il resta sans voix. Il baissa les yeux et soupira en secouant la tête, déçu.
- Je suis mariée, répétai-je.
Quand il leva la tête, l’empathie se lisait sur son visage. Il tendit les bras.
- Laisse-moi te prendre dans mes bras un instant. Je ne pense pas que cela dérangerait Jake que quelqu’un veille sur sa femme et la réconforte… juste un instant.
Je me blottie dans la chaleur de son corps, enroulant mes bras autour de sa taille. Il passe sa main dans mes cheveux sur ma nuque et posa ma tête contre son torse. Je me mis à sangloter en silence. Les larmes roulaient sur mes joues et ses vêtements. Me berçant tendrement, il murmura :
- Chut, tout va bien.
J’avais déjà craqué deux fois devant Nate. J’étais tombée dans ses bras comme une enfant démunie, en mal d’affection. Mon chagrin pour Jake refaisait surface parce que mes sentiments pour Nate devenaient plus forts.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KateLineKateLine   05 août 2017
— Qu’est-ce que c’est ?
— De la Super Glue.
— Non, dis-je en secouant la tête.
Elle leva les yeux vers moi, déterminée. La femme impétueuse qui sommeillait en elle était en train de
se réveiller.
— J’ai une aiguille et du fil si tu penses que c’est plus plaisant.
Je tendis la main tandis qu’elle faisait jaillir le liquide collant sur ma plaie et forçait la peau à se
ressouder. Cela me brûla quelques instants puis elle lâcha la pression : la coupure était refermée.
— Tu vois, comme neuf.
— Je vais sûrement mourir d’empoisonnement à cause de ce truc.
— Il y a un hôpital à quatre-vingts kilomètres. Je peux t’y emmener pour qu’ils puissent te mettre une
pommade sur cette coupure riquiqui, mais j’ai bu de l’alcool, donc tu as plus de chances de vivre si tu restes ici et te contentes de la glu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KateLineKateLine   05 août 2017
— Tu sais ce que c’est, mon deuxième prénom ?
— Non. Dis-moi.
— Jésus.
— Tu plaisantes.
Il se retourna avec un grand sourire.
— Je suis sérieuse. C’est fou, non ?
— Pourquoi Jésus ?
— C’est une tradition dans ma famille, et ma mère est très croyante. Quand je me suis mariée, j’étais
censée virer mon deuxième prénom et me servir de mon nom de jeune fille à la place.
— Et tu l’as fait ?
— Non, comment pouvais-je virer Jésus ? Ce serait un péché.
— Je m’en serais débarrassé sans même réfléchir. Les choses n’ont pas très bien tourné pour lui.
Je me mis à rire tellement fort que l’eau du bain se mit à onduler autour de moi. L’expression de Nate
était sérieuse, ou, du moins, il essayait de garder son sérieux, jusqu’à ce qu’il craque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Renée Carlino (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Renée Carlino
Renee Carlino Talks Music, Books and Writing.
autres livres classés : médecineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
175 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre