AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811209832
Éditeur : Milady (21/04/2017)

Note moyenne : 4.13/5 (sur 47 notes)
Résumé :
[LIVRE RESERVE A UN PUBLIC AVERTI (EROTIQUE)]

« J'aime le soulagement que procure l'acte sexuel. Il n'est pas grand-chose qui me procure du plaisir, et le sexe ne m'en donne pas beaucoup, mais c'est pour moi un exutoire. J'adore franchir les limites des autres. J'adore les dégrader. Sadique, moi ? Oui. »

On dit que certaines personnes manquent d'empathie en raison d'une activité réduite au niveau du lobe frontal. C'est peut-être mon cas... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (34) Voir plus Ajouter une critique
Gaoulette
  04 octobre 2017
Quelle est la définition du dark romance pour moi. Un new adult plus hard avec des héros loin d'être des princes charmants. Un vrai bad boy dans toute sa splendeur.
La dark romance j'avais déjà testé et il y du très bon comme on peut avoir du moins approfondi. Et malheureusement Ker Ducey rentre dans la seconde catégorie.
D'un point de vue technique, vu le sujet abordé par l'auteur, 288 pages c'était trop court dès le départ pour tout bien exploité. Il ne faut pas oublier que les héros masculins sont des vrais méchants et non de pseudo bad boy qui se transforme en peluche. Il faut leur laisser le temps de se faire apprivoiser.
Le roman partait sur les chapeaux de roue dès le départ avec un bon plongeon dans le bain. Mais tout devient trop mou dès l'entrée en scène de la pouliche. Un héros noir, psychopathe, tueur à gage et malheureusement particulièrement attirant. Et oui les filles comme Melody adorent tout ce qui est dangereux. Qui n'a jamais rêvé de changer un bad boy en parfait nounours tout doux. Mais bon là nous parlons d'un psychopathe dans toute sa splendeur. Un vrai de vrai pas un pseudo encore une fois.
Mais malheureusement l'auteur n'a pas exploit le coté noir. Cela reste plutôt soft pour une Dark romance. J'aurais aimé des personnages masculins plus approfondis, tout tourne trop autour de l'héroïne. Blake et Ryan sont un tandem morbide et pour moi l'histoire devait se concentrer sur eux et ensuite jouer avec ce triangle. Je l'ai trouvé trop rapide à mon gout. On ne peut pas se transformer de parfait psychopathe à parfait gentleman du jour au lendemain surtout si c'est un coup de foudre. Et puis il était où le sexe gore limite scato. Je voulais vibrer de peur ou être dégoutée…. Mais quelque chose !
Alors l'auteur maitrisait-elle bien le sujet psychopathe/ sociopathe, je me pose la question. Je verrais si j'ai plus de réponses dans le second tome qui devrait s'annoncer plus hard au niveau thriller. Mais vu le nombre de pages pour la suite, j'ai peur d'être déçue.
Par contre pour le côté thriller, Ker Ducey a bien joué sur le retour de situation, mais là aussi il manquait quelques pages pour en faire un Whouahhhhhhhh.
Petite remarque, pour les scènes érotiques, je pense avoir connue pire car même là c'était particulièrement soft. le héros est censé se faire du bien avec du sexe hard, je l'attends toujours pas dans mon lit bien sûr mais avec l'héroïne ou ses groupies. A part Ryan qui assume, Blake lui ne fait que parler.
Affaire à suivre avec ma jumelle Maribel…. D'une duologie on passe à une trilogie et demi….
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
Marlene_lmedml
  14 juin 2017
Heartless est une saga sombre et dérangeante. Ce premier opus mêle habilement thriller psychologique et romance. Je ne m'attarderais pas sur l'appellation « Dark romance », mais si on y regarde bien, le contenu du récit est vraiment sombre et pervers et il y a bien une romance qui arrive à voir le jour au milieu de tout ce chaos. Alors… Enfin bref, peu importe dans quelle catégorie on place ce roman, l'essentiel c'est qu'il est tout simplement excellent.
Je m'attendais à un contenu vraiment dark, à la limite du malsain et je n'ai pas été déçue une seule seconde. Je dois dire que Ker Dukey a réussi à me faire ressentir énormément d'émotions à la lecture de ce premier opus, je dois dire que j'ai terriblement peur de lire le second tome mais en même temps je meurs d'envie de me jeter dessus.
Ce premier tome nous plonge dans un univers où le bien et le mal se côtoie. Mais où la limite ? Nous allons faire la connaissance de Blake et Ryan, deux frères qui se sont forgés dans la douleur. Il y a néanmoins une grande différence entre les deux. Blake a décidé de taire ses émotions pour éviter de souffrir, Ryan, lui, n'en a jamais éprouvé. Ryan est une jeune homme dénué de toute morale, il n'a tout simplement pas d'âme et ne trouve son plaisir que dans la douleur. Ces deux frères m'ont fascinés du début à la fin, et je dois dire que l'intelligence de l'auteure m'a fait tomber dans le panneau et j'ai totalement été surprise par la tournure des événements. Quelle claque bon sang ! Et dans ce tableau morbide on ajoute la présence de Mélody, une jeune femme ravagée par la douleur, la colère et le chagrin. Mais Mélody dégage quelque chose qui va séduire Blake. Cela va le pousser à éprouver des sentiments qu'il ne veut pas ressentir. Elle va tout simplement devenir la lumière au milieu de ses ténèbres. Mais il se trouve que Mélody est aussi la camarade de classe de Ryan. Et ils vont se liés d'une amitié un peu particulière. Que nous réserve ce trio improbable ?
Ker Dukey nous livre là une histoire hallucinante, vraiment addictive et surprenante. Car au fil du récit je me suis fait mon petit film dans ma tête pour arriver à la fin du récit éberluée parce que j'étais totalement à côté de la plaque. Honnêtement à la fin de ce tome, j'étais dans un état de choc avancé. Alors bien sûr c'est un récit à ne pas mettre entre toutes les mains, ici, violence, sexe, manipulation, mensonges et perversité sont au rendez-vous. Alors toutes celles qui aiment les romances fleurs bleues ne vont bien évidemment pas y trouver leur compte dans cet univers si sombre et perfide. D'ailleurs, l'aspect romance est relégué au second plan à mes yeux, on est davantage dans un thriller psychologique rehaussé par une touche de romance pour adoucir l'amertume et la violence qui découle de cette histoire.
J'ai adoré la plume de l'auteure qui est en totale adéquation avec l'ambiance pesante de l'histoire. Il est certain qu'elle pousse le vice très loin. le sexe vient encore noircir le tableau et il représente énormément dans la vie de Blake et Ryan. Mais que représente-t-il ? Un exécutoire ? Ou un vice profondément ancré dans le quotidien de nos héros ? J'ai adoré la narration à trois voix qui nous apportent énormément d'éléments de compréhension et qui nous permet de prendre pleinement connaissance de nos personnages. Les chapitres du point de vue de Ryan sont à vous coller des frissons, on comprend vraiment que ce jeune homme est un psychopathe, qu'il n'y a plus rien à faire pour lui, il n'a pas besoin d'être sauvé, il se complaît dans sa débauche, dans ses vices et son univers macabre. J'ai malgré tout adoré son personnage, sa façon d'être et de manipuler son entourage. Ryan est un sacré cinglé, doté d'une intelligence hors norme ce qui le rend encore plus dangereux qu'il n'y paraît. Méfiez-vous de l'eau qui dort… Blake quand à lui est totalement différent, psychologiquement instable mais pas inconscient des choix qu'il fait. Sa rencontre avec Mélody va bouleverser son univers. Lui, cet être si froid et implacable va devoir se remettre en question par rapport aux sentiments qu'il va éprouver pour elle. Blake est vraiment un personnage intéressant, j'ai adoré le découvrir, voir l'évolution de sa psyché. Mélody quant à elle est une héroïne qui adoucit l'aigreur de l'histoire, ce n'est pas une nunuche. J'ai aimé son tempérament, elle va véritablement changer à la suite du drame qu'elle va vivre et sa colère et sa tristesse vont la rendre vraiment plus caractérielle. J'ai aimé son attitude générale, sa façon de trouver sa place au milieu de Blake et Ryan. Je dois dire qu'elle nous démontre une force de caractère qui m'a scotchée. Ici, pas de triangle amoureux mais elle aura une grande place dans la vie des deux frères.
Les personnages secondaires trouvent leur place naturellement telles des petites marionnettes dans le jeu machiavélique qui va se jouer dans ce premier tome. Je n'ai pas su tout de suite que j'aurai un coup de coeur pour ce roman, ce qui m'a bluffée c'est la fluidité de tout ce récit. J'ai été aussi surprise par le dénouement et les rebondissements. le sexe a une place de choix, cela noircit toujours un peu l'histoire quand il est utilisé de cette manière, à des fins perverses et dérangeantes. Et pourtant, l'auteure a aussi réussi à renverser la dynamique sombre de son histoire, et pour moi c'est un coup de maître de réussir à faire ressentir autant de sentiments contradictoires.
En bref, pour moi ce premier tome est une réussite. J'y ai trouvé tout ce que j'attendais et plus encore. le côté thriller psychologique est poussé à son paroxysme avec des personnages à la personnalité pour le moins dérangée. J'ai frissonné à la lecture de certains passages, j'ai adoré notre duo machiavélique Blake/Ryan. La romance apporte la part de lumière dans le récit mais attention elle ne prend pas le dessus sur le côté sombre et pervers de l'histoire. Et j'ai d'ailleurs adoré cela car cela ne rend pas l'histoire mièvre, on reste dans le dur tout en ressentant des émotions plus douces. Préparez-vous à retenir votre souffle ! Violence, sexe, perversion, mensonges, manipulation et romance sont au rendez-vous !
Je me prépare déjà psychologiquement à la lecture du second tome.

Lien : https://lmedml.com/2017/06/1..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Beliwei
  19 octobre 2017
Ce tome 1 de Heartless était un des livres les plus attendus du mois d'avril pour nous lectrices de Dark Romance. En fait-il parti toutefois ? S'il est difficile aujourd'hui de qualifier réellement ce qu'est la Dark Romance, les maisons d'éditions classant certains titres dans cette catégorie alors qu'ils n'en font pas partis à mes yeux, nous notons toutefois une recrudescence des romans sombres où la psychologie des personnages dérange. J'ai toujours été fascinée par les personnages torturés et psychologiquement instables et ce type de romance m'interpelle énormément. Alors même si selon moi, il n'est pas de la Dark Romance comme je l'entends, il reste une lecture abordant des sujets sombres, violents et des personnages psychologiquement perturbés donc nous y abordons un univers très dark. Ici nous oscillons dans les ténèbres de la noirceur et une sorte de thriller psychologique complètement addictif. Pour un public averti.
Melody est une jeune étudiante, fragilisée par un événement brutale où elle vient de perdre ses parents dans des circonstances dramatiques. Elle même s'est retrouvée sur le point d'être exécutée ce même jour, le choc occasionné par cet épisode dramatique a profondément changer la jeune femme. Elle démontre alors une très forte personnalité car il est difficile de se relever après avoir été témoin d'un tel acte. Elle tente toutefois de continuer à vivre malgré les changements occasionnés et dans le cadre de ses études, elle va faire la connaissance de Ryan, étudiant comme elle, en cours. Un devoir à effectuer à deux va lui permettre de le faire parler. Ryan est sombre, habillé de noir, silencieux, qualifié d'étrange par les autres étudiants, il forme à lui seul, un contraste entre sa façon de paraitre faible face aux autres et ses pensées si sombres. Il est constamment de ceux que l'on regarde de travers, il ne semble pas avoir d'amis mais quand il s'exprime, nous ressentons bien qu'il n'a peur de personne. Ils vont commencer à échanger lorsqu'ils se croisent en cours et bien s'apprécier. Ryan est un personnage tout à fait mystérieux, fascinant mais il ne se contente pas de se cacher derrière une apparence sombre, il est sombre et semble dégager un sentiment inquiétant qui perturbe d'emblée le lecteur.
Puis Melody va faire la connaissance d'un homme, Blake Braxton. Je ne souhaite pas trop vous en dévoiler à son propos car c'est un roman que j'ai adoré décortiquer au fur et à mesure des informations que nous délivrait l'auteure. Mais Blake est le frère de Ryan, il semble assez protecteur et va très vite s'imposer auprès de Melody, apparaissant à de nombreuses reprises - le trio fonctionne alors étrangement, puisqu'ils se connaissent tous les trois et que Melody se rapproche des deux frères mais de façons totalement différentes. le passé de Blake, tout comme celui de Ryan semble les avoir forgé tel qu'ils sont et nous ne pouvons nous empêcher de nous interroger sur leur véritable personnalité, ils sont tous deux tellement déroutants ! Ker Dukey arrive à nous mener là où elle souhaite, la narration proposée alors même que par moments, nous ne savons pas exactement qui s'exprime, ajoute encore plus de piment à cette histoire qui est déjà bien obscure. La lecture n'en est que plus exaltante : Melody malgré sa fraicheur, son innocence a atteint un certain degré de maturité avec tout ce qu'elle a vécu, elle est alors bien loin du cliché de la jeune étudiante. Les deux frères sont tous deux, différents l'un de l'autre : l'un semble être accompli, tandis que l'autre se cherche encore mais la psychologie des personnages est telle qu'il nous est alors difficile de les qualifier réellement.
Dans ce type de récit en général, nous avons un personnage sombre mais Ker Dukey va encore plus loin, elle nous propose de suivre deux personnes obscures et cela rend le récit encore plus fascinant. C'est si intriguant de découvrir là où elle veut nous mener, elle insuffle des informations pour que nous puissions cheminer dans son intrigue au grès de la direction qu'elle souhaite lui donner. Plus nous évoluons dans le roman, plus nous nous rendons compte que chaque personnage évolue selon un plan bien définit qui nécessite de manipuler les autres. Tout y est savamment calculé et nous cheminons à travers l'esprit malsain de deux frères qui ont une vie particulière, l'ensemble forme quelque chose de tout à fait fascinant et si sombre.
La noirceur des personnages masculins est d'autant plus accentuée par le contraste que ces personnages forment avec la blancheur et l'innocence de Melody. Ce sont alors deux mondes qui se percutent, celui de la jeune étudiante bien sous tous rapports et de ceux qui vivent dans un monde peuplé de malveillance. La multiple narration nous permet de parfaitement bien suivre chaque protagoniste, les principaux sont au nombre de trois : Melody, Ryan et Blake. Nous passons du point de vue de l'un au point de vue de l'autre, sans problème et c'est une réelle mine d'informations que de pouvoir les suivre ainsi. L'auteure a toutefois réussi à manipuler le lecteur de façon assez judicieuse et j'ai aimé ainsi suivre les méandres des pensées de ses personnages pour finir par découvrir un peu à quel point le cerveau humain peut être sombre et invraisemblablement irrécupérable chez certains.
Je vais lire les yeux fermés le second tome déjà sorti qui m'attends d'ailleurs dans ma bibliothèque, mais j'appréhende toutefois un peu ma lecture, car je me demande vraiment ce que l'auteure a pu concocter comme scénario pour rebondir à celui-ci. J'ai un peu peur de voir ce qu'il risque d'arriver car Ker Dukey manie son scénario avec brio, je n'en dis pas plus de peur de dévoiler des informations sur ce premier tome. Si ma lecture révèle un récit parfait, j'ai adoré lire ce roman, il m'aura manqué pas grand chose pour que cela soit un coup de coeur. Mais il est grandiose, il a répondu à mes attentes d'un roman comme celui-ci ! le machiavélisme est porté très haut et nous offre un roman époustouflant.
Lien : http://www.livresavie.com/he..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
TheLovelyTeacherAddictions
  13 juin 2017
Ce titre m'intrigue depuis sa sortie et je n'osais franchement pas faire le saut dans le vide car il est évident que ce roman est une dark romance pure et dure. Que les âmes sensibles s'abstiennent car ce roman pourrait en choquer plus d'un . Mercy est donc à destination d'un public averti qui sera confronté à des scènes de sexe et de violence assez poussées mais qui au final ne sont pas repoussantes ou dérangeantes. Je dirais que Ker Dukey a concocté une saga dans la lignée de la saga Dark Duet de CJ Roberts car le lecteur se laisse prendre au jeu malsain des héros mais est incapable de le lâcher avant le dénouement final.
Même si j'ai eu un peu de mal à me mettre dans le roman au début, il m'était donc impossible d'abandonner ma lecture car l'auteur parvient à captiver l'attention en nous proposant des personnages sombres et noirs et pourtant on a envie de voir ce qu'ils nous réservent. La situation de départ est vraiment très intense et en découle des conséquences tout aussi atroces. Ce qui est intéressant à la fois dans le résumé et sur la couverture est le fait que nous ne savons pas de quel héros masculin nous parlons. Mais très vite les premiers chapitres nous donnent la voie à suivre et on frissonne d'inquiétude pour le déroulé de l'intrigue. Comme je le mentionnais au début de ma chronique , les thématiques abordées sont très passionnantes car au delà du sexe brut et pratiqué dans des schémas absolument pas classiques, la psychologie de tous les personnages nous tient en haleine. On en vient à se demander comment on peut poursuivre notre lecture malgré les circonstances accablantes.
Melodie Masters est une jeune femme qui voit son destin et sa vie basculer du jour au lendemain après un incident qui laissera des séquelles évidentes et indélébiles sur sa vie future. On se demande comment on peut continuer de vivre après un tel moment. Elle se doit donc de poursuivre sa vie mais en aucun cas , elle ne fera comme si rien ne lui était arrivé. Elle prendra dans un premier temps des cours d'auto défense et devra apprendre à gérer ses crises de panique. A la fac, elle a peu d'amies et on sent chez elle une maturité. Même si dans certaines scènes, elle redevient une étudiante lambda en faisant du shopping avec Cherry et Red, on sent qu'elle ne sera plus jamais la même et on vient aussi à se demander quelle est sa place à la fac. Elle va pourtant se lier d'amitié avec un élève que les autres qualifient de zarbi mais c'est cette différence qui leur permettra de nouer des liens solides. Elle devra donc faire face à son passé mais aussi à ses pulsions qui la pousse à aller dans les bras d'un homme qui lui aussi semble assez troublant.
Ryan Braxton est une vraie énigme au sein de l'université. Il ne s'ouvre à personne et ne laisse personne s'approcher de lui. Il se moque éperdument des jugements hâtifs de ses camarades et semble trouver une certaine jouissance dans la souffrance et la douleur. Ce qui est aussi très intéressant dans ce roman est le fait qu'il soit à trois voix ce qui nous permet d'entrer dans la tête des trois protagonistes. le moins que l'on puisse dire est donc le fait que les ténèbres habitent l'esprit de ce jeune homme. Il se dégage de lui une noirceur, un sentiment assez néfaste comme s'il jouait avec les autres qui ne sont que des pantins dans ses mains. Plus on apprend à le "connaître" plus on se pose des questions. Son passé familial a aussi un impact très lourd sur le déroulé de l'intrigue. Pourquoi agit il comme il le fait? J'ai aussi eu l'impression que c'était un manipulateur notamment vis à vis de ses camarades de fac. Il prétend être un jeune homme faible et reclus mais quand on le voit à l'oeuvre , il n'en est rien. Il est un des personnages dont l'aspect psychologique est le plus intéressant.
Blake Braxton est donc le frère de Ryan. Il est donc lui aussi au coeur d'un passé familial assez glauque et déroutant. Il semble avoir tiré bénéfice de cette période sombre en développant son instinct protecteur et en devenant flic. Des tas de questions nous viennent à l'esprit le concernant et je vais continuer de rester vague pour ne rien dévoiler de l'intrigue mais ce personnage ne nous laisse pas indifférent. Il semble s'être retrouvé sur le chemin de Melody et nous sommes les témoins privilégiés de cette relation , elle aussi , hors norme. Que cache Blake? Pourra t-il indéfiniment protéger son frère ? Mais le protéger de quoi? de qui? La sexualité fait partie intégrante de ce roman et les personnages semblent y avoir recours comme une sorte d'exutoire , comme une façon d'évacuer leur péché ou d'obtenir une certaines rédemption. le sexe est aussi un révélateur de sentiments et transforment des "bêtes" en êtres humains dotés d'empathie.
Bref , si comme moi vous appréhendiez la lecture de ce roman et si vous appréciez les Dark Romance, je ne peux que vous conseiller la lecture de Mercy. Ker Dukey nous emporte dans son roman et l'addiction prend vite le dessus. le lecteur ne peut être qu'happé par cette romance vraiment pas comme les autres et le suspense ne peut que nous donner envie de lire le second tome.

Lien : http://thelovelyteacheraddic..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Loryane
  23 décembre 2017
Une dark-romance plutôt « soft », malgré des faits et des actions violentes et dures. C'est surtout une histoire d'amour psychologique et proche d'un thriller, au fond c'est un excellent récit. Avec ses mystères et révélations, on pense tout savoir sur la synopsis, connaître déjà le fin mot ; sauf qu'on en est loin. Toutefois, je ne suis pas totalement emballée, cette étincelle de passion et d'émotion fait défaut ; ne mettant pas en scène assez de sentiment comme l'amour ou la peur. Peut-être que la plume de l'auteur est trop « robotique », dans l'esprit d'écrire juste un scénario sans rechercher à y mettre sa patte, son coeur. En tout cas, ce n'est pas suffisamment intense pour avoir un coup de coeur et être émue. Heureusement les protagonistes sauvent en grande partie ce livre, je me suis plutôt sentie proche d'eux alors qu'ils ont des blessures et des failles pouvant heurter notre sensibilité sur la vie ou la mort.
Blake est le personnage phare de l'histoire ayant dès les premières pages son point de vue, avec un prologue tout de suite intriguant. Je l'ai trouvé peut-être dur avec lui-même, pourtant c'est un homme avec de bonne intention malgré ses péchés. Certes, ce n'est pas un ange ; son second métier n'est pas commun, il fait peur et donne la chair de poule. En vérité ce n'est pas un enfant de coeur, toutefois la vie lui offre une deuxième chance en lui mettant sur sa route son âme-soeur. Ses émotions deviennent le centre de son existence et il se sent perdu, je me suis beaucoup attachée à Blake en dépit de ses choix.
Melody est une jeune fille plutôt banale, mais je me suis retrouvée en elle ; sa force et son courage après le drame est vraiment exceptionnel. Bien qu'elle soit dévastée, elle continue de vivre ; sauf que parfois ses réactions semblent indifférentes. Je ne me suis pas spécialement prise d'affection pour elle, sa peine manque de profondeur et la plupart de ses actes sont dépourvues de crédibilité. Sa maturité est plaisante, tout comme son besoin de se sentir accompagné ; elle se sent seule et cela paraît compréhensible. Mel est naturelle, simple ; peut-être est-elle extrêmement quelconque pour ce style de roman, afin d'être subjugué par sa personnalité. C'est un héroïne laissant cependant des traces dans notre âme, elle ne s'oublie pas et son caractère reste charmant.
Ryan, un garçon étrange ; il est torturé mais gentil, du style renfermé et possessif. Rien ne saute vraiment aux yeux venant de lui, il aime le sexe et le côté BDSM ; un peu surprenant de sa part puisqu'il est le frère cadet de Blake. Son vécu est choquant, ses secrets le deviennent encore plus. Sincèrement je n'ai pas forcément apprécié ce héros, pourtant il est royalement unique ; bien trop amical pour être innocent. Ryan étant le plus mystérieux, l'entre-deux de Melody et de Blake, aimable et légèrement inquiétant. Il faut savoir qu'il est essentiel, tout en écartant ses pensées obscures ; en effet son point de vue n'est point mis en valeur.
C'est un scénario moderne ; liant la romance, le thriller et la psychologie. Une histoire d'amour entre un tueur et une victime, évidemment que c'est malsain et perturbant ; surtout que les personnages ont l'air réels et donc ça devient une oeuvre angoissante. Tout n'est pas original dans ce livre, particulièrement la relation entre Blake et Melody qui est certes passionnante, mais sans moment-clé. Par contre le thriller et la psychologie arrive avec une approche étonnante, par le biais de rebondissement et de perspective varié. Ce que je reproche venant de ce roman, c'est certainement l'aspect émotionnel ; manquant à l'appel. Il y a parfois des instants effrayants et des révélations renversantes, néanmoins l'intensité et la beauté des sentiments amoureux ne m'ont pas atteint. le suspense joue un jeu considérable, nous tenant en haleine du début à la fin ; particulièrement en nous trompant d'une certaine manière. le récit ne tourne pas seulement sur une romance, le côté esprit et comportemental donne un trait intellectuel ; or le livre n'exprime aucune moralité ayant du bon sens. C'est le dessein d'une romance noire, avoir des scènes violentes et dérangeantes ; sans forcément partir sur des rapports explicites en y introduisant du BDSM, ce livre n'en contient pas.
Ker Dukey se détache des auteurs de romance, elle enfreint l'imagination. Sa plume est fluide, vivace ; les pages se tournent facilement et les mots restent agréables, sans fioritures. Elle envoûte seulement avec son histoire, du coup son écriture est ordinaire ; bien qu'elle soit addictive. Une synopsis bien pensée de sa part, une surprise et un mélange prodigieux ; avec l'angle de plusieurs héros. Elle a du talent, toujours est-il que l'émotion n'est pas suffisamment entretenue ; sauf la crainte.
Du coup « Mercy » est un tome engageant l'histoire sur Blake, Melody et notamment Ryan. Une Dark-Romance intéressante, jonglant avec le bien et le mal. C'est un récit sombre, possédant une part de lumière tout de même. L'histoire d'amour passe au second plan, celle-ci ne laissant pas les sentiments amoureux trouver leur place. Un thriller psychologique fougueux, troublant et captivant. Un suspense de longue durée, une fin un peu expédiée et une note d'originalité par-ci et par-là. Ce n'est certainement pas la DR du siècle, mais pour une découverte du genre ; elle est parfaite. Une révélation dans le style, sans être entièrement ensorcelée par la plume de Ker.
Lien : https://lesfaceslitteraires...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
Ninie067Ninie067   15 juin 2017
Mon nom de naissance est Damian. Il me va bien, c’est du moins ce que prétend celle qui me l’a donné. — Tu es le fils du diable, me crachait-elle au visage, le regard embrumé par la drogue, un doigt tremblant enfoncé dans ma joue chaque fois que je refusais de me plier à ses caprices. Je sens encore l’empreinte de son ongle sur ma peau. Je me fais appeler Blake, désormais. C’est mon deuxième prénom, choisi par la sage-femme qui m’a ramené d’entre les morts. Ma mère était si pressée de m’expulser de son ventre qu’elle a accouché prématurément. Je ne devais ma vie qu’à une soirée arrosée sur la banquette arrière d’un van, et, le cordon ombilical noué autour du cou, j’ai failli la perdre. On prétend que certaines personnes naissent avec une activité cérébrale réduite. Une sorte de zone froide au centre du lobe frontal, là où la plupart des êtres humains sont dotés d’une zone chaude qui leur permet d’éprouver des sentiments et de tomber amoureux. Les rares individus pourvus d’une zone froide éprouvent des difficultés à ressentir des émotions, à être en empathie avec leurs semblables. D’après certaines théories, il semblerait que cette zone froide soit une caractéristique essentielle des tueurs en série. Des psychopathes. D’où leur incapacité à se lier aux autres, à éprouver de la compassion. Je ne ressens pas les émotions de la même manière que la plupart des gens. Si ça se trouve, je suis un psychopathe, moi aussi. Je n’en sais rien. Ce qui est sûr, c’est que je suis capable de baiser une femme qui m’aime, puis de la quitter avant même que la sueur ait séché sur ma peau, sachant pertinemment qu’elle va pleurer toute la nuit. Je peux fournir à ma mère l’argent nécessaire pour entretenir son addiction à la drogue, tout en espérant la fois de trop, celle qui l’entraînera dans un dernier voyage vers l’au-delà. Et aussi… je peux tuer de sang-froid.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
KateLineKateLine   22 avril 2017
— C’est Ryan, pas Russel. Tiens, lance mon frère, qui arrive du couloir et lui agite un billet de cent dollars sous le nez.
— C’est quoi, ça, bordel ? réplique-t-elle en attrapant l’argent. Je suis pas une prostituée, merde !
Elle ramasse son haut à terre et l’enfile par la tête. Il lui couvre tout juste les seins.
— Et si c’était le cas, je te prendrais plus que ça pour toutes les saloperies que je t’ai laissé me faire. Je vais mettre des semaines avant de remarcher normalement, connard.
Elle toise mon frère d’un air furieux.
Je me passe la main sur les yeux. Je suis épuisé.
— Super, ben c’est gratos, alors, conclut Ryan, qui lui reprend le billet des mains. Je ne te retiens pas.
Cette nana ne connaît même pas son prénom, et elle s’offusque qu’il la traite comme une pute ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
KateLineKateLine   22 avril 2017
— Ce sera tout ?
Je lève les yeux vers le caissier. Il a les épaules larges, une mâchoire puissante et le crâne rasé. Il se lèche les babines en me fixant de ses iris marron. Il me donne l’impression d’être une friandise en vitrine.
— Avec l’essence, dis-je en désignant ma voiture, seule sur le parking.
Il me retourne un sourire en coin en s’attardant sur ma poitrine pendant qu’il m’annonce le prix total.
Ce type n’a jamais vu une femme de sa vie, ou quoi ? Qu’est-ce qu’ils ont tous à se comporter comme des cons, aujourd’hui ?
— Ohé ! (Je claque des doigts sous son nez pour ramener son regard pervers sur mon visage.) C’est une station-service, ici, pas un club de strip-tease. Et ceci, lancé-je en désignant ma poitrine, n’est pas la monnaie avec laquelle je compte payer mon essence, alors arrêtez de les mater comme s’ils allaient sauter de mon tee-shirt pour se mettre à danser sur le comptoir !
Il écarquille les yeux une fraction de seconde, puis saisit brusquement la carte de crédit que je lui tends.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MosaikMosaik   15 juin 2017
A ceux qui ne font pas semblant de vivre malgré la cruauté du monde. Toute vie est faite de plusieurs routes et d'inévitables détours. Certains choisissent la voie la plus directe. D'autres se perdent sur le chemin du péché, d'autres encore l'empruntent jusqu'au bout. Il arrive qu'on trouve la voie de la rédemption.
Commenter  J’apprécie          40
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   14 juin 2017
J’ai besoin qu’il me dise que nous sommes faits l’un pour l’autre. J’ai besoin de savoir qu’il m’aime aussi profondément, que moi, je l’aime.

– Est ce que je suis a toi Blake?

Il me prend le visage entre ses paumes et approche mes lèvres des siennes en chuchotant:

-Je sais que si un autre homme te touche, je le tue. Je sais que je n’ai plus envie de pénétrer aucune autre femme quand j’ai la perfection de ta soie.

Voilà qui est romantique. Plus ou moins. Il faut juste qu’il retravaille la formulation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : dark romanceVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox



Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
265 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre
. .