AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782221129296
324 pages
Éditeur : Robert Laffont (18/04/2013)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.98/5 (sur 2182 notes)
Résumé :
La Sélection de 35 candidates s'est réduite comme peau de chagrin, et désormais l'Élite restante n'est plus composée que de 6 prétendantes. L'enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu'elles sont les mieux à même de monter sur le trône d'Illéa, alors que deux factions de rebelles veulent faire tomber la monarchie.

Pour America Singer, demeurer au palais est encore plus compliqué : ses sentiments enver... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (436) Voir plus Ajouter une critique
Archessia
  28 avril 2013
Non mais sérieux, qu'est-ce que je vais bien pouvoir vous dire sur ce livre ? Je ne sais même pas réellement ce que j'en ai pensé moi-même !
Je vais essayer de vous expliquer au mieux mes dilemmes pour ce titre.

On va commencer par le négatif, je préfère.
Pour faire court : tous les personnages sont des têtes à claques.
America est l'archétype même de l'héroïne qui plaît à tout le monde pour des raisons qui me sont tout à fait inconnues. Bon, j'exagère hein, mais genre elle va être grossière envers quelqu'un : "Ho, elle a du caractère cette petite, c'est bien !". Elle fait un esclandre pour une raison x ou y : "Elle a des convictions, c'est admirable !". Et c'est toujours comme ça.
Mais si ce n'était que ça, ça passerait encore. Ce qui m'a réellement le plus énervé à son propos, c'est que c'est une gigantesque girouette.
Retenez bien ça, car c'est le mot d'ordre de ce tome : America ne sait PAS prendre une décision. Elle change d'avis sur Aspen et Maxon tous les chapitres, malgré qu'elle soit, bien entendu, à chaque fois sûre et certaine, à 100%, du fond de son coeur que son choix est le bon.
Mais ensuite, il suffit que l'un ou l'autre jette un regard qu'elle ne comprend pas, ou qu'il se mouche de travers, et boum ! changement d'avis.
C'est fatiguant, vraiment, et totalement ridicule, en plus de ne pas être crédible pour un sous.
En fait, plus j'avançais dans ma lecture, plus je me rendais compte que cette fille ne sait tout simplement pas faire de choix, mais elle attend qu'on le fasse pour elle. le mec qui lui apportera une solution toute faite sur un plateau d'argent sera celui qu'elle choisira. Mais comme ils sont bien polis et la laisse réfléchir seule, elle n'est pas fichue de se décider.
Je ne compte même plus le nombre de fois où j'ai soufflé, levé les yeux au ciel ou même dis "Mais c'est pas vrai !" pendant ma lecture.
Et pourtant, j'ai essayé de lui trouvé des excuses, à America. J'ai tenté de m'efforcer de la comprendre, à chercher des raisons pour qu'elle soit/dise/agisse comme ça, j'ai réellement essayé de l'apprécier. Mais non, ça ne marche pas, ça ne colle pas. Elle et moi on n'est pas faites pour s'entendre, ça arrive.
Ce n'est pas moi, c'est toi.
Du coup, j'étais complètement atterrée de voir la plupart des gens tomber en pâmoison devant elle, chanter ses louanges, tout ça.
Heureusement, il y a quand même quelques personnes pour souligner le fait que c'est une gamine qui ne comprend rien aux enjeux politiques et qui a tendance à n'en faire qu'à sa tête. Mais bon, on verra où ça la mènera au prochain volume, peut-être qu'elle aura une épiphanie.

Et pourtant, vous savez quoi ?
Pas moyen de lâcher ce livre avant la fin, et je l'ai dévoré quasi d'une traite.
Il y a quelque chose de fascinant dans ce chassé-croisé et ce triangle amoureux ridicule. Je ne peux pas m'empêcher de me poser des questions et d'imaginer comment cela pourrait finir.
Il faut que je sache !
Comme me l'a fait remarquer une amie, c'est un vrai shôjo manga bien cliché, en fait.
Et mine de rien, il y a juste assez d'élément dans le background politique pour que ça reste accrocheur et intéressant. Les enjeux sont vitaux et dépassent largement l'importance de la Sélection.
On a quelques touches de rappel du décors social et de la situation instable d'Illeá, juste assez pour maintenir notre intérêt sans pour autant empiéter sur la trame principale.
Je me demande d'ailleurs si, dans le tome suivant, la tendance sera inversée. Je trouverais ça pas mal que tout soit bousculé et que la Sélection soit reléguée en second plan (pour une fois que j'aimerais que la romance passe derrière, ça en dit long ...).
L'écriture de Kiera Cass est loin d'être exceptionnelle, et elle manque cruellement de maturité dans certaines scènes et dialogues, mais malgré tout, elle est très fluide et les descriptions sont vraiment agréables à lire (mon côté fille adore découvrir les différentes tenues des candidates).
En fait, je dirais que les grandes faiblesses de ce titre comme les personnages (leurs interactions, leur mentalité,...) sont rattrapées par l'originalité du récit dans son ensemble, avec cet univers bien construit et les découvertes que l'on fait à son sujet au fil des chapitres.

Ce tome contient quelques révélations intéressantes, on en sait un peu plus sur la création d'Illeá et ses dessous que la monarchie préférerait cacher.
On revoit également des Renégats, mais cette fois, quelque chose à changé ... et j'ai réellement très hâte d'en apprendre plus sur eux, après une scène plutôt particulière ...
En fait, pour résumer, je dirais que c'est un monde riche et plein d'intérêts, où se déroule une histoire originale et fascinante, mais malheureusement remplie de personnages niais, irritants et pas bien futés.
Malheureusement, ça désert pas mal le bouquin, c'est sûr, mais en même temps, ça ne le détruit pas non plus. Je l'ai trouvé très amusant et agréable à lire dans son ensemble, et je dois quand même bien admettre qu'il m'a fait passer un bon moment.
Donc, ou c'est au final un livre génial que je n'ai pas vraiment saisi, ou je suis un peu maso ... mais il me faut absolument la suite !
Lien : http://archessia.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          574
Melisende
  18 juin 2013
L'autre fois, alors que je la transférais sur ce nouveau blog, j'ai relu ma chronique du premier tome, et j'avais été assez gentille. J'avais insisté sur le côté divertissant, pas prise de tête, malgré les défauts récurrents. Or, plus d'un an plus tard, mes exigences ont changé : je cherche toujours du divertissement, évidemment, mais pas que. Je ne me contente plus d'un divertissement fade et creux, il me faut de la matière, du réfléchi, de l'abouti.
Et force est de constater que ce n'est pas du tout ce que m'a proposé ce deuxième tome… oh non ! C'est assez creux, souvent invraisemblable, assez inutile et les personnages sont, qui plus est, parfaitement insupportables ! Je ne suis pas du tout sensible à ce genre d'histoires mais je sais que d'autres adhèrent et adorent. Si vous êtes friands de triangles amoureux, vous pouvez peut-être tenter votre chance ?
Au début de ce deuxième tome, America est toujours en lice, entourée de cinq autres prétendantes. La sélection finale se rapproche, les épreuves lancées aux six concurrentes de l'élite se multiplient : préparer une soirée pour accueillir la délégation royale d'un autre pays ou mettre en place le projet d'une nouvelle oeuvre de charité ; les hypothétiques princesses doivent rivaliser d'ingéniosité pour parvenir à leurs fins. Ces journées harassantes (lol) sont également entrecoupées de rendez-vous galants en compagnie du prince Maxon et d'attaques surprises des rebelles. Autant vous dire que l'intrigue est remplie d'actions (re lol). le tout est assez répétitif et sans émotions.
Les scènes avec Maxon sont artificielles et invraisemblables (je ne comprends pas le comportement des personnages, mais j'y reviendrai plus tard) et les attaques des rebelles sont de grosses blagues. Franchement, vous connaissez des groupes « d'extrémistes » qui viendraient mettre à sac un palais, tueraient une ou deux bonnes pour faire bonne figure, taguerait une ou deux phrases vraiment pas gentilles (oh les méchants !) et repartiraient bras dessus bras dessous pour recommencer deux jours plus tard ? (D'ailleurs, entre nous, la « sécurité » du palais laisse sérieusement à désirer, on y entre comme dans un moulin malgré l'apparente situation de crise !!!).
On nous vend une soi-disant situation « dystopique » (avec de gros guillemets), mais dystopie, je cherche encore. Et quand je dis dystopie, je parle également de l'aspect science-fiction en général. L'univers est plus que pauvre, Kiera Cass veut nous vendre une histoire d'amour, l'argument « dystopie » grossit juste le chiffre d'affaire car il faut bien l'avouer, le décor ne sert à rien si ce n'est à donner un prétexte à la rencontre de Maxon et America et à compliquer légèrement la relation entre ces deux-là, et le troisième larron (car il y a toujours un troisième larron).
Quant à l'aspect "téléréalité", là encore, je me demande bien où il est... à part une sorte de bulletin télévisé une fois par semaine, les candidates ne sont a priori, pas du tout filmées. On se demande d'ailleurs comment le public peut se faire son avis et comment des prédictions basées sur le choix de celui-ci peuvent être mises sur pied... Mystère !
Je pourrais passer outre la pauvreté du contexte (si on arrêtait de nous vendre cette saga comme une dystopie) si je trouvais les personnages sinon attachants, au moins intéressants ; mais ce n'est évidemment pas le cas. En plus d'être détestables, ils ont des comportements complètement invraisemblables, n'ont aucune profondeur et ne me procurent donc aucune émotion… à part l'agacement !
Et America la première ! Indécise, elle change d'avis comme de chemise ! Amoureuse d'Aspen dans les chapitres pairs, persuadée qu'elle doit faire sa vie auprès du prince Maxon dans les chapitres impairs… Insupportable ! Je ne comprends pas ses fréquents retournements de veste (qui arrivent sans prévenir la plupart du temps) et il est certain qu'à la place des deux jeunes hommes qui souffrent de ce comportement, j'aurais envoyé bouler cette chieuse depuis un bon moment !
Et c'est un peu ce que tente de faire Maxon, parfois, mais il ne fait les choses qu'à moitié. Pas sûr des intentions de la demoiselle à son égard, il fricote avec plusieurs autres candidates. Je peux comprendre qu'il assure ses arrières, mais pour quelqu'un qui se dit fou amoureux d'America, ça me paraît un peu… invraisemblable (encore une fois !). Seul Aspen se tient à sa ligne de conduite, du début à la fin. Même si je ne l'aime pas, je reconnais au moins que c'est le seul qui a des intentions claires et « naturelles ».
Une intrigue quasiment inexistante, un contexte historico-politique plus que pauvre et des personnages insupportables… mais que reste-t-il ? le style. Ou plutôt la traduction. Oui, c'est fluide, j'en conviens. Tellement fluide qu'on lit deux pages par minute (puisque la police de caractère est plus qu'aérée). Alors oui ça vide la tête, oui ça détend et oui les pages se tournent vite. Mais la vitesse de lecture n'est pas un gage de qualité, en tout cas pour ma part. Les descriptions sont assez minimalistes mais je l'avoue, acceptables et suffisantes pour s'imaginer les lieux et scènes. Les dialogues ne sont pas extraordinaires mais rythment l'ensemble. de ce fait, la lecture n'est pas désagréable… c'est juste qu'elle est fade et carrément dispensable, à mon sens.
Je m'arrête là, nul besoin d'aller plus loin. Je n'irais pas jusqu'à dire que je trouve ce deuxième tome mauvais (quoique) mais je me contenterai de dire qu'il ne m'a absolument rien apporté et qu'il me paraît vraiment sans intérêt. Cela dit, je répète ce que j'ai déjà signalé en introduction : beaucoup ont apprécié et ce sera peut-être votre cas… à chaque livre ses lecteurs !
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
NathalC
  03 décembre 2020
2ème tome de la série de Kiera Cass. Roman rapide à lire, pas désagréable, même s'il ne s'agit pas de la grande littérature.
Je reste sur mon impression d'un Hunger Game romantique, mais quand même beaucoup moins abouti.
J'ai la série sous la main, alors en attendant, je continue ma lecture comme on peut regarder une série à la télé. Pas vraiment emballée, mais je me laisse emmener dans l'histoire d'America. Cela passe le temps...
Commenter  J’apprécie          440
Koneko-Chan
  20 juin 2013
Une fois de plus, j'ai dévoré ce tome de la Sélection, mais une fois de plus ce ne fut pas un coup de coeur. C'est assez bizarre d'ailleurs, puisque c'était impossible pour moi de lâcher ce livre que j'ai beaucoup aimé lire... Par ailleurs, j'ai refermé le livre il y a 10 minutes, et je suis déjà en train de le chroniquer (je n'ai pas le réflexe de le faire tout de suite après la lecture, par flemme x)). Kiera Cass doit avoir un don pour captiver ses lecteurs.
Et contre toute attente, j'ai préféré ce tome 2 au premier. Je n'ai pas lu énormément d'avis sur le livre mais j'ai vu que beaucoup le trouvait plutôt décevant par rapport au premier. C'est vrai, on n'en sait toujours pas plus sur les Renégats et on a un peu l'impression que l'histoire n'avance pas avec notre America très indécise... MAIS ! Je trouve justement que c'est plus intéressant, je trouvais que le premier tome était un peu trop guimauve... Tout allait bien, America et Maxon étaient des âmes soeurs parfaits, aucun défault, ... Et bien non. Donc oui, America est indécise parce qu'elle hésite entre le beau Axen et le royal Maxon. C'est assez normal, quand on voit les deux phénomènes... Moi qui n'aimais pas du tout Aspen dans le tome 1, j'ai du revoir mon jugement, et je me suis même surprise à penser qu'America serait mieux avec lui... Alors que je soutiens le America x Maxon ! Mais voilà, Kiera Cass nous fait un peu tourner en rond. Et America est trèèèèèès agaçante à changer d'avis tous les deux jours... Dès que Maxon fait quelque chose qui lui plaise ou non, hop, elle choisit de jeter son dévolu sur Aspen... pffff... Et quand Maxon fait la même chose (=aller voir ailleurs), elle lui fait des scènes alors qu'elle n'en a aucun droit... Pauvre Maxon quoi...
Et Maxon ! Maxon, un personnage très énigmatique. Si je n'avais pas lu la nouvelle The Prince, je crois que j'aurais eu énormément de mal à saisir son personnage. Si on ne connait pas sa pensée, ce personnage apparait comme insaisissable. Parce qu'on ne le voit qu'à travers le regard d'America, et il apparait comme elle le voit -> quelqu'un avec une pensée impénétrable. On ne sait jamais ce qu'il pense, pourquoi il agit comme tel, ou même ce qu'il attend d'America. Parce qu'elle le fait attendre... Moi j'aurais laissé tomber et je l'aurais virée je crois... Parce que l'indécision qu'elle fait preuve à son égard le fait vraiment souffrir.
Mais passons cet aspect sentimental du livre. Bien qu'énervante sur ses sentiments, America n'en demeure pas moins une héroïne qui a du panache ! Ses excès de colère et de rébellion lui donnent vraiment du charme, et contrairement aux autres Sélectionnées, elle ne se laisse pas influencer. Elle aurait même plutôt tendance à influencer. Sauf que... agir comme cela ne lui apportera pas que des amis... Je pense au père de Maxon, le bon vieux roi d'Illéa *ironie* À chacune de ses interventions, je vois la tête du futur acteur et il m'énerve encore plus !! (pour ceux qui ne regardaient pas, il jouait le père du Roi Arthur dans la série Merlin et c'était un vrai con imbu de sa personne !! Ce rôle est fait pour lui...)
Ce qui me déçoit par contre, c'est qu'on n'ait pas plus d'informations sur les Renégats et toutes les rebellions... Parce que c'est vachement intriguant ! Même cette histoire de carnet de l'ancien roi qui se révélait être un dictateur... On a quoi, 3-4 petits paragraphes dans tout le roman... J'aimerais beaucoup que cette intrigue soit plus développée. Les passages de rebellions sont ceux qui m'ont le plus tenue en haleine et m'ont apportés le plus de questions sans réponses (comme la fille qui s'est inclinée là... J'ai quelques théories mais aucun indice, rien...).
Et un fait que j'avais déjà remarqué dans le premier tome et qui me fait assez "rire", c'est qu'il y a souvent des attaques de Renégats au château, voire même deux jours de suite... Et là tu te dis "Mais comment ils font ? Ils sont tous déjà infiltrés ou quoi ?! La ville est encore mieux protégée que ça !" xD
Un tome 2 vraiment sympathique qui se rapproche encore plus du coup de coeur que le premier (les hésitations d'America m'ont trop énervée... donc pas coup de coeur mais pas loin).
Aaaaah j'espère que le tome 3 nous décrira bien la situation, qu'il ne sera pas bâclé >_
Lien : http://miyu-neko.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Cer45Rt
  11 septembre 2019
C'est une agréable surprise, que ce deuxième tome de "La Sélection".
Je m'attendais à quelque chose complètement dans la ligne du premier tome, c'est-à-dire une histoire d'amour, un peu "fleur bleue", mais facile à lire et distrayante. Je craignais d'ailleurs une intrigue qui se réduise à un "Je t'aime, moi non plus".
Ce n'est pas tout à fait le cas. C'est vrai que tout n'est pas parfait. C'est vrai qu'il y a des défauts. Mais, quand même, il y a des différences avec le premier tome, et c'est une bonne chose. L'histoire est un peu plus consistante. Autant, dans le premier tome, elle était assez linéaire, avec quelques événements marquants, c'est vrai ; mais cela demeurait une histoire d'amour sans grandes aspérités et sans grand rebondissement, dans un monde dystopique dont il était peu question. Maintenant, l'histoire se fait plus sombre et il y a quelque chose de plus mûr, dans le deuxième tome de "La Sélection". Il y est notamment question d'ordre social inégalitaire, de maltraitance infantile, de despotisme, de châtiments cruels et d'Histoire faussée… Mine de rien, "La Sélection" se fait plus sombre, plus noire. Autant, le premier épisode était un peu gentillet, autant là, même si on reste dans de la littérature jeunesse, tout est nettement plus noir.
Pourtant, tous les défauts du premier tome n'ont pas disparu. Les personnages manquent toujours un peu de consistance à mon goût, même s'ils gagnent en complexité. Les candidates à la Sélection, ne me semble plus un peu près interchangeables, et complètement secondaires, ce qu'elles me semblait être, dans le premier tome. le second tome est néanmoins, moins fade, que le premier tome et bien plus intéressant à mon goût, tout en restant tout aussi divertissant, et même plus, avec beaucoup plus de péripéties, de travail sur la narration, sur l'univers, sur les personnages et beaucoup moins de romance.
Tout n'est pas encore parfait, dans ce deuxième tome de "La Sélection", mais, malgré cela, on sent que le texte et l'univers gagne en consistance.
Je suis très curieux de découvrir le troisième tome de la série de Kiera Cass.
[...]
J'ai préféré le deuxième tome de "La Sélection" au premier. Il est plus noir, plus sombre, plus mûr, plus construit, plus travaillé.
Même s'il n'est pas parfait, on note une histoire enrichie, un univers plus riche et plus intéressant. le monde de Kiera Cass gagne en complexité et son histoire aussi.
Malgré d'importantes facilités, ce second tome s'avère plus sombre, plus mûr, plus complexe que le premier.
Il se lit toujours aussi rapidement et l'écriture fluide de Kiera Cass, séduit.
Seconde critique collée par un administrateur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170

Citations et extraits (128) Voir plus Ajouter une citation
GribyssGribyss   16 janvier 2021
" Les membres de l'Elite, ainsi que les dames et demoiselle ici présentes, sont conviées à prendre le thé avec la reine cet après-midi dans le Boudoir "
Commenter  J’apprécie          40
CielvariableCielvariable   27 janvier 2014
Cette courte explication semble l'épuiser, il a l'air de souffrir le martyre. Il se penche en avant et émet un sifflement de douleur.
-Maxon?
-Je ne peux pas... c'est insupportable. America, aidez-moi ôter mon manteau.
Il tend le bras et je saute sur mes pieds pour lui apporter mon aide. Il fait glisser son manteau, qui tombe par terre, et s'apprête à défaire les boutons de sa chemise. Lorsque je veux le faire à sa place, il me saisit par les poignets.
-Vous êtes incapable de garder un secret, vous l'avez prouvé tout à l'heure avec les carnets de Gregory Illeà. Mais celui-là, vous l'emmènerez dans la tombe. Votre tombe, et la mienne. Est-ce assez clair?
J'acquiesce, pour la forme. Maxon me relâche, et je défais lentement les boutons de sa chemise. Un frisson me parcourt l'échine. J'ai vu un jour, dans un livre, une sculpture représentant un athlète lançant un disque. Je m'étais dit à l'époque que seul un artiste pouvait distinguer une telle beauté dans l'être humain, le représenter dans toute sa splendeur. Le torse de Maxon est aussi ciselé que cette sculpture.
La magie se brise lorsque j'essaie de retirer la chemise. Elle colle à son dos. J'ai beau tirer dessus, elle résiste.
-Doucement, souffle-t-il.
Je me place derrière lui et je découvre que la chemise est imbibée de sang.
Je vacille un instant puis je me remets au travail comme si de rien n'était. J'enlève la chemise, je la suspends à l'un des crochets et je m'accorde une seconde pour reprendre contenance.
J'étudie le dos de Maxon. Une entaille profonde lui barre le dos et se superpose à plusieurs autres plaies à divers stades de cicatrisation. Je compte six blessures toutes fraiches, sans compter celles qui se sont refermées. Comment est-ce arrivé? Comment Maxon, qui est de sang royal, peut-il être couturé de cicatrices? Je me rappelle le regard du roi ce soir, ainsi que les efforts de Maxon pour camoufler sa peur, et je comprends tout. Comment un père peut-il infliger cela à son fils?
J'explore le refuge et je finis par trouver un gant de toilette. Une eau glacial coule du robinet. Je calme mes nerfs, affin de ne pas envenimer les choses, et je reviens vers Maxon.
-Ça va sûrement piquer un peu.
-Pas grave, murmure-t-il. J'ai l'habitude.
Je nettoie l'entaille à l'aide du gant mouillé, en la tamponnant de l'épaule à la taille. Maxon se crispe, serre les dents. Lorsque je m'attaque à l'autre blessure, il brise le silence.
-Cela fait des années que je me prépare, savez-vous? J'attends le jour où je serai assez fort pour lui tenir tête.
-Pour quoi ne l'avez-vous pas fait ce soir?
-J'avais peur que s'il n'arrive pas à se défouler sur moi, il se retourne contre vous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
millyjessmillyjess   28 mai 2013
- Vous êtes sincère ? Ils peuvent vraiment venir ?
- Bien sûr. Il me tarde de les rencontrer, et c'est une étape dans le processus de la Sélection. Par ailleurs, cela vous fera du bien de revoir vos familles respectives, même quelques heures.
J'ai le plus grand mal à ravaler mes larmes. Des larmes de joie.
- Merci, Maxon.
- Je vous en prie... Je sais que vous les chérissez de tout votre coeur. Et vous feriez tout pour eux, cela saute au visage. Après tout, si vous avez accepté de rester au sein de la Sélection, c'est dans leur intérêt.
- Maxon, c'est dans leur intérêt que je suis restée au début, mais ce n'est plus le cas à présent. Si je reste, c'est que...
- C'est que ?
Un espoir démesuré se lit dans le regard de Maxon. "Dis-le, America. Dis lui ce que tu ressens."
- C'est que ? répète-t-il sur un ton malicieux.
Je lui adresse un sourire énigmatique avant de tourner les talons.
- America Singer, revenez ici tout de suite !
Il me rattrape et me saisit par la taille.
- Dites-moi, chuchote-t-il........
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
InvidiaInvidia   30 mars 2014
- Cela vous intéresse vraiment ?
- Oui, parce que je vous connais encore très mal. Et vous semblez n'avoir aucun défaut. J'aimerais avoir une preuve que vous n'êtes pas si parfait que ça.
- Je suis loin d'être irréprochable vous le savez.
- Pas si loin que ça.
Nos deux corps sont comme chargés d'électricité. Maxon proteste d'un mouvement de tête, un petit sourire au coin des lèvres.
- Très bien, voyons voir... Je suis un cancre en ce qui concerne la stratégie militaire. Pour cela, oui, je suis un âne bâté ! Et je pense que je ne sais pas cuisiner. Je n'ai d'ailleurs jamais essayé, alors...
(...)
- C'est tout ? Vous n'avez pas d'autre défauts ?
- J'ai découvert il y a peu quelque chose d’étrange...
- Dites-moi.
- Il s'avère que je suis totalement incapable de me passer de vous America. C'est un problème très sérieux et de tout premier ordre.
- Un problème que vous vous efforcez de régler j'espère ?
Il fait mine de réfléchir à la question.
- Non. Et je vous avertis, je n'en ai pas la moindre intention.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
KizunaKizuna   11 janvier 2015
— Qu’est-ce qu’il insinuait lorsqu’il a parlé de notre fougue ? s’inquiète maman. C’est parce que tu lui as hurlé dessus lors de votre première rencontre ? Tu t’es calmée depuis, j’espère ?
— En réalité, nous nous disputons assez souvent.
— Quoi ? !
— Oh, et je lui ai donné un coup de genou dans les parties sensibles un jour.
Un ange passe, puis May s’étrangle de rire. Elle plaque une main sur sa bouche et papa pince les lèvres, contenant à grand-peine son hilarité. Maman change de couleur.
— America, c’est une plaisanterie ? Dis-moi que tu n’as pas agressé le prince.
Je ne sais pas pourquoi, mais à la seconde où elle prononce le mot « agressé », je perds tous mes moyens, et je ne suis pas la seule. Difficile de rester sérieux sous le regard réprobateur de maman.
— America, tu es incorrigible !
— Ainsi donc, il aime les filles qui ont du caractère, dit papa. Je l’apprécie de plus en plus, ce jeune homme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170

Videos de Kiera Cass (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kiera Cass
Extrait de "La Sélection 3 - L'Élue" de Kiera Cass lu par Claire Tefnin. Editions Audiolib. Parution le 10 octobre 2018.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/la-selection-3-lelue-9782367624549
autres livres classés : dystopieVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'élite - La sélection livre 2

35 à l'origine, à combien la sélection s'est elle réduite au début de ce tome 2 ?

5
6
7
8

11 questions
227 lecteurs ont répondu
Thème : La Sélection, tome 2 : L'Élite de Kiera CassCréer un quiz sur ce livre

.. ..